Projet loi de finances 2019 : les mesures qui impactent le BTP

Publié le 27/09/2018

Actu - Le 24 septembre dernier, le Conseil des ministres a révélé le budget 2019 alloué pour la transformation du pays. De nombreuses mesures ont été dévoilées notamment pour le secteur du bâtiment : CITE, Eco-PTZ, APL, taxe d’habitation, etc. Et les réactions de la FFB ne se sont pas fait attendre. Retour sur les principales mesures qui touchent le BTP.


Quelles sont les mesures du PLF 2019 qui concernent le BTP ? Comment le BTP a-t-il réagi au projet loi de finances ?


Le projet loi de finances a pour objectif de concilier la maîtrise des comptes publics avec les promesses d’Emmanuel Macron faites au cours de sa campagne électorale.



PLF 2019 : les mesures qui concernent le BTP


Découvrez les principales mesures qui concernent le secteur du bâtiment :


Maintien du CITE

Comme annoncé le 14 septembre dernier, le CITE ne sera pas transformé en prime pour 2019. Cependant, il semblerait que cela soit provisoire et que le projet de prime soit simplement décalé d’une année. Cette prime concernera davantage les foyers les plus modestes, contrairement au CITE qui sert aux ménages les plus aisés qui payent des impôts.


Prolongation de l'éco-PTZ

L’éco-prêt à taux zéro prévu pour les ménages dans le cadre des travaux de transition énergétique, devrait être prolongé jusqu’en 2021 sous une forme simplifiée et renforcée. En effet, il sera étendu à tous les logements de plus de deux ans et les travaux d’isolation des planchers bas y seront inclus


Augmentation du montant du chèque énergie

Le chèque énergie d’un montant de 150 euros devrait connaître une augmentation de 50 euros et passer ainsi à 200 euros. L’objectif étant de soutenir davantage les 3.7 millions de ménages déjà concernés par ce dispositif.


Suppression progressive de la taxe d'habitation

Une des promesses les plus marquantes d’Emmanuel Macron, la suppression de la taxe d’habitation pour 80% des foyers. Cette mesure s’appliquera dès 2018 et sera progressive sur les trois prochaines années.


Réforme sur le calcul du montant des APL

Les APL ne seront plus calculées sur l’année N-2 mais sur l’année en cours. Une économie de près de 900 millions d’euros pour l’Etat.


Inscrivez-vous vite, de nouveaux chantiers vous attendent

Réaction de la FFB : un PLF stable mais loin des craintes toujours présentes


La Fédération Française du Bâtiment admet une certaine stabilité du projet avec la prolongation de L’Eco-PTZ et le Pinel. Mais ces mesures sont, malgré tout, loin de compenser la dégradation du marché du logement avec la non transformation du CITE et l’exclusion des chaudières à fioul et des fenêtres.


« Conformément aux annonces du président de la République lors des « 24h du bâtiment » en 2017, le Prêt à taux zéro (PTZ) et le Pinel sont reconduits en l’état. Les menaces qui pesaient sur ces dispositifs semblent donc écartées. Mais la dégradation déjà à l’œuvre sur les marchés du logement ne sera pas compensée. »


Trouvez de nouveaux chantiers et pérennisez votre entreprise


👷 Le Conseil du Pro : Découvrez les aménagements pour faciliter le prélèvement à la source


Très redouté par les TPE, le prélèvement à la source, qui entrera en vigueur au 1er janvier 2019, fait l’objet d’un long débat depuis plusieurs mois pour les acteurs du BTP. Des mesures ont récemment été annoncées dans le but de simplifier sa mise en place à la nouvelle année. Découvrez-les dans notre article Prélèvement à la source : vers une simplification pour les TPE


Références :

  1. Florent Lacas, "PLF 2019 : ce qui concerne le BTP", Bati Actu, le 24 septembre 2018
  2. Communiqué de presse, "Budget 2019 : oui, mais !", FFB, le 24 septembre 2018




Dans la même rubrique

Derniers articles publiés