Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS
Accueil Guide travaux
Acheter un terrain : ce que vous devez savoir avant de signer

Acheter un terrain : ce que vous devez savoir avant de signer

Le choix d’un terrain constructible pour votre future maison ne s’improvise pas. il faut vérifier plusieurs points. On vous dit tout !
Le , par Jean-Charles
terrain-constructible

Vous souhaitez faire construire la maison de vos rêves et vous pensez avoir trouvé le terrain idéal pour accueillir votre projet ? Attention, quand on achète un terrain pour faire construire l’emplacement est certes important mais pas que ! Etude de sol, bornage et servitudes sont autant de points à contrôler, pas de panique, on vous dit tout !

Quels sont les points à vérifier avant d’acheter un terrain ? La parcelle est-elle viable ? Devez-vous choisir un terrain isolé ou en lotissement ? 

Nous vous donnons les clés pour tout savoir avant de signer.

 


Achat d’un terrain constructible : 7 éléments à prendre en compte avant de signer

Avant de vous lancer dans l’achat d’un terrain faites-vous conseiller et surtout sachez vous entourer : géomètre ou pourquoi pas géologue vous assureront de faire le bon achat.

Acheter un mauvais terrain peut coûter très cher, d'où l’importance de faire réaliser une étude de sol avant de signer. Voici les éléments que vous devez prendre en compte avant de vous décider à acheter le terrain qui vous plaît :
 

1.La localisation : un élément primordial 

Avant d’acheter un terrain pour faire construire votre maison parcourez les alentours, renseignez-vous sur les éventuels projets de construction aux alentours qui feraient perdre de la valeur au terrain et assurez-vous de l’absence de nuisances sonores : voie ferrée ou couloir aérien par exemple.

2. L’orientation : privilégiez une exposition Sud-Est

L’orientation de la parcelle est à prendre en compte. Si elle est située plein Nord, vous risquez fort de devoir prévoir des solutions de chauffage économiques, pour ne pas faire exploser la note.

Faire une demande de devis pour mon terrain

3. La nature du terrain : évitez les sols trop pentus

Vérifiez la nature du sol (argileux, pollué…) ainsi que sa pente. Un sol constitué de remblais peut être instable, au même titre qu’un sol pollué peut nuire à votre santé.

Entourez-vous dans le doute d’un géologue pour déterminer la nature du sol. Veillez aussi à ce que votre parcelle ne soit pas trop pentue, sinon attendez vous à des frais importants de terrassement.

 

4. Les abords du terrain

Focalisez vous sur l’emplacement de vos prochaines fondations de maison mais aussi sur les bordures de terrain. Aurez-vous la place d’ouvrir sans contrainte un futur portail en bord de voirie ? Faut-il prévoir de faire débiter ou les élaguer des arbres devenus trop imposants?
 

5. Préférez un terrain constructible viabilisé 

Pour vous éviter des surcoûts inattendus, faites en sorte que le terrain soit déjà viabilisé, équipé par la mairie en arrivées d’eau, de gaz, d’électricité mais aussi qu’une ligne téléphonique soit présente.

6. Attention aux servitudes

Considérées comme des contraintes, les servitudes sur un terrain ne sont pas forcément visibles au premier coup d’oeil. Attention, elles peuvent limiter votre occupation des sols et amputer une partie de votre parcelle, au profit de votre voisinage.

Il faut donc impérativement vérifier ces points pour éviter des litiges avec votre entourage direct voisinage.

3 types de servitudes pouvant pénaliser votre installation:

  • la servitude de droit privée : le cas typique est le droit de passage de votre voisin sur une partie de votre terrain car sa propriété est enclavée et non reliée à une route
  • la servitude d’utilité publique : si un plan de prévention des risques naturels impose des règles de constructions particulières (tailles des fondations, chaînage d’angles…)
  • le droit de préemption : dans ce cas, votre commune peut par exemple exiger la cession d’une partie de votre terrain pour créer une route ou l’élargir

 

7. Achat d’un terrain constructible : parcelle isolée ou en lotissement ?

Vous avez 2 possibilités pour choisir votre futur emplacement de maison, une parcelle isolée ou un lotissement, réfléchissez-y ! En attendant voici le comparatif entre ces 2 types de parcelles.
 

Terrain isolé

Terrain en lotissement

Liberté de réalisation de maison à condition de respecter les règles d’urbanisme de votre commune

Le lotissement  (terrain divisé en lots) impose ses propres règles d’urbanisme, comme par exemple l’architecture des maisons
est assuré d’être viabilisé

consulter le Plan Local d’Urbanisme) de votre commune
n’est pas nécessairement viabilisé 

l’architecture des maisons
est assuré d’être viabilisé

 

Le conseil Habitatpresto : Faites borner votre futur terrain

Le bornage définit clairement les limites de propriété et surtout sa superficie. S’il n’est pas obligatoire dans le cadre d’un terrain non constructible, il est vivement recommandé d’effectuer la démarche en cas d’achat d’un terrain constructible. L’objectif est d’éviter les litiges. 

Un bornage de terrain complet avec intervention d’un géomètre-expert coûte environ 700 €. Une somme dérisoire à la vue des enjeux !

Pour en savoir plus, consultez notre article complet : Pourquoi faire appel à un géomètre ?

Article précédent
Article suivant
Habitatpresto

Voir les autres articles

Inscription Newsletter