3 alternatives convaincantes à la chaudière à fioul

Cet été, finies les chaudières au fioul ! Il ne vous sera plus possible d’en installer une. A partir du 1er juillet, le gouvernement interdit leur commercialisation afin de promouvoir des dispositifs de chauffage moins polluants, comme les chaudières à bois par exemple. Les alternatives sont nombreuses, aussi si vous faites partie des 15% de Français qui se chauffent au fioul, profitez de cet été pour changer de chauffage ! Habitat Presto fait le point sur les solutions possibles. 

Sommaire :

Les 3 alternatives pertinentes à la chaudière au fioul

Pour se chauffer, il existe désormais de nombreuses solutions bien plus vertueuses que le fioul ! Dans le contexte actuel, elles présentent également l’avantage d’être souvent plus économiques sur le long terme. 

1. La chaudière à bois

Le bois est le combustible le moins cher du marché. La chaudière à bûches fait donc partie des dispositifs de chauffage les plus plébiscités pour remplacer une chaudière à fioul.

Son fonctionnement est simple : on la branche directement sur le réseau de chauffage central. Ensuite, le bois entre en combustion. La chaleur émise qui sera diffusée jusque dans vos radiateurs ou votre parquet chauffant pour réchauffer le logement.

Le bois, en plus dêtre écologique, apporte une chaleur homogène, dont le rendement est très élevé. Toutefois, un entretien régulier est nécessaire pour assurer un bon rendement. 

Son prix ? Son installation est relativement bon marché, comptez entre 3 000 € et 8 000 €. Vous pourrez bénéficier d'aides pour en réduire le montant. 


Votre chaudière fioul commence à perdre en performance ? Remplacez-la par une chaudière à bois


2. La chaudière à granulés 

Voici une solution écologique et économique ! Aussi connue sous le nom de chaudière à pellets, ce dispositif utilise le bois comme combustible, mais sous formes de granulés. Ils s'agit de copeaux compressés. Son grand avantage ? Ce combustible est très économique et facile à trouver dans toutes les régions. Les frais de transports sont réduits, ce qui permet de faire baisser la facture. 

Comme pour le fioul, les granulés de bois sont brûlés et la chaleur émise se diffuse dans le circuit de chauffage central pour chauffer la maison. La petite taille des pellets permet de pouvoir les stocker dans un silo extérieur, lequel alimentera la chambre de combustion. Vous pouvez également vous faire livrer les sacs de pellets directement et effectuer la manœuvre manuellement. 

Son rendement est élevé et vous permet de réaliser 30% d’économies d’énergie sur vos factures. 

Son prix ? Un peu plus élevé que la chaudière à bois classique, son prix s’élève à 12 000 € environ avec la pose. Le prix des pellets est un peu plus élevé que les bûches. 

Vous avez du mal à tourner le dos au fioul, connaissez-vous le biofioul ? 
Si non, la Rédaction vous invite à lire notre article :
👉 Chaudière biofioul ou comment continuer de se chauffer au fioul


3. La pompe à chaleur 

La « PAC » capte l’énergie ou les calories de chaleur présentes dans l’air extérieur ou les sols pour les réinjecter sous forme de chaleur et eau chaude sanitaire. L’énergie « transformée » en chaleur et diffusée dans le logement par les radiateurs ou planchers chauffants. Dans certains cas, l'air chaud peut aussi être diffusé par soufflage. 

C’est un modèle très écologique, puisqu’elle produit généralement plus qu’elle ne consomme. Elle permet de réaliser jusqu’à 60% d’économies d’énergies !

Celle-ci se présente sous quatre formes :

La PAC Air-air 

L’énergie provient de l’air ambiant extérieur, qui est acheminé vers l’intérieur du logement grâce à un système de ventilo-convecteurs. 

Dans une zone où il fait très froid en hiver, ce dispositif est moins adapté, ou alors doit être accompagné d’un chauffage d’appoint. Elle n’est pas reliée à un circuit de chauffage central. 

C’est la PAC la plus économique : son prix se situe entre 5 000 et 10 000 €. 

La PAC air-eau 

C’est le même fonctionnement que précédemment, mais dans ce cas, les calories captées sont diffusées dans l’eau du système de chauffage. De quoi produire non seulement de la chaleur mais aussi de l’eau chaude sanitaire. 

En dessous de -5°C, elle ne fonctionne plus de manière optimale, pensez à la combiner avec un chauffage complémentaire

Comptez au moins 12 000 € pour ce type dinstallation.  

La PAC géothermique 

A la différence des deux précédentes, la PAC géothermique puise son énergie dans la terre. Un réseau de capteurs souterrains transfère les calories de chaleur vers le chauffage central, pour une diffusion homogène dans le logement. 

Pour installer ce type de PAC, il vous faut un jardin. Le captage se fait alors de façon verticale ou horizontale, selon la taille de votre espace vert. Il est nécessaire de demander une autorisation de forage auprès de la Direction Régionale de l’Industrie, de la Recherche et de l’Environnement (DRIRE). 

Son prix se situe entre 10 000 et 20 000 €, selon la complexité de l’installation des capteurs. 


Seul un professionnel peut réaliser les forages adéquats pour installer un système géothermique


PAC aquathermique 

Si vous vivez proche d’un point d’eau ou d'une nappe phréatique, vous pouvez installer une PAC qui puisera la chaleur de l’eau de votre bassin. Celle-ci viendra puiser les calories présentes dans l'étendue d'eau pour chauffer votre circuit d'eau chaude. 

Comptez au moins 15 000 € pour cette PAC. 

La chaudière gaz à condensation : une fausse bonne idée

C’est la plus performante des chaudières à gaz. Elle permet de réaliser jusqu’à 30% d’économies d’énergie. Pour pouvoir installer ce type de dispositif, il vous faut être raccordé au gaz naturel et disposer d’un circuit de chauffage central. 

Son fonctionnement est relativement simple : le gaz est le combustible. Il passe dans un brûleur et permet de produire de la chaleur. La condensation émise lors de la combustion est également récupérée pour un rendement optimal. 

Cependant, il n'est pas conseillé de l'installer. En effet, le gouvernement souhaite s'affranchir des énergies fossiles. Le gaz devrait donc suivre le même chemin que le fioul et progressivement être interdit. 

📌 La Rédaction vous recommande également :
Quel type de chauffage est le plus économique en 2022 ?

😉 Le Conseil Habitatpresto : Pensez aux aides à la rénovation ! 

Afin de faciliter l'installation de votre nouvel équipement, pensez à regarder les aides à la rénovation auxquelles vous pouvez prétendre. Des subventions comme MaPrimeRénov' et la Prime Energie peuvent prendre en charge jusqu'à 90% du chantier. Pour en bénéficier, vous devrez faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l'Environnement). 

Chaudière Chauffage Part
La Rédaction Habitatpresto

La Rédaction Habitatpresto

Equipe de rédaction

La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

Quel est le prix d'une chaudière à granulés ? Tarif moyen & aides

Le prix d'une chaudière à granulés va varier entre 9 000 et 25 000 € en fonction du modèle choisi, de sa puissance et des options choisies.

Lire la suite

4 raisons de remplacer sa chaudière fioul par une pompe à chaleur

Faire des économies d'énergie, bénéficier d'un meilleur confort, la pompe à chaleur remplace idéalement une chaudière fioul !

Lire la suite

Remplacement de chaudière : quelles aides de l'État en 2022 ?

Changer de chaudière coûte très cher ! Mais grâce aux aides de l'État, vous pouvez faire baisser considérablement la facture. On vous explique tout !

Lire la suite

5 alternatives convaincantes à la chaudière gaz

Dans cet article découvrez les meilleurs équipements qui peuvent venir remplacer une chaudière à gaz, leur prix, avantages et inconvénients.

Lire la suite

Remplacer sa chaudière gaz par une chaudière biomasse

Les énergies fossiles n'ont plus le vent en poupe. On vous dit tout sur pourquoi et comment remplacer sa chaudière gaz par une chaudière biomasse.

Lire la suite

MaPrimeRénov' : 1 000 € en plus pour sortir du gaz ou du fioul

Dans le cadre du plan de résilience, le Gouvernement incite les ménages à remplacer leur chaudière au fioul ou à gaz par des alternatives plus écologi...

Lire la suite
 

Confidentialité