Comment rénover une maison des années 70 ?

Rénovation complète

Les années 70 ont signé l'essor de la maison individuelle après le développement en masse de l’habitat collectif dans les années 60. Vous venez d'acquérir une maison qui date de cette période ? On vous explique les postes auxquels il convient de faire attention quant aux déperditions thermiques et on vous conseille sur les travaux de rénovation à envisager. C'est parti, démarrons la lecture !

Autres articles qui peuvent vous intéresser : entreprise rge, devis salle de bain

 

 

Quelles sont les caractéristiques d'une maison des années 70 ?

 

La maison individuelle des années 70 est en général située en retrait par rapport à la voirie et comporte un jardin privatif. Sa façade principale est souvent orientée au sud.

La maison présente fréquemment un ou deux niveaux, avec un rez-de-chaussée (ou une cave) qui sert de garage, d'atelier, de buanderie ou de chaufferie. L'entrée se fait le plus souvent par un escalier extérieur donnant sur un balcon périphérique qui peut être utilisé comme terrasse.

Rénovation maison

La solution de chauffage principale est le chauffage central gaz ou fioul en forte majorité. On compte parfois des convecteurs électriques (les fameux "grille-pain"). L'eau chaude sanitaire est produite avec un chauffe-eau électrique ou couplée à la chaudière.

Au niveau de la ventilation, il s'agit en général d'une ventilation naturelle permanente par entrée d’air au niveau des menuiseries. Les pièces humides peuvent être équipées de grilles de ventilation en façade. 

 

Quels sont les avantages et les défauts d'une maison des années 70 ? 

 

Le mauvaise élève est bien entendu l'isolation. Les habitats des années 70 sont de véritables passoires énergétiques, avec des déperditions d'énergie au niveau de la toiture et des murs, des phénomènes de parois froides et des infiltrations d'air au niveau des menuiseries.

En effet, la première réglementation thermique ne date que de 1974, autant dire très loin des normes et préconisations actuelles...

L'Etat est particulièrement averti de cette nécessaire mise à niveau de milliers de logements en France. Ainsi, de nombreuses aides financières sont possibles pour vous aider à mener à bien les travaux et vivre avec plus de confort !

La gestion de l'amiante est également une problématique sérieuse. Si des matériaux ou revêtements contenant de l'amiante sont en mauvais état, une dispersion des particules d'amiante est possible et s'avère dangereuse pour la santé.

Le diagnostic amiante est obligatoire au moment de la vente d'un bien. Il permet d'attester de la présence ou de l'absence d'amiante dans l'habitation concernée. Ce dernier va préconiser ou non des travaux de désamiantage, si besoin est.

Mise à part ces points négatifs, une maison individuelle construite dans les années 70 présente des atouts non négligeables :

  • la taille de ses ouvertures qui permet un bon apport de lumière dans l'habitat,
  • l'orientation de la façade principale souvent au sud (qui apporte lumière et chaleur en toutes saison mais engendre un mauvais confort d'été),
  • une bonne inertie thermique des murs.

 

Quels sont les travaux de rénovation conseillés ? 

 

Tout d'abord, et ceci pour des raisons de sécurité pour les occupants du logement, la mise aux normes de l'électricité !

Le compteur, le disjoncteur, les réseaux électriques, les prises et interrupteurs : tout doit être mis aux normes. Cela concerne particulièrement la salle de bain, qui est soumise à des volumes de sécurité drastiques. Ensuite, le deuxième chantier prioritaire est l'isolation  (murs et toiture). Complétez ces travaux de rénovation par le remplacement de vos fenêtres par des menuiseries de qualité et du double-vitrage moderne.

C'est seulement une fois que votre maison est bien isolée et dépourvue de courants d'airs insidieux qu'il est bon de remplacer votre système de chauffage.

Vous pouvez par exemple faire poser une chaudière gaz à condensation ou à micro-cogénération pour optimiser au maximum votre consommation d'énergie ou remplacer les vieux convecteurs électriques par des radiateurs à inertie.

Diagnostic immobilier

 

Par ailleurs, pour profiter d'un air intérieur plus sain, nous vous recommandons le remplacement de la ventilation naturelle par une VMR (Ventilation Mécaniquement Répartie).

Pour une distribution des pièces plus logique en rapport avec nos modes de vie actuels, vous pouvez transformer le rez-de-chaussée ou le garage en pièces de vie ou encore en logement locatif (studio d’été, chambre étudiante). 

Enfin, pour améliorer votre confort en été, nous vous conseillons de garder les arbres et plantations de la parcelle qui permettent d'apporter un peu d'ombre et d'installer une pergola au niveau de la façade sud.

Si la surchauffe devient problématique, il est temps d'installer une climatisation réversible pour produire du froid en été et de la chaleur en hiver.

Prêts à vous lancer ?