Circulateur de chaudière : prix, changement et fonction

Mis à jour le 22/02/2024
Dans cet article :

    Le circulateur de chauffage, élément important pour la performance et l'efficacité de votre système de chauffage central, peut varier de 60 à 500 euros. Ce coût dépend de plusieurs facteurs, tels que le type de circulateur, sa marque et ses caractéristiques techniques. Nous aborderons tout ce que vous devez savoir sur le prix d'un circulateur, ses fonctions, les différentes options disponibles, ainsi que des conseils pour maintenir votre système en bon état et éviter les pannes.

    Quel est le prix d'un circulateur ?

    Le remplacement d'un circulateur de chaudière est une opération dont le coût peut varier considérablement, influencé par plusieurs facteurs clés. Le prix d'achat d'un circulateur oscille généralement entre 60 et 500 €, avec un coût additionnel pour la pose estimé autour de 200 €. Cette variation de prix s'explique par le type de pompe, la marque, les spécificités techniques telles que la puissance et la performance énergétique, ainsi que le niveau de régulation de la pression. Cette dépense initiale sera compensée sur le long terme par les économies d'énergie réalisées grâce à une meilleure efficacité du système de chauffage. Certains modèles avancés disposent même d'un écran électronique pour un suivi en temps réel de la consommation électrique.

    À quoi sert le circulateur dans une chaudière gaz ou fioul ?

    Le circulateur, également connu sous les noms de pompe de circulation ou accélérateur, joue un rôle crucial dans le système de chauffage central à eau chaude. Fondamental pour le bon fonctionnement du système, il se compose d'un moteur électrique et d'une roue à aubes, responsables de l'accélération de la circulation du liquide caloporteur dans le réseau hydraulique. Cette pièce assure le transfert efficace de l'eau chaude depuis la chaudière vers les radiateurs et vice-versa, en surmontant l'inertie thermique du thermosiphon qui repose sur une circulation naturelle et moins efficace due à la différence de températures au sein de la chaudière.

    circulateur

    Voici à quoi ressemble un circulateur ou pompe de circulation

    Il est compatible avec diverses configurations de système de chauffage, qu'il s'agisse de radiateurs équipés ou non de robinets thermostatiques, ou de systèmes avec plancher chauffant, optimisant ainsi la performance du réseau de chauffage à eau chaude. Le bon état d'un circulateur de chaudière est donc primordial pour le rendement et la durée de vie de la chaudière, jouant un rôle comparable à celui du cœur dans le corps humain, en pompant le liquide caloporteur à travers le système.

    Prêt à améliorer votre système de chauffage ? Faites une seule demande et recevez plusieurs devis pour comparer et obtenir le meilleur prix !

    Les 3 types de pompes de circulation

    La pompe de circulation standard

    La pompe de circulation standard, également connue sous le nom de pompe à vitesse fixe, opère à une vitesse constante une fois activée. Ce type de pompe est conçu pour maintenir un flux régulier de liquide caloporteur à travers le système de chauffage, sans ajustement de la vitesse en fonction de la demande de chaleur. Bien qu'efficace dans les installations de chaudière simples, cette solution peut se révéler moins économe en énergie dans les systèmes où les besoins en chauffage varient considérablement au cours du temps. D'ailleurs, ce type de circulateur d'ancienne génération n'est plus installé dans la construction neuve depuis 2020. 

    La pompe de circulation à vitesse variable

    Le circulateur à vitesse variable ajuste automatiquement sa vitesse en fonction des besoins réels de chauffage de l'installation. Cette capacité à moduler sa performance permet de réaliser des économies d'énergie significatives, en réduisant la consommation électrique lorsque la demande en chauffage est faible. Les pompes à vitesse variable offrent ainsi une régulation plus précise et une meilleure efficacité énergétique, adaptant leur fonctionnement aux variations de température et aux besoins spécifiques du bâtiment.

    La pompe de circulation à aimant permanent

    Les pompes équipées d'un moteur à aimant permanent représentent le sommet de la technologie en matière de circulation de chauffage. Ce type d'appareil tire parti de l'efficacité des moteurs à aimant permanent pour réduire encore davantage la consommation d'énergie. Elles combinent souvent les avantages des pompes à vitesse variable en offrant une régulation exceptionnelle et une efficacité maximale. Grâce à leur conception avancée, les pompes à aimant permanent sont capables de s'adapter avec une grande précision aux besoins du système de chauffage, tout en minimisant les pertes énergétiques.

    Comment savoir si le circulateur est mort ? Les 4 signes d'une panne

    Des bruits inhabituels

    Des bruits inhabituels tels que des sifflements et des claquements provenant du circulateur lui-même, voire une absence totale de bruit peuvent signifier que la pompe de la chaudière est en panne. 

    Une consommation excessive d'électricité

    Une pompe de circulation vieillissante ou qui ne fonctionne pas correctement entraine une surconsommation d'électricité. Dans ce cas, il est temps de la changer.

    Une fuite d'eau

    Une fuite d'eau du circulateur est un signe de détérioration important et nécessite une intervention rapide afin d'éviter un dégât des eaux.

    Un chauffage défaillant

    Un circulateur de chaudière en panne peut provoquer une baisse de la pression dans le circuit hydraulique et par conséquent des défaillances dans le chauffage. Ainsi, les radiateurs les plus éloignés risque de rester froid tandis que les radiateurs les plus proches de la chaudière seront chauds.

    Si vous constatez l'un de ces signes sur votre chaudière, contactez vite un professionnel avant que la situation ne s'aggrave !

    Quelle est la durée de vie d'un accélérateur de chauffage ?

    La durée de vie d'un accélérateur de chauffage peut varier en fonction de plusieurs facteurs, notamment la qualité du produit, les conditions de fonctionnement, et la régularité de l'entretien. En moyenne, la durée de vie attendue d'un circulateur de chauffage est de 10 ans. Cependant, certains modèles de haute qualité et bien entretenus peuvent aller jusqu'à 15 ans.

    Changement, réparation & commande du circulateur de chauffage : à qui s'adresser ?

    La réparation ou le changement du circulateur de chaudière doit être réalisé par un professionnel qualifié. Faire appel à un chauffagiste pour installer ou réparer le circulateur est le choix le plus pertinent. Cet expert a les connaissances et l'expérience nécessaires pour diagnostiquer correctement les problèmes, recommander la meilleure solution, et effectuer les réparations ou le remplacement de manière sécurisée et efficace.

    Il est important de noter que l'installation d'un circulateur de chauffage peut impliquer des ajustements techniques spécifiques et le respect de normes de sécurité. Par conséquent, même si un propriétaire peut acheter la pièce, il est conseillé de laisser la réparation ou le remplacement à un professionnel qualifié pour garantir que le travail est effectué correctement et en toute sécurité.

    Simplifiez-vous la vie et obtenez rapidement plusieurs devis pour le remplacement et la réparation de votre circulateur !

    Comment éviter une panne du circulateur ?

    Premièrement, investir dans des équipements de qualité supérieure, provenant de marques réputées, garantit non seulement une meilleure performance, mais également une résistance accrue aux conditions d'exploitation difficiles. Veiller également à une utilisation appropriée du circulateur, en évitant les surcharges et en respectant les capacités spécifiées par le fabricant. Cela inclut la gestion adéquate des paramètres de fonctionnement tels que la température, la pression et le débit, adaptées aux besoins spécifiques du système de chauffage. 

    Enfin, soyez assidu quant à l'entretien annuel de votre chaudière. En effet, lors de cet entretien, le professionnel pourra examiner l'ensemble des composants de la chaudière et faire les réglages nécessaires. Ainsi, faire appel à un chauffagiste pour cette maintenance, couplée à une surveillance attentive de votre part (pression en bars, bruits fuites...), peut significativement réduire les risques de panne, assurant ainsi une circulation fluide et efficace du liquide caloporteur à travers le système de chauffage.

    💡
    Astuce :
    Pensez à souscrire un contrat d'entretien auprès d'un professionnel qualifié. Vous serez ainsi plus serein et aurez l'assurance d'une intervention rapide en cas de panne.

    Le conseil du Pro : vérifiez la qualité de l'eau

    Jérôme, chauffagiste professionnel à son compte depuis 12 ans :

    "La qualité de l'eau joue un rôle majeur dans la longévité d'une pompe de circulation, mais plus globalement de la chaudière. La présence de calcaire, de boues ou de particules métalliques dans le système peut rapidement détériorer l'équipement. Heureusement, des petites installations peuvent éviter ce genre de désagrément : un adoucisseur d'eau pour les eaux dures évite les dépôts de calcaire trop importants, ou encore un filtre à boue pour capturer les particules et les débris avant qu'ils n'atteignent le circulateur."

    Habitatpresto worker
    Le Conseil Habitatpresto :
    Vérifiez les spécifications de votre chaudière !
    En général, les chaudières à gaz modernes sont équipées d'une pompe de circulation intégrée. Cependant, dans certains cas, notamment dans les systèmes de chauffage plus anciens ou très spécialisés, la pompe de circulation peut être installée comme un équipement séparé de la chaudière. Quoi qu'il en soit, en cas de panne, il n'est pas nécessaire de changer toute la chaudière. Le circulateur peut souvent être remplacé indépendamment de la chaudière, ce qui est généralement une opération bien moins coûteuse que le remplacement de l'ensemble de la chaudière. Par conséquent, si votre chaudière n'est pas équipée de circulateur, n'hésitez pas à en faire installer un pour gagner en efficacité et en confort.

    Lexique

    • Liquide caloporteur : Fluide (généralement de l'eau) utilisé dans un système de chauffage pour transporter la chaleur depuis la source (chaudière) vers les points de consommation (radiateurs, plancher chauffant, etc.).
    • Inertie thermique du thermosiphon : Phénomène où la circulation naturelle de l'eau chaude est due à la différence de températures au sein de la chaudière, sans l'assistance d'un circulateur. Moins efficace que la circulation forcée.
    • Radiateurs équipés de robinets thermostatiques : Radiateurs dotés de valves permettant de réguler automatiquement la température de l'espace en ajustant le flux de liquide caloporteur.
    • Entraxe : Distance entre le centre de deux points de fixation ou de raccordement dans un appareil ou un système de tuyauterie. Pour un circulateur, cela peut faire référence à la distance entre les orifices d'entrée et de sortie de la pompe, influençant la compatibilité avec le système de chauffage existant.
    • Filetage : Séquence de crêtes en spirale sur l'extérieur d'un boulon ou l'intérieur d'un trou, permettant de visser ou d'assembler des composants. Le filetage est crucial pour les raccordements de tuyauterie dans un système de chauffage, assurant une connexion étanche et sécurisée.
    • Hauteur manométrique : Différence de pression créée par la pompe pour surmonter les résistances hydrauliques du système de chauffage. Elle est souvent exprimée en mètres de colonne d'eau (mCE) et est essentielle pour évaluer la capacité d'une pompe à circuler le fluide à travers le réseau.
    • Raccord union : Type de connexion utilisée dans les installations de plomberie et de chauffage permettant de démonter facilement les équipements sans avoir à couper ou à modifier le tuyautage existant. Très utile pour l'installation et la maintenance des circulateurs.
    • Vanne d'arrêt : Dispositif de contrôle installé sur les tuyauteries permettant d'interrompre le flux de liquide caloporteur. Les vannes d'arrêt sont essentielles pour la maintenance et la réparation des composants du système de chauffage sans avoir à vider tout le circuit.
    • Coefficient de performance (COP) : Ratio de la quantité de chaleur produite par rapport à l'énergie consommée. Pour les pompes à chaleur, un COP élevé indique une meilleure efficacité énergétique.
    Chaudière Chauffage Part
    Sophie Douch

    Sophie Douch

    Rédactrice web

    Avec simplicité et pédagogie, j’ai à cœur de vous délivrer des informations claires et des conseils détaillés pour vous accompagner et vous aider dans tous vos projets de travaux et d’aménagement de votre habitat.

    Commentaires