Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS

Surface de plancher : la SHON et la SHOB ne sont plus utilisées !

La SHON et la SHOB permettaient de déterminer la superficie de votre future construction. Mais depuis 2012, on utilise la surface de plancher. On vous explique les modalités de ce nouveau terme.
Le , par Aurélia
Projet de construction

Etes-vous en train de vous renseigner sur des termes plutôt obscurs comme SHON et SHOB pour vos projets de travaux ? Ne cherchez plus : ces acronymes ne sont plus d’usage de nos jours. Le 1er mars 2012 a signé la fin de l’utilisation de ces termes pour déterminer la surface d’un terrain sur laquelle vous pouviez construire. Maintenant, les termes SHON et SHOB sont regroupés sous un seul mot : surface de plancher. Une nouvelle donnée souvent décrite comme avantageuse car elle ferait gagner de la surface constructible… Mais alors, comment calculer la surface de plancher ? Et quelles étaient les spécificités de la SHON et de la SHOB ? Explications !

La SHON et la SHOB ne sont plus utilisées. Néanmoins, déterminer la surface de plancher ne se révèle pas toujours simple. Clarifiez tous ces points !
 

La SHON et la SHOB : supprimées depuis 2012


Depuis le 1er mars 2012, les termes SHON et SHOB ont été regroupés sous un seul et même terme : surface de plancher. Voici des explications sur ces deux mots qui ne sont désormais plus employés, mais dont dépendait le coefficient d'occupation des sols d'un terrain.

La SHOB est l’acronyme de Surface Hors Oeuvre Brute. Elle correspondait à l’ensemble des surfaces de chaque niveau de construction. Elle comprenait :

  • l’épaisseur des murs
     
  • les surfaces des balcons, les garages ou encore les toitures-terrasses
     
  • les surfaces de rez-de-chaussée, des mezzanines, des planchers des combles et sous-sols

Elle devait être obligatoirement connue si vous aviez besoin d’un permis de construire ou d’une déclaration de travaux, mais aussi si vous deviez faire appel à un architecte

La SHON est l’acronyme de Surface Hors Oeuvre Nette. Il fallait partir de la SHOB pour la déterminer, en déduisant les superficies des éléments suivants :

  • les combles et les sous-sols avec une hauteur inférieure à 1,80 m
     
  • les balcons, les toitures-terrasses, les garages et les surfaces non closes au rez-de-chaussée
     
  • les bâtiments à destination de l’exploitation agricole

Qu’est-ce que la surface de plancher d’une construction ?


La définition de la surface de plancher selon le Code de l’urbanisme figure dans l’article L. 112-1 de celui-ci. 

La surface de plancher est la somme de toutes les surfaces closes et couvertes dont la hauteur de plafond dépasse 1,80 m. Elle se mesure depuis le nu intérieur des façades. Ainsi, vous devez tout de même inclure l’épaisseur des cloisons et des murs intérieurs. 


enlightenedBon à savoir

L’épaisseur d’un mur intérieur qui sépare deux locaux, l’un développant de la surface de plancher et l’autre non, ne sera pas prise en compte dans notre calcul.



Plus de détails sont donnés dans l’article R. 112-2 qui vous indique la méthode de calcul de cette superficie.


Calcul d'une surface de plancher : les superficies à déduire


Voici la méthode de calcul d’une surface de plancher :
 

  1. Déterminez la somme des surfaces de planchers de chaque niveau clos et couvert, à partir de l’intérieur des murs de façade (voir définition ci-dessus),
     
  2. Retirez de cette somme les surfaces des ces éléments :
     
    • les combles non aménageables
       
    • les espaces avec une hauteur de plafond inférieure à 1,80 m
       
    • les vides et trémies des escaliers
       
    • l’épaisseur des murs entourant les embrasures des portes et fenêtres donnant sur l’extérieur
       
    • les surfaces de plancher aménagées pour le stationnement de véhicules : par exemple, une construction de garage ne sera pas concernée par la surface de plancher


Obtenez des devis gratuits pour votre projet de construction
 


yes A noter


La surface de plancher est considérée comme étant plus avantageuse que la SHON et la SHOB, notamment pour des maisons individuelles qui possèdent des murs épais mais avec un bon DPE


Exemple de calcul d’une surface de plancher de rez-de-chaussée :
 

Première étape

Surface du RDC = 80 m²
 

Deuxième étape

Trémies et vides des escaliers = 3,50 m²

Autres vides = 0,2 m²
 

Résultat

80 - 3,50 - 0,2 = 76,3 m²
 

Retrouvez une aide de calcul d’une surface de plancher d’une construction pour vous guider dans l’avancée de votre projet de construction ou d’agrandissement de maison.
 

Le Conseil Habitatpresto : déclaration préalable de travaux ou permis de construire ?


Suivant la surface déterminée, une déclaration préalable ou un permis de construire sera nécessaire. De plus, avoir recours à un architecte devient obligatoire au-delà d’une certaine surface de construction. Si tel est votre cas, assurez-vous de faire appel à un professionnel qualifié pour vos travaux.

 


Référence :

  1. “Surface de plancher d'une construction - Définition et calcul”, Droit-Finances, mars 2019
Article précédent
Article suivant
Habitatpresto

Voir les autres articles

Inscription Newsletter