Compte pénibilité BTP : ce qui change en 2018

Publié le 15/01/2018

S'exposer quotidiennement a des conditions pénibles de travail peut affecter votre santé. Le Compte pénibilité btp a été mis en place pour mesurer ces inconvénients. Sur la base de certains critères, il vous est possible de cumuler des points. A un certain stade, il vous est possible de suivre des formations pour changer de voie, adapter votre emploi du temps ou partir plus tôt que prévu en retraite. Faisons le tour de la question sur les changements prévus en 2018.

Qu'est-ce que le Compte pénibilité ? Quels sont les critères pris en compte pour la pénibilité au travail ? Nous faisons le point pour vous sur ce qui change en 2018.

Le Compte pénibilité, c'est quoi ?

Le compte pénibilité a été créé par la loi du 20 janvier 2014, sous le gouvernement Hollande.

Lorsqu’un employé est exposé à des facteurs de pénibilité au delà d’un certain seuil, l’employeur doit évaluer cette exposition, la consigner dans un Document unique d'évaluation des risques professionnels (DUERP) et la déclarer. 

Ce même patron a l’obligation de renforcer les mesures de prévention au sein de son entreprise. Sinon, gare à l'absentéisme et aux accidents.


📚 Cet article peut aussi vous plaire : Comment protéger ses articulations dans le BTP ?


On vous attribue des points pénibilité (maximum 100 points sur une carrière) et ces bons points peuvent pour permettre de :

  • suivre une formation professionnelle pour changer de métier
  • vous mettre à temps partiel
  • permettre un départ en retraite anticipé

Compte pénibilité : un changement de nom et 4 critères en moins

Comme vous avez pu le constater, nous avons changé de gouvernement et aussi de président. Ainsi sous l’ère Macron, les ministres ont planché sur le sujet et ont décidé de le modifier.

Au passage, le compte pénibilité va changer de nom. Il va porter le nom de “compte prévention”.

Sur les 10 critères existants permettant de cibler la pénibilité, 4 sont modifiés. En réalité, ils vont être supprimés du Compte pénibilité existant.


Les critères de pénibilité qui demeurent

Les critères de pénibilité supprimés
- travail de nuit
- travail répétitif
- travail en horaires alternants
- travail en milieu hyperbare
- bruit
- températures extrêmes
- postures pénibles
- vibrations mécaniques
- risques chimiques


Une majorité du patronat jugeait ces mesures “inapplicables” car difficilement mesurables. Le MEDEF a lui aussi approuvé. Ainsi naît le Compte prévention !

👷 Astuce de pro : Retraite anticipée maintenue sous certaines conditions

Les personnes déjà en poste, malgré ces 4 critères supprimés pourront continuer de bénéficier du départ en retraite anticipé, seulement si la maladie professionnelle est reconnue et/ou si le taux d’incapacité excède 10 %.

>> Découvrez aussi les bons gestes à adopter sur un chantier.


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés