Salaires BTP 2023 : allez-vous être augmenté ?

Adrien Maridet - Le 09/01/2023
Dans cet article :

    Après deux années chaotiques du fait de la crise sanitaire liée au Covid-19, l'année 2022 aura, elle aussi, été difficile, plombée par un contexte inflationniste, malgré une reprise économique progressive. À ce titre, vous craignez que votre demande d'augmentation pour 2023 passe à la trappe... Si vous travaillez à votre compte, vous doutez pouvoir augmenter votre salaire cette année. Quels sont les prévisions pour 2023 ? Les spécialistes s'accordent à dire que les rémunérations devraient progresser, notamment dans le BTP. Détails.


    C'est le moment de remplir votre carnet de commandes !


    Hausse des salaires : une augmentation moyenne de 4 % attendue en 2023

    Votre salaire va-t-il augmenter en 2023 ? Le cabinet de conseil Willis Towers Watson (WTW) a présenté ses prévisions pour les rémunérations 2023, après avoir mené une étude auprès de 630 entreprises françaises, en octobre et novembre 2022.

    Selon ce rapport publié chaque année et intitulé "Salary Budget Planning", les salaires devraient augmenter en moyenne de 4 % en 2023, contre 3,5 % en 2022 et 2,3 % en 2021. Pour autant, cette hausse attendue ne devrait pas compenser le taux d'inflation prévisionnel, estimé par Bercy à 4,3 % en 2023, et même établi à 6,2 % sur une année glissante à fin octobre 2022, d'après l'INSEE. Pour celles et ceux qui ne seraient pas concernés ou moins bien lotis, vous pourrez toujours espérer bénéficier de la prime de partage de la valeur (PPV), de la prime d'intéressement, de la participation ou encore de la prime d'activité.

    Une hausse brutale du prix des matériaux... et une pénurie de main-d'œuvre

    Néanmoins, le secteur de la construction est confronté depuis des années à une pénurie de main-d'œuvre et à un déficit de travailleurs qualifiés. Plus globalement, et ce n'est pas nouveau, les métiers du bâtiment pâtissent d'un manque d'attractivité. Malgré des indicateurs d'activité qui continuent d'être au vert fin 2022, le BTP doit aussi faire face à des difficultés d'approvisionnement en matériaux et à une flambée des prix des matières premières et de l'énergie (carburants, gaz, électricité...).

    📌
    Prolongez votre lecture autour de cet article :
    Inflation : un observatoire des prix des matériaux créé en 2023

    Ces fortes tensions apparues au début de la crise sanitaire sont depuis exacerbées par la guerre en Ukraine, qui sévit depuis fin février 2022. Cette combinaison de facteurs met à mal la trésorerie et l'organisation des entreprises. En raison de ce contexte inflationniste de plus en plus tendu et de pénuries de matériaux de construction (acier, béton, verre, bois...), de nombreuses entreprises ont bien du mal à tenir les délais prévus et à garantir les tarifs convenus initialement avec leurs clients. Aucun secteur d'activité n'échappe à cette hausse fulgurante des prix, subie depuis plus de 2 ans et qui s'est encore accentuée en 2022.

    Ainsi, cette revalorisation des salaires en vue pourrait permettre d'attirer de nouveaux candidats sur ces métiers porteurs et de répondre aux besoins urgents des entreprises. Quoi qu'il en soit, ces prévisions restent incertaines et soumises à l'évolution favorable de la crise économique.

    "Les niveaux d'inflation continuent de grimper d'un mois à l'autre et les perspectives économiques sont globalement pessimistes pour l'année 2023, avec l'anticipation d'une récession dans plusieurs économies. Face à cette situation, les entreprises sont amenées à utiliser une palette élargie de mesures pour accompagner leurs salariés sur le court terme, tout en préservant la santé financière de l'entreprise et la sécurité des emplois sur les moyen et long termes. Les augmentations salariales moyennes prévues en France sont de 4 %, ce qui représente un écart significatif par rapport aux augmentations salariales attribuées en 2022 et pendant les 10 à 15 dernières années", souligne Khalid Ait-Mouloud, directeur de l'activité enquêtes de rémunération chez WTW France.

    Les Etam et ouvriers du BTP du Grand Paris augmentés de 5,75 % en 2023

    Même si certaines entreprises pourraient se montrer plus frileuses, la majorité des sociétés françaises devrait néanmoins débloquer des budgets d'augmentations supérieurs à ceux observés ces dernières années et donc offrir des augmentations salariales à leurs collaborateurs.

    Dans le secteur du BTP, cette hausse des salaires ne profitera pas seulement aux cadres. En effet, sur les territoires du Grand Paris (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne), les salaires conventionnels des employés, techniciens et agents de maîtrise (Etam) et des ouvriers doivent être revalorisés de 5,75 % en moyenne à compter de début 2023.

    Cette "attention particulière portée sur les niveaux bas des grilles salariales" fait suite aux accords signés entre la FFB Grand Paris Île-de-France, les fédérations d'employeurs du bâtiment et les syndicats. Un bon moyen de "récompenser l'engagement des salariés au sein des entreprises et contribuer à l'amélioration de leur pouvoir d'achat", insiste la FFB Grand Paris.

    📌
    Cet article peut aussi vous intéresser :
    Inflation : quels sont les artisans du BTP les plus impactés ?

    Des difficultés à embaucher, tous secteurs confondus

    Selon l'étude menée par WTW :

    •  "84 % des entreprises ont revu leurs budgets d'augmentations salariales à la hausse en raison des pressions inflationnistes",
    • "46 % en raison de préoccupations relatives aux tensions accrues sur le marché du travail" et au recrutement de forces vives
    • 36 % du fait de difficultés à conserver leurs meilleurs éléments, déjà difficiles à attirer.

    Ces problématiques de recrutement concernent tous les niveaux, plus particulièrement les postes d'opérateurs et d'ouvriers qualifiés, mais aussi de nombreux métiers du bâtiment, comme les maçons, les électriciens, les menuisiers ou les couvreurs.

    Les profils de techniciens et d'ingénieurs sont aussi très recherchés et à même de négocier des augmentations de salaire allant jusqu'à plus de 10 %. Autres postes difficiles à pourvoir, les cadres exerçant des fonctions d'encadrement de chantiers, comme les conducteur de travaux, les chefs de chantier ou les chefs d'équipe.

    Pour pallier aux difficultés de recrutement et faire face à un turnover incessant, "les entreprises françaises ont mis en place ou prévoient des augmentations ciblées (75 %), un accroissement des salaires à l'embauche (72 %), un relèvement de la rémunération des jeunes diplômés (70 %), des augmentations ponctuelles (69 %) et des primes exceptionnelles, comme la prime de partage de la valeur (69 %)", énumère l'enquête.

    Le SMIC revalorisé de 1,81 % au 1er janvier 2023

    Les cadres sont généralement les grands gagnants, mais pas de panique, les salariés au SMIC ont aussi vu leur fiche de paie augmenter en 2023, comme en 2022. Le montant du SMIC étant réévalué chaque année, c'est une hausse de 24 € net par mois qui a été enregistrée depuis le 1er janvier 2023, puisque le SMIC a connu une nouvelle augmentation automatique de 1,81 % en ce début d'année.

    Elle fait suite à la hausse de 2,65 % au 1er mai 2022 et à la nouvelle revalorisation de 2,01 % appliquée au 1er août, du fait de la forte inflation. Et pour cause, le Code du Travail prévoit une hausse automatique du SMIC en cours d'année, dès lors que l'indice des prix à la consommation augmente de plus de 2 % par rapport à l'indice pris en compte pour le dernier montant du SMIC.

    Depuis le 1er janvier 2023, le SMIC mensuel brut est passé de 1 678,95 € à 1 709,28 € pour un temps plein, soit un salaire net mensuel de 1 353,07 €. Le taux horaire brut atteint désormais 11,27 €, contre 11,07 € jusqu'à présent.

    👉
    À noter : 
    En l'espace d'un an, soit depuis le 1er janvier 2022, le SMIC a augmenté de 106 € brut par mois (plus de 84 € net), en passant de 1 269,03 € à 1 353,07 €. Ce qui équivaut à l'une des hausses - + 6,6 % en un an - les plus importantes constatées depuis 2012.

    Les métiers du BTP qui ont connu une hausse de salaire en 2022

    Quels sont les métiers du BTP dont le salaire a augmenté en 2022 ? Vous n'avez pas tous été logés à la même enseigne, ce sont essentiellement les professions classiquement occupées par des cadres qui ont été concernées :


    Métiers

    Salaire moyen

    Chargé d’affaire travaux

    36-52 K €

    Ingénieur études de prix

    32-62 K €

    Technicien études de prix

    28-45 K €


    ⚠️
    Important :
    Notez que ces salaires sont exprimés en K € brut / an, en fonction de l’ancienneté, respectivement 2 à 5 ans en moyenne.


    Votre activité ne peut que profiter de nos chantiers rentables !


    Plus particulièrement dans la maîtrise d’œuvre :


    Métiers

    Salaire moyen

    Maître d’œuvre

    30-62 K €

    Ingénieur étude

    30-60 K €

    Ingénieur responsable commercial

    36-60 K €

    Technicien études de prix (EDP), métreur, chiffreur

    28-45 K €


    📌
    Pour aller plus loin :
    Salaire électricien 2023 : combien allez-vous gagner ?
    Salaire plombier 2023 : êtes-vous bien payé ?
    Salaire maçon : quels seront vos revenus en 2023 ?
    Salaire d'un apprenti du BTP en 2023 : quelle rémunération ?


    Marché du bâtiment 2023 : les inquiétudes demeurent

    La perspective de projets d'envergure tels que le Grand Paris et la préparation des prochains JO 2024 à Paris vont soutenir et stimuler la croissance du secteur bâtiment et pousser les entreprises à recruter.

    Si vous avez un besoin de main-d'œuvre pour cette période propice, pensez d'ailleurs au contrat de chantier, le contrat de la flexibilité.

    Pour autant, avec la crise des matériaux et de l'énergie, de nombreux chantiers ont pris du retard et la construction neuve peine à repartir. Découvrez nos 13 astuces pour signer davantage de projets et ne pas subir cette tendance.

    📌 
    Vous aimerez aussi cet article :
    Aides aux artisans en difficulté : 4 organismes à contacter

    👷 Le Conseil du Pro : faites des heures supplémentaire, si c'est possible !

    Renseignez-vous dès maintenant sur les heures supplémentaires pour le BTP en 2023 ! Depuis la crise des gilets jaunes, le président de la République, Emmanuel Macron, a décidé de remettre en place la défiscalisation de celles-ci. De quoi augmenter considérablement vos revenus, pensez-y !


    N'attendez plus pour faire décoller votre activité !

    Trouvez de nouveaux chantiers


    Références :


    Dans la même rubrique

    Commentaires

    Derniers articles publiés

     

    Confidentialité