Pourquoi ma pompe à chaleur perd en puissance et que faire ?

Dans cet article :

    Votre pompe à chaleur semble perdre en puissance et en performance ? Vous avez l’impression qu’elle capte moins bien les calories présentes dans l’air (ou une nappe phréatique dans le sol pour une pompe à chaleur géothermique) pour chauffer votre logement ? Un des composants souffre peut-être d’un dysfonctionnement ou il y a un problème avec le liquide frigorigène. On vous explique toutes les raisons possibles d’une telle perte en puissance et comment faire pour y remédier.

    Pourquoi ma pompe à chaleur perd en puissance ? 5 causes possibles

    Système de chauffage (et de climatisation pour les modèles réversibles) économique, peu énergivore et qui s’adapte facilement dans n’importe quel type de logement, une PAC peut même produire de l’eau chaude sanitaire (pour les modèles air-eau) en chauffant le ballon d’eau. Votre pompe à chaleur peut perdre en puissance si elle présente : 

    • une fuite
    • un dysfonctionnement,
    • un défaut d'entretien.

    1. Une fuite d'eau ou de liquide frigorifique

    Si votre pompe fuit, cela peut être dû à une partie endommagée : que ce soit un tuyau ou un radiateur percé, la valve qui goutte, ou un souci de raccordement, c’est un problème en général assez facile à réparer, avec un simple colmatage. En revanche, s’il s’agit d’une fuite de liquide frigorifique, il faut appeler tout de suite un réparateur.


    Vous souhaitez réparer votre pompe à chaleur ? Faites appel à un artisan !


    2. Un dysfonctionnement au niveau de l’échangeur 

    Si l’échangeur est encrassé, l’air va mal circuler et la pompe va donc moins bien fonctionner. Votre pompe à chaleur ne sera alors plus performante. Elle ne vous aidera plus à réaliser des économies d’énergie et faire baisser votre facture de chauffage. Pensez à la nettoyer souvent.  

    3. La présence d’air dans le circuit de chauffage

    Ce problème n’est pas très grave et surtout facile à rectifier. Laissez votre PAC en route, ouvrez légèrement le capuchon du purgeur et laissez l’air sortir. Une fois l’air sorti, éteignez la pompe et attendez un petit moment avant de la rallumer. Si elle ne redémarre pas tout de suite, c’est qu’il reste de l’air. Recommencez jusqu’à ce que la pompe se remette en route.

    4. Un problème de pression

    Si vous constatez un problème de pression, cela est dû à une fuite d’huile ou un niveau trop bas ou trop élevé de celle-ci. Cette baisse de pression se manifeste en général par le compresseur qui fait beaucoup de bruit. Pour info, la pression d’une pompe à chaleur doit se situer entre 1 et 1,5 bar. Il convient de vérifier régulièrement le niveau d’huile de votre PAC, pour un fonctionnement et une efficacité énergétique au top. S’il s’agit d’une fuite, il faut appeler un réparateur au plus vite.

    5. Un mauvais entretien

    Pour que votre pompe à chaleur fonctionne au mieux et le plus longtemps possible, il est très important de bien l’entretenir tout au long de l’année. 

    Pour cela :

    • Dépoussiérez et nettoyez régulièrement les grilles, les ventilateurs et les bouches d’extraction avec de l’eau froide et un peu de savon pour assainir au maximum l’air ambiant 
    • Que ce soit un type de pompe à chaleur monobloc (une seule unité) ou split (une unité intérieure et une unité extérieure) un même simplement un chauffage d’appoint, nettoyez régulièrement les unités car plus elles seront propres, plus l’air circulera facilement et il sera facile de chauffer ou rafraîchir votre logement 
    • Surveillez régulièrement la pression pour éviter toute perte de performance
    • Veillez au remplacement tous les 5 ans du fluide frigorigène
    • Si les températures extérieures sont très basses, veillez à dégivrer l’unité extérieure

    Que faire en cas de perte de puissance ? 3 étapes à suivre

    Votre PAC peut perdre en puissance si l’un de ses composants est encrassé. C’est pourquoi il est très important de veiller au bon entretien de votre PAC. Si c’est le système central de la pompe qui est abîmé, vous n’aurez pas d’autre choix que de la remplacer. S’il s’agit d’un dysfonctionnement ou d’une panne, voici comment procéder.

    1. Identifier la cause

    Avant tout, il s’agit d’identifier la cause du problème. La plupart des PAC possédant un écran digital, vous pouvez vous référer au code erreur que l’écran indique et voir directement sur la notice de votre appareil à quoi cela correspond. 

    Dans tous les cas, pensez à mettre votre PAC hors tension avant de toucher à quoi que ce soit. Si la cause est simple et que vous êtes un peu bricoleur, vous pouvez essayer de résoudre le problème vous-même. Si le problème est sérieux ou cas de fuite, faites appel à un professionnel, au risque d’aggraver le problème ou vous blesser.

    2. Veiller à l'entretien de la PAC

    Comme tout autre appareil de chauffage, l’entretien d’une pompe à chaleur est primordial pour pérenniser son bon fonctionnement. 

    Cet entretien :

    • Est désormais obligatoire 
    • Doit avoir lieu tous les 2 ans pour une PAC dont la puissance est comprise entre 4 et 70 KW 
    • Doit avoir lieu tous les 5 ans pour une PAC avec une puissance supérieure à 70 KW

    Comptez entre 100 et 300 € pour un entretien annuel. Au moment de son installation vous pouvez prévoir un contrat entretien.

    3. Faire appel à un professionnel qualifié (RGE)

    Vous devez remplacer votre PAC ? Pour installer une pompe, et être éligible aux aides pour les travaux de rénovation énergétiques, il faut faire travailler un professionnel certifié RGE (Reconnu garant de l’environnement).

    Sont éligibles à des aides, l’installation et le changement d’une PAC, et même pour une pompe à chaleur pour piscine. En fonction de vos besoins vous pouvez demander : MaPrimeRénov’ (anciennement crédit d’impôt), l’éco-prêt à taux zéro (ou éco-PTZ), la TVA à taux réduit à 5,5% ou une des aides de l’Anah (l’Agence nationale de l'habitat).

    😉 Le Conseil Habitatpresto : optez pour une PAC réversible !

    Le prix d'une pompe à chaleur et son installation représentant un certain investissement, pourquoi ne pas opter pour un modèle réversible ? Comme son nom l’indique, ce type de pompe fait office de chauffage et climatisation. 


    Chauffage Part Pompe à chaleur
    Amélie David

    Amélie David

    Rédactrice web

    Mes sujets de prédilection ? Le chauffage, l'isolation et la ventilation pour être bien chez soi toute l'année !

    MaPrimeRénov' pour une pompe à chaleur : montant & conditions

    MaPrimeRénov’ pour la pompe à chaleur permet aux ménages de diminuer le prix d'achat et de pose. Elle peut aller jusqu'à 11 000 € pour une PAC géother...

    Lire la suite

    Coup de pouce chauffage : les primes pour sortir du fioul relevées

    Versée dans le cadre du dispositif des CEE, la prime Coup de pouce chauffage a vocation à aider l'ensemble des ménages à passer aux énergies renouvela...

    Lire la suite

    Prix pompe à chaleur : coût moyen & tarifs d'installation

    Le prix d’une pompe à chaleur aérothermique air-eau s'élève entre 65 et 90 € par m² chauffé. Ces tarifs varient en fonction du type de PAC choisi.

    Lire la suite

    Pompe à chaleur : quelles aides pour s'équiper en 2023 ?

    Vous envisagez d'installer une pompe à chaleur chez vous ? Voici les aides qui vont vous permettre d'amortir le coût de votre investissement !

    Lire la suite

    7 aides pour financer votre pompe à chaleur air-eau en 2023

    Alors que le prix de l’énergie augmente, beaucoup sont les consommateurs qui souhaitent s’équiper d’une pompe à chaleur air-eau. Voici 7 aides pour fi...

    Lire la suite

    Pompe à chaleur air-air : tous les prix en 2023

    Le prix d’une clim réversible (PAC air-air) est de 3 500 € en moyenne, avec une fourchette comprise entre 1 600 et 8 600 € installation incluse.

    Lire la suite

    Commentaires

     

    Confidentialité