Confidentialité

Cas contact Covid sur un chantier : quel protocole sanitaire ?

Cas contact Covid sur un chantier : quel protocole sanitaire ?

Aurélia Ribeiro - Le 21/05/2021

Un de vos employés vous signale avoir été en contact avec une personne contaminée par la Covid-19. Pour limiter la panique et éviter une propagation dans l’entreprise, des mesures strictes doivent être prises. Que faire en cas de cas contact déclaré en entreprise ? Il est indispensable que la personne soit isolée en attendant les résultats de son test. Voici le protocole sanitaire pour un cas contact Covid sur un chantier et pour un cas contact d’un cas contact !


A la recherche de clients ? Habitatpresto Pro vous propose régulièrement des chantiers rentables !


Cas contact sur un chantier : l’employé est en arrêt de travail


Si un ouvrier ou si votre chef de chantier devient “cas contact”, c’est qu’il a côtoyé une personne testée positive à la Covid-19, sans masque de protection

  • Il est considéré comme cas contact puisqu'il s'est retrouvé en face à face (à moins de deux mètres de distance et sans durée minimum) avec la personne pendant l'apparition des symptômes ou dans les 48 heures précédentes.

  • Une personne est également considérée comme cas contact, si elle a partagé un espace confiné pendant minimum 15 minutes (véhicule d'entreprise, salle de réunion, pièce intérieure sur un chantier, etc) avec le malade.


Lorsque la personne contaminée apprend qu’elle est positive à son test, un protocole sanitaire et administratif se met en place. L’ARS contacte le cas positif et ce dernier lui fournit la liste des personnes avec lesquelles elle a été en contact à risque. C’est alors que votre salarié devient un "cas contact" officiel.

La marche à suivre est la suivante :

  1. La sécurité sociale appelle le collaborateur pour l’informer de la situation,
  2. Il doit se faire tester rapidement, 
  3. Il doit s’isoler jusqu’au résultat du test. La sécurité sociale lui fournit un arrêt de travail qu’il devra transmettre à son employeur.

💡

Le salarié susceptible d'être contaminé n’a pas besoin d’ordonnance pour réaliser le test PCR, il est entièrement pris en charge. Il peut également faire sa déclaration en ligne directement sur le site internet Amelie pour obtenir son arrêt de travail Covid-19.


Si le salarié est négatif…

Il ne pourra pas mettre fin à son isolement et revenir travailler sur les chantiers clients...  En effet, avec un résultat négatif, il est nécessaire de rester 7 jour à l'isolement et de refaire un test. Néanmoins, si le cas positif de son entourage est une personne avec laquelle il vit sous le même toit, il devra rester isolé 7 jours après la guérison du malade et se refaire tester (après 17 jours environ).

Si le salarié est positif...

Votre employé est infecté, le protocole sanitaire mis en place par l’ARS et la sécurité sociale recommence. Le collaborateur se retrouve en arrêt prolongé, et doit fournir sa propre liste de cas contact à l’ARS. Cependant, les conséquences sont plus importantes pour votre société BTP. Parmi sa liste des personnes qu'il pourrait avoir contaminé, le salarié va certainement nommer ses collègues avec lesquels il a travaillé dernièrement et vous risquez de vous retrouver avec une équipe très restreinte...

📌

Cet article pourrait vous intéresser

BTP : peut-on m'obliger à me faire vacciner contre la covid ?

 

Le cas contact d’un cas contact est-il un cas contact ?


En attendant le résultat du test de votre employé, ses collègues se demandent s’ils sont eux aussi considérés comme cas contact d'un cas contact ? La réponse est “non”, les cas contacts de cas contacts ne sont pas des cas contacts. Ils n’est pas nécessaire qu’ils se fassent tester ou encore qu’ils soient mis en arrêt maladie ou en isolement. Ils doivent simplement continuer de respecter les mesures barrières et patienter jusqu’au résultat du test PCR de leur collègue qui est cas contact.

📌

Vous aimerez aussi lire

Coronavirus : comment se protéger sur les chantiers ?


De nombreux particuliers recherchent leur professionnel. Et si c'était vous ?


Un ouvrier présente des symptômes sur son lieu de travail


Un salarié peut avoir été contaminé par la Covid-19 sans en connaître l'origine et donc sans savoir qu'il a été le cas contact d'une personne positive... Généralement, c'est l'apparition de symptômes bien connus du coronavirus qui sonnent l'alerte : fièvre, toux sèche, fatigue, courbatures, maux de gorge, etc.

Dans les entreprises du BTP, il y a également un protocole sanitaire à appliquer dans cette situation :

  • Isoler la personne symptomatique, 
  • Faire porter un masque chirurgical au salarié concerné, 
  • Appliquer les gestes barrières systématiquement avec les autres personnes présentes (port du masque et distanciation d'un mètre),


Si le salarié est très souffrant et présente des signes de gravité (détresse respiratoire par exemple) :

  1. Contacter le SAMU immédiatement (composer le 15),
  2. Ne pas retirer les équipements de protection individuelle de la personne malade, même si cette dernière ne peut pas le faire elle-même, 
  3. Prévenir rapidement le référent Covid ou la personne formée au secourisme dans l'entreprise,
  4. Faire porter au référent ou à la personne formée au secourisme : des gants jetables, un masque chirurgical type II et des lunettes de protection pour s'approcher du malade et évaluer la situation,
  5. Patienter jusqu'à l'arrivée des secours,
  6. Le salarié qui a porté assistance au malade doit mettre ses équipements de protection dans un sac plastique fermé pendant 24 heures avant de le jeter. Elle doit ensuite désinfecter le matériel réutilisable qu'elle portait et se laver les mains.


Si le salarié ne présente pas de signes de gravité :

  1. L'isoler,
  2. Prévenir le référent Covid, 
  3. Demander à la personne symptomatique de contacter son médecin traitant ou son médecin du travail
  4. La renvoyer à son domicile.


⚠️ 

Dans ces deux situations, les parties des locaux de l'entreprise ou les surfaces sur le chantier potentiellement contaminées par le malade doivent absolument être signalées et nettoyées.


👷 Le Conseil du Pro : n’oubliez pas de mettre à jour le DUER !


Le DUER ou le Document Unique d’Evaluation des Risques, doit être mis à jour en intégrant les risques d’exposition à la Covid-19. En effet, il est désormais obligatoire de mettre en place des plans d’actions pour les situations à risque.


Vous rencontrez des difficultés pour remplir votre carnet de commandes ? Rejoignez-nous !


Références :

  1. "Que faire en présence d’une personne malade du coronavirus ou soupçonnée de l’être ?", Prévention BTP
  2. "Covid-19 : le cas contact d'un cas contact est-il un cas contact ?", Les Echos, le 8 octobre 2020,
  3. "Cas contact Covid-19 en entreprise", SIST BTP, màj le 9 octobre 2020

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés