Confidentialité

Suppression du GNR : le report est avancé de 6 mois

Suppression du GNR : le report est avancé de 6 mois

Aurélia Ribeiro - Le 14/06/2021

Actu - Mauvaise nouvelle pour le bâtiment… Il y a quelques semaines, le Gouvernement a annoncé que la suppression du gazole non routier (GNR) était reportée au 1er janvier 2023. Finalement, les pouvoirs publics viennent de revenir sur cette décision puisque la date est désormais avancée de six mois. Découvrez les réactions de la Fédération nationale des travaux publics (FNTP), de la Chambre nationale des artisans des travaux publics et du paysage (CNATP) et de la Fédération française du bâtiment (FFB) face à cette nouvelle déclaration !


Besoin de plus de chantiers ? Testez notre service pour développer votre activité !


La suppression du gazole non routier est avancée au 1er juillet 2022


Le 25 mai dernier, le BTP était soulagé d’apprendre que le gazole non routier était maintenu jusqu'au 1er janvier 2023 dans le cadre du projet de loi de Finances. Malheureusement, c’est un retournement de situation inattendu. Les représentants du secteur viennent d’être informés que la date est désormais avancée au 1er juillet 2022 en raison d’un sous-amendement d'Alexandre Holroyd (LREM). 

Pour justifier ce revirement, le rapporteur général du budget, Laurent Saint-Martin (LREM), a évoqué "la nécessité d’accompagner les filières" face à la crise, sans pour autant mettre de côté "l’ambition écologique".

Les réactions du BTP ne se sont pas fait attendre

La FNTP, la FFB et la CNATP, indignées par cette annonce, n’ont pas attendu pour réagir et faire savoir leur mécontentement :


« Si les travaux publics prennent pleinement leur part à la transition écologique, l'ensemble des acteurs reconnaît que la suppression du GNR, en l'absence d'engins écologiques disponibles sur le marché, constitue une erreur qui fera peser sur le secteur une charge supplémentaire de 700 millions d'euros en année pleine. »

a exprimé la FNTP par le biais d’un communiqué de presse, avant d’ajouter :

« Ce revirement inexplicable est tout à fait inacceptable pour l'ensemble du secteur de la construction qui avait appris du Gouvernement la nouvelle du report au 1er janvier 2023 avec beaucoup de soulagement. »


La FFB a quant à elle fait savoir son exaspération sur le réseau social, Twitter :


« Au moment où le secteur du BTP se bat contre des surcoûts insupportables liés à la hausse du coût des matériaux, cette initiative est un non-sens absolu. »


Enfin, la Chambre nationale des artisans des travaux publics et du paysage a fait savoir qu’elle exigeait  le respect des engagements initiaux du Gouvernement. Elle a également précisé que Françoise Despret, présidente de la CNATP, demanderait des explications au ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, ce mardi 15 juin.

Affaire à suivre...

📌

Vous aimerez aussi lire

Les aides de l'Etat prolongées et de nouveaux dispositifs lancés


👷Le Conseil du Pro : suivez l’actualité sur nos réseaux sociaux !


Avec cette annonce, il est important de suivre régulièrement l’actualité du BTP. Pour ne rien manquer de cette affaire, rejoignez-nous sans plus attendre sur notre page Facebook Habitatpresto Pro !


A la recherche de nouveaux clients ? Habitatpresto vous envoie des demandes de chantiers rentables !


Références :

  1. "La hausse du gazole non routier reportée à juillet 2022", Capital, le 11 juin 2021
  2. F.L., "Revirement sur le GNR : la colère du BTP", Bati Actu, le 11 juin 2021

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés