Remplacement de chaudière : quelles aides de l'État en 2022 ?

Dans cet article :

    Votre chaudière est prête à vous lâcher ? Elle fait du bruit, baisse en pression ou tombe souvent en panne ? Qu’à cela ne tienne, prenez les devants et remplacez-la dès maintenant pour éviter de vous retrouver sans chauffage cet hiver ! Comme c'est un investissement assez conséquent, nous vous avons listé toutes les aides proposées par l'État pour changer votre chaudière au meilleur prix !

    👉
    Dernières actus :
    En réponse à la flambée des prix de l'énergie, exacerbée par la guerre en Ukraine, le Gouvernement a présenté, mi-mars, son 
    plan de résilience économique et social. Dans ce cadre, depuis le 15 avril et jusqu'au 31 décembre 2022, l'aide MaPrimeRénov' est relevée de 1 000 € pour encourager les particuliers à remplacer leur chaudière au fioul ou à gaz par une pompe à chaleur (y compris hybride) ou une chaudière biomasse. Et ce, quelle que soit la tranche de revenus du foyer. Par ailleurs, les subventions pour l'installation de nouvelles chaudières gaz seront arrêtées à compter du 1er janvier 2023.

    Les aides financières pour remplacer votre chaudière en 2022

    Si vous souhaitez changer votre chaudière fioul ou gaz, vous avez le choix entre investir dans un modèle au gaz plus économique (à condensation le plus souvent) ou bien remplacer votre appareil par une pompe à chaleur ou un poêle à bois.

    ⚠️ 
    Attention :
    Depuis le 1er juillet 2022, il est interdit d'installer une chaudière fioul chez soi, même s'il est toujours possible de la faire réparer.

    Même si cet investissement semble, de prime abord, hors de portée de vos finances, l’État met à disposition des particuliers de nombreuses aides financières :

    Aides
    Montant
    Public visé
    Conditions
    Quelles démarches ?
    Prime énergie
    4 000 € maximum
    Propriétaire occupant, bailleur, locataire
    Recourir à un professionnel RGE

    Installer une chaudière à bois granulés, une pompe à chaleur air-eau...

    Faites la démarche auprès d’un fournisseur d’énergie ou d’une entreprise agréée par le ministère de la Transition Écologique (entreprise signataire de la charte « Coup de pouce »)

    Prime Coup 
    de pouce chauffage

    De 450 à 2 500 € 
    sans conditions de revenus

    De 700 à 4 000 € 
    pour les ménages modestes
    Propriétaire occupant, bailleur, locataire

    Recourir à un professionnel RGE

    Installer une chaudière bois granulés, une pompe à chaleur air-eau...


    Faites la démarche auprès de l'organisme avant d'accepter le devis du professionnel
     
    MaPrimeRénov'
    11 000 € maximum
    Propriétaire occupant
    Recourir à un professionnel RGE

    Sous conditions de ressources
    Faites la demande sur maprimerenov.gouv.fr avant de démarrer les travaux
    Éco-prêt 
    à taux zéro


    Jusqu'à 7 000 € pour un type de travaux

    20 000 € pour deux travaux

    30 000 € pour trois travaux
     
    Jusqu'à 50 000 € pour des rénovations globales
    Propriétaire occupant
    ou bailleur
    Recourir à un professionnel RGE

    Contactez votre banque pour savoir si elle propose l'éco-prêt à taux zéro. Si ce n'est pas le cas, tournez-vous vers une autre banque signataire de ce dispositif
     

    TVA à taux réduit à 5,5 %

    Sans plafond
    Propriétaire occupant, bailleur, locataire

    Réaliser des travaux de rénovation thermique

    Appliquée directement sur votre facture
    Aide "Habiter Mieux Sérénité"
    de l'Anah


    50 % des travaux pour les revenus très modestes

    35 % des travaux 
    pour les revenus modestes


    Propriétaire occupant
     
    Sous conditions de ressources

    Recourir à un professionnel RGE

    Les travaux doivent apporter un gain énergétique d'au moins 25 %
    Contactez directement l'Anah

    Seul un professionnel RGE vous permet, dans la très grande majorité des cas, de bénéficier des aides financières de l'État pour vos travaux !


    La prime énergie

    Distribuée par les fournisseurs d’énergie et les vendeurs de carburants dans le cadre du dispositif des Certificats d’économies d’énergie (CEE), la prime énergie permet de financer des travaux de rénovation énergétique. Elle peut être demandée pour tout logement construit depuis plus de 2 ans.

    Elle peut donc prendre en charge le remplacement de votre vieille chaudière par un dispositif de chauffage plus écologique. Le montant de la prime énergie peut s’élever jusqu'à 4 000 €. Il varie en fonction des ressources de votre foyer et des travaux menés. Dans le cadre d’une résidence principale, la prime énergie peut être cumulée avec MaPrimeRénov’ ou l’éco-prêt à taux zéro.

    La prime Coup de pouce chauffage

    Aussi appelée prime à la conversion, la prime Coup de pouce chauffage est ouverte à tous : propriétaires occupants et bailleurs ainsi qu'aux locataires. Elle vient bonifier la prime énergie. Son montant peut aller de 450 à 4 000 € selon le type de chauffage installé et vos revenus.

    Les montants de la prime par type d'équipement

    Équipement installé
    Montant pour les ménages modestes
    Montant pour les autres ménages
    Pompe à chaleur air-eau ou eau-eau
    4 000 €
    2 500 €
    Système solaire combiné
    4 000 €
    2 500 €
    Chaudière à granulés
    4 000 €
    2 500 €
    Raccordement à un réseau de chaleur
    700 €
    450 €


    Les conditions pour en bénéficier sont assez claires :

    • remplacer votre chaudière fioul ou gaz (autre qu'à condensation) par un dispositif présenté dans le tableau ci-dessus ;
    • faire appel à une entreprise RGE (Reconnue Garante de l’Environnement) pour les travaux.

    La prime Coup de pouce chauffage est cumulable avec MaPrimeRénov', le chèque énergie et l'éco-prêt à taux zéro.

    💡
    Bon à savoir :
    Le programme « Coup de pouce » a été réformé au 1er juillet 2021. Depuis cette date, il ne permet plus de subventionner l’achat d’une chaudière gaz à condensation.

    Ma Prime Rénov’

    Cette aide inaugurée début 2020 a remplacé le crédit d'impôt pour la transition énergétique, qui a, lui, totalement disparu. Versée par l'Anah, cette prime s'adressait d’abord aux ménages modestes, voire très modestes. Depuis le 1er janvier 2021, elle est désormais ouverte à tous les propriétaires occupants. Elle permet d'obtenir un financement d'un montant s'élevant jusqu'à 11 000 € pour remplacer sa chaudière.

    ⚠️
    Important :
    Excepté les foyers fermés et les inserts bois qui ont vu leurs forfaits être revalorisés en 2022, les autres barèmes de MaPrimeRénov' "restent inchangés". En revanche, l'aide "se concentre sur les logements les plus anciens, davantage énergivores". Ainsi, depuis le 1er janvier 2022, le dispositif ne finance que les travaux de rénovation énergétique des logements de plus de 15 ans (contre 2 ans actuellement)", souligne l'exécutif. Et ce, "à l'exception des demandes de prime réalisées dans le cadre d'un changement de chaudière fonctionnant au fioul", précise un décret publié au Journal officiel du 31 décembre 2021. Dans ce cas, les logements construits depuis au moins 2 ans peuvent aussi y prétendre.

    Pour savoir si vous êtes éligible, découvrez sur le site de l'Anah les plafonds de ressources à ne pas dépasser.

    L'éco-prêt à taux zéro

    Alors que changer de chauffage représente un budget de plusieurs milliers d'euros, pourquoi ne pas demander un prêt ? Le gros atout de l'éco-PTZ, c'est qu'il vous permet d'emprunter avec un taux d'intérêt nul entre 7 000 et 30 000 € pour financer vos travaux de rénovation énergétique. Contrairement aux autres aides, il fonctionne sur le principe de "bouquets travaux". 

    Attention, seules les résidences principales construites depuis plus de 2 ans sont éligibles à ce prêt. Par ailleurs, si en tant que bailleur, vous louez un logement à une personne qui en fait sa résidence principale, vous pouvez demander un éco-prêt.

    L'aide de l'Anah "Habiter Mieux Sérénité"

    Ce dispositif s'adresse aux ménages modestes et très modestes. Il peut financer entre 35 et 50 % du coût total HT de vos travaux, à condition que ceux-ci permettent un gain énergétique d'au moins 25 % dans une résidence principale. Cela concerne aussi bien l'isolation du logement, de la toiture, des fenêtres, des murs ou des portes que le changement de votre chaudière. Le montant est toutefois plafonné à 10 000 € pour les foyers très modestes et 7 000 € pour les foyers modestes.

    Les barèmes de ressources qui vous rendent, ou non, éligible à ces aides sont consultables sur le site de l'Anah. Par contre, l'aide sérénité n'est pas cumulable avec la prime Coup de pouce chauffage.

    La TVA à taux réduit

    Le changement de chaudière est soumis à un taux de TVA réduit à 5,5 %. Ce taux s’applique directement sur la facture. Il n’y a aucune démarche à faire pour en bénéficier. Cette aide n’implique pas de passer par un professionnel RGE.

    Certaines aides régionales

    Votre région ou votre département peut également proposer des subventions spécifiques. Consultez dès maintenant notre panorama des aides travaux région par région !

    👉 
    À noter :
    Pour être éligible à ces aides, il faut faire appel à un chauffagiste RGE (Reconnu garant de l’environnement). L'équipement choisi doit par ailleurs répondre à certains critères de performance.
     

    Quand changer sa vieille chaudière ? Les signes qui ne trompent pas

    Il est temps de remplacer votre chaudière si :

    💡
    Bon à savoir :
    La durée de vie d'une chaudière à gaz se situe en moyenne entre 15 et 25 ans. Néanmoins, au bout de la vingtième année, les pannes commencent à devenir fréquentes.


    Pour être couverte par la garantie constructeur, une chaudière doit être installée par un professionnel !


    😉 Le Conseil Habitatpresto : comparez plusieurs devis !

    Le remplacement de votre chaudière gaz par un modèle plus récent et économe en énergie représente un certain investissement. Pour des travaux au juste prix, nous vous recommandons vivement de demander plusieurs devis auprès de différentes entreprises labellisées RGE. Comparez-les ensuite ligne par ligne avant de signer ! Et jetez un œil à cet exemple de devis.


    Références :
    Chaudière Chauffage Part
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Quel prix pour un thermostat de chaudière ?

    Un thermostat non programmable coûte moins de 20 €. Entre 20 et 50 €, vous trouverez un thermostat à affichage électronique, connecté, avec ou sans fi...

    Lire la suite

    Chauffage au fioul : une aide de 200 € maximum mise en place

    Pour faire face à la flambée des prix de l'énergie, le Gouvernement prévoit la mise en place d'un chèque énergie destiné aux particuliers se chauffant...

    Lire la suite

    Quel est le prix d'une chaudière gaz ? Notre estimation des coûts

    Le prix d’une chaudière gaz s'élève en moyenne entre 1 000 et 22 000 € selon la technologie (condensation, basse température...), la puissance et la m...

    Lire la suite

    Comment bien choisir votre silo à granulés ?

    Plusieurs types de silos existent sur le marché. Quel silo de stockage choisir pour vos granulés de bois ? Voici les 4 solutions qui s'offrent à vous...

    Lire la suite

    Sobriété énergétique : quelles recommandations pour les ménages ?

    Le plan de sobriété énergétique a été présenté par le Gouvernement le 6 octobre. Son objectif ? Réduire de 10 % la consommation d'énergie nationale d'...

    Lire la suite

    Chaudière biofioul ou comment continuer de se chauffer au fioul

    Pour remplacer le fioul 100 % fossile pour vous réchauffer, les fournisseurs d’énergie proposent le « biofioul », qui présente un bilan carbone meille...

    Lire la suite
     

    Confidentialité