Quand faire un mur de soutènement & comment le réaliser ?

Vous êtes en pleine réflexion pour l’aménagement de votre jardin : la construction d’une extension, d’une piscine ? Un mur de soutènement sera peut-être nécessaire pour mener à bien votre projet ! Comment construire un mur de soutènement ? Après analyse de la nature du sol, vous devrez creuser les fondations avant de poser des rangées de parpaings. Découvrez dans quels cas faire ce type de mur, les matériaux, le prix moyen et les étapes de sa construction !

Sommaire :

Qu'est-ce qu'un mur de soutènement ? 

Un mur de soutènement est une paroi qui retient la pression d'une hauteur de terre souvent supérieure ou égale à deux mètres. Il permet de prévenir les glissements de terrain. On le retrouve avant tout dans les jardins. 

Quel est son rôle ?

Il existe plusieurs raisons pratiques, mais aussi esthétiques, de vouloir construire un mur de soutènement dans son jardin afin de garantir la solidité d’un ensemble.


L'élévation de ce type de mur est complexe et délicate, beaucoup de personnes se retrouvent avec un mur bancal...


Quels matériaux choisir pour votre mur de soutènement ?

Tout dépend de la nature de votre terrain, de votre projet et du rendu esthétique que vous voulez. Vous pouvez choisir parmi les matériaux suivants :

Le béton armé

Pour contenir les pressions de terre ou de roche importantes. Matériau robuste, il peut présenter un aspect très esthétique.

mur en béton


Les parpaings

Économique, les parpaings permettent de construire un mur de soutènement rapidement et facilement.

mur en parpaing


Les gabions

Ce sont des cages métalliques remplies de galets pour un rendu très moderne. Un mur en gabion est donc idéal pour aménager le jardin d'une maison contemporaine.

mur en gabion


En roche

Ce sont de grosses pierres qui sont utilisées pour former un talus.


mur roche


Des végétaux

Des blocs en béton sont remplis de sable et de végétaux et sont ensuite empilés les uns sur les autres pour former le mur.

mur végétal


La pierre sèche

Des pierres naturelles sont empilées et liées par un mortier.

mur en pierres seches


Un professionnel pourra vous conseiller sur les matériaux et le type de construction les plus adaptés à votre terrain !


2 techniques de construction possibles

1. Le mur de soutènement auto-stable

Un mur de soutènement auto-stable présente une forme de T ou de L renversé. Il prend la forme d'un préfabriqué en béton ou en parpaing. Il sert à retenir la terre à la manière d'une pelle grâce à l'angle qu'il forme. 

Son installation impose des connaissances en maçonnerie. En effet, il faudra prévoir un système de drainage pour évacuer les eaux de pluies ou d'arrosage pour éviter qu'il ne se brise. 

Soutenement auto-stable

2. Le mur poids

Comme son nom l'indique, le mur poids retient la terre grâce à sa masse et son épaisseur. Formé de gabions ou de roches, il présente de belles propriétés drainantes. En revanche, il est souvent plus cher en termes de matériaux. 

Mur Poids


Quelle hauteur pour ce type d'ouvrage ? 

Un mur de soutènement ne doit pas dépasser 4 mètres de haut. On ne peut pas le construire sur des terrains avec une pente supérieure à 10°.


💡
Voisinage : comment savoir à qui appartient le mur ?

Vous avez un mur de soutènement pour retenir la terre entre votre terrain et votre voisin ? Le mur est abîmé, fissuré, voire il menace de s’écrouler ? Il est important de savoir à qui appartient légalement ce mur mitoyen pour savoir qui est responsable de son entretien, mais aussi des réparations

Pour cela, il suffit de vous référer au cadastre de votre terrain :

  • Si le mur est sur votre terrain, il est à vous ;
  • Si le mur est sur le terrain du voisin, il est au voisin ;
  • Si le mur est entre les deux terrains, vous devez tous les deux l’entretenir et partager les frais.

Comment monter un mur de soutènement ? 6 étapes 

Cet aménagement est plutôt complexe et nécessite de grandes précautions pour garantir sa solidité et sa durabilité. Néanmoins, si vous êtes déterminé à vous lancer seul, voici les étapes à suivre :


1. Étudier la nature du sol

Il est important avant de construire un mur de soutènement, de faire analyser la nature de votre sol pour savoir s’il est constitué d’argile, de vase... En effet, des solutions plus coûteuses et complexes devront être mises en place si le sol est instable.

⚠️
Important :
Un mur de soutènement ne doit pas être construit sur un terrain avec une pente supérieure à 10°.

2. Anticiper l’évacuation des eaux de pluie 

Lors de la préparation de votre projet, pensez au drainage de votre édifice. C'est surtout le cas si vous choisissez un mur auto-stable. Les eaux de pluie doivent pouvoir passer à travers pour être évacuées. Il faudra poser des drains si le mur est en béton armé, par exemple.

3. Poser les fondations

  • Délimitez l’emplacement du futur mur et des fondations, à l’aide de piquets reliés par une corde pour préparer les fondations.
  • Creusez les tranchées selon la largeur du futur mur et d’une profondeur de 50 cm ou 1 mètre si vous vivez en altitude.
  • Mettez en place le ferraillage puis coulez le béton. 
  • Laissez sécher 48 heures au moins.

4. Construire le mur de soutènement

La construction du mur peut débuter. Si vous avez choisi de le monter en parpaing, il faut ajouter du mortier et poser la première rangée. Appuyez fermement sur chaque nouveau parpaing pour garantir la solidité de l’ouvrage. À intervalle régulier, placez des blocs d'angle avec un ferraillage vertical.

5. Trouer les parpaings du bas

Si vous avez choisi de monter un mur de soutènement en parpaing, pensez à percer des trous obliques dans les modules du bas afin de créer des barbacanes pour l'écoulement des eaux.

6. Installer un drain

Avant de remblayer, il faudra poser un drain. Dégager une tranchée de 50 cm de largeur environ le long du muret de soutènement. Placez ensuite le tissu géotextile contre le mur et sur la tranchée. Ajoutez un fond de gravier. Posez le drain coupé à la bonne longueur sur le lit de gravier. Recouvrez de tissu géotextile et de gravier. Remblayez avec de la terre.

Comment calculer le prix d'un mur de soutènement ?

Le prix d’un mur de soutènement se calcule au m² et diffère selon le matériau choisi :

👉
À noter :
Comptez entre 80 et 123 € le m² pour un mur de soutènement seul.

Mais si la complexité de votre projet vous oblige à faire intervenir un professionnel, vous devrez prendre en compte les éléments suivants dans l’élaboration de votre budget :

👉
À retenir :
Le coût d’un mur de soutènement par un professionnel (fourniture et pose comprise) se situe donc en moyenne entre 124 et 426 € TTC le m².


Faites construire votre mur au meilleur prix en comparant plusieurs devis de professionnels !


😉 Le Conseil Habitatpresto : faites appel à un professionnel !

Difficile de s'improviser maçon. Pour éviter tout risque d'effondrement et bénéficier de la protection d'une assurance décennale, préférez confier vos travaux à un professionnel. 


Références :

Aménagement du jardin Maçonnerie Part
Aurélia Ribeiro

Aurélia Ribeiro

Rédactrice web Habitatpresto

Aurélia, rédactrice web SEO pour Habitatpresto et fille d’artisan. Je rédige des articles pour Habitatpresto depuis 2018. J'aime vous transmettre toutes mes astuces pour vos projets de déco et de rénovation intérieure, mais également vous apporter une solution concrète face à un problème rencontré dans votre quotidien : un douche qui fuit, une chaudière qui se met en sécurité, etc.

Barbecue fixe : 5 critères pour faire le meilleur choix

Un barbecue en dur, cela vous dit ? Posséder un barbecue fixe, c'est pratique et confortable ! Design ou traditionnel, à vous de choisir !

Lire la suite

Comment construire un four à pizza extérieur ? 9 étapes

Vous aimez la pizza au feu de bois ? Que dites-vous de construire votre propre four à pizza pour l'extérieur ? Découvrez le mode d'emploi avec les éta...

Lire la suite

Comment créer un escalier de jardin ? Nos conseils paysagers

Un escalier de jardin serait bien pratique pour circuler plus facilement sur votre terrain. Voici les différentes étapes de construction pour vous gui...

Lire la suite
 

Confidentialité