9 aides qui financent vos travaux de rénovation en 2023

Dans cet article :

    Vous envisagez de réaliser des travaux de rénovation énergétique chez vous ? Cependant, votre budget est très serré et vous n'êtes pas sûr de pouvoir réaliser votre rêve... Qu'à cela ne tienne, sans le savoir, vos travaux sont sans doute éligibles à certaines aides financières de l'État. Découvrez vite les aides dont vous pouvez bénéficier en 2023 !

    Les 9 aides pour faire des travaux dans votre maison en 2023

    Vous aimeriez bien refaire l'isolation de vos combles, ajouter une nouvelle couche d'isolant avec un sarking sur la toiture ou effectuer un diagnostic de performance énergétique (DPE) pour votre logement ? Bon nombre de travaux peuvent améliorer votre quotidien, et par la même occasion diminuer votre consommation énergétique.


    Vous envisagez de réaliser des travaux chez vous ? N'attendez plus pour obtenir des devis de professionnels !


    1. MaPrimeRénov' : une aide ouverte à tous

    Depuis le 1er janvier 2021, cette aide financière, qui a remplacé le crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE), est accessible à tous les ménages, sans conditions de ressources. Jusqu'à fin 2020, seules les ménages aux ressources modestes, voire très modestes étaient éligibles à MaPrimeRénov'. Désormais, les plafonds de ressources pris en compte sont ceux utilisés par l'Anah. 

    Seuls les travaux de rénovation énergétique sont concernés. Le montant de l'aide accordé va dépendre de la nature des travaux et de votre niveau de revenus. Elle peut aller jusqu'à 11 000 € pour une chaudière bois ou une pompe à chaleur géothermique. Les travaux devront être réalisés par un professionnel RGE.

    👉
    Dernières actus :
    En réponse à la flambée des prix de l'énergie, exacerbée par la guerre en Ukraine, le Gouvernement a présenté, mi-mars 2022, son 
    plan de résilience économique et social. Dans ce cadre, depuis le 15 avril et jusqu'au 1er avril 2023, l'aide MaPrimeRénov' est relevée de 1 000 € pour encourager les particuliers à remplacer leur chaudière au fioul ou à gaz par une pompe à chaleur (y compris hybride) ou une chaudière biomasseEt ce, quelle que soit la tranche de revenus du foyer. Par ailleurs, l'installation de nouvelles chaudières gaz n'est plus subventionnée depuis le 1er janvier 2023.

    2. MaPrimeRénov' Sérénité

    Mise en place par l'Anah (Agence nationale pour l'habitat), MaPrimeRénov' Sérénité permet de financer des travaux pour les ménages modestes et très modestes. Elle peut financer jusqu'à 50 % du montant d'un chantier dont le montant global peut monter jusqu'à 35 000 € en 2023. Pour en bénéficier, les travaux doivent induire un gain de performance énergétique d'au moins 35 %.

    3. L'éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ) : pour les logements de plus de 2 ans

    L'éco-prêt à taux zéro, d'abord reconduit jusqu'à la fin de l'année 2021, sous une forme simplifiée et renforcée, il a été finalement prolongé jusqu'à fin 2023. Il permet de financer des travaux de rénovation énergétique à taux zéro favorisant la diminution de consommation énergétique de votre logement. Là encore, ces aménagements doivent obligatoirement être réalisés par un artisan RGE

    Ce prêt sans condition de ressources peut s'élever jusqu'à 50 000 €, à rembourser dans les 20 ans. Depuis 2020, les logements de plus de 2 ans sont devenus éligibles et les travaux d'isolation des planchers bas y sont inclus.

    4. La TVA à taux réduit à 5,5 %

    Cette réduction du taux de TVA à 5,5 % (contre 20 % habituellement) concerne les travaux de rénovation énergétique et ceux induits par ceux-ci, comme le déplacement de radiateurs ou la dépose de carrelage. L'installation d'équipements permettant de produire de la chaleur ou de l'eau chaude grâce aux énergies renouvelables en fait aussi partie.

    Pour en bénéficier, il faut que votre logement soit achevé depuis plus de 2 ans et que les travaux aient été réalisés par une entreprise, qui devra vous fournir une attestation. La liste de tous les travaux éligibles est disponible sur le site Internet des impôts.

    5. Les Certificats d'économies d'énergie (CEE) ou la prime énergie

    Ce dispositif est assez complexe à comprendre. Pour résumer, l'État oblige les fournisseurs d'énergie à réduire leur consommation d'énergie. L'un des leviers est d'aider leurs clients à faire des économies d'énergie par le biais de travaux de rénovation

    👉 
    À noter :
    On parle indifféremment de prime CEE, Certificat d'économies d'énergie ou encore de prime énergie.

    Quand les ménages font réaliser lesdits travaux par une entreprise RGE (Reconnu garant de l'environnement), ils doivent monter un dossier auprès d'un organisme spécialisé. Une fois ce dossier validé, les particuliers vont recevoir une aide financière d'un certain montant (en général plusieurs centaines d'euros). En échange, le fournisseur recevra un Certificat d'économie d'énergie (CEE) qui lui servira de preuve de son engagement et de ses efforts auprès de l'État. Dans le cas contraire, ces entreprises devront verser des pénalités financières à l’État.

    6. Les offres "Coup de Pouce"

    Les offres "Coup de Pouce" permettent de majorer la prime énergie pour certains travaux. Aujourd'hui, seule est disponible le Coup de Pouce chauffage. Il sert à financer l’installation d’un système de chauffage basé sur les énergies renouvelables (pompe à chaleur, chaudière biomasse...). Cette aide peut aller jusqu'à 5 000 €. La prime permet de financer des travaux engagés jusqu'au 31 décembre 2025 et achevés avant le 31 décembre 2026. Elle a été réformée il y a quelques années. Depuis le 1er juillet 2021, elle ne prend plus en charge le financement d’une chaudière à gaz.

    💡
    Bon à savoir :
    Les offres « Coup de Pouce » ont permis la mise en place de programmes d’isolation à 1 € ou de chaudière à 1 €. Ces programmes ont disparu depuis le 1er juillet 2021.

    7. Le Coup de boost fioul

    Le Coup de boost fioul est ouvert depuis le 29 octobre 2022 et jusqu'au 30 juin 2023. Il permet de majorer la prime Coup de pouce pour le remplacement d'une chaudière à fioul, afin d'accélérer la sortie de la France des énergies fossiles. Elle peut aller jusqu'à 5 000 € pour les ménages modestes et 4 000 € pour les autres ménages.

    8. L'exonération de taxe foncière

    Si vous faites agrandir votre maison ou que vous changez de destination une pièce (transformer un garage en chambre par exemple), il faut que vous fassiez une déclaration auprès des impôts, pour que ceux-ci vous appliquent une exonération de taxe foncière pendant 2 ans après la fin du chantier. C'est plutôt bon à prendre non ?

    Par ailleurs, certaines communes ont mis en place une exonération de taxe foncière pour leurs administrés. Celle-ci s'étend sur 3 à 5 ans. Peuvent en bénéficier les propriétaires ayant réalisé :

    • 10 000 € de travaux par logement l’année précédant l’exonération ;
    • 15 000 € de travaux par logement les 3 années qui suivent l’exonération.

    ⚠️ 
    Attention :
    Toutes les communes ne pratiquent pas cette exonération. Renseignez-vous en mairie avant d’entamer les travaux pour éviter de mauvaises surprises !

    9. Les aides des collectivités locales

    Les collectivités locales peuvent, elles aussi, vous faire bénéficier d’aides financières pour réaliser vos travaux. Ces dernières concernent généralement la rénovation énergétique. Mais il est préférable de s'adresser directement à sa mairie, son département ou encore sa région. Votre conseiller local FAIRE peut également vous renseigner.

    😉 Le Conseil Habitatpresto : demandez plusieurs devis et comparez-les !

    Pour faire baisser le coût de vos travaux, faire une demande d'aides financières est très efficace, mais pensez aussi tout simplement à contacter plusieurs professionnels et à comparer les devis de chacun. Vous serez souvent surpris des différences de tarifs d'un artisan à un autre !


    Pour des travaux au juste prix, faites faire plusieurs devis et comparez-les !


    Références :

    Part Rénovation complète
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Mon Accompagnateur Rénov' : comment fonctionne ce dispositif

    Ça consiste en quoi au juste, l'aide Accompagnateur Rénov' ? Comment ça fonctionne ? Qui sont ces accompagnateurs ? On vous explique tout.

    Lire la suite

    Combien de temps faut-il pour toucher MaPrimeRénov' ?

    MaPrimeRénov' permet de financer des travaux de rénovation énergétique. Une fois le dossier instruit, elle est versée sous 15 jours après la fin du ch...

    Lire la suite

    MaPrimeRénov' Copropriétés : montant & travaux éligibles

    MaPrimeRénov' Copropriétés permet de financer des travaux dans les parties communes d'une copropriété. C'est un moyen de réduire les charges locatives...

    Lire la suite

    Passoires thermiques : les logements G+ interdits à la location

    Le plan du Gouvernement en vue d'éradiquer les passoires thermiques du parc locatif a débuté avec les logements G+, interdits à la location depuis déb...

    Lire la suite

    MaPrimeRénov' rénovation globale : bénéficiaires, montant & travaux

    Le dispositif s'adresse aux ménages disposant de revenus intermédiaires (MaPrimeRénov' violet) ou aux foyers considérés comme aisés (MaPrimeRénov' ros...

    Lire la suite

    MaPrimeRénov' Sérénité 2023 : bénéficiaires, travaux & montants

    L'aide de l'Anah, Habiter mieux sérénité, a disparu au profit d'une déclinaison de MaPrimeRénov' depuis le 1er janvier 2022.

    Lire la suite

    Commentaires

     

    Confidentialité