Prêts participatifs : 11 milliards d'euros pour les PME et ETI

Adrien Maridet - Le 03/05/2021

Alors que la première phase du (re)déconfinement débute ce lundi 3 mai, une bonne nouvelle a été annoncée la semaine dernière par le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. Dans le cadre du dispositif des prêts participatifs mis en place par l'Etat, les compagnies d'assurances ont décidé de débloquer 11 milliards d'euros, disponibles d'ici quelques jours, pour aider les petites et moyennes entreprises qui n'ont pas bénéficié du Prêt garanti par l'Etat (PGE) à repartir du bon pied. Les demandes pourront être formulées jusqu'à fin juin 2022. Explications.

Touchées de plein fouet par la crise sanitaire liée au Covid-19, de nombreuses entreprises ont pu solliciter des aides financières instaurées par le Gouvernement pour leur permettre de faire face et de ne pas boire la tasse. Une nouvelle mesure de soutien a été confirmée ces derniers jours et devrait être vu d'un bon œil par les entreprises qui se sont vu refuser un Prêt garanti par l'Etat (PGE).


Gagnez du temps sur votre recherche de chantiers avec Habitatpresto Pro !


En effet, sur les 20 milliards d'euros planifiés initialement par l'exécutif dans le cadre du dispositif des prêts participatifs, 11 milliards vont être réinjectés dans l'économie, en ce début mai, par les compagnies d'assurances. Une aide qui arrive à point nommé pour les petites et moyennes entreprises (PME), dans la tourmente depuis plus d'un an, qui devront néanmoins disposer d'un chiffre d'affaires (CA) 2019 supérieur à 2 millions d'euros pour pouvoir en bénéficier. Si tel est le cas, elles pourront en faire la demande jusqu'au 30 juin 2022.

Des prêts de 8 ans, avec un remboursement différé

"Les assureurs ont joué le jeu. Il va donc y avoir de l'argent frais pour toutes les entreprises qui vont pouvoir réinvestir,  réembaucher et recréer des emplois", s'est réjouit, sur Europe 1, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire. 

Amenés à s'étaler sur 8 ans, ces prêts ne seront à rembourser par les bénéficiaires qu'à compter de la cinquième année. Les entreprises devront en revanche s'acquitter des intérêts, dont les taux s'élèvent à 4 % pour les PME et à 5 % pour les entreprises de taille intermédiaire (ETI), dès la première année.

Dans les faits, ces huit années pourront même être révolues, puisque l'entreprise procédera au remboursement de cet emprunt que lorsqu'elle sera en capacité de le faire et une fois seulement après avoir épongé l'ensemble de ses autres dettes.

Quoi qu'il en soit, les PME pourront emprunter jusqu'à 12,5 % de leur chiffre d'affaires de 2019, alors que les ETI pourront, elles, contracter jusqu'à 8,4 % de leur CA.


👷 Le Conseil du Pro : restez informé sur nos réseaux sociaux !

Vous n’avez pas le temps de suivre l’actualité qui touche votre secteur d’activité ? Retrouvez-nous sans plus attendre sur notre page Facebook Habitatpresto Pro ! Chaque semaine, nous relayons les dernières informations qui concernent le BTP pour vous tenir au courant !


A la recherche de nouveaux clients ? Testez notre service pour développer votre activité !


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés