Confidentialité

Covid-19 : 4 aides financières pour les entreprises BTP

Covid-19 : 4 aides financières pour les entreprises BTP

Adrien Maridet - Le 29/04/2021

Actu - Depuis le début de la crise liée au Covid-19 et avec la mise en place de confinements successifs en France, votre entreprise BTP rencontre peut-être des difficultés financières. Lisez vite notre article pour tout savoir des mesures d'aide et de soutien financier à destination des sociétés : chômage partiel, cotisations sociales, PGE, etc. Voici les 4 mesures fiscales pour soutenir l'activité des entreprises du BTP :


Besoin de plus de chantiers ? Testez notre service pour développer votre activité !


🚨 Cet article est mis à jour très régulièrement, vous êtes assuré, professionnels du bâtiment, d'y trouver les infos les plus fraîches sur le Covid-19 et son impact sur le BTP.


Covid-19 : les 4 mesures du plan d'aide aux entreprises

La pandémie de coronavirus et les différents confinements mis en place depuis mars 2020 est une nouvelle catastrophe économique, qui n'a pas épargné les entreprises du BTP. Même si vous pouvez poursuivre votre activité, certains clients peuvent refuser de continuer les chantiers par peur de contagion. De plus, des cas positifs ou des cas-contacts peuvent vous faire retrouver en sous-effectif pour travailler. 

Mais pas de panique, pour encore une fois limiter au maximum la casse sur les carnets de commandes et l'emploi, le ministère du travail a instauré une série de mesures de soutien à l'activité économique des entreprises du BTP :

1. Le chômage partiel

Le Gouvernement l'a mis en place depuis le début de la crise et a récemment décidé de maintenir (pour avril et mai 2021) le dispositif de chômage partiel, avec un reste à charge de 15 % pour les entreprises ne faisant pas l'objet d'une fermeture administrative

Même si les demandes de chômage partiel se font toujours en ligne, ce dernier va évoluer à compter du mois de juin 2021, avec une prise en charge par l'Etat amenée à diminuer au compte-gouttes, suivant l'évolution de la crise. Dès le 1er juin, au lieu des 85% actuels, l'Etat ne devrait plus prendre à sa charge que 60% du chômage partiel, soit un remboursement équivalant à 36% de la rémunération du salarié.

2. Le report de paiement des cotisations sociales 

Le gouvernement a pris la décision de reporter le paiement des cotisations sociales pour les entreprises et les indépendants en difficultés financières. Ce dernier ne s'accompagnera d'aucune pénalité ni majoration de retard.

3. Le Prêt garanti par l'Etat (PGE)

Le Prêt garanti par l'Etat (PGE), récemment prolongée jusqu'à fin 2021, est destiné aux entreprises confrontées à d'importants problèmes de trésorerie. Depuis la mi-avril, ce crédit peut aussi être utilisé pour rembourser des dettes à l'égard de fournisseurs.

Le remboursement du PGE a été différé à 2 ans contre 1 an auparavant, permettant aux entreprises qui le souhaitent de commencer à payer leurs échéances en 2022, si l'entreprise a validé son prêt en 2020.

4. Le fonds de solidarité

Concernant le fonds de solidarité, aide financière de 1.500 euros pour les entreprises, les indépendants et microentreprises ayant subi une perte d'au moins 50 % de leur chiffre d'affaires par rapport à la même période en 2019, le gouvernement a décidé, fin 2020, de recentrer les subventions sur les secteurs les plus en difficulté. De ce fait, les entreprises du BTP ne peuvent plus en bénéficier depuis le 31 décembre 2020.

📌
Vous aimerez aussi lire 
Coronavirus : comment se protéger sur les chantiers ?
 

👷 Le Conseil du Pro : suivez l’actualité du coronavirus sur notre Facebook !

Restez informé de l’évolution de la pandémie et de son impact sur le BTP en consultant régulièrement notre page Facebook Habitatpresto Pro !



Testez notre service pour trouver de nouveaux chantiers près de chez vous !


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés