Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS
Accueil Guide travaux
Chauffage pour la salle de bain : Convecteur, radiant, soufflant, sèche-serviette

Quel chauffage choisir pour la salle de bain ?

Pour la salle de bain, un bon chauffage s'impose ! Pour que la salle de bain soit confortable, rien que mieux qu'un chauffage performant. Avec toutes les solutions actuelles, le choix est grand, découvrez-les !
Le , par Aude
choisir son chauffage salle de bain

Brrrrr, le chauffage dans la salle de bain, c'est indispensable ! Souvent l'une des pièces les plus froides de la maison, elle doit être réchauffée pour être agréable au moment de prendre sa douche ou de se préparer pour la journée. Mais quel chauffage choisir pour la salle de bain ? Séche-serviette, chauffage d'appoint, radiateurs rayonnants... Pas de panique, on vous aide à faire le meilleur choix !

La salle de bain est une pièce spécifique en ce qui concerne le chauffage. Il faut qu'il soit performant pour une montée rapide en température sur une courte durée. Pour cela, plusieurs solutions sont possibles, du chauffage d'appoint céramique à la programmation domotique de la mise en route 20 minutes avant votre réveil, les scénarios sont nombreux.

Quels sont les différents types de chauffage pour salle de bain ? Quelles sont leurs caractéristiques ? Quel est le prix moyen d'un chauffage pour salle de bain ?  Chauffage d’appoint ? Chauffage sèche-serviette ? Chauffage radiant classique ?

Découvrons les solutions disponibles et apportez du confort à votre logement ! 

Sommaire 

 

Les radiateurs de salle de bain, indispensables pour le confort !

La salle de bain n’est pas souvent occupée mais lorsqu'elle l’est, c’est principalement pour une durée courte de moins d’une heure, voire moins d’une demi-heure. En règle générale, vous utilisez principalement la salle de bain, le matin et le soir.

Élément indispensable de la salle de bain, le chauffage doit donc être performant, afin de monter en chauffe rapidement sans chauffer inutilement durant votre absence. Rien de plus agréable qu'une salle de bain accueillante, chaude lorsque l'on sort du lit et que le logement est encore frais. 

Prendre sa douche en n'ayant pas froid, c'est tellement plus plaisant ! 

radiateur chauffage salle de bain

Radiateur de salle de bain  © Antrax Pinterest

 

 

Chauffages de salle de bain : chauffage central ou chauffage électrique

Vous avez le choix pour chauffer la salle de bain :

  • En rénovation, le plus simple est de relier le chauffage de la salle de bain au chauffage central de votre maison ou votre appartement. Pratique et simple, un seul bémol : l’installation ne permet pas de chauffer la salle de bain individuellement lorsque le chauffage central n’est pas en actif.
  • Vous pouvez également installer un radiateur électrique si la première solution ne vous convient pas. S’il n’est pas possible de raccorder le radiateur, un électricien peut rapidement pallier à ce problème et vous permettre de vous chauffer et réchauffer avec un radiateur performant ! 

 

Les types de radiateurs pour salle de bain : rayonnant, sèche-serviette, d’appoint

 

Le radiateur rayonnant

 

Ce type de radiateur fonctionne sur le système de chauffage électrique. Il permet donc d’être autonome et indépendant par rapport à votre chauffage central.

Facile à poser et léger, ils peuvent être accompagnés d’une ou plusieurs barres permettant de poser et réchauffer les serviettes de toilette (attention, ils sont moins performants que les sèches serviettes).

Ils diffusent une chaleur douce et homogène et permettent une montée en chaleur rapide. Leur look dépend de votre style et de votre budget.

Les radiateurs rayonnants peuvent être équipés d’une minuterie et d’un programmateur permettant de planifier les périodes de chauffe.

Vous pouvez ainsi prévoir la mise en route automatique vers 6h du matin, pour qu’à votre réveil à 6h30, la salle de bain soit agréablement chauffée. L’arrêt peut être prévu à 7h30 lorsque vous avez fini d’occuper la pièce. Ils sont parfaits pour les petites pièces mais consomment beaucoup d'énergie. 


€ Focus prix : € 

Comptez 40 à 500 euros le radiateur.


 

 seche serviette

 © Sèche-serviette Acova - Espace Aubade

Le sèche serviette, plusieurs types disponibles sur le marché

Ce type de radiateur peut être relié au chauffage central, électrique ou mixte. Dans ce dernier cas, cela signifie qu’une résistance prend le relais pour chauffer lorsque votre chauffage central n’est pas en action.

Il est composé de deux tubes verticaux reliés par des tubes horizontaux au sein desquels se trouve un fluide (eau ou huile) ou un élément solide qui va conduire la chaleur et permettre sa diffusion.

Le radiateur sèche-serviette permet grâce à sa structure, lames ou  tubes, de poser les serviettes et peignoirs pour les sécher et les réchauffer. Quoi de plus agréable qu’une serviette chaude et bien sèche lorsque l’on sort de la douche ?

Elégants et disponibles dans de nombreuses couleurs, les sèches serviettes sont soit en acier, à fluide caloporteur (eau ou huile), les plus répandus, soit à technologie sèche, en aluminium.

Les premiers diffusent une chaleur douce et constante, les seconds montent plus vite en puissance mais refroidissent plus vite.

Disponibles avec tubes ronds ou tubes plats, soufflerie supplémentaire pour booster l’effet chaleur, les sèches serviettes ont de beaux jours devant eux.


€ Focus prix €

Un sèche serviette peut coûter entre 70 et plus de 1.000 euros. 


 

 

Le chauffage soufflant d’appoint

Petits mais costauds, les chauffages d’appoint se posent au sol ou sur une étagère et se branchent sur une prise électrique. Veillez à ne pas les placer trop près d’un point d’eau. Ils coûtent en moyenne une petite vingtaine d'euros mais peuvent dépasser les 100 euros.


Les chauffages d’appoint sont aujourd’hui disponibles sous deux formats :

  •  chauffage soufflant d’appoint : ancien modèle, ils permettent de chauffer la salle de bain,
  •  chauffage soufflant céramique : nouveaux, ils permettent une montée en chaleur rapide de la pièce. 

Ces chauffages disposent aujourd’hui de sécurité anti-basculement. Dès lors qu’ils sont soulevés, un capteur le détecte et coupe la soufflerie.

A vous de faire votre choix en fonction de la pièce, de l'aménagement de la salle de bain, de l'installation existante et de votre budget. Prenez conseil auprès d'un ou plusieurs professionnels pour choisir la pose et le matériel le plus adéquat ! 

Article précédent
Article suivant
Habitatpresto

Voir les autres articles