La Capeb défend le label RGE face aux critiques !

Par Aurélia Ribeiro, publié le 05/06/2019

Actu - Le label RGE fait l’objet de nombreuses controverses depuis plusieurs semaines. Discrédité et critiqué par plusieurs organisations, le label RGE est défendu par la Confédération de l’Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB), craignant l’exclusion des petites entreprises du dispositif dans un avenir proche. Explications !


Gagnez du temps sur votre recherche de chantiers avec Habitatpresto !


Le label RGE fortement critiqué ces dernières semaines


Suite aux nombreuses critiques du label RGE de la part de l’Europe, à la radiation des 7.000 entreprises du label en 2018 et à la remise en cause des CEE, nombreux sont les organismes qui souhaitent voir les conditions d’obtention du label se renforcer.

Mais la Capeb n’est pas de cet avis et demande aux pouvoirs publics la réalisation d’une étude à partir des données recueillies par les organismes de qualification avant d’opérer à de quelconques changements.

Pour les artisans du BTP :

« Il faut renforcer la crédibilité de RGE là où c'est nécessaire, tout en simplifiant les aspects administratifs trop lourds et contraignants, sans réelle valeur ajoutée »


7 vérités de la Capeb pour défendre le Label RGE


Dans son communiqué de presse du 4 juin dernier, la Capeb a listé les 7 affirmations face aux critiques du dispositif RGE :

  1. Avant la mise en place du label, la Capeb avait demandé une labellisation simple et accessible à toutes les entreprises, et des contrôles directement sur les chantiers, ce qui n’a pas été le cas.

  2. Elle rappelle que plus de 170.000 professionnels ont été formés et accompagnés dans le cadre du programme FEE Bat.

  3. Les plaintes des consommateurs recensées portent sur les pratiques commerciales trompeuses pas toujours en lien avec le label RGE.

  4. Seulement 10% des chantiers comportent des non-conformités techniques.

  5. Concernant les manques de lisibilité des devis et les retards de chantiers, la Capeb invite les professionnels à être plus rigoureux.

  6. Pour limiter les abus de certaines entreprises de la marque RGE, la Capeb souhaite tout de même que les contrôles soient renforcés.

  7. La Capeb tient à rappeler que le label RGE n’est pas délivré aussi facilement que certains le pensent.


Le Conseil du Pro : Suivez nous sur Facebook !


Restez informé sur toute l’actualité du BTP en nous rejoignant sur notre page Facebook Habitatpresto Pro !


Pas le temps de prospecter ? Habitatpresto vous trouve des clients à la porte de chez vous !


Références :

  1. Communiqué de presse, "Qualification RGE : la CAPEB démêle le vrai du faux", CAPEB, le 4 juin 2019
  2. F.L., "Les artisans demandent une étude pour évaluer le RGE", Bati Actu, le 4 juin 2019

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés