Confidentialité

Isolation des combles : comment mieux isoler pour économiser ?

Isolation des combles : comment mieux isoler pour économiser ?

Isolation des combles : comment mieux isoler pour économiser ?

Vos factures d’électricité flambent ? Vous souffrez de coups de chaud en été et du froid en hiver ? Plutôt que d’incriminer vos modes de chauffage et de pester contre les températures caniculaires, il serait peut-être judicieux de vous pencher sur l’isolation des combles de votre logement. Sous-estimée, elle est pourtant primordiale. Et une bonne isolation peut, à la longue, se révéler bénéfique pour votre porte-monnaie. Quelles options sont à privilégier et à quel tarif ? Comment isoler des combles sous toiture ? On vous dit tout !


Seul un professionnel qualifié peut vous assurer des travaux dans les règles de l'art et une isolation de vos combles efficace et durable !


Sommaire : 

Pourquoi faire isoler vos combles ?

Investir dans une isolation performante de l’espace situé entre la toiture et le dernier plancher de votre maison n'est pas anodin. En effet, une fois vos combles isolés, vous disposez d'un bien meilleur confort thermique. Et pour cause, sans une bonne isolation, jusqu'à 30 % de la chaleur s'évapore par le toit. Ces travaux peuvent aussi vous permettre de faire des économies de l'ordre de 25 à 30 % sur vos factures de chauffage.

Les aménagements à réaliser dépendent du type de combles : soit ils sont aménagés et peuvent vous servir de pièce à vivre, soit ils sont non aménageables et dits perdus. Dans les deux cas, des solutions existent et plusieurs possibilités s’offrent à vous.

📌
Prolongez votre lecture autour de notre dossier :
Isolation maison : prix, aides de l'Etat & conseils

Quel est le meilleur isolant pour des combles ? Caractéristiques & prix moyen

Pour une isolation efficace de vos combles, vous avez le choix entre différents types d'isolants. Que ce soit un isolant en laine minérale, synthétique ou naturel, il n'est pas toujours simple de savoir vers quel matériau se tourner ! Découvrez leurs principales caractéristiques et celui ou ceux qui correspondent le mieux à votre projet d'isolation, avant de faire votre choix définitif !

Quel(s) isolant(s) privilégier ?

1. Les isolants en laine minérale : performants et bon marché

  • La laine de verre : c'est l'isolant le plus répandu dans le monde. Légère, incombustible et imputrescible, elle offre une très bonne isolation thermique et acoustique. En plus d'être peu onéreuse, elle a l'avantage d'être facile à poser, que ce soit en flocons, en rouleaux ou sous la forme de panneaux semi-rigides. La laine de verre est adaptée aux combles perdus ou aménageables, mais aussi aux toitures inclinées.

  • La laine de roche : conçue à partir d'une roche volcanique (le basalte), elle présente aussi de bonnes performances thermiques et phoniques, et s'adapte aux différents types de combles, grâce à ses formes diverses (rouleaux, flocons ou panneaux). Elle est incombustible et résiste davantage à la compression et à l'humidité que la laine de verre.

2. Les isolants synthétiques : peu écologiques et variables en termes de performance

  • Le polystyrène expansé / extrudé : élaborés à partir de pétrole brut, les isolants en polystyrène (ou en plastique alvéolaire) sont imperméables et bon marché. Le polystyrène expansé ou PSE est moins qualitatif que le polystyrène extrudé. Disposés sous forme de plaques, ils offrent un bon confort thermique, mais de mauvaises performances acoustiques. Ces isolants ne résistent pas au feu et doivent obligatoirement être associés à un autre matériau non inflammable, comme le plâtre. Leur efficacité peut être affectée avec le poids des années ou s'ils sont la cible de rongeurs.

  • le polyuréthane : facile à installer mais peu écologique, ce matériau, le plus souvent posé sous forme de plaques ou de panneaux, est particulièrement solide et durable. Du fait de ses excellentes performances thermiques et phoniques, son prix à l'achat est élevé. Compact et étanche, cet isolant est néanmoins susceptible de dégager des substances toxiques s'il vient à brûler.

3. Les isolants naturels (d'origine végétale ou animale) : calorifuges et recyclables

  • la ouate de cellulose : composé de déchets de papier ou de journaux recyclés, cet isolant est insufflé pour isoler des combles perdus. Même si elle est sensible à l'humidité, la ouate de cellulose offre de bonnes performances thermiques en été comme en hiver. Incombustible et traitée pour résister aux insectes et aux rongeurs, elle est connue pour son très bon rapport qualité/prix.

  • la fibre de lin : très efficace du point de vue de la performance thermique que de celui du confort acoustique, elle régule l'humidité, résiste au feu et fait barrage aux insectes. Qu'elle soit posée en rouleaux, en panneaux, voire même en vrac, elle a l'avantage d'être adaptée à tous les types de combles.

  • la laine de chanvre : en plus de présenter de très bonnes performances acoustiques, elle a l'avantage d'être résistante et d'éloigner les rongeurs et insectes. Installée en panneaux, en rouleaux ou encore en vrac, elle est imputrescible et empêche le développement de champignons. Cet isolant a aussi l'avantage d'être écologique.

  • la laine de mouton : légère et facile à mettre en place, elle est utilisée de façon brute mais aussi en panneaux ou en rouleaux, pour isoler des combles perdus. Même si cet isolant écologique et recyclable présente de bonnes performances thermiques et phoniques, la laine de mouton est sensible à l'humidité et inefficace contre la chaleur. La laine de mouton résiste au feu, mais nécessite d'être traitée pour résister aux mites et autres insectes.

  • la plume : associée à de la laine de mouton et à des fibres synthétiques, la plume de canard repousse les rongeurs et insectes. Elle prévient l'apparition de moisissures et se montre résistante à l'humidité. A contrario, elle a l'inconvénient d'être inflammable.

  • la laine de bois : très résistante et durable, elle offre une bonne isolation thermique et acoustique. Posée sous forme de panneaux rigides ou semi-rigides, elle est notamment choisie pour isoler des toitures par l'extérieur. Efficace en hiver comme aux beaux jours et peu sensible au feu, la laine de bois est aussi traitée pour résister aux insectes xylophages. Son prix est relativement onéreux.

  • le liège : solide et durable, il n'est pas sensible au feu et à l'humidité. Alors que son prix est élevé, il est notamment utilisé en granulés pour isoler des combles non aménageables et se montre performant aussi bien d'un point de vue acoustique que thermique. Il a aussi l'avantage d'être imputrescible et résistant aux rongeurs et insectes.

Quel prix prévoir ?

Puisque isoler ses combles a un coût, voici un tableau comparatif pour vous aider à y voir plus clair et vous permettre de choisir l’isolant le mieux adapté à votre projet de rénovation :

Type d’isolant 

Prix moyen au m²
isolation combles aménageables


Prix moyen au m²
isolation combles perdus

Laine de verre (240 mm)
18 €
5 €
Laine de roche (120 mm)
22 €
8 €
Plume - laine de mouton (300 mm)
24 €
16 €
Fibre de lin (240 mm)
28 €
18 €
Laine de chanvre (240 mm)
40 €
25 €
Ouate de cellulose (120 mm ou au kg)
/
Entre 20 et 32 €
Laine de bois (280 mm)
40 €
35 €
Polyuréthane (140 mm)
65 €
46 €
Polystyrène expansé (100 mm)
22 €
12 €
Polystyrène extrudé (100 mm)
35 €
25 €
Liège (240 mm)
80 €
70 €
Prix de pose par un professionnel
40 €
15 €


Tarifs toutes taxes comprises, issus de moyennes de prix relevés sur différents sites Internet.

👉
A noter :
Le coût pour isoler des combles s'élève en moyenne entre 1.000 et 2.500 € pour 50 m2 de combles perdus et entre 4.500 et 6.500 € pour isoler la même surface de combles aménageables.


Faites réaliser vos travaux d'isolation au meilleur prix en comparant plusieurs devis !


Des combles perdus ou aménageables ?

L’isolation de combles perdus : 

C’est la plus simple à réaliser. Que ce soit par soufflage (fibres de bois…) pour les zones moins  facilement accessibles ou en déroulant directement sur le plancher le matériau isolant en panneaux  ou en rouleaux de laine minérale (comme la laine de verre), le professionnel s’adaptera aux  particularités de votre habitation. La technique du soufflage se révèle être une solution  rapide, adaptée et peu coûteuse. Elle permettra de répartir l'isolant de façon homogène sur toute la surface au sol.

L’isolation de combles aménageables : 

Cette dernière, plus complexe, a d’ordinaire un coût plus élevé. Par ailleurs, avant de vous décider, vous devrez prendre en considération la conductivité thermique de l'isolant (soit sa faculté à laisser passer ou retenir la chaleur), sa résistance thermique (elle dépend de l'épaisseur du matériau retenu), mais aussi son degré de résistance à l'humidité.

Quoi qu'il en soit, le choix en matière d'isolants est large, puisque vous pourrez opter pour de la laine de roche, de verre ou des laines minérales. Ou pour des laines d'origine animale ou végétale, si vous préférez disposer d'une isolation naturelle, plus respectueuse de l'environnement.

L'isolation de combles aménagés peut s’effectuer par la pose en  intérieur de rouleaux, de panneaux ou encore de plaques semi rigides. A noter que cette option engendre généralement des travaux de finitions (peinture, tapisserie…) ainsi qu’une perte de hauteur sous  plafond.  

Cette isolation thermique peut aussi parfois être couplée à d’autres aménagements, selon l’état  général de votre toiture. Il peut notamment être judicieux, dans le cadre de ces travaux de  rénovation, de procéder à une isolation des combles par l’extérieur, reconnue pour son efficacité (déperditions de chaleur fortement réduites), mais plus coûteuse.

👉
A noter :
En parallèle de ces travaux d'isolation de vos combles, il faudra veiller à choisir une fenêtre de toit très performante en matière d'isolation. Il est recommandé d'opter pour une fenêtre de type Velux, disposant a minima d'un double vitrage. Par ailleurs, pour ne pas que l'humidité ou une chaleur intenable s'installent dans vos combles, une bonne ventilation est nécessaire. Ainsi, installer un système de ventilation  est conseillé pour aérer l'espace et rendre vos installations encore plus efficaces.


Vous envisagez d'améliorer l'isolation de vos combles mais vous hésitez entre deux types d'isolants ? Profitez des conseils et de l'expertise d'un professionnel !


Comment isoler des combles sous toiture ?

Isoler des combles sous toiture ne s'improvise pas ! Ce projet doit être réfléchi, puisqu'il est important, avant de lancer les travaux, d'étudier les différentes techniques d'isolations existantes et faire le choix entre une isolation par l'intérieur ou par l'extérieur.

💡
Bon à savoir :
Si votre toiture souffre du poids des années et est en mauvais état, il est indispensable de la traiter (contre les insectes), la consolider ou la rénover, voire, si nécessaire, de la remplacer.

L'isolation d'une toiture se fait en plusieurs étapes :

  1. L'isolation des combles, grâce à la mise en place d'un isolant ;
  2. La pose d'un frein-vapeur ou d'un pare-vapeur (sous forme de rouleaux), scotché sur l'isolant, de façon à assurer la meilleure étanchéité possible ;
  3. La pose d'un écran sous-toiture hautement perméable à la vapeur (HPV) et respirant, placé directement sur l'isolant et adapté à tous les types de toitures. Elle est vivement recommandée, mais est seulement obligatoire dans certains cas, notamment dans le cas de logements situés en montagne.

Les 5 techniques pour isoler des combles sous toiture

Tableau comparatif des différentes méthodes d'isolation d'une toiture


Techniques

Caractéristiques & avantages
Travaux concernés
Par soufflage
L’isolant est insufflé par une machine installée à l’extérieur

  • Excellent confort thermique en été comme
    en hiver ;
  • Pose rapide et sécurisée ;
  • Recommandée pour les accès difficiles.
Combles perdus
Par épandage
L’isolant est versé manuellement en flocons et réparti avec un râteau

  • Idéale pour les petites surfaces en rénovation ;
  • Pose simple mais moins rapide que par soufflage.
Combles perdus
Par “sarking”
L’isolant est plaqué contre une planche de bois, placée entre la charpente et la couverture

  • Recommandée pour une rénovation complète de toiture ou pour une construction neuve ;
  • Adaptée à toutes les pentes de toiture ;
  • Hautes performances d'isolation thermique et phonique ;
  • Beau rendu final.
Combles aménagés

Par panneaux intérieurs
Une couche de panneaux isolants est posée entre les chevrons


  • Adaptée à la construction comme à des travaux de rénovation ;
  • Utilisée le plus souvent avec un plancher pourvu de solives ;
  • Pose assez délicate.
Combles aménagés
Par rouleaux
L’isolant est déroulé sur le plancher

  • Utilisée pour des combles facilement accessibles ;
  • Dans le cas d’un chantier de rénovation,
    une seconde couche d’isolant est souvent nécessaire.
Combles aménagés


Quoi qu'il en soit, rien ne vaut l’expertise et les conseils de professionnels, qui répondront à vos interrogations et vous proposeront une solution adaptée à vos besoins et aux spécificités de votre logement.


N'attendez plus pour faire des économies sur vos factures énergétiques !


Une isolation par l'intérieur ou par l'extérieur ? 2 choix possibles

Avant de mener à bien vos travaux, il est important de savoir que plusieurs types d’isolation existent. Ce choix d'isoler votre toit par l'intérieur ou par l'extérieur dépend notamment de la structure de votre charpente et de la configuration de vos combles (aménagés ou perdus).

  1. L'isolation par l'intérieur : c'est la plus répandue. Elle se révèle être efficace et renforce le confort phonique de votre logement. Les travaux peuvent être réalisés par tous les temps, mais engendrent, en contrepartie, de la poussière dans votre habitation.

  2. L'isolation par l'extérieur : elle a le gros avantage de ne pas empiéter sur l'espace habitable, notamment sur la hauteur sous plafond, dans le cas de combles aménagés. Et pour cause, tous les aménagements sont réalisés hors de votre logement. Le chantier n'engendre donc aucune poussière, ni saleté dans votre maison. Plus coûteuse qu'une isolation par l'intérieur, cette technique est connue pour être très efficace pour faire la chasse aux ponts thermiques. En revanche, elle n'est pas adaptée à tous les types de bâtiments.

📌
Vous aimerez aussi cet article :
Prix isolation extérieure 2021 : les bons tarifs au m2 & aides

😉 Le Conseil Habitatpresto : bénéficiez des aides de l'Etat !

Différentes subventions de l’Etat et dispositifs d’accompagnement financier sont mis en place pour vous aider à financer vos travaux de rénovation énergétique. L’isolation des combles est notamment éligible à des aides comme MaPrimeRénov', les aides de l'Anah ou encore la prime énergie (CEE). Pour espérer en bénéficier, il est indispensable de faire appel à un professionnel Reconnu garant de l'environnement (RGE). Ces travaux vous permettront de réaliser de belles économies d'énergie sur le long terme et de profiter d'un logement mieux tempéré, notamment l'été.


Seul un professionnel RGE pourra vous faire profiter d'aides financières pour vos travaux d'isolation !


Références :

Isolation Part Toiture / Couverture
Adrien Maridet

Adrien Maridet

Rédacteur web Habitatpresto

Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

21/09/2021

Comment créer une entrée quand on n’en a pas ?

Votre porte d’entrée ouvre directement dans une pièce ? Envie d’une véritable entrée ? Voici quelques astuces pour délimiter un espace autour de votre...

Lire la suite

21/09/2021

Gazon qui jaunit, au secours ! 7 pistes pour sauver votre pelouse

Un gazon qui jaunit n'est pas une mince affaire. Causes et solutions, on vous explique tout pour garder votre gazon vert cette année et le sauver !

Lire la suite

16/09/2021

Chèque énergie 2021 : il sera envoyé à partir du mois d'avril

Le chèque énergie 2021 sera envoyé entre fin mars et fin avril 2021 (selon votre département) et sera valable jusqu'au 31 mars 2022.

Lire la suite

15/09/2021

Isolation du sol : quelles techniques & quels isolants choisir ?

L'isolation du sol de votre maison permet de diminuer de 7 à 10 % les pertes de chaleur. Mais savez-vous quelle technique utiliser ? On vous dit tout...

Lire la suite

15/09/2021

Top 7 des chauffages d'appoint du + économique au - économique

C'est un précieux allié pour les plus frileux & pour ceux qui veulent retarder le démarrage du chauffage en automne.

Lire la suite

15/09/2021

Dossier spécial chauffage : tout savoir pour être bien chez soi

Dans notre dossier dédié au chauffage, prenez le temps de la comparaison pour choisir la meilleure alternative en fonction de vos besoins !

Lire la suite