5ème vague de Covid-19 : quel impact sur le secteur du BTP ?

Adrien Maridet - Le 29/11/2021

La cinquième vague du Covid-19 est bien là. Pour endiguer la propagation du virus et celle de son variant Omicron, le Gouvernement a mis en place de nouvelles mesures. Parmi celles-ci : la soumission à une troisième dose de vaccin pour les professionnels du BTP qui travaillent dans des établissements recevant du public (ERP). Explications. 


Augmentez votre visibilité sur Internet et maîtrisez votre e-réputation !


Sommaire :

Un rappel pour qui et quand ?

Professionnels du BTP intervenant dans un établissement de santé, social ou médico-social, vous êtes déjà concernés par l’obligation vaccinale depuis le 30 août dernier. Mais avec les nouvelles mesures annoncées par le ministre de la Santé, vous allez devoir vous soumettre à un rappel de vaccin contre le Covid-19.

Pour justifier cette annonce, le Gouvernement a rappelé que l’efficacité du vaccin diminue à travers le temps.

“Le virus circule vite, partout en France et dans le monde”, a insisté Olivier Véran, ministre de la Santé, lors de sa conférence de presse jeudi 25 novembre, cité par le site Batiactu.com.

📌 
Vous aimerez aussi cet article :
BTP : peut-on m'obliger à me faire vacciner contre le Covid-19 ?

Tous les adultes âgés de 18 ans et dont la dernière dose de vaccin a plus de cinq mois pourront avoir le rappel vaccinal. En tout, 25 millions de Français sont concernés. Le ministre de la Santé a profité de son point presse pour appeler les 19 millions de personnes restantes à se faire vacciner dans les deux prochains mois.

Au 25 novembre, 77,2 % de la population totale avait reçu au moins une dose, selon le site Santé Publique France. 75,6 % était complètement vaccinée. Chez les 65 ans et plus, 35,5 % avaient reçu une dose de rappel. Le site indique par ailleurs qu’il y a une augmentation importante du nombre de cas et de personnes-contacts.

Des contaminations en hausse

Le 28 novembre, 31.648 nouveaux cas confirmés de Covid-19 étaient recensés en France. Le taux de positivité est de 5,6 %.

Selon Olivier Véran, cette nouvelle vague de contaminations devrait être plus forte et plus longue que la précédente. Pour endiguer le phénomène, l’exécutif compte sur la coopération et la responsabilisation de leurs concitoyens. 

L'importance des gestes barrières

Confinement, couvre-feu ou fermeture de commerces ne sont pas encore à l’ordre du jour. Mais les membres du gouvernement ont constaté une baisse du respect des gestes barrières comme le port du masque ou le respect de la distanciation sociale. 

Ces recommandations font écho aux conseils de l’Organisme professionnel de prévention du BTP (OPPBTP) il y a 10 jours. L'OPPBTP souligne que le virus est toujours présent et qu'il faut s'en protéger. La dernière version du guide de préconisations de sécurité sanitaire de l’OPPBTP, qui date de septembre 2021, reste d’actualité. L’organisme recommande de suivre les recommandations du Haut conseil de santé publique et du protocole national pour assurer la santé et la sécurité des salariés en entreprise face à l’épidémie de Covid-19.

Autre annonce importante du Gouvernement : la désactivation du pass sanitaire pour les personnes de plus de 18 ans si le rappel n’a pas été fait dans un délai de sept mois après la dernière injection. Cette mesure prendra effet à compter du 15 janvier prochain. 

Test obligatoire pour les non-vaccinés 

L'alternative au vaccin est le test PCR ou antigénique. Des tests qui restent payants pour les non-vaccinés. Mais de ce côté aussi, les choses évoluent. 

📌 
Cet article peut aussi vous intéresser :

Covid-19 : vos salariés peuvent se faire vacciner au travail

À compter du 29 novembre, la durée de validité d’un test se réduit à 24 heures, et non plus 72 heures comme auparavant. En outre, le port du masque redevient obligatoire dans des établissements couverts qui reçoivent du public

Pas d’inquiétude pour la croissance française

Après cette cascade d’annonces, le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire s’est exprimé sur France 2, lundi 29 novembre. À la question : la reprise économique est-elle menacée par la cinquième vague du Covid-19 ? Le ministre a indiqué ne pas avoir d’inquiétude sur ce point. 

Elle est solide, elle repose sur des fondamentaux qui sont bons”, a-t-il précisé lors de son intervention dans l’émission Les 4 vérités, avant d’ajouter : “Mes vraies inquiétudes sont ailleurs : sur les difficultés d’approvisionnement que rencontrent beaucoup de secteurs comme le BTP ou les travaux publics.[...]” 

Bruno Le Maire a ainsi souligné que le Gouvernement serait toujours là pour protéger les salariés et les entreprises.


À la recherche de nouveaux clients ? Testez notre service !


👷 Le Conseil du Pro : restez informé sur nos réseaux sociaux !

Notre page Facebook Habitatpresto Pro est faite pour vous qui souhaitez vous informer des dernières actualités concernant votre secteur d'activité ! Notre équipe d'experts veille sur les informations du BTP et se charge de les compiler pour vous en faire un résumé !


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés

 

Confidentialité