Chaudière à granulés : prix, installation & économies d'énergie

Dans cet article :

    Vous en avez marre d'avoir à payer des factures de chauffage de plus en plus élevées ? Les offres commerciales peuvent parfois sembler trop alléchantes pour être vraies. Pourtant, le chauffage est un secteur qui a fortement évolué. Il faut retenir que le rendement des dispositifs récents n’a effectivement rien de comparable aux anciens équipements. Vous pouvez donc vous aussi en profiter, afin de réduire vos dépenses et de réaliser des économies d’énergie ! Et si vous optiez pour une chaudière à granulés ? Quelles économies pouvez-vous espérer ? Quels sont les tarifs à prévoir et aides disponibles ? Quels sont les principaux avantages d’une chaudière à granulés ? On vous dit tout !


    Vous envisagez d'investir dans une chaudière à granulés ? Confiez les travaux d'installation à un professionnel !




    La chaudière à granulés, hautes performances et économies d’énergie importantes

    Les chaudières à granulés de bois sont très à la mode depuis quelques années. Outre le fait qu’il s’agit d’un système de chauffage à faible impact environnemental, c’est aussi son rendement qui attire et fait la différence.

    Une chaudière à pellets atteint en effet un rendement moyen de 90 %, contre 70-75 % seulement pour une ancienne chaudière au fioul. Cela implique donc que chaque kWh d’énergie dépensé produira plus de chaleur. Mais ce n’est pas tout, il faut bien sûr aussi prendre en compte le coût de ce kWh en pellets, comparé au fioul. Là encore, le granulé de bois gagne haut la main :

    prix énergies en France mars 2020

    Chiffres mensuels officiels des énergies en France, catégorie « prix et tarifs domestiques » : en savoir plus

    Ces chiffres, publiés en 2020, ont évolué dans le bon sens pour le bois. Le tarif des sacs de 15 kg de granulés est resté relativement stable (entre 4 et 4,50 € le sac), même en pleine crise du Covid-19. Le prix du fioul, quant à lui, était de 82 centimes le litre à l’époque de cette étude. Il a fortement augmenté, pour dépasser pour la première fois l’euro symbolique.

    Un coût plus bas et un rendement supérieur, font de la chaudière à granulés un moyen de chauffage très économique. Atteignant jusqu’à 40 % d’économies d’énergie, face à une chaudière fioul ancienne, et même 20 % en comparaison à un dispositif plus récent.

    Les chaudières à granulés à condensation, atteignent même plus de 100 % de rendement, générant plus de 1 kWh d’énergie pour chaque kWh dépensé en pellets de bois.

    D’un point de vue écologique, les granulés sont obtenus en compressant sciure et copeaux. Ils ont un taux d’humidité inférieur à 8 %, évitant ainsi les fumées les plus polluantes. L’impact des granulés, qui proviennent majoritairement de forêts gérées durablement, est nettement moindres que celui des énergies fossiles. Il conviendra néanmoins de s’assurer que votre fournisseur est sérieux, car bien que ce soit rare en comparaison au fioul, certains granulés font parfois plusieurs milliers de kilomètres avant d’arriver jusqu'à chez vous. Il s’agit donc bien d’un chauffage nettement plus écologique, mais comme toujours, il faut être un consommateur averti et vigilant !


    📌
    Prolongez votre lecture autour de cet article :
    Poêle à granulés : prix et infos pour bien choisir

    Quel prix et quelles aides possibles ?

    Les économies réalisées grâce aux granulés sont conséquentes. Néanmoins, le frein principal à l’installation d’une chaudière est généralement son coût. Il atteint en effet en moyenne entre 12.000 et 25.000 €. Fort heureusement, il existe des aides de l'État conséquentes, qui peuvent parfois monter jusqu’à 70 % ou plus du coût d’installation ! Si votre matériel est vieillissant, ces aides, ainsi que les économies réalisées, sauront largement compenser l’achat de votre chaudière à granulés.

    1. Obtention de la prime énergie (CEE) pour votre changement de chauffage

    La prime énergie, qui peut être agrémentée de la prime Coup de pouce, peut s'élever jusqu’à 5.000 € pour une chaudière à granulés, si les revenus de votre ménage sont considérés comme modestes ou très modestes. Le montant passe à 3.125 € pour les revenus supérieurs. Vous pouvez vous baser sur vos revenus N-1 pour le calcul des aides, en suivant le tableau de l’Anah ci-dessous :

    Vous pouvez prétendre aux aides de l'Anah si vos revenus annuels ne dépassent pas les seuils suivants :

    Nombre de personne(s) vivant dans le foyer
    Revenus en € / an (Île-de-France)
    Revenus en € / an (province)
    1


    21.123 € (ménages très modestes)

    25.714 € (ménages modestes)


    15.262 € (ménages très modestes)

    19.565 € (ménages modestes)

    2


    31.003 € (ménages très modestes)

    37.739 € (ménages modestes)


    22.320 € (ménages très modestes)

    28.614 € (ménages modestes)

    3


    37.232 € (ménages très modestes)

    45.326 € (ménages modestes)


    26.844 € (ménages très modestes)

    34.411 € (ménages modestes)


    4



    43.472 € (ménages très modestes)

    52.925 € (ménages modestes)


    31.359 € (ménages très modestes)

    40.201 € (ménages modestes)


    5



    49.736 € (ménages très modestes)

    60.546 € (ménages modestes)


    35.894 € (ménages très modestes)

    46.015 € (ménages modestes)

    Par personne supplémentaire



    + 6.253 € (ménages très modestes)

    + 7.614 € (ménages modestes)



    + 4.526 € (ménages très modestes)

    + 5.797 € (ménages modestes)


    👉 Aide versée à la fin des travaux, par chèque ou virement bancaire. Mais certains installateurs peuvent la déduire directement de la facture.

    ⚠️
    Attention :
    Pour bénéficier des aides, il faudra impérativement faire appel à un artisan agréé RGE. De plus, les aides CEE varient régulièrement et sur des périodes courtes. Vérifiez donc bien que les montants soient toujours d’actualité.

    Autre bonne nouvelle, d’autres aides sont cumulables pour l’installation de votre chaudière à granulés.

    2. MaPrimeRénov’, aide maintenue en 2022 pour les travaux d’amélioration énergétique

    MaPrimeRénov’ vous permet d’obtenir une aide qui peut grimper jusqu’à 20.000 € par logement, sur une période de 5 ans. Sont éligibles les travaux de rénovation, visant à réduire votre consommation d’énergie.

    L’habitation doit avoir au moins 15 ans, ou au moins 2 ans lorsqu’il s’agit du remplacement d’une chaudière au fioul.

    La prime dépend de vos revenus, ainsi que du gain énergétique obtenu avec les travaux. Il est indispensable de se renseigner auprès d’un professionnel RGE, mais voici les informations principales qui vous permettront de savoir à quel montant vous pouvez prétendre :

    • MaPrimeRénov’ Bleu, pour les ménages modestes, peut grimper jusqu’à 10.000 € pour l’installation de votre chaudière à granulés ;
    • MaPrimeRénov’ Jaune monte à 8.000 € ;
    • MaPrimeRénov’ Violet va jusqu’à 4.000 € ;
    • MaPrimeRénov’ Rose : les ménages considérés comme aisés ne sont pas éligibles aux aides pour la pose d’une chaudière, d’un poêle, ou d’une PAC en 2022. Ils peuvent néanmoins bénéficier d'une aide de 3.500 € pour leurs travaux d’isolation.

    Vous trouverez ci-dessous, les conditions de revenus qui déterminent à quelle couleur correspond votre foyer fiscal.

    Plafond de ressources en province (Revenu fiscal de référence)


    Composition du foyer

    Bleu
    Jaune
    Violet
    Rose

    1

    15.262 €
    19.565 €
    29.148 €
    > 29.148 €

    2

    22.320 €
    28.614 €
    42.848 €
    > 42.848 €

    3

    26.844 €
    34.411 €
    51.592 €
    > 51.592 €

    4

    31.359 €
    40.201 €
    60.336 €
    > 60.336 €

    5

    35.894 €
    46.015 €
    69.081 €
    > 69.081 €

    Par personne supplémentaire

    + 4.526 €
    + 5.797 €
    + 8.744 €
    + 8.744 €


    Plafond de ressources en Île-de-France  (Revenu fiscal de référence)


    Composition du foyer

    Bleu
    Jaune
    Violet
    Rose

    1

    21.123 €
    25.714 €
    38.184 €
    > 38.184 €

    2

    31.003 €
    37.739 €
    56.130 €
    > 56.130 €

    3

    37.232 €
    45.326 €
    67.585 €
    > 67.585 €

    4

    43.472 €
    52.925 €
    79.041 €
    > 79.041 €

    5

    49.736 €
    60.546 €
    90.496 €
    > 90.496 €

    Par personne supplémentaire

    + 6.253 €
    + 7.614 €
    + 11.455 €
    + 11.455 €


    👉 Versement après travaux et sous condition de réaliser les démarches.

    3. Autres aides cumulables pour votre chaudière à granulés

    Au-delà de ces deux aides principales, d’autres sont cumulables. Notamment la TVA à 5,5 % au lieu de 20 %, pour les habitations ayant 2 ans ou plus.

    Vous pouvez aussi bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro, une aide importante et utile, puisque les aides précédentes sont en général obtenues après règlement de la facture. Ce prêt peut donc vous permettre de lancer les travaux en toute sérénité.

    Exemple de devis pour l'installation d'une chaudière à granulés

    Voici un exemple réel de devis chez un chauffagiste, afin d’avoir une meilleure idée du montant des aides.

    Pour une chaudière à granulés d’une puissance de 20 kW (surface à chauffer de 180 m²), avec Flamme Verte 7 étoiles et pose d’un silo textile, le coût total du devis est de 16.283 € TTC (incluant dépose de l’ancienne chaudière fioul).

    Sur ce devis, a déjà été appliquée une réduction de 2.046 € grâce l’aide de TVA à 5,5 %. De plus, le client a droit à 4.654 € de prime CEE, et est éligible à MaPrimeRénov’ pour un montant de 6.000 € (revenus modestes). 

    Cette chaudière à granulés qui aurait donc eu un coût de 18.329 € TTC tout compris avec TVA à 20 %, reviendra finalement à 5.629 € pour le client.

    Il s’agit seulement d’un exemple : votre situation variera en fonction de vos revenus, ainsi que du modèle de chaudière.


    Vous n'êtes pas du tout bricoleur ? Pas d'inquiétude, faites appel à un professionnel pour installer votre chaudière à granulés !


    Fonctionnement et entretien d’une chaudière à granulés

    Comment fonctionne une chaudière à granulés ?

    Une chaudière à granulés peut alimenter votre réseau chauffage, mais aussi être utilisée pour la production d’eau chaude sanitaire. Le fonctionnement global est assez simple :

    • Les granulés de bois (combustible), sont stockés dans un silo ou réservoir.
    • Une vis sans fin (dans 2/3 des cas) ou un système d’aspiration alimente le foyer de chauffe en combustible.
    • Les granulés brûlés permettent alors de chauffer un fluide caloporteur, le plus souvent de l’eau, qui va ensuite vers vos circuits de chauffage et/ou d’eau sanitaire.
    • Les fumées produites sont évacuées par un conduit externe.

    schéma fonctionnement chaudière à granulés

    Schéma représentant le fonctionnement d'une chaudière à granulés de bois

    Alors qu’une chaudière à bûches est complexe à alimenter régulièrement, le format des granulés ou pellets permet une alimentation plus simple, et dans la plupart des cas automatisée.

    L’automatisation nécessite un silo conséquent (comparable à une cuve à fioul). Si vous n’avez pas la place, un petit silo ou réservoir intégré peuvent être utilisés. Cela impliquera plus de manutention, puisqu’il vous faudra soulever les sacs de 15 kg régulièrement pour remplir ce réservoir.

    Quel entretien prévoir ?

    À l’inverse du fioul, il faut évacuer les cendres produites par la combustion. Les chaudières à granulés sont équipées d’un système de nettoyage automatique, mais l’évacuation des cendres peut être automatisée ou manuelle. Auquel cas, il faut en général vider le bac de cendres une fois par mois, certaines chaudières permettant même 3 à 6 évacuations annuelles seulement.

    Pour le reste, la législation impose les mêmes règles que pour une chaudière classique, soit un entretien annuel effectué par un professionnel. Cet entretien coûte en général 150 à 250 € (jusqu’à 400 pour certaines installations), auxquels il faut ajouter deux ramonages, dont un pendant la période de chauffe.

    📌
    Cet article peut aussi vous intéresser :
    Contrat d'entretien chaudière : une maintenance en toute sérénité

    Quel modèle choisir ? Avec ou sans plancher chauffant et production d’eau chaude sanitaire ?

    Le premier critère de choix, doit être la présence du label « Flamme Verte », qui vous garantit un certain niveau de rendement (85 % minimum). De plus, ce label est une condition pour que vous puissiez bénéficier de l'aide MaPrimeRénov’ (attention, label 5 étoiles requis pour une chaudière, et 7 étoiles pour les poêles et inserts). Le site officiel du label contient un moteur de recherche très pratique, avec l’ensemble des marques et appareils approuvés.

    La puissance en kW doit aussi impérativement correspondre au volume à chauffer. Cette puissance devra être plus importante si votre isolation est ancienne, et si vous souhaitez aussi chauffer votre eau chaude sanitaire. Pour déterminer la puissance, il est fortement conseillé de faire appel à un professionnel.

    Concernant l’eau chaude, si vous chauffez actuellement votre eau avec votre chaudière fioul ou un chauffe-eau électrique classique, il est indéniablement plus rentable de passer par une chaudière à granulés. Cette option peut cependant avoir un coût, car certaines chaudières à granulés nécessitent l’ajout d’un ballon tampon. Le coût total est ainsi augmenté de 2.000 € en moyenne. Mais certains appareils peuvent fournir de l’eau chaude sans ballon tampon, et sans que le rendement soit affecté par les relances de la chaudière. Sur ces modèles, on peut alors s’affranchir de ce coût supplémentaire. Si vous êtes déjà équipé d’un ballon thermodynamique performant (par exemple), il sera peut-être néanmoins judicieux de conserver votre ancien équipement.

    Une chaudière à granulés peut tout à fait être installée sur un plancher chauffant. Si vous n’avez pas de chauffage au sol, sachez que ses avantages sont nombreux : réduction de consommation de 15 % en moyenne, chaleur diffuse en tout point, gain de place important, puisque vous pourrez retirer vos radiateurs... Son installation a cependant un coût important et il est peu adapté aux besoins futurs de rénovations. De plus, une pompe à chaleur s’avérera en général avoir un meilleur rendement pour un chauffage au sol. Si vous souhaitez un plancher chauffant sur la majorité de la surface de votre habitation, la pompe à chaleur est donc une meilleure option.

    Comment l'installer et à qui faire appel ?

    Les chaudières à granulés sont habituellement prévues pour passer facilement par les portes, elles font en général moins de 80 cm de large. En démontant l’habillage, elles peuvent même être réduites à 40 cm de large en moyenne. Aucune difficulté sur ce point, donc. 

    Par la suite, il vous faudra soit ajouter le réservoir accolé (faible contenance) ou un silo. Tout comme pour une chaudière classique, ce type de silo prend de la place. Il faut prévoir 4 à 5 m² au sol. Au besoin, le silo peut être placé à l’extérieur ou dans une autre salle, mais il faudra une alimentation par aspiration, qui augmentera le prix de 10 % en moyenne. Dans le cas d’une alimentation par aspiration, il vous faudra en effet installer un circuit de tubes PVC pour acheminer les pellets. 

    Il est aussi possible d’enterrer votre cuve, avec là aussi cependant des frais supplémentaires pour la maçonnerie. Tout ceci permet beaucoup plus de souplesse que pour une chaudière fioul, qui impose forcément une cuve. De plus, si vous faites le choix d’un silo à granulés, celui-ci peut être en PVC, en métal ou même en tissu avec simple ossature bois pour le maintenir.

    chaudière granulés silo

    Une chaudière à granulés avec silo textile

    Un silo coûte 1.500 à 3.000 € en moyenne en fonction du volume et des matériaux, sachant que cela est inclus, bien sûr, dans la moyenne du coût annoncée ci-dessus.

    Pour l’installation, il est indispensable de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu garant de l’environnement), pour pouvoir bénéficier des aides.

    Quels sont les avantages et inconvénients d'une chaudière à granulés

    Comme tout système de chauffage, une chaudière à granulés dispose de plusieurs atouts, mais aussi de quelques inconvénients.

    Avantages
    Inconvénients

    Fortes économies : 40 % par rapport à une chaudière fioul ancienne, 10 % en moyenne par rapport à une PAC ;

    Aides importantes : jusqu’à près de 15.000 € tout cumulé dans certains cas ;

    Durée de vie élevée, contribuant encore plus aux économies sur le long terme.

    Coût d’installation important : 12.000 à 25.000 €, contre 6.000 à 16.000 € en moyenne pour une PAC ;

    Volume nécessaire important ;

    Rendement moindre sur les réseaux basse température : plancher chauffant ou radiateurs basse température.


    😉 Le Conseil Habitatpresto : la pompe à chaleur, une autre option à considérer !

    Une chaudière à granulés a une durée de vie très importante, comparable à une chaudière au fioul. Sachant cela, et puisque les économies moyennes d’énergie font partie des plus élevées du marché, la chaudière à granulés est un excellent système de chauffage. Une chaudière à granulés sera en moyenne 10 % plus économique qu’une pompe à chaleur. Mais cette dernière aura d’autres avantages : un coût d’installation moins élevé, beaucoup moins de volume nécessaire, ainsi que de bien meilleures performances pour un plancher chauffant. Ces deux moyens de chauffage ne correspondront donc pas tout à fait aux mêmes besoins. N’oubliez pas qu’il est impératif de choisir un appareil Flamme Verte 5 étoiles minimum, et de faire appel à un professionnel RGE, afin de bénéficier des aides de l’État.


    Seul un professionnel RGE vous permettra de bénéficier des aides financières de l'Etat pour vos travaux !


    Article rédigé par Eco Cero

    Chaudière Chauffage Part
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Poêle à bois qui sent la fumée : comment stopper les odeurs ?

    Vous craignez les odeurs de fumée de votre poêle à bois ? Pas de panique, des solutions simples et rapides existent !

    Lire la suite

    Quelle température idéale dans la maison, pièce par pièce ?

    Comment régler son chauffage pour vivre confortablement tout en maîtrisant ses factures de chauffage ? Faisons le point pièce par pièce !

    Lire la suite

    Contrat d'entretien chaudière : une maintenance en toute sérénité

    Un contrat d’entretien de chaudière, c’est la tranquillité d’esprit garantie. Vous n’oublierez plus jamais de faire entretenir votre appareil !

    Lire la suite

    Chauffage au fioul : une aide de 200 € maximum mise en place

    Pour faire face à la flambée des prix de l'énergie, le Gouvernement prévoit la mise en place d'une aide à destination des particuliers se chauffant au...

    Lire la suite

    Quand et où se réapprovisionner en granulés de bois ?

    Quand et où s'approvisionner en granulés pour son poêle ou sa chaudière à bois ? Faut-il craindre une pénurie de granulés de bois cet hiver ? On vous...

    Lire la suite

    Entretien chaudière au fioul : obligatoire & indispensable

    Une chaudière au fioul doit être entretenue chaque année par un professionnel. Prix, prise en charge, maintenance..., on vous dit tout !

    Lire la suite
     

    Confidentialité