Comment se protéger de la chaleur sur les chantiers ?

Adrien Maridet - Le 07/06/2022
Dans cet article :

    L'été est bel et bien installé et certaines journées peuvent être extrêmement difficiles lorsque les températures avoisinent les 35 ou 40 °C. Ceux qui parmi vous sont particulièrement exposés à la chaleur et au soleil comme les charpentiers, les couvreurs, les maçons... savent bien de quoi il s'agit. Quels sont les bons gestes à adopter en cas de forte chaleur sur un chantier ? Porter des vêtements adaptés, boire régulièrement, prendre des pauses... Voici nos conseils pour limiter les risques d'avoir un coup de chaleur !

    6 bons gestes à adopter pour limiter les effets de la chaleur

    Travailler en plein soleil ou sous le toit d'un bâtiment sous lequel la température peut atteindre les 50 °C ne doit pas être pris à la légère. Nombreux sont ceux qui ont commencé à ressentir les premiers symptômes pour terminer leur journée aux urgences. Chers artisans du BTP, et surtout paysagistes, maçons et couvreurs, pour que vous puissiez à tout moment limiter les risques et être dans les meilleures dispositions possibles, suivez ces quelques conseils.


    Pas le temps de prospecter au cours de l'été ? Habitatpresto Pro vous trouve des clients à la porte de chez vous !


    1. Portez des vêtements appropriés 

    Portez des vêtements d'été confortables, légers et surtout, clairs. Les couleurs claires n’absorbent pas autant la chaleur. Pensez à vous équiper d’une casquette pendant votre temps de pause lorsque vous quittez votre casque de chantier, surtout si vous travaillez en extérieur, pour ne pas attraper un coup de soleil ou une insolation.

    Les vêtements spécifiques pour les professionnels existent souvent en version chaude pour l’hiver et en version été aussi !

     ⚠️
    Important :
    Continuez à porter vos équipements de protection individuelle (EPI) même si vous avez trop chaud.


    2. Hydratez-vous et mangez léger 

    Le code du travail prévoit de solliciter votre employeur pour qu’il vous fournisse de l’eau fraîche, au moins 3 litres par jour en période de canicule.

    Quoi qu’il en soit, pensez à boire régulièrement pour ne pas vous déshydrater. Généralement, 3 à 5 litres par jour ne sont pas de trop, surtout dans ces métiers très physiques.

    Bien entendu, évitez toutes boissons alcoolisées, même si au palais, elles semblent bien désaltérer, c'est tout le contraire. D’autant plus que les effets de l’alcool sont décuplés avec les fortes températures.

    Mouillez-vous aussi régulièrement le visage et les avant-bras.

    Concernant les repas, évitez la tartiflette et faites en sorte de manger équilibré et plutôt light. Digérer demande un travail important à l’organisme et fatigue davantage s’il fait chaud.

    chaleur sur chantier boire

    Pour ne pas subir les effets de la chaleur, il est primordial de boire de l'eau régulièrement

    3. Prenez des pauses

    Quand les chaleurs sont insoutenables, prenez des pauses régulières, si possible à l’ombre et adaptez le rythme en fonction de l’effort nécessaire pour réaliser votre travail quotidien.

    Réorganisez vos priorités et privilégiez les tâches plus difficiles plutôt le matin, à la fraîche.


    4. Organisez votre temps de travail

    Vous avez la possibilité de réaménager vos horaires de travail, en accord avec votre employeur, si vous faites partie d’une grande structure. Si possible, demandez à commencer plus tôt le matin et prenez un peu plus de temps de pause le midi pour déjeuner lorsque le soleil est au plus haut.

    Effectuez aussi une rotation des tâches et sachez vous entourer d’une équipe. Il est plus facile de déceler un malaise en groupe que seul et de garantir la sécurité sur le chantier.


    5. Surveillez la couleur de votre urine

    Une envie pressante pendant que vous travaillez ? Profitez-en pour vérifier la couleur de votre urine. C'est un très bon indicateur pour savoir si vous êtes suffisamment hydraté :

    • Si votre urine est claire, l’hydratation est suffisante,
    • Si votre urine est foncée, vous êtes déshydraté.


    6. Exercez votre droit de retrait

    Si les températures grimpent considérablement et que vous estimez que votre santé est mise en danger, alors exercez votre droit de retrait. Vous pouvez alors quitter votre lieu de travail à condition de prévenir votre employeur immédiatement.

    📌
    Cet article peut aussi vous intéresser :
    Covid-19 et canicule : les recommandations de l’OPPBTP

    Fortes chaleurs : les premiers symptômes qui doivent vous alerter 

    Même en prenant vos précautions, vous n'êtes pas à l'abri d'attraper un coup de chaleur, une déshydratation, de faire un malaise..., sur votre lieu de travail. Dans ce cas, il est important de réagir dès les premiers symptômes avant d'en arriver à ce stade et de devoir déclarer un accident de travail.

    • Sueurs,
    • Fatigue,
    • Vertiges,
    • Nausées,
    • Maux de tête,
    • Crampes musculaires,
    • Soif,
    • Perte de concentration.

    📌
    Vous aimerez aussi cet article :
    Coup de chaleur d'un salarié : 6 bons réflexes sur un chantier

    👷 Le Conseil du Pro : surveillez vos collègues !

    Si vous avez un collègue qui tient des propos incohérents, qui a des vertiges ou perd connaissance, il est vraiment vital pour lui que vous contactiez le Samu en composant le 15.


    Plusieurs milliers de professionnels font déjà confiance à notre service de mise en relation, pourquoi pas vous ?


    Références :

    • "Canicule - Travailler par forte chaleur et se protéger du Covid-19 sur les chantiers du BTP", Prévention BTP
    • "Canicule et rayons UV : comment protéger vos salariés sur les chantiers", Le Moniteur

    Dans la même rubrique

    Derniers articles publiés

     

    Confidentialité