Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS
Accueil Guide travaux
Arrosage automatique enterré : prix 2019 & étapes d'installation

Arrosage automatique enterré : prix 2019 & étapes d'installation

Vous rêvez d'un système d'arrosage automatique enterré ? Nous vous disons tout : installation, prix, techniques, difficultés...
Le , par Aude
arrosage automatique enterré

Vous aimez votre jardin et vous souhaitez le garder le plus beau possible. Malheureusement sans un arrosage régulier et constant, c'est assez compliqué. Ne serait-ce que pour votre potager, où les fruits et légumes se développent !

Vous aimeriez pouvoir appuyer sur un bouton, programmer un horaire et regarder l'arrosage se faire tout seul, tranquillement installé dans une chaise longue.

Investir dans un arrosage automatique va vous changer la vie ! Le prix d’un arrosage automatique enterré se situe entre 10 et 15 € du mètre carré.

Quels sont les avantages et les inconvénients de ce système ? Comment mettre en place un système d'arrosage automatique enterré ? Devez-vous faire appel à un professionnel ? On répond à toutes vos questions dans cet article !

 

Un arrosage automatique enterré est composé de 5 éléments


Un arrosage automatique est un circuit qui se composent de 5 éléments qui vont permettre de faire circuler l’eau et d’arroser, sans intervention de votre part, les différentes zones de votre jardin.

Le système d’arrosage peut être placé en surface ou enterré.

 

 

1. La pièce maîtresse : le programmateur d'arrosage

Pièce indispensable à votre installation, le programmateur se raccorde directement au robinet d’eau et permet de planifier les périodes d'arrosage automatique en contrôlant les électrovannes. 

Plus ou moins perfectionné, le programmateur permet d’arroser jusqu’à 6 zones différentes (pelouse, massifs de fleurs, potager, herbes aromatiques, etc). Idéal si vos plantes n’ont pas les mêmes besoins en quantités d’eau !

Le programmateurs peuvent être à piles, à énergie solaire, sans fil, avec transformateur intégré ou séparé.

Il existe donc une solution pour tous les projets !
 

Programmateur d'arrosage automatique - Vu sur Gardena

 

2. Les systèmes d'aspersion : tuyères et turbines

Pour garder vos plantations et votre pelouse bien verte et en pleine santé, votre installation doit comporter plusieurs arroseurs, placés à des endroits stratégiques.

Il existe deux types d’arroseurs :

  1. les tuyères,
  2. les turbines.

Tuyère escamotable avec buse réglable

Tuyère escamotable avec buse réglable - Vu sur Leroy Merlin

Les tuyères sont dédiées aux petits terrains (5 mètres de portée maximum). Enterrées dans le sol, une partie de celles-ci ressort avec la pression de l'eau. Une buse d'arrosage permet de déterminer leur débit et la surface d'arrosage. 

Les turbines sont plutôt adaptées aux terrains plus conséquents. Enterrées également, elles peuvent aussi être escamotables. Les modèles les plus puissants peuvent arroser jusqu'à 30 mètres de distance.


Veillez à bien choisir votre matériel !

Les premiers prix peuvent être décevants et sur une installation enterrée, c'est d'autant plus dommageable qu'elle est censée rester longtemps en place.


Obtenir des devis gratuits pour un arrosage automatique

 

3. L'électrovanne pour l'ouverture et la fermeture des arrivées d'eau

Les électrovannes sont indispensables puisque reliées au programmateur, elles pilotent automatiquement l'arrosage des différentes zones du jardin.

Enterrées la plupart du temps dans un regard, elles répondent à l'ordre donné par le programmateur d'ouvrir ou de fermer l'arrivée d'eau.

 

4. Les tuyaux et les raccords

Bien entendu, n'oublions pas les tuyaux qui vont faire circuler l'eau. Ils sont en général enterrés à 20 ou 30 cm de profondeur.

Nous vous conseillons d’opter pour des tuyaux en polyéthylène haute densité de gros diamètre (25 à 32 mm de diamètre). Ils peuvent supporter la pression élevée de l’eau d’un arrosage automatique enterré, contrairement aux tuyaux basse densité qui sont plutôt adaptés pour un arrosage goutte-à-goutte.

Il faut également prévoir des raccords pour relier les tuyaux entre eux.

Les types de raccords diffèrent selon la place qu’ils occupent dans le circuit d’arrosage automatique :

  • raccord en coude, pour les changements de direction,
  • raccord en manchon, pour deux tuyaux de même diamètre,
  • raccord Té, pour deux ou trois tuyaux de même diamètre
  • raccord Y, pour une dérivation de deux ou trois tuyaux de même diamètre.

Comme vous pouvez le constater, la mise en place d'un arrosage automatique n'est pas si évidente.

Si votre terrain est particulièrement grand et comporte de nombreuses zones différentes à arroser, réfléchissez à deux fois avant de vous lancer tout seul dans les travaux. Il est sans doute plus sage de confier le chantier à un paysagiste confirmé.

Faire appel à un paysagiste pour la pose de votre arrosage automatique

 

5. Le robinet d’eau extérieur

Enfin, le robinet d’eau extérieur permet l’alimentation en eau de votre circuit d’arrosage.

A noter que si l’eau est puisée à partir d’un puits de jardin ou d’un récupérateur d’eau de pluie, il faudra prévoir un filtre à sables pour protéger notamment les turbines et les tuyères d’un éventuel encrassement.


Attention à bien régler le dispositif pour éviter les sifflements désagréables en raison d'une ouverture insuffisante des buses, lorsque le système se déclenche.


 

Quel prix pour un arrosage automatique enterré ?

 

Le prix d’un arrosage automatique enterré se situe en moyenne entre 10 et 15 € du mètre carré (pose comprise). Le coût est dégressif avec la superficie de votre terrain.

Prévoyez donc à un budget approximatif de 1 000 € à 4 00 € pour des jardins compris entre 100 et 300 m2.

Par ailleurs, le prix va varier selon la taille et la complexité de votre circuit d’arrosage. La configuration de votre terrain peut également engendrer des coûts supplémentaires (jardin en pente, sol dénivelé, présence de nombreux arbres) :
 

 

Éléments

Prix moyen

Programmateur

30 - 500 €

Tuyère

5-15 €

Turbine

5-150 €

Electrovanne
NB : La plupart du temps le programmateur et la ou les électrovanne(s) sont vendus ensembles

20-30 €

Tuyaux

environ 1 € le mètre

Raccords

2-3 € le raccord

Etude technique préalable 

150-300 €

 

Vous souhaitez en savoir plus sur les tarifs d'installation enterrée ? N'hésitez pas à consulter notre guide de prix pour l'aménagement du jardin.

Pour une estimation réelle du budget de votre projet, faites une demande gratuite de devis auprès de notre réseau de paysagistes de confiance !

 

Comparez gratuitement les devis de pros près de chez vous

 

Avantages & Inconvénients d’un arrosage automatique enterré

 

Avoir un beau jardin passe par un arrosage régulier, surtout si vous êtes dans une région où les températures sont élevées en été.

Hélas, arroser ses plantes ou sa pelouse consomme beaucoup d’eau. De plus, pour certains d’entre nous, il ne faut pas se le cacher, la tournée d’arrosage le soir ou le matin est une corvée !

L’arrosage automatique vous permet de profiter d’un jardin en pleine santé en tenant compte de la Planète et de votre porte-monnaie !

Il comporte de nombreux avantages et peu d’inconvénients :

 

Avantages

Inconvénients

S’adapter aux besoins en eaux de chaque plante grâce à la programmation par zones.

Certaines ont besoin d’être arrosée deux fois par jour, d’autres moins souvent.

Son prix

Ne pas avoir besoin d’être là grâce à la programmation de plages horaires d’arrosage.

Vous pouvez ainsi vous absentez quelques jours, sans craindre de voir vos plantes ou pelouse se dessécher et jaunir.

Sa mise en place complexe qui nécessite une étude technique en amont des travaux.

Réaliser des économies d’eau par rapport à un arrosage manuel

 

Opter pour un arrosage enterré permet de ne pas enlaidir votre jardin et d’ajouter de la plus-value à votre maison.

 

 

 

Les 5 étapes pour installer votre arrosage automatique

 

L’installation d’un arrosage automatique enterré est assez délicate à réaliser, même pour un bon bricoleur. De plus, il est vivement conseillé de contacter un paysagiste pour réaliser une étude technique préalable.

 

Faire appel à un paysagiste pour la pose de votre arrosage

 

1. Réaliser une étude technique préalable

Une étude technique sur plan par un professionnel de l'irrigation ou un paysagiste est indispensable pour être sûr de pouvoir réaliser ces travaux.

En effet, il est important de bien préparer le chantier et de déterminer :

  • le débit et la pression disponibles et possibles sur votre terrain,
  • les fournitures nécessaires à l'installation,
  • le fonctionnement de votre futur arrosage automatique
    • le nombre maximum d'arroseurs par canalisations,
    • l'emplacement des électrovannes et la quantité nécessaire,
    • comment mettre en place le programmateur,
    • quels tuyaux vous allez utiliser,
  • la place optimale pour positionner les arroseurs en fonction des zones de votre terrain. Ceci vous sera précisé par le professionnel qui saura déterminer la disposition idéale.

Lorsque l'étude est prête, nous vous conseillons de confier l'installation de votre système au professionnel chargé de l'étude. S'il est toujours possible de le faire vous-même, rien ne garantit le bon fonctionnement de ce projet très délicat à mettre en place.

 

Faire appel à un paysagiste pour la pose de votre arrosage

 

2. Assembler au sol le circuit d’arrosage automatique

Lorsque toutes les conditions citées ci-dessus sont remplies, un assemblage au sol de votre futur circuit d'arrosage est fait à l'échelle.

Toutes les fournitures doivent donc être disponibles et les tuyaux sont donc assemblés un à un, découpés, reliés avec les raccords et les asperseurs ou tuyères.

Un test est effectué en raccordant à l'eau. Si tout correspond au plan préétabli, le creusement des tranchées peut commencer.

 

3. Creuser les tranchées pour enterrer l’arrosage

L'intervention du professionnel est ici, primordiale.

Le travail du jardin est long, laborieux et nécessite un certain équipement (creuse-tranchée, mini pelle), voire l'intervention d'un terrassier si votre terrain est de grande superficie.

 

Installation d'un arrosage automatique enterré

 


Attention

La pelouse doit être déposée au moment de l’installation de votre arrosage automatique.

L’idéal est donc d’installer d’abord l’arrosage et ensuite de réaliser sa pelouse pour que celle-ci soit préservée au maximum.  

Si ce n’est pas possible, pas de panique, le gazon repousse vite dans tous les cas !


 

4. Installer, connecter et tester tous les éléments de l’arrosage

Les tuyaux doivent être posés sur une couche de graviers, les asperseurs connectés, les électrovannes et le programmateur doivent être testés.

 

5. Enterrer le circuit et replacer la pelouse

La dernière étape consiste à recouvrir d'une couche de graviers l'installation et replacer la pelouse.

 

Arrosage automatique enterré

 

L’installation est enfin terminée ! Quel bonheur de profiter du spectacle de votre arrosage automatique travaillant tout seul !

 

 

Le Conseil Habitatpresto : couplez une sonde d’humidité à votre programmateur
 

Encore mieux pour faire des économies d’eau, vous pouvez raccorder une sonde d’humidité ou un pluviomètre au programmateur d’arrosage. La sonde va détecter quand le sol est suffisamment humide et le programmateur va stopper l’arrosage.  

A noter que pour les plantes d’extérieur en pots, l’arrosage goutte-à-goutte est également très économe en eau.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre article complet sur l'aménagement de jardin.

 

Obtenir des devis gratuits pour la pose de votre arrosage

Article précédent
Article suivant
Habitatpresto

Voir les autres articles

Inscription Newsletter