Confidentialité

Pénuries & chantiers stoppés : le chômage partiel étudié

Pénuries & chantiers stoppés : le chômage partiel étudié

Adrien Maridet - Le 19/07/2021

Alors que le secteur du BTP est confronté depuis plusieurs mois à des pénuries de matériaux qui mettent à mal l'avancée de nombreux chantiers, les représentants des professionnels du bâtiment ont été reçus une seconde fois à Bercy, le 15 juillet, pour évoquer cette situations de tensions. Les entreprises de la construction espèrent toujours pouvoir bénéficier d'une prise en charge intégrale du chômage partiel pour leurs salariés, dès lors qu'un chantier doit être arrêté en raison de la crise actuelle liée au Covid-19. Détails.


A la recherche de nouveaux clients ? Testez notre service !


Englué dans une pénurie de matières premières qui n'en finit pas et entraîne des arrêts de chantiers à la pelle, les représentants des professionnels du BTP sont une nouvelle fois montés au créneau. Reçus à Bercy le 15 juillet, ils ont pu échanger avec le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon et le ministre en charge des petites et moyennes entreprises, Alain Griset.

Une prise en charge intégrale du coût de l'activité partielle ?

Face à cette situation de tensions, les représentants de l'Etat se sont montrés à l'écoute, conscients des difficultés rencontrées par les entreprises du bâtiment. Cette entrevue a apporté des "avancées substantielles", qui concernent notamment la prise en charge à 100 % du coût de l'activité partielle pour les salariés, quand sa mise en place est causée par une pénurie de matériaux. A ce sujet, l'exécutif a affirmé prendre en compte et "étudier" cette éventualité, plaidée depuis de longs mois par les acteurs de la filière.

Un travail mené pour réduire les exportations sauvages de bois

Alors que le bois est l'une des matières premières les plus touchées, les membres du Gouvernement présents ont aussi affirmé œuvrer pour réduire les exportations sauvages de grumes, en forte croissance ces derniers mois, qui engendrent des difficultés d'approvisionnement de plus en plus sérieuses. A ce titre, les industriels du bois ont récemment alerté le Gouvernement et lancé une pétition afin de stopper les exportations de bois sous forme de grumes, notamment en Chine, et "sauver les scieries françaises".

Un gel des pénalités de retard toujours préconisé

En parallèle, une circulaire interministérielle, envoyée à tous les acheteurs de l'Etat, a été publiée de façon à leur rappeler de ne pas appliquer de surcoûts ou de pénalités en cas de retards dans la livraison de marchés publics. Ces recommandations "s'accompagneront d'une communication du Gouvernement à destination des marchés privés", précise la Fédération française du bâtiment (FFB), dans un communiqué.

D'autre part, un éventuel assouplissement des règles du point de vue des délais maximum de réalisation de chantiers a été évoqué par le ministre des petites et moyennes entreprises, Alain Griset. Et ce, dans le but de pouvoir prétendre à des aides publiques, comme MaPrimeRénov' ou le CEE.

📌
Vous aimerez aussi cet article :
Déconfinement : une quatorzième version du guide de l'OPPBTP

Satisfaite de ces discussions constructives, la FFB estime que la balle est désormais dans le camp du Gouvernement.

"Les mesures annoncées doivent maintenant trouver une traduction rapide. La FFB reste donc mobilisée et réitère aussi sa demande de rendre possible la mobilisation immédiate de la créance de carry-back jusqu'à fin 2021. Cette mesure de simple trésorerie rendra les entreprises plus à même de supporter les surcoûts immédiats" liés à cette crise sanitaire et économique sans précédent, a souligné son président, Olivier Salleron.

👷 Le Conseil du Pro : suivez-nous sur Facebook !

Pour ne rien manquer des actualités du bâtiment, rendez-vous, sans plus attendre, sur notre page Facebook Habitatpresto Pro. Chaque semaine, la rédaction se charge de vous informer des nouveautés qui touchent votre secteur !


Pas le temps de prospecter ? Habitatpresto Pro vous trouve des clients à la porte de chez vous !


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés