Prix mur de soutènement : coûts détaillés, devis & conseils

Mis à jour le 05/02/2024
Dans cet article :

    Le mur de soutènement permet de retenir la terre située en amont dans le cas d'un terrain en pente. Il s'agit d'un soutien en cas de glissement de terrain ou d'éboulement. Cet ouvrage, d'une importance absolue, coûte en moyenne 200 € par m² avec une fourchette allant de 50 à 400 € par m². Selon le matériau utilisé pour sa construction, son prix peut être plus ou moins élevé. Explications !

    Coût d'un mur de soutènement : le prix par m2

    On estime en moyenne que la création d'un mur de soutènement coûte environ 200 € par m². Mais ce prix varie de 50 à 400 € le m² selon le matériau utilisé :

    Type de mur de soutènement
    Prix moyen au m2 main-d'œuvre comprise
    Mur de soutènement en pierre
    150 à 250 €
    Mur de soutènement en parpaing plein
    150 à 250 €
    Mur de soutènement en béton banché
    200 à 350 €
    Mur de soutènement en béton préfabriqué
    200 à 400 €
    Mur de soutènement en bois
    50 à 120 € 
    Mur de soutènement en buse en béton
    100 à 280 €
    250 à 400 €

    Mur de soutènement en pierre

    Les murs de soutènement en pierre, avec un coût estimé entre 150 à 250 € par m², associent esthétisme et durabilité. L'enrochement utilise des pierres naturelles assemblées avec ou sans mortier. Ce type de mur offre une résistance exceptionnelle aux intempéries et un aspect visuel attrayant qui se fond dans les environnements naturels. Ils requièrent cependant une main-d'œuvre spécialisée pour l'assemblage, ce qui peut influencer le coût final.

    Mur de soutènement en parpaing

    Le mur de soutènement en parpaing plein, dont le prix par m² varie de 150 à 250 €, est prisé pour sa robustesse et sa facilité de construction. Les parpaings alvéolés sont empilés, remplis de béton et liés avec du mortier et des armatures métalliques, formant une structure solide capable de retenir la terre. Ce choix est idéal pour des applications résidentielles et commerciales, offrant un bon compromis entre coût et efficacité.

    Mur de soutènement en bloc de béton à bancher

    Les murs en béton banché, coûtant entre 200 à 350 € le m², sont réalisés en coulant du béton armé dans un moule temporaire ou "banche" de coffrage. Cette technique permet de construire des murs de soutènement épais, sans interruption, très résistants et adaptés à des terrains en pente ou à forte pression latérale. Bien que plus coûteux, ce type de mur est recommandé pour des situations nécessitant une haute résistance et durabilité.

    Mur de soutènement en béton préfabriqué

    Avec un prix par m² allant de 200 à 400 €, les murs de soutènement en béton préfabriqué offrent une solution rapide et efficace pour des projets nécessitant une installation prompte. Ces éléments sont fabriqués en usine selon des normes strictes, assurant qualité et uniformité, puis transportés sur site pour être assemblés. Cette option combine durabilité et esthétique, avec une variété de finitions disponibles.

    Mur de soutènement en bois

    Le mur de soutènement en bois, le plus économique avec un coût de 50 à 120 € / m², offre une solution naturelle et écologique. Facile à installer et à personnaliser, il s'intègre parfaitement dans les jardins et les espaces verts. Cependant, le bois étant sujet à la décomposition, un traitement et un entretien régulier sont nécessaires pour prolonger sa durée de vie.

    Mur de soutènement en gabion

    Les murs en gabion, avec un coût par m² estimé entre 250 à 400 €, sont constitués de cages métalliques remplies de pierres non maçonnées. Cette technique combine esthétique et fonctionnalité, permettant l'eau de s'écouler naturellement à travers le mur, réduisant ainsi la pression hydrostatique. Les gabions sont particulièrement appréciés pour leur capacité à se fondre dans l'environnement grâce à la végétalisation et pour leur flexibilité dans des terrains difficiles.

    Mur de soutènement en buse en béton

    Les murs de soutènement en buse de béton, dont le coût varie entre 100 à 280 € le mètre carré, utilisent des éléments circulaires en béton pour créer une structure capable de retenir la terre. Ce type de matériau produit un mur en pente d'escalier qui peut être végétalisé. Cette solution est souvent employée pour la gestion des eaux pluviales et l'aménagement paysager, offrant une résistance et une durabilité significatives.

    bloc béton ou buse béton

    Obtenez un tarif précis et adapté à votre situation en consultant des professionnels qualifiés pour ce type de travaux !

    À quoi sert le mur de soutènement ? Définition, rôle et importance

    Un mur de soutènement est une structure pour retenir ou soutenir le sol à deux niveaux différents. Sa fonction principale est de prévenir l'érosion et le glissement de terrain, en stabilisant des pentes abruptes et en créant des surfaces planes sur des terrains en pente. Ces murs sont essentiels dans la construction résidentielle, commerciale, et dans les infrastructures routières ou ferroviaires, où la gestion de l'espace et la sécurité sont essentielles. 

    Murs autostables

    Les murs autostables, ou cantilever, sont conçus pour résister à la pression du sol grâce à leurs structures en T renversé ou en L. Ils tirent leur résistance de l'équilibre entre la partie enterrée et la charge des terres. Ce qui les rend particulièrement adaptés pour retenir des terres jusqu'à une certaine hauteur. Leur conception permet de distribuer efficacement la pression du sol, les rendant idéaux pour des applications où l'espace pour les fondations est limité. Ainsi, les murs en parpaing, en béton banché et béton préfabriqué sont des murs autostables.

    Murs de poids

    Les murs de poids, comme leur nom l'indique, utilisent le poids du matériau de construction pour résister à la poussée du sol. Ce type de mur de soutènement est le plus ancien, le plus simple, mais aussi le plus massif, car il s'appuie sur la gravité pour maintenir la terre en place. Ils sont souvent utilisés pour des hauteurs modérées et là où l'esthétique du mur est une considération importante, offrant une apparence naturelle et intégrée dans le paysage. Les murs de soutènement en pierre, en gabion ou en buse de béton sont des murs de poids.

    Quel est le meilleur type de mur de soutènement ?

    Le meilleur type de mur de soutènement est celui qui convient le mieux aux caractéristiques du terrain. Pour des situations où la pression exercée par le sol est relativement faible, un mur de soutènement en bois peut être une option viable, offrant à la fois économie et esthétique naturelle, néanmoins si vous préférez la pierre pour son aspect esthétique, rien vous l'interdit.

    En revanche, pour des projets plus ambitieux nécessitant de soutenir une grande quantité de terre, les matériaux robustes sont de rigueur tels que le béton ou le parpaing. Assurer la proportionnalité de l'épaisseur et de la résistance du mur par rapport à la pression du sol est fondamental pour la durabilité et l'efficacité de la construction. C'est pour cela que la mise en œuvre d'un mur de soutènement doit être confiée à un professionnel.

    Pourquoi faire appel à un professionnel ?

    Assurer la proportionnalité de l'épaisseur et de la résistance du mur par rapport à la pression du sol est fondamental pour la durabilité et l'efficacité de la construction. Cela souligne l'importance de consulter un professionnel pour déterminer le matériau le plus adapté à votre projet de mur de soutènement. D'autant plus pour les murs autostables, car un calcul inexact ou une mauvaise gestion des eaux peut entraîner l'apparition de fissures, de déformations, ou même causer la rupture ou l'effondrement du mur de soutènement.

    Grâce à une étude de sol mené par un BET (bureau d'étude technique), un expert pourra offrir des conseils personnalisés, garantissant que votre choix soit non seulement approprié aux besoins techniques, mais aussi économiquement viable et durable sur le long terme.

    Autre le savoir-faire technique et les compétences, recourir à un professionnel vous permet de béénficier de la garantie décenale qui vous couvre pendant 10 ans en cas de défaut dans la réalisation du mur.

    Qui peut réaliser un mur de soutènement ?

    La création d'un mur de soutènement est l'affaire du maçon et du terrassier selon le type de mur. En effet, ces professionnels ont les compétences techniques et les engins nécessaires pour la préparation et la construction de ce genre de structure.

    Les murs de soutènement en parpaing et en béton, préfabriqués ou non, sont des ouvrages de maçonnerie, ils font donc appel à des maçons qui travaillent sur un terrain préalablement préparé par le terrassier. Le terrassement est indispensable pour creuser et stabiliser les fondations ainsi que pour le remblaiement et la mise en œuvre d'un système de drainage avant le soutènement.

    À l'inverse, l'enrochement et les murs de soutènement en gabion sont des travaux menés par les terrassiers. Il ne s'agit pas de travaux de maçonnerie, le terrassier peut se charger de sa réalisation et en garantir la qualité structurelle.

    Pour une réalisation efficace qui répond aux normes, le recours à des professionnels est inévitable !

    Le coût de la main-d'oeuvre

    Le prix de la main-d'oeuvre dépend du type de travaux demandé mais aussi du corps de métier sollicité :

    • Pour un mur de soutènement fait par un maçon : entre 40 et 70 € par m²
    • Pour un mur de soutènement fait par un terrassier : entre 60 et 100 € par m²

    Les autres coûts à prévoir

    En dehors du mur lui-même, voici les autres coûts à prévoir :

    • L'étude de sol : mené par le BET, l'étude de sol est indispensable à la réalisation du mur de soutènement. C'est grâce à elle que l'on sait quel type de mur, quel matériau, quelle épaisseur et quelle hauteur sont nécessaires pour maintenir réellement la terre. Pour cela, comptez entre 800 et 2 000 €.
    • Les frais de livraison : pour les éléments préfabriqués, il est important de prendre en compte le coût de la livraison situé entre 200 et 300 €.
    • Le terrassement : comme l'étude de sol, le terrassement est indispensable pour travailler le terrain. Un terrassement simple coûte en moyenne 43 € par m².
    • Les finitions : le mur de soutènement pour également faire l'objet de finitions, comme un mur classique, pour s'harmoniser davantage avec son environnement et revêtir un aspect esthétique. Ainsi, des travaux de peinture de façade ou l'installation d'éclairage peuvent être envisagés pour un coût allant de 20 € à plus de 100 € du m².

    Quelle hauteur maximum pour un mur de soutènement ?

    Les dimensions du mur sont définies dans l'étude de sol de sorte que la longueur et la hauteur soient suffisantes pour contenir la poussée de la terre. Il existe cependant des règles et des limites à respecter, notamment en ce qui concerne la hauteur du mur. En effet, ce dernier ne doit pas dépasser 4 mètre de haut. Par ailleurs, la pression supportée par la mur ne doit pas surpasser 175 déca Newtons par m². De plus, le terrain sur lequel le mur est édifié ne doit pas présenter une inclinaison supérieure à 10 %, une condition nécessaire pour prévenir tout risque de glissement ou d'affaissement.

    Le non-respect de ces directives peut compromettre l'intégrité du soutènement, entraînant des conséquences potentiellement graves telles que l'effondrement ou la détérioration précoce de l'ouvrage.

    Exemple de devis

    Description du projet

    Construction d'un mur de soutènement en béton armé de 10 mètres de longueur et de 3 mètres de hauteur.

    Détails du devis 

    1. Étude de sol et conception du projet
      • Analyse géotechnique : 600 €
      • Conception du mur et plans : 800 €
    2. Préparation du site
      • Déblaiement et terrassement : 1 200 €
      • Mise en place du système de drainage : 700 €
    3. Fondations
      • Creusement et coulage des fondations : 1 500 €
      • Acier pour armature des fondations : 400 €
    4. Construction du mur
      • Béton armé (y compris armature en acier) : 3 000 €
      • Coffrage et décoffrage : 900 €
    5. Finitions
      • Traitement hydrofuge : 300 €
      • Remblaiement et compactage derrière le mur : 500 €
    6. Main-d'œuvre
      • Coût estimé basé sur 10 jours de travail à 250 €/jour : 2 500 €

    Totaux

    Sous-total : 11 900 €

    TVA (20%) : 2 380 €

    Total devis TTC : 14 280 €

    Recevez des devis pour votre projet de mur de soutènement et comparez-les pour obtenir le meilleur prix !


    Habitatpresto worker
    Le Conseil Habitatpresto :
    Attention au drainage !
    Surveillez régulièrement le système de drainage et assurez-vous qu'il reste fonctionnel en éliminant tout colmatage éventuel. Effectuez des inspections périodiques pour détecter tout signe de détérioration du mur, comme des fissures, et prenez des mesures correctives rapidement pour éviter des problèmes plus importants à l'avenir. Cet entretien proactif contribuera à maintenir la stabilité et la longévité de votre mur de soutènement.

    Lexique

    • Drainage : Système de gestion des eaux de pluie et des eaux souterraines pour prévenir l'accumulation d'humidité derrière le mur de soutènement.
    • Contrefort : Élément de soutien vertical ajouté à un mur de soutènement pour renforcer sa stabilité.
    • Calcul des Charges : Processus d'évaluation des forces exercées sur le mur pour déterminer sa conception et sa résistance nécessaires.
    • VRD (Voirie et Réseaux Divers) : Travaux liés aux infrastructures routières et aux réseaux souterrains tels que l'eau, l'assainissement, et l'électricité.
    • Étude Géotechnique : Évaluation des caractéristiques du sol pour concevoir un mur de soutènement adapté.
    • Poussée du Sol : Force exercée par le sol contre le mur de soutènement, pouvant provoquer des déformations ou des ruptures si elle n'est pas équilibrée.
    • Mur de soutènement avec paroi berlinoise : Un type de mur de soutènement constitué de panneaux verticaux en béton armé appelés "parements" reliés par des éléments horizontaux, généralement utilisé pour les excavations profondes et les travaux de rétention.
    • Mur de soutènement avec paroi parisienne : Un autre type de mur de soutènement formé par des panneaux verticaux en béton armé, souvent utilisé pour stabiliser des tranchées et des excavations dans les zones urbaines.
    Maçonnerie Part
    Sophie Douch

    Sophie Douch

    Rédactrice web

    Avec simplicité et pédagogie, j’ai à cœur de vous délivrer des informations claires et des conseils détaillés pour vous accompagner et vous aider dans tous vos projets de travaux et d’aménagement de votre habitat.

    Commentaires