Isolation thermique du plafond : tout savoir pour vos travaux

Mis à jour le 05/12/2023
Dans cet article :

    L’isolation thermique de vos plafonds est essentielle pour éviter des déperditions thermiques importantes, surtout pour les plafonds des garages et des caves. Quelle norme d’isolation suivre ? Quel isolant choisir et à quel prix ? Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour bien isoler les plafonds.

    Isolation thermique du plafond : les normes à respecter

    Pour l’isolation thermique d’un logement, il est nécessaire de choisir l’isolant adapté. L’efficacité d’un matériau isolant se mesure par sa résistance thermique, ou R. La réglementation en vigueur ne détermine pas spécifiquement le coefficient thermique des isolants pour le plafond. En conséquence, nous pouvons nous baser sur une isolation avec : 

    • Un R de 3,5 m2.K/W pour l’isolation des planchers bas. Dans ce cas, on isole le plafond pour maintenir une température de confort dans la pièce au-dessus.
    • Un R de 6,5 m2.K/W pour l’isolation des rampants de toiture dans les combles. 

    🔎Et si c'est le bruit des voisins qui vous gênent :
    Comment isoler phoniquement un plafond ?

    Quelles pièces faut-il isoler ?

    Pour une isolation thermique optimale, il convient d’isoler :

    • le plafond des caves et sous-sols, situés en dessous du premier plancher ;
    • le plafond des garages, particulièrement si vous y garez une voiture ;
    • le plafond situé entre deux étages ;
    • le plafond de la toiture et des combles.
    Seul le recours à un professionnel RGE vous permet de bénéficier d'aides de l'Etat pour vos travaux d'isolation

    Quel isolant choisir ?

    Isoler votre plafond vous permettra d’éviter les ponts thermiques qui peuvent exister dans votre logement. Que vous passiez par la création d’un faux-plafond ou non, plusieurs types d'isolants sont efficaces :

    • les isolants minéraux : laine de verre, laine de roche, etc. ;
    • les isolants végétaux à base de chanvre, liège, bois, etc. ;
    • les isolants écologiques comme la ouate de cellulose ; 
    • les isolants synthétiques : polystyrène expansé, polyuréthane, etc. 

    👉Bon à savoir :
    Choisir un isolant à faible épaisseur pour l’isolation thermique de votre plafond vous évitera de perdre de l’espace et vous permettra de gagner en confort. De plus, privilégiez un isolant biosourcé (végétal ou écologique) qui présentent en général de meilleures performances que les isolants chimiques et peuvent convenir pour des maisons anciennes.

    Combien coûte une isolation thermique du plafond ?

    Le prix total d’une isolation thermique du plafond peut varier selon le choix de l’isolant et son type de pose, mais aussi en fonction de la surface à isoler et du coût de la main d'œuvre. En moyenne, le coût pour isoler vos plafonds oscille entre 10 et 100 € /m2, fourniture et pose comprises. 

    Habitatpresto worker
    Le Conseil Habitatpresto :
    Faites appel à un artisan RGE !
    Si vous passez par un professionnel pour réaliser vos travaux d’isolation, vous avez tout intérêt à ce qu’il soit un artisan Reconnu Garant de l’Environnement (RGE). En effet, au-delà de vous garantir des travaux de qualité, ce label vous rend éligible à certaines aides financières à la rénovation énergétique comme MaPrimeRénov’ ou l’Éco-prêt à taux zéro.
    Isolation Part Revêtement de plafond
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Commentaires