Quel est le prix d'un radiateur électrique ? Les coûts détaillés

Dans cet article :

    Équipez-vous avec les radiateurs électriques les plus économiques ! Les technologies ont évoluées. Il existe désormais des radiateurs électriques à faible consommation qui restent la solution la plus intéressante en l’absence d’un système de chauffage central dans le logement, comme une chaudière ou une pompe à chaleur. Le prix d’un radiateur électrique est de 320 € en moyenne, avec une fourchette extrêmement variable allant de 100 à 800 €, pose incluse. Même s’il est important de choisir un radiateur économique et bénéficiant d’un bon confort de chauffe, il est également nécessaire d’opter pour la bonne puissance. On vous dit tout sur les coûts à prévoir pour choisir le radiateur électrique qui vous convient !



    Il est essentiel de bien choisir son radiateur électrique, pour ne pas se retrouver avec des factures exorbitantes. 

    Quel est le prix d’un radiateur électrique ?

    Voici les prix de différents types de radiateurs, d'une puissance de 1 000 W, en modèle horizontal, pour un logement dont l'isolation est moyenne, dans une région au climat tempéré.

    Type de radiateur électrique
    Prix moyen (avec installation)
    Radiateur à inertie
    200 € à 800 €
    Convecteur
    50 € à 400 €
    Radiateur radiant
    100 € à 620 €
    Radiateur à double-corps chauffant
    350 € à 1 100 €


    Tarif d'un radiateur électrique selon la puissance

    Bien choisir la puissance de votre appareil est essentiel. Faire sur travailler un radiateur de puissance faible risque de vous revenir plus cher. 

    Puissance du radiateur
    Prix moyen (hors installation)
    Prix moyen (avec installation)
    Surface moyenne de la pièce
    500 W à 750 W
    100 € à 600 €
    150 € à 700 €
    6 à 9 m²
    750 W à 1 000 W
    120 € à 800 €
    170 € à 800 €
    9 à 12 m²
    1 000 W à 1 500 W
    150 € à 800 €
    200 € à 1 000  €
    12 à 18 m²
    1 500 W à 1 750 W
    200 € à 1 000 €
    250 € à 1 100 €
    18 à 21 m²
    1 750 W à 2 000 W
    250 € à 1 200 €
    300 € à 1 400 €
    21 à 25 m²


    Les marques

    Les marques de radiateurs électriques disponibles sur le marché sont très nombreuses :  

    • Acova, Airelec, Applimo, Atlantic, Campa, De'Longhi, Ducasa, Noirot, Thermor, Sauter, sont disponibles en grande distribution et sur internet.
    • Bricélec, Cayenne, Decowatt, Equation, Haverland, Mazda... sont surtout présentes en grande distribution. 
    • La marque GoodHome, du distributeur britannique Kingfisher, est distribuée uniquement dans les magasins Castorama et Brico Dépôt.

    Vous avez envie de radiateurs plus économiques et plus performants  ? 


    Qu'est-ce qui fait varier les prix ?

     En plus de la puissance, du type et de la marque de radiateur, le coût d'un radiateur électrique dépend de plusieurs autres facteurs :

    Tarif de pose d'un radiateur électrique par un pro

    Vous pouvez estimer que le prix de pose d’un radiateur électrique va de 50 € à 110 €, hormis la réalisation d'un nouveau réseau d’alimentation électrique.

    4 exemples de devis pour des radiateurs électriques 

    Pour vous aider à mieux cerner le tarif de votre futur radiateur électrique, nous vous proposons 4 exemples de devis tirés de situations réelles.

    1. Radiateur électrique radiant

     Installation de 4 radiateurs radiants de 1500 W, dans des combles aménagés : 1 250 €, pose comprise.

    2. Radiateur électrique à inertie

    Remplacement d’un convecteur, par un radiateur à inertie fluide de 1250 W :  620 €, pose comprise.

    3. Radiateurs électriques avec un système à inertie

    Remplacement de 4 convecteurs par 4 radiateurs à inertie fluide, dont 3 de 1000 W et 1 de 2000 W, pose d'un thermostat CPL sans fil pilote : 4 000 € pose comprise.

    4. Radiateurs électriques sèche-serviette

    Remplacement d’un ancien radiateur électrique de salle de bain par un sèche-serviette soufflant de 750 W + 1000 W :  475 € pose comprise.

    Comment diminuer le coût d'utilisation ? 8 conseils

    Pouvoir passer l'hiver au chaud, quelques conseils :

    1. Bien régler la température

    La température idéale doit être de 19 °C dans les pièces à vivre  (type salon, cuisine) et de 16 à 17 °C dans les chambres à coucher.

    2. Ne pas chauffer tout le temps à la même température

    Baissez le chauffage la nuit et dans la journée si vous êtes dehors. Ne pas chauffer en permanence la salle de bains, toilettes. Si vous vous absentez plusieurs jours, passez en mode hors gel.

    3. Aérez !

    Aérez les pièces, même en hiver, environ 10 minutes par jour. L'air humide nécessite plus d’énergie que l’air sec, aérer diminue l'humidité dans l'air.

    4. Conservez la chaleur

    Baissez la température des pièces inoccupées et fermez leur porte afin de ne pas refroidir l’espace chauffé. Isolez avec des rideaux certains espaces comme les escaliers ou les couloirs pour éviter les fuites de chaleur. Fermez les volets la nuit. 

    5. Bloquez les courants d'air

    Placez des joints si les fenêtres laissent passer l’air. Mettez des rideaux épais sur les fenêtres à vitrage simple, investissez dans un double vitrage performant. Fermez la trappe d’aération de la cheminée quand vous ne l’utilisez pas, c’est une entrée d’air froid.

    6. S'équiper d'un thermostat

    Pour le chauffage électrique, le thermostat d’ambiance n’est possible qu’avec des planchers rayonnants. Il existe des convecteurs avec thermostat électrique intégrés ou connectés.

    7. Faites entrer le soleil

    Pendant la journée, ouvrez rideaux et volets pour laisser la chaleur du soleil pénétrer.

    8. Entretenez vos radiateurs

    Pensez à dépoussiérer vos radiateurs. Posez une plaque réfléchissante derrière le radiateur si le mur est froid. 

    Quelles aides pour l'installation de nouveaux radiateurs électriques ?

    La prime énergie radiateur électrique est attribuée dans le cadre du dispositif des CEE (Certificats Économie d’Énergie). Un dispositif pour assurer la transition énergétique du secteur résidentiel en permettant à l’ensemble des ménages d’absorber plus facilement le montant de leurs travaux de rénovation énergétique. 

    1. Quels radiateurs sont éligibles à la prime CEE ?

    La prime CEE concerne les travaux de rénovation énergétique. Elle est donc attribuée lors du remplacement de radiateurs électriques fixes à régulation électromécanique et à sortie d’air par 4 types de radiateurs électriques : 

    • Des radiateurs connectés, avec des fonctions comme la détection automatique d'ouverture de fenêtre ou d'absence, indice de surconsommation...
    • Des radiateurs de type rayonnant. 
    • Si le chauffage n'a pas des fonctions avancées, il doit être labellisé NF électricité performance 3 étoiles ou détenir des performances équivalentes.
    • Le radiateur doit être équipé d'une régulation ayant une amplitude inférieure à 0,3 K et une dérive inférieure à 1 K.

    2. Quelles autres conditions pour obtenir la prime  ?

    • Être propriétaire ou locataire du logement sur lequel portent les travaux, 
    • votre résidence est située en France métropolitaine, 
    • la signature du contrat de prime énergie doit intervenir avant signature du devis avec un chauffagiste, 
    • faire appel à un professionnel électricien certifié RGE,
    • le bâtiment est résidentiel et a plus de 2 ans.

    📌
    Cet article peut aussi vous intéresser :

    Radiateur électrique à inertie : tout pour bien le choisir

    3. Bénéficier de la TVA à 10 %

    Le taux de TVA normal pour l'achat d'un radiateur électrique est de 20 %. Mais dans le cas d'un projet de remplacement de vos radiateurs par un professionnel, vous pouvez bénéficier d'un taux de TVA à 10 % ! La condition principale à remplir est de  faire poser les radiateurs électriques par un professionnel.

    Quel radiateur électrique consomme le moins ?

    Les radiateurs à inertie sont les radiateurs électriques qui consomment le moins. Il existe une grande variété de chauffages à inertie : Inertie sèche ou fluide, avec un cœur de chauffe en aluminium, en fonte, en pierre de lave, en granit, en marbre ou en céramique. Les radiateurs à inertie sèche sont les plus performants pour emmagasiner et restituer la chaleur (pendant longtemps). Il s’agit donc aujourd’hui du radiateur à inertie qui consomme le moins.


    Faites des économies sur vos factures d'électricité en remplaçant vos vieux radiateurs par des modèles performants !


    😉 Le Conseil Habitatpresto : choisissez un radiateur adapté à la superficie de la pièce à chauffer !

    Contactez un expert chauffagiste qui saura vous conseiller sur le radiateur dont vous avez besoin, selon votre situation et le contexte de votre habitat.  Pour faire des économies d'énergie sans rogner sur votre confort, la puissance des radiateurs doit être adaptée à la taille de la pièce, pour chauffer le bon volume. 


    Références :

    Chauffage Part Radiateurs
    Hélène Machline
    93 articles

    Hélène Machline

    Rédactrice web

    A la fois journaliste à l'internationale et archéologue pendant plusieurs années, je suis passionnée par les techniques de construction anciennes. Je me fais un plaisir de partager avec vous mes bons tuyaux en provenance du monde entier.

    Quelle température idéale dans la maison, pièce par pièce ?

    Comment régler son chauffage pour vivre confortablement tout en maîtrisant ses factures de chauffage ? Faisons le point pièce par pièce !

    Lire la suite

    J'ai froid dans ma chambre : comment dormir bien au chaud ?

    Vous avez froid seulement dans votre chambre ? Voici les raisons de cette déperdition de chaleur et la meilleure solution pour y remédier !

    Lire la suite

    Comment moins consommer d'électricité ? 5 conseils à suivre

    Comment faire baisser sa facture d’électricité ? Voici 5 astuces pour faire des économies d’énergie et réduire sa consommation d'électricité !

    Lire la suite

    Radiateur électrique basse consommation : l'essentiel à savoir

    Le radiateur électrique basse consommation est un radiateur performant qui assure un grand confort de chauffe. Fonctionnement, avantages, inconvénient...

    Lire la suite

    Économies d'énergie : faut-il éteindre ou baisser le chauffage ?

    La nuit, pendant une absence courte ou longue, on ne sait jamais s’il faut couper ou éteindre le chauffage. Voici la réponse pour faire des économies...

    Lire la suite

    Les 20 bons gestes pour diminuer vos factures de chauffage

    Découvrez les 20 gestes qui vont faire baisser le montant de votre facture de chauffage cet hiver ! N'attendez plus pour les mettre en pratique !

    Lire la suite
     

    Confidentialité