Comment isoler un mur intérieur humide ? Les solutions

Mis à jour le 12/07/2023
Dans cet article :

    À l’intérieur d’une habitation, l’isolation des murs apporte un confort important. Comment détecter un mur humide ? Comment isoler un mur humide de l’intérieur ? Quelles sont les possibilités d'isolation de l'intérieur ? On vous dit tout !

    Comment savoir si le mur est humide ?

    Les murs humides sont des murs qui contiennent des traces d’humidité : l'apparition de moisissures dans les joints autour des fenêtres, au bas des murs, ou encore à la jonction des murs et du plafond. Un mur humide peut également être un mur contre lequel on perçoit une forte sensation de froid. Il faut trouver l’origine du problème : est-ce un problème de ventilation défectueuse ? Est-ce que ce mur est plus humide lors d’un temps pluvieux, avec des infiltrations ? Est-ce au contraire de l’humidité intérieure, dans une salle de bain ou une cuisine ?  À chaque problème, il existe une réponse différente.

    💡
    Petit test d'un expert Habitatpresto, à faire en cas de doute :
    Scotchez une feuille d'aluminium au mur et attendez 48 heures. Si de l'eau apparaît sur le côté “mur”, c'est que l'humidité est arrivée par infiltration. Si le côté “pièce” est mouillé, c'est que l'humidité se forme par condensation.

    Avant d'isoler : traiter l'humidité

     L’installation d’un isolant étanche sur un mur encore exposé à des infiltrations d’eau risque de retenir l'humidité et d’aggraver la situation. Le mur va pourrir, entraînant des conséquences sanitaires catastrophiques. Voici une 4 astuces pour empêcher l'humidité de s'installer :

    1.  En mettant une hotte de cuisine ;
    2. En faisant sécher le linge à l’extérieur ou dans une pièce bien ventilée ;
    3. En ouvrant les fenêtres de la cuisine et de la salle de bains après chaque utilisation.
    4. En chauffant et ventilant correctement.
    5. La VMC est une solution très efficace, surtout si elle est hygroréglable, c’est-à-dire si elle adapte le débit d’air entrant au taux d’humidité ambiant. 

    💡 

    Bon à savoir : 

    Attendez l’assèchement du mur, avant de commencer les travaux d’isolation. L’isolant pourrait perdre de son efficacité en absorbant l’humidité résiduelle du mur. Commencez à isoler seulement lorsque le mur est sec.

    assechement mur humide

    Assèchement d'un mur par l'entreprise Agence Delta Rénovation 
    (photo publiée avec leur aimable autorisation)

    5 solutions pour isoler un mur intérieur

    1. Un isolant naturel en liège 

    Le liège offre l’avantage d’être imputrescible à l’eau et perméable à la vapeur. Vendu sous forme de plaques ou de rouleaux, il devra être de 20 à 100 mm d’épaisseur selon le niveau d’isolation que vous souhaitez avoir.

    2. La laine de roche

    Fabriquée à partir de basalte, la laine de roche est un isolant économique, un peu moins performante que la laine de verre sur de faibles épaisseurs. Elle contribue également à conserver la fraîcheur des pièces en été à condition de mettre en œuvre une épaisseur importante d’isolant.

    3. La laine de chanvre, la laine de mouton, les isolants à base de fibre de coco 

    Respirants, imputrescibles, naturels, ils permettent de réguler l’hygrométrie tout en conservant des performances d’isolation constantes. N'hésitez pas à consulter nos articles plus précis sur la laine de chanvre et la laine de mouton.

    4. Le polystyrène expansé 

    Sous forme de plaques ou de billes, c’est un isolant synthétique efficace, peu cher. Recommandé surtout pour l’isolation des murs extérieurs, il est aussi efficace à l’intérieur. 

    5. La VMC, si l'humidité vient de l'intérieur

    Si l’humidité vient de l’intérieur, comme dans une salle de bain par exemple, installez une ventilation mécanique contrôlée (VMC) adaptée pour l’isolation des murs intérieurs.

    Une bonne isolation, combien ça coûte ?

    Les prix des différents isolants varient selon le matériau : 

    Matériaux isolants 
    Coût moyen au m², pour 100 mm d'épaisseur
    Laine de verre
    Entre 3 et 8 €
    Laine de roche
    Entre 5 et 15 €
    Fibre ou laine de bois
    Entre 13 et 16 €
    Fibre ou laine de chanvre ou de lin
    Entre 13 et 16 €
    Verre cellulaire
    Entre 12 et 40 €
    Vermiculite
    Entre 10 et 16 €
    Polystyrène
    Entre 10 et 19 €
    Polyuréthane
    Entre 18 et 21 €


    4 isolants qui résistent bien à l'humidité

    1. La laine de chanvre

    La laine de chanvre est un isolant naturel.

    2. La laine de coco

    La laine de coco est naturelle et perméable à la vapeur d'eau.

    3. La laine de lin ou de coton

    Également naturelle, la laine de lin ou de coton présente une bonne isolation phonique et thermique, 

    4. Le liège

    Isolant végétal, le liège est particulièrement recommandé en situation d’humidité.

    📌
    Prolongez votre lecture autour de cet article :
    18 isolants qui ne craignent pas (ou peu) l'humidité


    L'humidité nuit à votre santé et peut occasionner de lourds dégâts au sein d'un logement. Agissez au plus vite !


    😉 Le Conseil Habitatpresto : un diagnostic humidité s'impose  !

    La présence d'eau ou de moisissures sur les murs est le signe qu'il faut vite réagir. Faites appel à un professionnel de l'étanchéité pour réaliser un diagnostic d'humiditéIl va identifier l'origine de l’humidité pour la combattre efficacement. Il vous aiguillera aussi sur les aides financières disponibles.


    Référence :

    Humidité / Etanchéité Isolation Part
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Commentaires