Confidentialité

Canicule & BTP : quelle température maximale pour travailler ?

Canicule & BTP : quelle température maximale pour travailler ?

Philippine Jegousse - Le 23/07/2021

L’INRS, organisme dédié aux maladies professionnelles, considère qu’au-delà de 33° C, un danger existe pour les travailleurs. Malheureusement, ni la loi, ni le Code du travail ne prévoient de température maximale au-dessus de laquelle il serait interdit de travailler, même pour le secteur du BTP, particulièrement impacté par la chaleur. Toutefois, la réglementation veut que l’employeur garantisse la santé physique et mentale de ses salariés. Cela implique donc qu’il est tenu d’adapter leurs conditions de travail lors des épisodes de fortes chaleurs.


Pas le temps de prospecter ? Habitatpresto Pro vous trouve des clients à la porte de chez vous !


Sommaire :

33° C, la température maximale pour travailler sur un chantier ?

Aucune disposition légale ne permet aux salariés de rentrer chez eux en cas de fortes chaleurs. Toutefois, l'Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles (INRS) publie et diffuse les recommandations liées à l'activation des plans nationaux déployés lors des épisodes caniculaires. Elle estime qu’au-dessus de 33° C, les travailleurs sont potentiellement en danger.

Avant cela, l'INRS considère qu'au-delà de 30° C, les employés ayant une activité sédentaire sont à risque. Au-dessus de 28° C, il en va de même pour les travailleurs dont l’activité est physique, tels que les employés du bâtiment, des travaux publics ou des travaux agricoles.

Les risques sur un chantier en cas de fortes chaleurs

Lorsqu'un employé travaille à l’extérieur et qu’il est exposé directement aux fortes chaleurs, le risque est particulièrement élevé. Quand la température dépasse les 28° C sur un chantier, l'INRS affirme qu’il y a un risque pour sa santé. Les températures élevées augmentent la fatigue, provoquent des sueurs excessives, voire elles déclenchent des symptômes plus importants tels que :

  • des maux de tête ;
  • des nausées ; 
  • des crampes ;
  • des vertiges...

Ces troubles liés à la déshydratation et aux insolations peuvent avoir des conséquences très graves et peuvent être mortels dans certains cas.

Les efforts fournis dans le cadre d’une tâche fatigante peuvent devenir épuisants. De plus, les travailleurs sont d’autant plus vulnérables qu’ils sont moins concentrés et donc moins vigilants

Le risque d’accident est plus grand en cas de fortes chaleurs, à cause de la baisse du niveau de concentration et donc du temps de réaction en cas de problème. L’INRS ajoute que la transpiration peut également gêner la prise en main des outils ou obstruer la vue, les conséquences peuvent s’avérer très graves.

Quelles sont les obligations de l'employeur en cas de fortes chaleurs ?

L’unique obligation légale de l’employeur lors des épisodes de canicule est de prendre les mesures nécessaires pour s’assurer que ceux-ci ne courent aucun danger et puissent travailler correctement, physiquement et mentalement. Il est donc tenu de prendre certaines dispositions obligatoires : comme s’assurer que les employés ont accès à de l’eau fraîche et potable sur leur lieu de travail, en intérieur comme en extérieur, et particulièrement sur les chantiers du BTP.

L’employeur a le devoir de suivre les recommandations de l’INRS, concernant le plan national canicule. Un employeur bienveillant doit donc prendre soin de protéger ses salariés contre la chaleur. Pour cela, il peut :

📌
Cet article peut aussi vous intéresser :
Convention collective BTP : connaissez-vous tous vos droits ?

Comment protéger les ouvriers de la chaleur sur le chantier ?

Pour éviter ces conséquences et favoriser le bien-être des travailleurs du BTP, tout en maintenant l’activité de l’entreprise, il existe des dispositions à mettre en œuvre lors des épisodes caniculaires, à adapter selon les structures, avec la participation des représentants syndicaux.

Aménager le rythme et la dose de travail

L’employeur peut tout d’abord aménager les horaires de travail de ses employés lors des épisodes de canicule. Il est conseillé de privilégier les heures où la température est le moins élevée, soit tôt le matin et tard dans l’après-midi, voire dans la soirée.

Les employeurs peuvent éventuellement demander aux salariés d’adapter eux-mêmes leur rythme de travail en fonction de leur ressenti, afin d’assurer leur confort.

Il est nécessaire de multiplier les temps de récupération et donc d’augmenter le nombre de pauses quotidiennes des salariés. Dans la mesure du possible, l’employeur peut reporter certaines tâches trop physiques, ou les limiter, pour éviter aux employés de se fatiguer trop rapidement.

Enfin, le responsable doit procéder à des rotations entre les employés, afin de limiter le temps d’exposition au soleil de chacun, et de varier les tâches à réaliser.

Testez notre service pour trouver de nouveaux chantiers près de chez vous !

> Décrochez rapidement des chantiers dans votre région


Testez rapidement notre service pour remplir votre carnet de commandes !


Adapter le chantier à la chaleur

Surtout, il est important d'offrir au personnel un lieu de repos qui soit frais, ombragé ou climatisé, pour récupérer dans des conditions thermiques adaptées.

Des sources d’eau ou des boissons désaltérantes doivent impérativement être mises à la disposition des salariés en permanence.

Favoriser le travail d’équipe

Il est conseillé de ne pas isoler les travailleurs dans ces moments de fortes chaleurs, pour installer une coopération et une surveillance mutuelle entre les travailleurs. Cela permet de se soutenir, se secourir et d’intervenir rapidement en cas de nécessité.

L’entreprise peut aussi envisager d’investir ou de louer temporairement des outils mécaniques pour accompagner la réalisation de certaines tâches, lors de ces périodes de canicule.

La prévention : un élément clé contre les méfaits de la canicule

L’employeur a aussi le devoir de faire de la prévention au sujet des gestes à adopter en cas de canicule : tenues de travail à adapter, hydratation et alimentation à adapter...

Les employés doivent être formés et informés au sujet des risques encourus, des signes d’alerte à détecter ainsi qu’en ce qui concerne les mesures de premier secours à réaliser en cas d’accident ou de coup de chaleur d’un travailleur.

Adopter les bons réflexes en cas de coup de chaleur d’un collègue ou d’un employé 

En cas de fortes chaleurs, il est important que l’employeur comme les employés restent vigilants les uns envers les autres et soient attentifs aux signes d’une insolation. Fatigue, vertige, mal à la tête, confusion, agitation..., sont des symptômes qui doivent alerter chacun. Si l’un de ces signes se manifeste chez un collaborateur il faut impérativement agir en suivant ces consignes vitales :

  • faire cesser toute activité à l’employé ;
  • le laisser se reposer dans un lieu à l’abri de la chaleur, et lui donner à boire immédiatement ;
  • réduire la température corporelle de la personne en lui ôtant les vêtements sources de chaleur ;
  • rafraîchir son visage et son corps à l’aide de linges humidifiés.
  • si les symptômes persistent, il faut absolument alerter les secours, qui sauront indiquer les mesures à prendre en fonction de la situation :  
Le 15
pour joindre le Samu
Le 18
pour joindre les sapeurs-pompiers
Le 112
pour les appels d'urgence
Au sein de l'entreprise
toute personne habilitée au secourisme

 

  • faire en sorte que l’employé ne reste pas seul en attendant l'arrivée des secours, et maintenir la personne consciente en discutant avec elle ;
  • en cas de perte de conscience de l’employé, il est impératif de le placer en position latérale de sécurité (PLS).

A la recherche de nouveaux clients ? Testez notre service !


👷 Le Conseil du Pro : le droit de retrait, une possibilité en temps de canicule !

Si les employés du BTP estiment que la chaleur met en danger leur santé, ils peuvent exercer leur droit de retrait. Cela risque de retarder le chantier ! Il vaut donc mieux faire en sorte d’adapter le site à la canicule.



Dans la même rubrique

Derniers articles publiés