Confidentialité

Chauffe-eau : quel prix d'installation par type de chauffe-eau ?

Chauffe-eau : quel prix d'installation par type de chauffe-eau ?

Chauffe-eau : quel prix d'installation par type de chauffe-eau ?

Pour produire et stocker votre eau chaude, vous avez décidé d'investir dans un chauffe-eau ? Bon choix ! Mais il s'agit maintenant de connaître le prix d'installation d'un chauffe-eau pour bien définir votre budget. Sachez que la fourchette des tarifs s'étend de 550 à plus de 7.000 €. Tout dépend du modèle que vous choisissez : solaire, électrique, gaz, thermodynamique... Certains modèles sont plus économiques au départ, mais peuvent être moins efficaces sur la durée. Il faudra donc bien le choisir selon vos besoins. Quel est le prix d'un chauffe-eau ? Quel coût prévoir pour l'installation d'un chauffe-eau solaire, thermodynamique ou électrique ? On vous dit tout !


Vous envisagez d'installer chez vous un chauffe-eau au gaz ? Profitez des conseils et de l'expertise d'un professionnel !


Quel est le prix moyen d’un chauffe-eau ? De 200 à 4.000 €

Le prix d'achat d'un chauffe-eau varie en fonction du modèle choisi, mais aussi de la contenance du ballon d'eau chaude. Mais attention, les plus économiques à l'achat ne le sont pas toujours à l'usage !

  • Le mini chauffe-eau : c’est un modèle d’appoint de faible capacité que l’on installera surtout dans un appartement. Son prix varie entre 200 et 500 €.
     
  • Le chauffe-eau instantané : c’est généralement une solution d’appoint pour avoir de l’eau chaude, car il n’a pas de cuve de stockage et donc une quantité d’eau limitée. Il coûte de 300 à 500 €.
     
  • Les chauffe-eau à accumulation (ou cumulus) : ce type de chauffe-eau, qui peut être utilisé comme source principale de production d'eau chaude tout au long de l'année, dispose d’une cuve qui chauffe une grande quantité d’eau. Il prend donc plus de place. Ce ballon conserve l'eau à température et est en mesure de répondre aux besoins en eau chaude de toute la famille. Il coûte entre 500 et 3.000 €.
     
  • Le chauffe-eau solaire : c’est un chauffe-eau écologique qui utilise l’énergie solaire pour réchauffer l’eau. Son coût est élevé, les prix démarrent à 4.000 €.

👉
À noter :
Les chauffe-eau au gaz sont plus coûteux que les chauffe-eau électriques, mais ils sont aussi plus efficaces.

Pour être sûr de choisir un produit qui correspond aux normes en vigueur, votre appareil doit comporter la mention « NF » (norme française). Pensez aussi à opter pour un modèle qui vous permettra de chauffer suffisamment d’eau en fonction de votre consommation et qui ne soit pas trop énergivore.

Quel coût total prévoir pour l’installation d’un chauffe-eau ? De 550 à 7.500 €

Quel est le prix d'installation d'un chauffe-eau ? Voici le budget à prévoir, selon le modèle choisi :


Types de chauffe-eau
 
Prix de la fourniture et de la pose d'un chauffe-eau


Prix d’installation d’un chauffe-eau au gaz


Entre 650 et jusqu'à plus de 2.000 €, dont 200 à 300 € de main-d’œuvre


Prix d’installation d’un chauffe-eau électrique (pour un ballon d'eau allant de 50 à 200 L)


Entre 550 et 1.500 €, dont 200 à 250 € de main-d’œuvre


Prix d'installation d'un chauffe-eau thermodynamique (pour un ballon d'eau de 300 L)
 
Entre 2.000 et 5.000 €, dont 500 à 1.000 € de main-d'œuvre


Prix d’installation d’un chauffe-eau solaire


Entre 4.000 et 7.500 € avec capteurs solaires, dont 1.200 à 2.000 € de main-d’œuvre


Faites installer votre chauffe-eau au meilleur prix en comparant plusieurs devis de professionnels !


📌
Prolongez votre lecture autour de cet article :
Entretien chauffe-eau gaz & électrique : le guide complet

Quel type de chauffe-eau privilégier pour votre logement ?

Avant de faire votre choix entre un chauffe-eau au gaz, électrique thermodynamique ou solaire, il est important de connaître les principales caractéristiques de chaque appareil domestique amené à assurer, chez vous, la production d'eau chaude sanitaire.

1. Le chauffe-eau au gaz

Un chauffe-eau au gaz peut être une option économique à envisager si votre logement est relié au gaz de ville, un combustible qui reste plus accessible que l'électricité. Alors que ce système est seulement en capacité de produire l'eau chaude sanitaire de votre logement, il sera moins intéressant si vous devez l'alimenter avec du gaz propane.

L’entretien de ce type de chauffe-eau est obligatoire. Il doit être réalisé tous les ans par un chauffagiste qualifié. Le nettoyage et la vérification de l’appareil contribuent à prévenir les pannes, éviter la surconsommation d’énergie et prolonger la durée de vie de l’équipement.

Alors qu'il est relativement abordable à l'achat (entre 650 et 2.000 €, pose comprise), le chauffe-eau gaz peut, lui aussi, être instantané ou à accumulation, un modèle automatiquement plus onéreux, mais davantage adapté à une maison ou à un grand appartement.


2. Le chauffe-eau électrique

Si votre logement est équipé d'un système de chauffage électrique, le chauffe-eau électrique sera une solution adaptée pour produire l'eau chaude sanitaire de votre habitation. Compact et plat ou composé d'une cuve cylindrique, ce dernier se pose facilement, directement au sol ou fixé au mur. Il peut d'ailleurs trouver sa place dans différentes pièces de votre logement, notamment dans la salle de bains.

Peu onéreux à l'achat (entre 550 et 1.500 €, pose comprise), il fonctionne grâce à une résistance électrique et peut aussi bien être instantané ou à accumulation. Dotés d'un ballon avec un grand volume, les cumulus électriques ont le gros avantage de pouvoir chauffer l'eau pendant les heures creuses, si l'abonnement souscrit auprès du fournisseur d'électricité le permet. 

Cet équipement s'avère être efficace, plus particulièrement pour les petites surfaces et les faibles consommations, et facile à entretenir. Il peut aussi s'avérer judicieux en complément d'un système ayant recours à l'énergie solaire. Ce chauffe-eau est néanmoins assez énergivore sur le long terme, qui plus est, lorsqu'il est ancien ou mal réglé.


3. Le chauffe-eau thermodynamique

Ce chauffe-eau électrique se compose d'un ballon d'eau chaude classique amené à être relié à une pompe à chaleur (PAC). La PAC capte les calories de l'air extérieur et les transforment en chaleur pour chauffer le circuit d'eau sanitaire. Le tout, en continu, grâce à une source d'énergie gratuite et renouvelable, qui rend cet équipement éligible aux aides à la rénovation énergétique.

Écologique, économique et durable, ce système offre des rendements supérieurs à ceux d'un chauffe-eau solaire et consomme jusqu'à 3 fois moins d'énergie qu'un chauffe-eau électrique classique. Pour un rendement optimal, l'équipement doit aussi être entretenu régulièrement (contrôles, vidanges...).

Même s'il reste relativement simple à installer, il est fortement recommandé de faire appel à un professionnel RGE pour la pose de votre chauffe-eau thermodynamique. Passer par un artisan labellisé vous permettra de bénéficier des aides de l'État et ainsi d'amortir le coût final de votre investissement (entre 2.000 et 5.000 €).


4. Le chauffe-eau solaire

Vous souhaitez investir dans les énergies renouvelables ? Le chauffe-eau solaire individuel s'apparente à un cumulus électrique couplé à des panneaux solaires thermiques. Pour des performances optimales, ces capteurs doivent être placés sur le toit de la maison et orientés vers le sud, en respectant une inclinaison comprise entre 40 et 50°. 

Le chauffe-eau solaire offre un très bon rendement et permet de réaliser d'importantes économies d'énergie. Et pour cause, vous bénéficiez d'eau chaude et de chauffage en utilisant l'énergie gratuite du soleil. En plus de n'émettre aucun gaz à effet de serre, il a aussi l'avantage de nécessiter peu d'entretien, une fois installé.

chauffe-eau solaire individuel

Le chauffe-eau solaire doit être installé dans un emplacement ensoleillé et bien dégagé

Néanmoins, ce dispositif ne peut produire et couvrir que jusqu'à 75 % des besoins d'un ménage. L'installation d'un chauffage d'appoint s'avère donc être nécessaire. Dès lors que l'ensoleillement n'est pas suffisant, la résistance électrique du ballon d'eau chaude prend le relais. Il n'y a donc aucun risque de se retrouver sans eau chaude.

Même s'il reste très coûteux à l'achat (entre 4.000 et 7.500 € en moyenne), cet équipement est éligible aux aides à la rénovation énergétique. Pour espérer profiter de ces aides de l'État, il sera indispensable de passer par un professionnel RGE (Reconnu garant de l'environnement).

📌
Cet article peut aussi vous intéresser :
Groupe de sécurité chauffe-eau : rôle & fonctionnement

😉 Le Conseil Habitatpresto : passez par un professionnel !

Pour bénéficier d'une TVA à 10 %, il faut faire réaliser vos travaux de pose et de remplacement de chauffe-eau par un professionnel. Si vous achetez vous-même votre chauffe-eau, le taux normal de TVA, à savoir 20 %, vous sera facturé. Vous avez aimé cet article ? Découvrez notre dossier spécial chauffage pour tout savoir !


Seul un professionnel RGE peut vous permettre de bénéficier des aides de l'État pour vos travaux de rénovation énergétique !


Références :

Chaudière Chauffage Chauffe Eau Part
Adrien Maridet

Adrien Maridet

Rédacteur web Habitatpresto

Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

07/12/2021

Ambiance chalet : les tendances déco pour un air de montagne

La montagne vous manque ? Relookez votre intérieur et optez pour une déco style chalet de montagne. Laissez-vous séduire par nos 6 idées tendances !

Lire la suite

07/12/2021

Comment construire un jardin d'hiver ? Nos conseils d'expert

L'hiver est là, c'est l'occasion pour vous de créer un jardin d'hiver ! Découvrez comment aménager et décorer cet espace de verdure chez vous !

Lire la suite

07/12/2021

Hiver : que faire au jardin et au potager ? Les 8 indispensables

Même en hiver, il y a des choses à faire au jardin et au potager. Voici les indispensables à connaître pour la saison froide !

Lire la suite

07/12/2021

Terrasse en bois glissante : comment la rendre antidérapante ?

À chaque fois qu'il pleut ou qu'il gèle, votre terrasse en bois devient une vraie patinoire ? Découvrez nos 3 astuces pour la rendre moins glissante.

Lire la suite

07/12/2021

Comment isoler un grenier & quel isolant choisir ?

Comment isoler un grenier ? Aménagé ou non, cela change tout ! Découvrez nos solutions !

Lire la suite

07/12/2021

Mon gazon en hiver : 3 astuces pour bien l'entretenir

Pour que votre gazon soit plus vert que vert au printemps, il est nécessaire de le chouchouter avant, après et pendant l'hiver ! Voici nos 3 astuces !

Lire la suite