Apprentis BTP : une aide unique à l’embauche de 6 000 € en 2023

Adrien Maridet - Le 06/12/2022
Dans cet article :

    Artisans et chefs d’entreprise du BTP, votre carnet de commandes ne désemplit pas et vous avez besoin de main d’œuvre pour mener à bien vos chantiers ? Bonne nouvelle, le Gouvernement a annoncé le maintien, en 2023, de l'aide exceptionnelle à l'embauche d'apprentis ou de salariés en contrat de professionnalisation. À compter du 1er janvier 2023, la prime en cas de recrutement d'un alternant sera fixée à 6 000 €, que le jeune soit mineur ou majeur.


    Gagnez du temps sur votre recherche de chantiers avec Habitatpresto Pro !


    L'aide exceptionnelle à l'embauche d'alternants reconduite en 2023

    Alors que l'apprentissage a le vent en poupe depuis plusieurs années, les aides exceptionnelles mises en place par le Gouvernement pendant la crise sanitaire ont encouragé les entreprises, notamment celles du bâtiment, à recruter des jeunes en alternance, âgés entre 16 et 29 ans.

    Instaurée à l'été 2020, dans le cadre du plan "1 jeune, 1 solution", ces primes ouvertes à toutes les entreprises ont, depuis, été prolongées à plusieurs reprises. Jusqu'à fin décembre 2022, elles s'élèvent à 5 000 € pour un apprenti mineur et à 8 000 € pour un majeur. Un coup de pouce non négligeable pour une entreprise, puisque cette prime exceptionnelle conduit à rendre le coût de la première année quasi-nul pour l'employeur.

    Pour ne pas enrayer l'engouement des jeunes et des employeurs pour l'apprentissage, le ministre du Travail, Olivier Dussopt, et la ministre déléguée en charge de l'Enseignement et de la Formation professionnels, Carole Grandjean, ont confirmé, le 1er décembre 2022, la reconduction de l'aide à l'embauche d'apprentis, mais dans des conditions différentes.

    Une bonne nouvelle pour le secteur du bâtiment et de la construction, qui reste l'un des plus gros pourvoyeurs d'apprentis en France. Et ce, alors que l'apprentissage permet aux jeunes de se former et d'accéder rapidement à l'emploi, puisque 70 % des alternants travaillent un an après l'obtention de leur diplôme, note l'exécutif.

    📌
    Ces articles peuvent aussi vous intéresser :
    Salaire d'un apprenti du BTP en 2022 : quelle rémunération ?
    Apprentis BTP : 9 aides auxquelles vous avez droit en 2022

    6 000 € pour recruter un apprenti, mineur comme majeur

    À compter du 1er janvier et jusqu'au 31 décembre 2023, toutes les entreprises pourront se voir octroyer une aide unique d'un montant de 6 000 €, pour chaque contrat d'apprentissage ou de professionnalisation signé avec un alternant de moins de 30 ans, qu'il soit mineur ou majeur.

    En 2023, la prime sera donc revalorisée dans le cas d'un contrat conclu avec un apprenti mineur, en passant de 5 000 à 6 000 €. A contrario, elle sera rabotée en cas de recrutement d'un alternant âgé de plus de 18 ans, avec une aide jusqu'à présent fixée à 8 000 €. Une décision qui s'explique par la volonté de Bercy de "renforcer l'accès à l'apprentissage des jeunes les moins qualifiés", explique le ministère du Travail, du Plein emploi et de l'Insertion, dans un communiqué de presse publié le 1er décembre.

    Une aide versée aux entreprises pour la première année d'exécution du contrat

    Quoi qu'il en soit, l'idée est de "susciter l'engagement des entreprises en les soutenant dès la première année dans le projet de recrutement en alternance", comme c'est déjà le cas actuellement. Cette prime à l'embauche pourra être accordée quel que soit le niveau de formation ou le diplôme préparé par l'apprenti, et peu importe la taille de l'entreprise.

    Souhaitée par le Gouvernement, cette harmonisation des montants a vocation à rendre le dispositif plus lisible pour les employeurs et les jeunes. Mais pas seulement, puisque le nouveau dispositif d'aide doit aussi conduire à "favoriser l'embauche d'apprentis sur les niveaux Bac ou inférieurs (de jeunes qui, après la 3ᵉ, décident de poursuivre leurs études dans un lycée professionnel, notamment pour préparer un CAP..., NDLR), et dans les plus petites entreprises", souligne le ministère du Travail.

    Le million d'apprentis par an espéré d'ici 2027

    Par cette décision forte, l'idée est bien de consolider la croissance historique de l’apprentissage. "En 2018, nous avions moins de 300 000 apprentis. En 2021, nous en avons eu 733 000 et nous pensons passer le cap des 800 000 apprentis au cours de l'année 2022", a souligné Olivier Dussopt.

    "Ce soutien permettra de faire de la France une véritable nation de l'apprentissage au service du plein emploi et d'atteindre, d'ici la fin du quinquennat (soit d'ici 2027, NDLR), un million de nouveaux apprentis par an", plaident les deux ministres.

    📌
    Prolongez votre lecture autour de cet article :
    Inflation : un observatoire des prix des matériaux créé en 2023

    👷 Le Conseil du Pro : suivez-nous sur les réseaux sociaux !

    Retrouvez l’actualité du BTP et toutes les dernières mesures annoncées par le Gouvernement, en lien notamment avec la crise de l'énergie et de pour aider les entreprises du bâtiment à sortir de la crise, en nous rejoignant sur notre page Facebook Habitatpresto Pro !


    À la recherche de clients ? Habitatpresto Pro vous propose régulièrement des chantiers rentables !


    Références :


    Dans la même rubrique

    Derniers articles publiés

     

    Confidentialité