Radiateur électrique à inertie fluide : avantages, différences & prix

Vous envisagez de remplacer vos vieux convecteurs électriques par un système de chauffage plus performant et améliorant votre confort thermique. Il existe deux types de radiateur électrique à inertie : l'inertie sèche et l'inertie fluide. Quelles sont leurs différences ? Comment fonctionne un radiateur à inertie fluide ? Quels sont ses principaux avantages et inconvénients ? Quel budget prévoir pour faire installer des radiateurs à inertie fluide chez soi ? On vous dit tout !


Vous n'êtes pas du tout bricoleur ? Pas d'inquiétude, faites appel à un professionnel pour installer vos nouveaux radiateurs électriques !


Sommaire :

Radiateur à inertie fluide : fonctionnement & différences avec un appareil à inertie sèche ?

Le fonctionnement d'un radiateur électrique à inertie fluide est quelque peu différent de celui d'un radiateur à inertie sèche. Dans le cas de l'inertie fluide, le courant électrique passe dans une résistance placée dans l'appareil, qui va se charger de chauffer un liquide caloporteur (eau glycolée, huile végétale ou huile minérale), réparti dans toute la structure du radiateur, pour finalement générer de la chaleur. La chaleur produite est ensuite restituée dans l'habitation par rayonnement infrarouge.

Un radiateur à inertie sèche va, au contraire, chauffer un cœur de chauffe en fonte, en pierre naturelle ou en céramique, pour produire de la chaleur.

Par contre, il ne faudrait pas croire que le terme "inertie fluide" signifie que la chaleur délivrée par ce système de chauffage électrique va être plus humide que celle produite par un radiateur à inertie sèche. Tous les radiateurs sont étanches donc aucune humidité n'est rejetée, il s'agit juste d'un cœur de chauffe différent.

💡
Bon à savoir :
Le radiateur à fluide caloporteur est plutôt recommandé dans les logements déjà bien isolés.

radiateur électrique à inertie fluide

Un radiateur électrique à inertie fluide produit une chaleur douce et homogène

📌
Prolongez votre lecture autour de cet article :
Radiateurs électriques à inertie : tout pour bien le choisir

Quels sont les avantages et inconvénients d'un radiateur à inertie fluide ?

Un chauffage performant contribue à se sentir bien chez soi. Avant de vous équiper et de faire installer chez vous des radiateurs électriques à inertie fluide, découvrez leurs principaux avantages et inconvénients :

Beaucoup d'avantages

Les performances thermiques entre un radiateur à inertie sèche et un radiateur à inertie fluide sont assez similaires, à cela près que la répartition de la chaleur est plus homogène et sans variations de températures dans le cas d'un fluide caloporteur. Par conséquent, le confort ressenti se rapproche de celui délivré par un chauffage central, sans avoir à installer toute la tuyauterie.

Ce type d'appareil, qui n'assèche pas l'air, offre aussi une montée en température rapide, ce qui le rend idéal dans une chambre ou une pièce à vivre, comme le salon. Par ailleurs, les radiateurs à inertie fluide ont le gros avantage, une fois éteints, de maintenir pendant plusieurs heures une chaleur douce et constante dans les pièces où ils sont installés. Ils arrivent donc à être performants, même sans consommer d'électricité de façon continue. Cette diffusion de chaleur par inertie permet de réaliser des économies d'énergie de l'ordre de 25 %.

À puissance égale, les radiateurs à inertie fluide présentent des dimensions plus grandes que ceux avec cœur de chauffe solide : la chaleur est ainsi mieux restituée dans l'habitat. De plus, les modèles à fluide caloporteur sont légers ce qui facilite leur pose.

Pour gagner en confort d'utilisation, de nombreux modèles sont dotés d'options de programmation ou de régulation de la température. Ce contrôle personnalisable et précis de la chaleur vous permet, en retour, de réduire vos consommations énergétiques.

Peu d'inconvénients

Du côté des inconvénients, attention aux éventuels risques de fuite du fluide caloporteur, si un joint vient à s'abimer et se fissurer au fil du temps ! Évitez donc à tout prix d'acheter les modèles premiers prix, qui risquent de vous réserver de mauvaises surprises !

D'autre part, ces radiateurs à inertie produisent une chaleur par rayonnement qui réchauffe aussi bien les murs que les corps ou les objets qui se situent à proximité de l'appareil. Ainsi, la chaleur est émise à l'avant comme à l'arrière du radiateur, ce qui peut entraîner une surchauffe du mur contre lequel il est installé. Cet ennui peut être résolu, en plaçant des panneaux réfléchissants derrière vos appareils. 

En parallèle, des murs mal ou pas suffisamment isolés causeront d'importantes pertes de chaleur au sein de votre habitation. Ces déperditions thermiques ne feront qu'augmenter vos factures de chauffage.

Quel est le prix d'un radiateur à inertie fluide ?

Prévoyez un budget compris entre 350 et 1.200 € pour un chauffage à inertie fluide. Le coût dépend notamment de la puissance, des options et de la marque de l'appareil choisi. Les modèles à fluide caloporteur sont  généralement moins chers d'une centaine d'euros que les appareils dotés d'un cœur de chauffe solide.

Si vous remplacez vos vieux équipements, comptez également environ 150 € de frais de dépose de vos anciens radiateurs. À titre indicatif, le tarif horaire d'un plombier-chauffagiste se situe entre 30 et 60 € HT.

Où et comment installer vos radiateurs à chaleur douce ?

Un radiateur à inertie fluide doit être raccordé à une alimentation électrique, qui doit obligatoirement être indépendante des autres prises électriques. Vous ne pouvez donc pas les brancher à une prise de courant classique. 

Alors qu'il est important de prévoir une hauteur de 5 à 10 cm entre le bas du radiateur et le sol, il est recommandé, dans la mesure du possible, de l'installer contre un mur donnant sur l'extérieur, notamment dans les habitations où l'isolation est peu performante.

Quoi qu'il en soit, un radiateur à inertie fluide ne doit pas être placé trop près de textiles (rideaux...) et autres matériaux inflammables, ni derrière du mobilier volumineux, comme un canapé, pour ne pas entraver la diffusion de la chaleur dans la pièce.

Même si la pose d'un radiateur à chaleur douce peut être effectuée par un bricoleur averti, il est néanmoins fortement conseillé de confier l'installation de vos appareils à un professionnel. N'hésitez pas, à ce titre, à comparer plusieurs devis d'artisans pour obtenir le prix le plus juste possible pour vos travaux.


Vous en avez assez de vos vieux convecteurs électriques ? Pour des travaux dans les règles de l'art, confiez l'installation de vos radiateurs à inertie à un professionnel !


😉 Le Conseil Habitatpresto : dépoussiérez vos appareils !

Les radiateurs électriques à inertie fluide requièrent très peu d’entretien. En effet, il suffit de veiller à ce que la poussière ne s'accumule par sur l'appareil. Pour autant, si vous souhaitez profiter, dans le temps, d'un chauffage performant et peu gourmand en électricité, il est recommandé de les dépoussiérer et de les inspecter régulièrement pour vérifier le bon état de vos appareils, notamment des joints et des soudures.


Références :

Chauffage Part
Adrien Maridet

Adrien Maridet

Rédacteur web Habitatpresto

Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

Prix du gaz en juillet 2022 : les tarifs bloqués jusqu'à fin 2022

Initialement prévu jusqu'au 30 juin, le gel des prix du gaz, entré en vigueur le 1er novembre 2021, est maintenu jusqu'à la fin de l'année 2022.

Lire la suite

Faut-il couper son chauffe-eau avant de partir en vacances ?

Pourquoi et comment couper son ballon d'eau chaude électrique avant un départ en vacances ? Quelles sont les précautions à prendre au retour ?

Lire la suite

Chaudière biofioul ou comment continuer de se chauffer au fioul

Pour remplacer le fioul 100 % fossile pour vous réchauffer, les fournisseurs d’énergie proposent le « biofioul », qui présente un bilan carbone meille...

Lire la suite

Quel est le prix d'une pompe à chaleur ? Les coûts réels

Le coût d’une pompe à chaleur aérothermique air/eau entre 65 € et 90 € par m² chauffé. Ces tarifs varient en fonction du type de PAC aérothermique.

Lire la suite

Remplacer une chaudière gaz par une pompe à chaleur

Économies d'énergie, meilleur confort, énergie propre et renouvelable..., la pompe à chaleur est une bonne alternative pour remplacer une chaudière ga...

Lire la suite

Quel est le prix d'une chaudière à granulés ? Tarif moyen & aides

Le prix d'une chaudière à granulés va varier entre 9 000 et 25 000 € en fonction du modèle choisi, de sa puissance et des options choisies.

Lire la suite
 

Confidentialité