Dépôt de bilan du fournisseur : que devient votre commande ?

Par Aurélia Ribeiro, publié le 14/01/2020

Vous avez récemment passé commande auprès de votre fournisseur pour répondre aux besoins d’un chantier client. Mais catastrophe, vous venez d’apprendre que le dirigeant de la société a déposé le bilan. Qu’advient-il d’un bon de commande si le fournisseur dépose le bilan ? Vous devez transmettre une déclaration de créance au liquidateur ou au mandataire judiciaire pour qu'il décide du sort du "contrat" dont fait office votre bon de commande. On vous dit tout sur le sujet !


Gagnez du temps sur votre recherche de chantiers avec Habitatpresto !

Testez notre service d'apport de chantiers


Le bon de commande est toujours valide, même en cas de liquidation judiciaire


Le dépôt de bilan est aussi ce qu’on appelle la déclaration de cessation de paiements. Si votre fournisseur en est arrivé là, c’est qu’il ne parvenait plus à faire face à ses dettes. Le gérant de la société prend alors la décision de déposer le bilan de l’entreprise auprès du Tribunal de Commerce. Votre fournisseur de matériaux passera soit en redressement judiciaire, soit en liquidation judiciaire

Quoi qu’il en soit, vous avez peut-être réglé un acompte, voire, la totalité de votre dernière commande auprès de votre fournisseur. Et vous espérez bien récupérer le matériel commandé ou votre argent rapidement afin d’éviter un retard de chantier et de devoir faire face à un client insatisfait

Suivant la décision du Tribunal de Commerce, si votre fournisseur fait l’objet d’une liquidation judiciaire ou d’un redressement, un liquidateur judiciaire ou un mandataire judiciaire sera chargé de vendre les biens de l’entreprise pour régler les créanciers.

Le bon de commande que vous avez signé avec votre fournisseur BTP s’apparente à un contrat. Dans ce cas, il reste valide malgré la liquidation judiciaire en cours.

📌

Vous aimerez aussi lire 

Négocier avec un fournisseur : 5 astuces pour sortir gagnant

Mon client fournit les matériaux, suis-je responsable ?


Pour récupérer votre commande, transmettez une déclaration de créances


Seul le liquidateur ou le mandataire judiciaire peut exiger la poursuite du contrat avec votre fournisseur. Dans ce cas vous devez lui transmettre une déclaration de créances pour l'informer de la commande en cours.

Vous disposez alors d’un délai de deux mois pour envoyer la déclaration à qui de droit suivant la publication du jugement au Bodacc (Bulletin Officiel Des Annonces Civiles et Commerciales).

Le liquidateur ou le mandataire pourra alors décider du sort du contrat avec votre fournisseur.


💡

En cas de non réponse du liquidateur ou du mandataire, le contrat est résilié automatiquement dans un délai d’un mois.


👷 Le Conseil du Pro : vérifiez la santé financière de votre fournisseur avant de le choisir !


Vous l’avez compris, un fournisseur qui dépose le bilan risque de nuire à votre entreprise du bâtiment. Malgré la signature d’un bon de commande en bonne et due forme, les démarches sont longues pour espérer récupérer une quelconque indemnité ou les fournitures commandées. Alors choisissez bien votre fournisseur dès le départ et surtout, vérifiez la santé financière de la société avant de signer !


Un conseiller vous accompagne afin de signer plus de chantiers.

Trouvez des chantiers 100 % qualifiés


Références :

  1. Source juridique : Cour de cassation, chambre commerciale du 15/02/2005 n°03-17.604, Article L641-11-1 du code de commerce, "Qu’advient-il d’un bon de commande si le fournisseur dépose le bilan ?", Je suis Entrepreneur, màj le 21 mars 2019
  2. "Dépôt de bilan : définition de dépôt de Bilan", Petite Entreprise, màj le 21 mars 2019
  3. Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre), Ministère chargé de la justice, "Déclaration de créances", Service Public, Vérifié le 07 mai 2019

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés