Confidentialité

Chaudière biomasse : tout savoir pour mieux se chauffer

Chaudière biomasse : tout savoir pour mieux se chauffer

Chaudière biomasse : tout savoir pour mieux se chauffer

Vous envisagez de remplacer votre vieux système de chauffage par une chaudière plus écologique et économique sur le long terme ? Alors que vos factures de chauffage ne cessent d'augmenter, il peut être judicieux d'investir dans une chaudière biomasse ! Même si son prix d'achat, compris en moyenne entre 3.500 et 24.000 € (hors coût d'installation) selon le modèle choisi, peut refroidir au départ, cet équipement est reconnu pour ses hautes performances et vous permet de réaliser d'importantes économies d'énergie chaque année. Comment fonctionne une chaudière biomasse ? Quels sont ses principaux avantages et inconvénients ? Quelles aides financières peuvent amortir cet investissement ? On vous dit tout ! 


Vous souhaitez changer votre vieux système de chauffage ? Faites appel à un professionnel pour installer une chaudière biomasse chez vous !


Sommaire :

Qu'est-ce qu'une chaudière biomasse ?

Comme peuvent l'être une pompe à chaleur ou un poêle à bois, une chaudière biomasse se caractérise par ses hautes performances énergétiques et par l'emploi d'éco-matériaux ou d'énergies renouvelables. Ce système de chauffage, qui offre un grand confort d'utilisation, fonctionne de la même manière qu'une chaudière classique, au gaz ou au fioul, en produisant de la chaleur par combustion. A la différence près qu'elle n'utilise pas comme combustible ces énergies fossiles mais bien des éléments naturels, qui peuvent être :

  • des morceaux de bois (bûches, granulés, plaquettes...) ; 
  • des "déchets" de bois (copeaux, sciure, écorce...) ;
  • des résidus organiques (paille, coques de fruits...).

Comment fonctionne une chaudière biomasse ?

Contrairement à un poêle à bois, qui est idéal comme chauffage d'appoint, une chaudière biomasse peut chauffer toute une habitation, sans autre source de chaleur, et même assurer la production d'eau chaude sanitaire.

Grâce au brûleur de votre chaudière, la combustion du bois ou de ses produits dérivés crée des calories de chaleur, qui sont acheminées, par un liquide caloporteur, dans le circuit de chauffage, dans les radiateurs ou encore dans votre plancher chauffant, de façon à répandre la chaleur dans les pièces de votre habitation. Via cette installation hydraulique, la chaleur peut aussi être diffusée jusque dans votre ballon d'eau chaude, si votre chaudière a aussi vocation à produire de l'eau chaude sanitaire.

Une chaudière biomasse est équipée d'un bac à cendres, qui stocke les résidus de la combustion. En parallèle, l'équipement doit obligatoirement être raccordé à un conduit de cheminée (déjà existant ou qu'il faudra installer au moment de la pose de votre système de chauffage) pour évacuer la fumée.

Le choix du combustible fait, sachez qu'il existe 2 types de chaudières biomasse, à l'approvisionnement bien distinct :

  1. une alimentation automatique : plus coûteux et encombrant, mais aussi plus fonctionnel, ce type d'équipement permet de programmer l'approvisionnement de votre système de chauffage. L'acheminement du combustible (des granulés ou des plaquettes de bois) jusqu'à la chaudière se fait automatiquement, que ce soit par aspiration ou grâce à une vis sans fin. L'installation d'un silo, plus ou moins imposant et raccordé à la chaudière, est nécessaire pour entreposer le combustible en quantité suffisante. Plus ce dernier sera volumineux et plus votre appareil sera autonome (quelques jours à plusieurs mois). Ce silo peut notamment trouver sa place dans votre garage ;

  2. une alimentation manuelle : comme son nom l'indique, vous devrez recharger vous-même votre équipement en combustible (le plus souvent des bûches ou des granulés), de façon régulière, puisque ces chaudières biomasse disposent généralement d'une autonomie moyenne comprise entre 4 et 8 heures. Elles prennent automatiquement moins de place qu'un système à alimentation automatique, puisqu'elles ne sont pas dotées de silo et se rechargent de la même manière qu'un poêle à bois ou à granulés.

chaudière biomasse silo

Les chaudières biomasse à rechargement automatique sont dotées d'un silo

Quels sont ses principaux avantages et inconvénients ?

Alors qu'elle fait de plus en plus d'adeptes, découvrez, à travers ce tableau, les nombreux atouts et les quelques inconvénients d'une chaudière biomasse :


Avantages

Inconvénients

  • elle offre un grand confort d'utilisation, en chauffant l'intégralité d'une maison, et peut même produire de l'eau chaude sanitaire ;
  • elle dispose d'un rendement énergétique (différence entre la quantité d'énergie combustible produite et celle consommée par l'appareil pour chauffer votre logement) très élevé : entre 60 et 95 % ;
  • en plus d'être une ressource naturelle et renouvelable, le bois que la chaudière utilise est le combustible le moins cher du marché et s'avère être bien moins onéreux que les énergies fossiles (gaz, fioul...), dont le prix ne cesse d'augmenter ;
  • une chaudière biomasse est une installation écologique, peu émettrice de gaz à effet de serre ;
  • c'est un investissement rentable puisque vous réaliserez d'importantes économies d'énergie chaque année (30 à 55 % en moins sur vos factures de chauffage) ; 
  • les chaudières biomasse sont éligibles aux aides à la rénovation énergétique, ce qui permettra d'amortir le coût d'achat de votre équipement ;
  • ce type d'installation augmente la valeur de votre habitation, le jour où vous souhaiterez la louer ou la vendre

  • le prix d'achat et le coût d'installation sont élevés ;
  • elle est volumineuse et peut donc être encombrante, plus particulièrement si un silo de stockage est raccordé à l'appareil, dans le cas d'une chaudière à chargement automatique : il faut généralement prévoir un espace libre compris entre 5 et 8 m2 pour accueillir ce type de chaudière ;
  • un entretien régulier (mais peu contraignant) est nécessaire pour profiter de performances optimales et prolonger la durée de vie de votre équipement (qui s'étend de 20 à 25 ans en moyenne) ;
  • une chaudière biomasse doit obligatoirement être raccordée à un conduit de cheminée pour permettre l'évacuation des fumées. La pièce dans laquelle elle est installée doit aussi être bien isolée et dotée d'une ventilation, de façon à renouveler l'air intérieur


📌
Prolongez votre lecture autour de cet article :
En 2022, vous ne pourrez plus installer de chaudière au gaz

Quel prix prévoir pour une chaudière biomasse ?

Remplacer son système de chauffage par une chaudière biomasse représente un investissement conséquent mais qui peut rapidement devenir rentable. Pour autant, son prix à l'achat s'élève en moyenne entre 3.500 et 24.000 €, pour les appareils les plus performants.

A cela, il faudra ajouter le coût d'installation de votre chaudière par un professionnel, qui dépend du mode d'approvisionnement en combustible de votre appareil. Pour les modèles à alimentation automatique, le prix se situe généralement entre 2.000 et 3.000 €. Les chaudières biomasse à rechargement manuel entraînent, eux, des frais d'installation compris entre 500 et 1.500 €.


Vous souhaitez remplacer votre système de chauffage vieillissant et gourmand en énergie ? Pour des travaux au juste prix, comparez plusieurs devis de professionnels !


Quelles économies pouvez-vous espérer réaliser ?

Quand vous choisissez d'installer une chaudière biomasse chez vous, vous optez pour une source d'énergie verte, qui vous permet de profiter du confort d'un chauffage central. En parallèle, investir dans ce type d'équipement vous conduira à réaliser de belles économies sur vos factures de chauffage. En effet, selon le modèle choisi, vous pourrez économiser jusqu'à 700 ou 750 € par an. La qualité des combustibles, la surface à chauffer mais aussi l'efficacité de votre isolation auront aussi un impact sur le degré de performance de votre chaudière, et automatiquement sur votre consommation énergétique au quotidien.

👉
A noter :
Pour qu'elle soit la plus performante et la plus "propre" possible d'un point de vue environnemental, il est recommandé de choisir une chaudière biomasse conforme à la norme NF EN 303.5 (de classe 5) et/ou labellisée Flamme Verte.

A quelles aides financières pouvez-vous prétendre ?

Si vous espérez gagner en confort thermique et réduire vos factures de chauffage de façon durable, il est temps de penser à entreprendre chez vous des travaux de rénovation énergétique. Faire installer chez vous une chaudière biomasse en fait partie et est une solution durable, qui représente néanmoins un investissement conséquent.

Pour bien préparer votre budget et estimer le coût réel de votre nouvel équipement, il est indispensable de vous renseigner sur les aides financières de l'Etat auxquelles vous pouvez prétendre et qui vous permettront de réaliser de belles économies. Aides de l'Anah, MaPrimeRénov', prime énergie, éco-prêt à taux zéro, TVA réduite à 5,5 %, offre "Coup de Pouce" chauffage..., les dispositifs existants sont nombreux ! Il serait dommage de ne pas en profiter ! Pour ce faire, il vous faudra obligatoirement passer par un artisan RGE (Reconnu garant de l'environnement). Pour ce type d'aménagement, rien ne vaut les conseils et l'expertise d'un chauffagiste !

chaudière biomasse aides

Installer une chaudière biomasse fait partie des travaux éligibles aux aides à la rénovation énergétique


Seul un artisan RGE peut vous faire bénéficier des aides de l'Etat pour réaliser vos travaux de rénovation énergétique !


😉 Le Conseil Habitatpresto : entretenez régulièrement votre chaudière !

Pour optimiser son fonctionnement et sa durée de vie, un entretien régulier de votre chaudière biomasse sera indispensable. Une fois par an, un chauffagiste devra obligatoirement intervenir chez vous pour vérifier que votre équipement est en bon état. A ce titre, il peut être judicieux, au moment de l'installation de votre système de chauffage, de souscrire un contrat d'entretien (dont le prix oscille en moyenne entre 75 et 170 € par an) directement auprès du professionnel venu raccorder votre chaudière. A cet entretien annuel obligatoire, il est aussi recommandé de ne pas laisser s'encrasser votre appareil. Pour ce faire, il est conseillé de vider, une fois par semaine, et nettoyer régulièrement le bac à cendres, mais aussi de retirer les résidus de combustion accrochés au brûleur.


Références :

Chaudière Part Poêles et cheminées
La Rédaction Habitatpresto

La Rédaction Habitatpresto

Equipe de rédaction

La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

Chauffage au bois : l'État va faire la chasse aux particules fines

Le Gouvernement lance un plan d'action destiné à rendre le chauffage au bois domestique plus respectueux de la planète, mais aussi plus performant.

Lire la suite

Quel type de chauffage est le plus économique en 2022 ?

Vous voulez savoir quel type de chauffage est le plus économique ? Lisez notre article pour savoir lequel sera le plus adapté à vos maison et budget.

Lire la suite

Quel type de chauffage choisir en 2022 ?

Vous envisagez des travaux pour améliorer votre confort thermique et mieux vous chauffer ? Découvrez le type de chauffage à privilégier en 2022 !

Lire la suite