Prime PAC : quelle prime CEE pour la pompe à chaleur ?

Mis à jour le 11/01/2024
Dans cet article :

    Si la pompe à chaleur est un système de chauffage écologique et économique, son installation représente un investissement. Il existe plusieurs aides financières afin de vous aider à financer une PAC dans le cadre de la rénovation énergétique de votre logement. Dans cet article, découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la prime CEE pour l’achat d’une pompe à chaleur. Conditions, montant… On vous dit tout. 

    Qu’est-ce que la prime CEE pour la pompe à chaleur ?

    La prime CEE est une subvention qui est versée dans le cadre des Certificats d’économies d’énergie (CEE) dont vous pouvez bénéficier si vous décidez de réaliser des travaux de rénovation énergétique. Elle est accessible à tous les ménages, sans aucune condition de revenus. 

    Aussi appelée prime énergie, elle peut être demandée dans le cadre de travaux standards pour installer une pompe à chaleur. Il suffit de choisir un fournisseur d’énergie et de signer avec lui un contrat CEE. Puis, à la fin des travaux et en respectant les conditions nécessaires, vous pourrez envoyer votre dossier de candidature à la prime. Après examen de votre demande, vous recevrez la prime CEE pour l’installation de votre PAC dans un délai d’environ un ou 2 mois

    💡
    Bon à savoir :
    Pour le remplacement d’une chaudière (à gaz ou au fioul) par une pompe à chaleur, vous pouvez opter à la prime “Coup de pouce chauffage”. 

    Quel est le montant de la prime CEE pompe à chaleur ?

    Le montant moyen de la prime CEE oscille entre 150 et 490 €. Le montant de la prime dépend de nombreux facteurs comme le lieu de résidence (la zone climatique), la superficie du logement, le niveau de revenus et le type de pompe à chaleur installée. Par exemple, l’ETAS de la pompe à chaleur peut entrer en jeu.

    Comparez les devis de plusieurs professionnels pour faire installer votre équipement au meilleur prix !

    Comment bénéficier de la prime CEE pour une PAC ?

    Il existe plusieurs conditions d’accès pour bénéficier de la prime CEE lors de la mise en place d’une PAC. Entre autres, il faut que le logement soit achevé depuis au minimum 2 ans, que vous soyez propriétaire bailleur ou locataire. Voici les principaux critères à respecter. 

    Choisir une pompe à chaleur éligible

    Pour prétendre à la prime CEE, il est indispensable de choisir un modèle de pompe à chaleur éligible. La PAC doit être eau-eau, air-eau ou air-air et doit être certifiée NF PAC (équipement conforme aux normes européennes en vigueur). Ensuite, les paramètres qui seront examinés sont relatifs à la performance et au rendement de la PAC, laquelle doit avoir : 

    • un coefficient d’efficacité saisonnière (ETAS) supérieur ou égal à 3,4 pour les PAC air-eau et eau-eau ;
    • un coefficient de performance saisonnier (SCOP) supérieur ou égal à 3,9 pour les PAC air-air.

    Faire appel à un artisan RGE

    Pour obtenir la prime CEE, il est essentiel de faire réaliser ses travaux par un artisan Reconnu garant de l’environnement (RGE). Un professionnel certifié RGE vous assure des travaux dans le respect des normes de sécurité et des finitions de qualité. Pensez à fournir le devis avec l’artisan dans votre dossier de demande de prime.

    Habitatpresto worker
    Le Conseil Habitatpresto :
    Cumulez la prime CEE avec d’autres dispositifs !
    La prime CEE est cumulable avec d’autres dispositifs comme MaPrimeRénov’, dont le montant peut être plus important. Il existe aussi d’autres aides financières, comme l’Éco-prêt à taux zéro ou des aides locales, qui ont pour objectif d’encourager à installer un équipement de chauffage performant, comme une pompe à chaleur.


    Chauffage Géothermie Part Pompe à chaleur
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Commentaires