Salons & foires : une aide aux stands pour faire revenir les PME

Adrien Maridet - Le 14/02/2022

Actu – Le ministre chargé des PME et du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a annoncé la mise en place d'une aide aux stands, destinée à inciter les petites et moyennes entreprises (PME) à réinvestir les allées des salons et des foires de plus de 500 exposants, dont l'organisation a été mise à mal ces deux dernières années en raison de la crise sanitaire liée au Covid-19. Détails.


De nombreux particuliers recherchent un professionnel pour leurs travaux de rénovation. Et si c'était vous ?


"Inciter les entreprises à retourner sur les foires et les salons", tel est l'objectif formulé le 23 janvier par le ministre chargé des PME et du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, invité de la matinale week-end d'Europe 1. Un souhait qui intervient alors que le locataire de Bercy a annoncé, à cette occasion, la création d'une aide aux stands à destination des petites et moyennes entreprises (PME).

Et ce, alors que depuis près de deux ans, bon nombre de manifestations ont été repoussées ou purement et simplement annulées. Mais avec l'entrée en vigueur du pass vaccinal, le Gouvernement a procédé à un allègement des mesures mises en place pour freiner la propagation du virus, depuis début février.

Les grands salons ciblés, une centaine de subventions accordée par événement

Cette aide exceptionnelle versée aux entreprises de moins de 250 salariés sera égale à 50 % des dépenses de location de surface d'exposition. Elle sera plafonnée à 12.500 € par bénéficiaire et à 1,35 million d'euros par événement. Au total, cette mesure devrait permettre d'accompagner "jusqu'à une centaine d'exposants" sur chacun des salons ciblés.

Une bonne nouvelle pour les artisans et petites entreprises du BTP, désireux de mieux se faire connaître et de développer leur activité. Mais pas seulement. "Effectivement, c'est important de se retrouver, et pas seulement par pixel interposé en visio", a insisté Jean-Baptiste Lemoyne. Avant d'ajouter : "C'est fondamental pour l'économie de nos territoires".

📌
Prolongez votre lecture autour de cet article :

Bien préparer un salon du BTP : la check-list en 7 points

Attirer des PME qui n'ont jamais exposé

Cette mesure, pour laquelle 100 millions d'euros ont été fléchés, va "aider le secteur de l'événementiel à rebondir", après deux années marquées par la crise sanitaire liée au Covid-19, estime Jean-Baptiste Lemoyne. En tout et pour tout, 71 foires et salons, amenés à se tenir en France entre mars 2022 et juin 2023, ont été identifiés par l'exécutif. Des grands rendez-vous qui avaient l'habitude d'accueillir plus de 500 exposants avant le début de la pandémie.

Pour espérer bénéficier de cette subvention, les PME ne devront pas avoir pris part à la dernière édition des événements. "L'idée est de faire venir des entreprises qui n'ont jamais exposé ou faire revenir celle qui a déjà exposé par le passé, mais qui était absente lors de la précédente édition", a souligné celui qui a été nommé ministre des PME en lieu et place d'Alain Griset, début décembre 2021, lors d'un point presse organisé début février.

Des inscriptions prévues en ligne

Alors que le dispositif sera chapeauté par les chambres de commerces et d'industrie (CCI) et qu'un décret d'application sera publié dans les prochains jours, les entreprises intéressées devront se faire connaître et s'inscrire en ligne, via des plateformes numériques.

📌
Cet article peut aussi vous intéresser :
Mondial du Bâtiment 2022 : un retour retardé, mais très attendu

👷 Le Conseil du Pro : suivez-nous sur Facebook !

Retrouvez toute l'actualité du secteur du BTP sur nos réseaux sociaux ! Rejoignez-nous, sans plus attendre, sur notre page Facebook Habitatpresto Pro pour vous tenir au courant des dernières annonces et informations amenées à impacter votre secteur d'activité !


Vous rencontrez des difficultés pour remplir votre carnet de commandes ? Rejoignez-nous !


Références :


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés

 

Confidentialité