GSC, l'assurance perte d'emploi : intérêt et démarches

Publié le 03/12/2017

Etre son propre patron c'est bien mais en cas de baisse de l'activité ou d'accident pas de chômage possible... C'est là que l'assurance perte d'emploi des dirigeants d'entreprise prend le relais. La GSC, assurance perte d'emploi, bien connue des artisans permet de percevoir un revenu en cas de perte d'emploi. Oui mais sous quelles conditions ? Quelles cotisations ? Quels avantages ? On vous dit tout !

Quelles sont les conditions d'affiliation à la GSC ? Quelles cotisations ? 



GSC, pourquoi?

La Garantie Sociale des Chefs et dirigeants d’entreprise (GSC) est une assurance qui vous couvre en cas de perte involontaire d’emploi. Des indemnités mensuelles vous sont versées afin de pouvoir continuer à vivre et aussi vous reconvertir ou rebâtir un projet professionnel.

Vous aimerez aussi cet article : Assurances de chantier, tout savoir

La perte involontaire d’emploi couvre les cas suivants :

  • liquidation
  • redressement
  • cession judiciaire
  • fusion-absorption
  • restructuration en profondeur
  • dissolution à l’amiable
  • révocation ou non-reconduction de votre mandat

Dans ce contexte, vous avez droit à :

  • une indemnité journalière : pendant 12, 18 ou 24 mois selon l’option et la durée choisie dans le contrat (garantie tout entrepreneur)

  • une indemnité forfaitaire : si vous ne vous accordez pas de revenu ou un revenu très faible, que votre entreprise à moins de 3 ans ou qu’elle a été reprise aussi depuis moins de 3 ans à la date de l’adhésion (garantie créateur/repreneur).

La GSC ne s’arrête pas à de simples indemnités. Elle met aussi à votre disposition des professionnels qui vous guideront individuellement dans la création d’un nouveau projet, du retour à l’emploi.

Ces parcours d’accompagnement sont généralement de 12 à 18 mois et est précédé de plusieurs étapes telles qu’un bilan sur votre situation, un accompagnement dans votre projet pro, une formation et des aides techniques si nécessaire.

GSC, conditions d'affiliation

L’affiliation est possible, peu importe le statut de votre entreprise. La seule condition, c’est que vous soyez le dirigeant.

Pour pouvoir adhérer à la GSC vous devez être affilié à une organisation patronale adhérente, comme par exemple le MEDEF ou la CGPME.

Les indemnités dépendent de votre revenu net imposable perçu lors de l’exercice précédent votre affiliation à la GSC

Côtés indemnités vous pouvez choisir entre 2 tranches : 

  • 55 %
  • 70 % et comme nous l’avons vu précédemment, pour une durée de 12, 18 ou 24 mois.

GSC, cotisations : 

Votre cotisation est calculée par rapport à votre revenu net fiscal de l’exercice précédent. Rapprochez vous de l’organisme pour déterminer le coût exact de votre cotisation si vous décidiez de franchir le cap. 


A garder en tête 

Les prix peuvent varier du simple au triple en fonction des couvertures et des durées d’indemnisation choisies à la signature du contrat ! Pas de fumée sans feu, pas d’argent sans cotisations !




👷 L'astuce de pro : adhérez le plus tôt possible

Pour plus de détails, rapprochez vous du site web GSC.

Dernière info et pas des moindre, il est possible d’adhérer à la GSC dès votre prise de fonction et peu importe votre secteur d’activité. Vous pouvez aussi moduler la formule souscrite en fonction du rythme de croissance de votre entreprise.


Dans la même rubrique

Derniers articles publiés