Confidentialité

Chaudières au fioul : l'interdiction repoussée à juillet 2022

Chaudières au fioul : l'interdiction repoussée à juillet 2022

Adrien Maridet - Le 14/06/2021

Alors que près de 3,5 millions de foyers français utilisent aujourd'hui ce mode de chauffage, le Gouvernement planche depuis plusieurs mois sur un décret interdisant l'installation de chaudières au fioul et au charbon neuves dans les logements neufs et existants, ainsi que leur remplacement si ces dernières tombent en panne. Cette mesure, qui devait initialement intervenir au 1er juillet 2021, pour le neuf, et au 1er janvier 2022, pour les logements déjà bâtis, est finalement reportée au 1er juillet 2022. Détails.


Gagnez du temps sur votre recherche de chantiers et développez votre activité avec Habitatpresto Pro !


Désireux d'accélérer la rénovation énergétique des bâtiments, l'exécutif souhaite éradiquer d'ici 2028 la très grande majorité des chaudières au fioul et au charbon et les remplacer par des systèmes de chauffage plus écologiques. 

Deux grandes étapes devaient débuter les 1er juillet 2021 et 1er janvier 2022, avec l'interdiction d'installer une nouvelle chaudière au fioul ou au charbon dans les logements neufs, puis dans les bâtiments existants. L'entrée en vigueur du décret est finalement repoussée au 1er juillet 2022, aussi bien pour les logements existants que pour les constructions neuves.

Des exceptions prévues

Après une année 2020 difficile, cette décision est une bonne nouvelle pour les artisans chauffagistes et entreprises du secteur. Et ce, même si la filière est consciente des bienfaits de remplacer, à terme, les chaudières au fioul et au charbon par des systèmes à moindre impact environnemental et plus économes en énergie.

Interrogée sur France 2, le 7 juin, la ministre de la Transition écologique, Barbara Pompili a réaffirmé qu'il est "très mauvais de se chauffer au fioul". Ces reports s'expliquent par une envie du Gouvernement de ne pas précipiter les choses. 

"Nous voulons y aller tranquillement et faire comprendre aux gens la nécessité d'évoluer", a-t-elle insisté.

📌
Vous aimerez aussi cet article :
Chauffage au bois moins polluant : le Gouvernement prêt à agir

Par ailleurs, Barbara Pompili a tenu à rappeler que les usagers et propriétaires ne seraient pas contraints et forcés de remplacer leur chaudière au fioul et au charbon à compter de juillet 2022. En effet, seuls les anciens systèmes tombés en panne et non réparables devront obligatoirement être changés par une chaudière plus respectueuse de l'environnement. Ainsi, l'entretien et la réparation des anciennes chaudières restera possible.

Des exceptions seront aussi tolérées, notamment dans le cas de logements non raccordables au gaz, d'habitations dont le débit d'électricité est insuffisant pour accueillir une pompe à chaleur ou de bâtiments trop petits pour envisager l'installation d'une chaudière à granulés ou à bûches de bois.

A ce titre, ce sera d'ailleurs aux professionnels de justifier, à la mi-2022, de l'impossibilité technique de remplacer, dans un logement, le chauffage au fioul en place par un autre appareil moins polluant. Quoi qu'il en soit, ces changements à venir seront porteurs et permettront aux entreprises du secteur de signer de nouveaux devis ! Préparez-vous donc à voir votre carnet de commandes se remplir !


A la recherche de nouveaux clients ? Testez, dès maintenant, notre service !


👷 Le Conseil du Pro : rejoignez-nous sur Facebook !

Chaque semaine, nous vous tenons informés des dernières actualités qui concernent le secteur du BTP. Suivez, sans plus attendre, notre page Facebook Habitatpresto Pro où nous relayons les informations amenées à toucher votre secteur et à vous intéresser.

Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés