Confidentialité

BTP : puis-je refuser de faire des heures supplémentaires ?

BTP : puis-je refuser de faire des heures supplémentaires ?

Aurélia Ribeiro - Le 21/04/2020

Salariés du BTP, en raison d’une forte activité de l’entreprise, votre employeur vous demande de réaliser des heures supplémentaires. Mais pour une quelconque raison, vous ne voulez pas travailler plus. Peut-on refuser de faire des heures supplémentaires ? La réponse est non, si vous refusez vous encourez des sanctions disciplinaires. Néanmoins dans certains cas exceptionnels, comme une raison médicale justifiée, vous pouvez refuser sans conséquences. Découvrez dans quels cas un employeur peut imposer des heures supplémentaires à ses ouvriers et quand est-ce qu’elles peuvent être refusées !


Vous rencontrez des difficultés pour remplir votre carnet de commandes ? Rejoignez-nous !

> De nouveaux chantiers vous attendent


Votre employeur peut vous imposer des heures supplémentaires


Des contraintes climatiques, ou encore la crise sanitaire liée au coronavirus, ont entraîné des retards sur les chantiers. Pour la reprise des travaux, votre employeur compte bien mettre les bouchées doubles pour rattraper le retard pris sur le planning de chantiers et éviter la faillite de l’entreprise. C’est pourquoi, il souhaite que les ouvriers réalisent un certain nombre d’heures supplémentaires pour compenser. Mais vous ne l’entendez pas de cette oreille… 

Pourtant, sachez que votre employeur a légalement le droit de vous imposer de faire ces heures en plus, dans la mesure où :


👉 Le contingent annuel d’heures supplémentaires fixé par la convention collective du BTP est respecté.

Il est fixé à 265 heures et à 300 heures si vos heures de travail sont annualisées.


Il peut même dépasser ce contingent annuel avec l’accord des délégués du personnel et de l’inspection du travail dans les situations suivantes :

  • En cas de contraintes climatiques,
  • Des contraintes imprévisibles,
  • Une augmentation exceptionnelle de l’activité,
  • Pour des raisons de sécurité, par exemple pour des travaux urgents ou continus.


Refus de faire des heures supplémentaires : des sanctions à votre encontre


Si vous refusez de réaliser les heures en plus demandées par votre employeur, il est en droit de prendre des mesures disciplinaires à votre encontre. En effet, ces mesures peuvent aller jusqu'au licenciement pour faute grave dans certains cas. La gravité de la faute est évaluée selon le contexte de la demande d’heures supplémentaires et la raison qui motive le refus de l’employé.


3 cas exceptionnels où vous pouvez refuser de faire des heures supplémentaires


Malgré tout, le pouvoir de votre employeur à ses limites, et plusieurs cas peuvent justifier un motif de refus de votre part sans conséquences :

  1. Pour une raison médicale justifiée et connue de l’employeur,

  2. Pour le non paiement des heures supplémentaires,

  3. L'avis des délégués du personnel n'a pas été consulté au préalable par votre employeur pour dépasser le contingent annuel.


👷 Le Conseil du Pro : augmentez votre pouvoir d’achat !


En raison d’un surcroît d’activité, faire des heures supplémentaires ou encore travailler le dimanche peut augmenter considérablement votre pouvoir d’achat. En effet, les heures sont majorées à 25 % de la 36e à la 43e et à 50 % à partir de la 44e. Il peut aussi vous être proposé un repos compensateur majoré par rapport au nombre d’heures réalisé. Vous n’êtes donc pas forcément perdant !


Des particuliers attendent vos devis.

> Trouvez des chantiers près de chez vous


Référence :

  • Carole Desmedt, "Est-ce que votre salarié peut refuser d'effectuer des heures supplémentaires ?", Horloges Huchez

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés