Ai-je le droit de tirer un feu d'artifice dans mon jardin ?

15 août, 14 juillet, 31 décembre, mariages… les occasions ne manquent pas pour organiser un feu d’artifice. Les petits comme les grands adorent allumer des pétards et lancer quelques fusées pour le plaisir de s’émerveiller et faire son propre feu d’artifice maison. Cependant, la pyrotechnie domestique peut se révéler dangereuse pour les allumeurs comme pour les spectateurs : brûlures, incendie et autres blessures corporelles, les dangers sont multiples. Pour limiter les risques d’accident, la législation est très stricte sur le sujet. Découvrez ce qui est autorisé.

Feu d’artifice dans mon jardin : ai-je le droit ?

A l’approche des festivités du 15 août, vous avez peut-être envie de faire un petit feu d’artifice en famille pour amuser les enfants et émerveiller les plus grands ? Alors oui, c’est possible, mais sous certaines conditions.


Faites appel à un pro pour aménager le jardin pour vos soirées


4 catégories d’artifices de divertissement

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) définit 4 catégories d’artifices de divertissement classées selon leur dangerosité : F1, F2, F3 et F4. Les particuliers ont le droit de tirer des artifices des 3 premières catégories. La catégorie F4 contient des produits plus explosifs, vous devez avoir recours aux services d’un professionnel de la pyrotechnie.

  • F1 : De faibles risques et volume sonore, ces produits se trouvent très facilement dans les enseignes de divertissement. La réglementation autorise même leur usage en intérieur tout en conservant une distance de sécurité d’au moins un mètre. Leur vente est tout de même interdite aux enfants de moins de 12 ans.
  • F2 : Légèrement plus bruyante que la première, son risque reste faible pour les usagers même non experts. Néanmoins, leur vente est interdite aux mineurs et la distance de sécurité à respecter est de 8 mètres. On recommande son usage plutôt en extérieur.
  • F3 : Également interdits aux mineurs, ces artifices présentent un niveau de risque moyen (sans danger pour l’homme en apparence), et un niveau sonore relativement élevé, qui peut déranger le voisinage. Pour ce type de produits, le périmètre de sécurité est de 25 mètres, et l’artifice doit impérativement être allumé en extérieur.
  • F4 : On réserve leur allumage à des personnes expérimentées. Leur niveau de danger est élevé et les nuisances sonores également. Si vous souhaitez utiliser ce type de produits, vous devrez avoir recours aux services d’un professionnel pour faire le spectacle dans votre jardin et surtout obtenir une autorisation de la part des autorités.

En parallèle, chaque commune contrôle la vente de produits artificiers via la publication d’arrêts municipaux ou préfectoraux. Pour connaître la législation dans votre région, adressez-vous à votre mairie, la DDPP (Direction Départementale de la protection des populations) ou la DDCSPP (Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations).


🎆 Bon à savoir

En Alsace, seuls les feux d’artifice de catégorie F1 sont autorisés pour éviter les risques d’accidents.


Quelle réglementation pour tirer un feu d’artifice dans mon jardin ?

Vous avez repéré les différentes catégories de feu d’artifice possibles, mais cela ne suffit pas. Avant de faire vos achats, assurez vous les produits soient bien conformes :

  • Tous les produits artificiers doivent comporter la mention CE (Conformité Européenne) qui certifie la conformité aux normes européennes de sécurité.
  • Les étiquettes doivent être lisibles, visibles et indélébiles. Elles doivent impérativement mentionner le nom et l’adresse du fabricant, la catégorie d’explosif, les instructions d’utilisation et de sécurité ainsi que rappeler la limite d’âge.
  • Les feux d’artifices ont une date limite d’usage fixée à 2 semaines.

Par ailleurs, on qualifiera de « spectacle pyrotechnique », tout feu d’artifice de divertissement présentant des produits de catégorie 4, ou de catégories inférieures mais dont la quantité totale est supérieure à 35 kg. Dans tous les cas, informez votre mairie.

Cas particulier des articles de catégorie F4

Si vous souhaitez avoir un artifice de quatrième catégorie pour votre spectacle, vous devrez obligatoirement vous rapprochez d’un professionnel de la pyrotechnie. En parallèle, il est obligatoire d’informer la mairie de votre commune de votre petite fête.

Pour ce faire, remplissez une déclaration préalable (Cerfa 14098 01) auprès du préfet du département avec au moins un mois d’anticipation sur la date de votre spectacle. Vous seront demandés plusieurs justificatifs :

  • Attestation d’assurance responsabilité qui couvre les accidents liés à la pyrotechnie ;
  • Descriptif des conditions de stockages des explosifs que vous pensez acheter pour votre événement et comment vous protégez le public et le voisinage ;
  • Descriptif du déroulement du spectacle. 

Une fois que vous obtenez l’approbation, vous devrez informer les autorités (gendarmeries et pompiers) de la date et du lieu d’où seront tirés les feux d’artifice (au moins deux semaines avant).

Tirer un feu d’artifice dans son jardin : quelques recommandations

Ça y est, la date de votre feu d’artifice domestique est fixée, et tout est en règle. Pour limiter les risques d’accident, il convient tout de même de bien se préparer. Voici quelques recommandations.

Délimitez un périmètre de sécurité  

10 mètres, 25 mètres ou plus si vous avez des enfants : il est essentiel de protéger les spectateurs des éclats liés aux explosifs. Lisez correctement la notice de votre produit et définissez la zone à ne pas franchir par vos invités. De la même manière, si vous vivez à côté d’une station-service, changez de lieu pour votre spectacle ou éloignez-vous d’au moins 100 mètres.

Préparez la zone de tir

Il s’agit d’une activité délicate, et bien choisir le lieu d’où vous tirerez vos fusées est crucial. Choisissez un espace dégagé, si possible loin des arbres et de votre maison, et surtout de tout produit inflammable. Si vous faites appel aux services d’un professionnel, laissez-le définir l’endroit idéal.


Un jardinier saura vous dire quel endroit du jardin risque d'être abîmé par un feu d'artifice


Lisez correctement la notice

Avant d’allumer vos artifices, lisez attentivement la notice d’utilisation et suivez à la lettre les recommandations de sécurité. Il est d’ailleurs hautement recommandé d’acheter des articles dans votre langue maternelle afin d’éviter tout problème d’interprétation.

Prévoyez une bassine d’eau ou un extincteur

Comme expliqué, vous n’êtes jamais à l’abri d’un accident domestique avec des pétards. Pour éviter qu’un incendie prenne, préparez plusieurs récipients d’eau pour réagir au plus vite. Vous pouvez aussi laisser un extincteur à proximité

Regardez la météo

Les conditions météorologiques ont une incidence sur la dangerosité de tirer un feu d’artifice lorsqu’on n’est pas expérimenté. Le vent notamment, peut transporter les débris d’artifice enflammés et provoquer un incendie. Si des rafales sont annoncées, mieux vaut reporter votre spectacle.

Quelles sanctions encourrez-vous en cas de non-respect des réglementations ?

Si vous réalisez un feu d’artifice sans autorisation ou sans respecter les normes de sécurité, vous vous exposez à 1 500 € d’amende. Si par ailleurs votre spectacle occasionne une blessure sur tiers ou la dégradation de biens publics, les sanctions sont bien plus lourdes : 10 ans de prison et jusqu’à 150 000 € d’amende.

😉 Le Conseil Habitatpresto : Opte pour une fête sans feux d'artifice

Les feux d’artifice sont des produits explosifs qui peuvent occasionner de graves dégâts pour qui ne sait pas bien les manipuler. D'autre part, ils sont très nocifs pour la planète ! En effet, la combustion de 1 kg de poudre noire pour  rejette en moyenne 480 g de CO2. Privilégiez des alternatives plus écologiques. Par exemple, vous pouvez aménager une guinguette dansante dans votre jardin avec une guirlande solaire. Cet éclairage de jardin rendra votre événement tout aussi festif et convivial. 


Philippine Jegousse

Philippine Jegousse

Responsable éditoriale pour Habitatpresto

Philippine JEGOUSSE, responsable éditoriale Habitatpresto : Diplômée en rédaction technique, je rédige depuis 2015 pour des blogs du secteur de l'Habitat. J’ai à coeur de vous fournir des infos utiles et claires pour vous aider à réussir vos travaux de rénovation.

Locataire : que puis-je faire dans ma location ?

Vous êtes locataire et vous vous interrogez sur les travaux que vous pouvez réaliser chez vous ? Faut-il l'autorisation de votre propriétaire ?

Lire la suite

Quel est le prix d'une pompe à chaleur ? Les coûts réels

Le prix d’une pompe à chaleur aérothermique air-eau s'élève entre 65 et 90 € par m² chauffé. Ces tarifs varient en fonction du type de PAC choisi.

Lire la suite

Domotique : tout savoir sur la maison connectée

Envie d'une maison intelligente, au service de votre confort et de votre sécurité ? Quel est le prix pour une maison entièrement connectée ? On vous d...

Lire la suite

Pourquoi l'eau de ma piscine mousse & comment l'éviter ?

Une eau qui mousse dans votre piscine ou spa peut être due à un excès de produit anti-algues ou aux déchets organiques présents dans l’eau.

Lire la suite

BTP : les 4 actus qu’il ne fallait pas manquer en juillet

Vous n'avez pas eu le temps de suivre l’actualité du BTP ces dernières semaines ? Voici une compilation des 4 actus qu’il ne fallait pas rater en juil...

Lire la suite

SMIC 2022 : il a augmenté de 2,01 % depuis le 1er août

Depuis le 1er août 2022, le SMIC a augmenté de 33 € brut par mois. Avec cette nouvelle revalorisation en cours d'année, il est porté à 1 678,95 € brut...

Lire la suite
 

Confidentialité