Humidité : quelles sont ses causes et ses traitements ?

Mis à jour le 29/11/2023
Dans cet article :

    Un logement humide peut avoir des conséquences catastrophiques sur votre intérieur et sur la santé des occupants. Une trop grande humidité favorise le développement de moisissures, accompagnées d'odeurs tenaces et d'effets dévastateurs sur la santé... Un problème d'humidité doit donc être rapidement traité. Oui, mais pour vous en débarrasser efficacement, il faut au préalable comprendre comment elle est apparue. Comment identifier la cause de l'humidité pour bien la traiter ? On vous dit tout ! 

    Asthme, allergies..., les moisissures et acariens, entretenus par un milieu chaud et humide, restent présents : le chauffage fonctionne souvent bien plus que dans une maison saine pour contrer cette humidité. C'est un cercle vicieux qui s'atténue légèrement en été et repart de plus belle dès l'automne. Quelles sont les causes de l'humidité ? Comment la combattre ? À qui faire appel pour se débarrasser de problèmes d'humidité ? Découvrez toutes les réponses à ces questions dans cet article ! 

    Problème d'humidité : quelles en sont les causes ?

    C'est toujours la même chose, elle est comme tapie derrière les meubles, cachée derrière la tapisserie, même lorsque vous pensez l'avoir délogée, l'humidité revient avec son lot de tracas quotidiens ! Vos vêtements propres ont toujours une odeur de renfermé : cette odeur d'humidité s’imprègne partout : linge, meubles, livres...

    Une maison trop humide, ce n'est pas bon. Atmosphère saturée et développement d'organismes dont on préférerait se passer... C'est lassant et fatiguant, vous avez beau nettoyer, elles reviennent toujours ces moisissures au bas du mur, autour des châssis de fenêtre, ou au niveau du plafond où la peinture s'écaille...

    Il faut faire intervenir un professionnel lorsque les problèmes d'humidité deviennent trop envahissants et ne peuvent plus être contenus par un simple absorbeur d'humidité. Petit décryptage des solutions pour traiter l'humidité en fonction des problèmes rencontrés !

    humidité mur moisissure logement

    Humidité et logement sain ne font pas bon ménage

    Seul un professionnel peut établir un diagnostic humidité parfaitement fiable !

    Identifier la cause de l'humidité est la première chose à faire. En effet, vous ne pourrez rien entreprendre sans avoir établi d'où provient cette humidité persistante. Sauf en cas d'humidité ponctuelle où il est possible d'enrayer le processus, il est nécessaire de faire faire un diagnostic humidité par un professionnel pour connaitre l'origine de l'humidité et pouvoir la traiter :

    Problème d'humidité : les causes possibles selon la localisation

    Localisation
    Causes possibles
    Humidité murs extérieurs/Intérieurs
    Remontées capillaires
    Rupture de canalisations, fuite, gouttière qui fuit
    Ruissellements
    Problème d'étanchéité
    Humidité intérieure
    Dégât des eaux (logements à étages)
    Infiltration toiture
    Toiture endommagée
    Fuite
    Mauvaise ventilation
    Moisissure sur le papier peint
    Humidité extérieure
    Problème d'étanchéité façade
    Terrain surélevé : façade en contact avec le sol
    Façades recouvertes avec produits non respirants


    En cas d'inondation, la question ne se pose plus, les compagnies d'assurance vous conseillerons de faire appel à des professionnels de l'étanchéité et traitement de l'humidité. Nous vous conseillons notre article sur l’assèchement d'un logement après une inondation. La déshumidification devient, dans ces cas-là, indispensable.

    L'humidité est une bombe à retardement pour un logement. Agissez au plus vite !

    Plusieurs causes sont possibles en fonction de la localisation des taches d'humidité :

    Humidité généralisée : le signe de remontées capillaires

    Vos papiers peints se décollent, la peinture forme des cloques et s'écaille tandis que le bois s'imbibe et gonfle, se déformant par la même occasion ? L'humidité forme des auréoles persistantes, accompagnées de moisissures. Dehors, la façade de la maison présente également des signes de remontées capillaires, de crépi ou enduit qui s’effrite, gorgé d'eau, il se détache par plaques ou des marques blanches ornent le bas des murs. Il est difficile de dire si c'est un problème de construction (manque d'étanchéité au niveau des fondations), un problème de rupture de canalisation, de fissure, de ruissellements...

    Lorsque l’intérieur et l'extérieur sont touchés, vous aurez beau multiplier les absorbeurs d'humidité, cela ne changera rien. Seul un professionnel pourra faire un diagnostic humidité (à l'aide d'un humidimètre et analyse en laboratoire) pour déterminer pourquoi vos murs sont humides et quel traitement mettre en place contre l'humidité.

    mur humidite

    Mur complètement rongé par l'humidité
    Photo publiée avec l'aimable autorisation de l'
    Agence Delta Rénovation

    Humidité intérieure : souvent le fait d'une mauvaise ventilation

    Si celle-ci est localisée en haut des murs, proche du plafond, il est possible que celle-ci provienne d'une infiltration dans la toiture ou d'un dégât des eaux chez le voisin du dessus. Un examen minutieux des combles et de la couverture de toit doit permettre de trouver la source de cette humidité localisée. En ce qui concerne les logements à plusieurs étages, contactez rapidement votre voisin qui ne s'est peut-être pas rendu compte d'une fuite. Parfois celle-ci n'est pas visible, car non accessible !

    Si celle-ci est localisée et non présente dans d'autres parties de la maison, elle peut provenir d'une fuite ou d'une fissure. La recherche de la source de l'humidité doit permettre de la combattre. Est-elle due à de la condensation ? Une mauvaise ventilation et une faible aération sont également les causes de stagnation de l'humidité. Sachez que les peintures anti-humidité sont très efficaces pour une humidité intérieure.

    Seul un professionnel peut vous aider à vous débarrasser efficacement de l'excès d'humidité chez vous !

    Humidité sur les murs extérieurs : l'étanchéité de la façade en cause

    Dans ce cas, c'est la plupart du temps un problème d'étanchéité de la façade. Celle-ci est probablement à nu et en contact avec le sol, sans matériau pour la protéger. Les murs s’imprègnent d'eau qui remonte plus ou moins haut. L'humidité dans les maisons anciennes est souvent due aux travaux qui ont été effectués au cours des années :

    • surélévation de terrain : les façades poreuses autrefois à l'air libre se retrouvent en contact avec l'humidité du sol, 
    • utilisation de produits non respirants : joints, mortiers, ciments qui empêchent l'eau de s'évacuer,
    • l'étanchéité a été négligée ou s'est dégradée.

    Il suffit parfois de dégager le sol autour de la maison et de rabaisser le niveau pour que les problèmes d'humidité ne disparaissent. Mais celle-ci pouvant être causée par d'autres raisons, seul un diagnostic humidité effectué par une entreprise spécialisé pourra établir son origine.

    Les solutions et traitements contre l'humidité

    Un problème d'humidité peut s'avérer dangereux pour la charpente. En effet, elle peut moisir ou être rongée par les champignons et causer un effondrement sur le long terme.

    Agissez sans tarder lorsque vous êtes face à des problèmes d'humidité dans une maison. Il est possible que cela ne soit pas grand-chose et qu'une fois le problème traité, il ne faille faire que des retouches esthétiques. Néanmoins, en cas de d'infiltration, fuite ou remontées capillaires importantes, les réparations "cache misère" ne pourront être qu’éphémères, le problème n’étant pas traité pour de bon. Voici les solutions possibles pour traiter l'humidité efficacement.

    Demander un diagnostic humidité 

    Pour commencer, il faudra réaliser un diagnostic humidité. Sans cette analyse, impossible de connaître la cause de l'humidité et donc de mettre en place le bon traitement. Cet audit doit être réalisé par un professionnel. Il procède en trois étapes : 

    1. La mesure de l'humidité : à l'aide d'un humidimètre le professionnel va mesurer le taux d'humidité de l'air ambiant dans chaque pièce, mais aussi dans les murs, les sols et les plafonds.
    2. L'analyse des données : après la prise de mesure et l'analyse du logement l'expert interprète les résultats et prépare ses conclusions 
    3. La rédaction du rapport : pour finir, le spécialiste en humidité vous délivre un rapport détaillé qui reprend toutes les données, leur interprétation autrement dit la ou les causes de la présence de l'humidité, sa conclusion et les traitements qu'il préconise.

    Un tel diagnostic coûte entre 300 et 700 €. C'est un maillon essentiel à ne pas négliger puisqu'il conditionne tous les travaux nécessaire pour traiter l'humidité.

    Réparer la fuite d'eau

    Si l'humidité est liée à une fuite de canalisation dans le plafond ou dans le mur, il s'agit alors d'une fuite dite invisible. Pourtant, elle laisse bien des traces. On la reconnaît notamment grâce aux auréoles d'humidité qui se forment sur le mur et qui grandissent au fur et à mesure du temps. A terme, de la moisissure apparaît sur ces auréoles et la situation devient alors critique. 

    Il faudra impérativement faire venir un plombier dès le début des signes pour la détection et la réparation de la fuite. Équipé d'une caméra infrarouge ou de gaz traçant, le spécialiste va pouvoir la localiser précisément et déterminer sa nature. Il pourra ensuite colmater la fuite ou changer une pièce de tuyauterie après avoir créer un accès dans le mur. 

    Sachez que cette opération peut être prise en charge par votre assurance habitation grâce à la garantie "dégâts des eaux".

    Traiter la fuite de toiture

    L'humidité intérieure peut aussi être le fait d'un défaut d'étanchéité de la toiture provoqué par une couverture endommagée, une gouttière bouchée ou un solin d'étanchéité abîmé. Dans ce cas, les premiers signes d'humidité se trouvent dans les combles, puis sur les plafonds et en haut des murs. 

    La fuite de toiture peut générer de gros dégâts structurels, il faudra vite faire appel à un couvreur pour la mise en place d'une bâche anti-fuite, solution d'urgence si les conditions climatiques ne sont pas favorables, puis pour la détection de l'origine de la fuite et les réparations adéquates.

    Stopper les remontées capillaires

    Les remontées capillaires sont un phénomène naturel, certes, mais elles peuvent néanmoins causer d'importants problèmes d'humidité. Les signes de remontées d'eau par capillarité se trouvent donc principalement dans les caves ou le cas échéant sur le bas des murs du logement. La formation de salpêtre et de moisissure est courante dans le cas de remontées capillaires. 

    Elles causent des dégâts lorsque les fondations de la maison ou le système de drainage présentent des défauts et ne remplissent donc pas leur fonction de barrière ou de déviation de l'eau. Des traitements existent pour stopper les remontées capillaires : l'injection de résine dans les murs, l'insertion de membrane d'étanchéité, la pose de centrale d'assèchement ou encore la pose de drains.

    Imperméabiliser les murs

    La maison n'est pas étanche et est sujette aux infiltrations d'eau. Il faudra donc contacter un professionnel pour imperméabiliser les murs en façade par hydrofugation. Ce traitement empêche l'infiltration d'eau dans les parois tout en les laissant respirer. 

    Isoler les murs et les combles

    Une isolation correcte des murs et des combles contribue à limiter l'effet de paroi froide et donc la formation de condensat. Par ailleurs, une bonne isolation éradique les déperditions de chaleur, permettant ainsi de garder une température intérieure confortable et suffisamment chaude pour réduire le taux d'humidité

    Pour isoler des murs humides, privilégiez les isolants résistants à l'humidité comme le liège, la laine de chanvre ou encore la laine de coco. Pensez à installer un pare-vapeur entre la surface à isoler et l'isolant. Il vient créer une barrière isolante supplémentaire.

    Mettre en place un système de ventilation

    Une maison mal ventilée est plus en proie à des problèmes d'humidité. En effet, une aération quotidienne est un bon réflexe mais n'est pas toujours suffisant. Avec un système de ventilation mécanique tel que la VMC ou la VMR, l'air humide appelé air vicié est extrait de façon constante et rejeté à l'extérieur du logement. Comme de l'air est prélevé dans le logement par les bouches d'extraction, les grilles d'aération viennent injecter de l'air frais venant de l'extérieur. Ainsi est assuré le renouvellement de l'air qui empêche la formation d'humidité

    Remplacer les fenêtres

    Les fenêtres peuvent laisser passer le froid et produire de la condensation. Cette dernière se forme lorsque l'air intérieur chaud et humide rencontre une paroi froide, comme la fenêtre, qui indique un pont thermique. Le condensat est une conséquence de l'humidité excessive de l'air au sein du logement. 

    Afin de limiter la condensation sur les fenêtres il est recommandé de procéder à leur remplacement, surtout si vous avez du simple vitrage. En optant pour du double vitrage voire du triple vous effacez l'effet de paroi froide et prévenez ainsi la condensation.

    Installer un déshumidificateur

    Enfin, des petits coups de pouce comme un déshumidificateur ou des plantes anti-humidité peuvent vous aider à réguler le taux d'hygrométrie chez vous. Bien souvent, ils ne sont néanmoins pas suffisants pour contenir un problème important.

    Habitatpresto worker
    Le Conseil Habitatpresto :
    Bénéficiez des aides de l'État !
    Afin de vous aider à financer vos travaux d'isolation ou d'installation d'une VMC double flux, vous pouvez demander des aides à la rénovation énergétique, comme la prime énergie ou MaPrimeRénov'. Pour cela, il faudra passer par un artisan RGE (Reconnu garant de l'environnement).

    Lexique

    • Hydrofugation : Traitement appliqué aux surfaces pour les rendre résistantes à l'eau.
    • Pare-vapeur : Matériau empêchant le passage de la vapeur d'eau, utilisé dans l'isolation des bâtiments.
    • Salpêtre : Dépôt blanchâtre formé sur les murs humides, résultant de l'évaporation de l'eau chargée en sels minéraux.
    • Centrale d'assèchement : Système utilisé pour réduire l'humidité dans les structures d'un bâtiment, souvent par l'émission d'ondes électromagnétiques ou par d'autres méthodes techniques, pour contrer les effets des remontées capillaires.
    • Drain : Conduit ou canalisation destiné à collecter et à évacuer l'eau du sol ou des structures d'un bâtiment, utilisé pour prévenir ou réduire l'humidité et les infiltrations d'eau.
    • Solin d'étanchéité : Bande ou matériau imperméable utilisé pour assurer la jonction étanche entre différents éléments de construction, tels qu'un Velux et la toiture, afin de prévenir les infiltrations d'eau.
    • VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) : Système de ventilation automatique qui renouvelle l'air intérieur d'un bâtiment en extrayant l'air vicié et en le remplaçant par de l'air frais.
    • VMR (Ventilation Mécanique Répartie) : Système de ventilation où des extracteurs indépendants sont installés dans les pièces humides (comme la salle de bain et la cuisine) pour évacuer directement l'air vicié vers l'extérieur.
    • Membrane d'étanchéité : Matériau souple et imperméable utilisé pour prévenir les infiltrations d'eau dans les structures, comme les fondations, les toits ou les murs.


    Référence : 


    PROLONGEZ VOTRE LECTURE :

    Les problèmes :

    Les solutions contre l'humidité :

    Humidité / Etanchéité Isolation Part
    Adrien Maridet

    Adrien Maridet

    Rédacteur web Habitatpresto

    Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste, un métier que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans, j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider, à travers mes conseils ou bons plans, à trouver des réponses à vos interrogations autour de vos projets travaux à venir.

    Commentaires