Prix pose carrelage : tarifs au m² & exemple de devis carreleur

Dans cet article :

    Vous envisagez de poser du carrelage chez vous ? Esthétique et facile d’entretien, c’est un revêtement adapté à toutes les pièces. Quel carrelage choisir ? À quel prix ? Quel pose privilégier ? Il faut prévoir en moyenne entre 60 et 190 € par m², si vous décidez de faire appel à un professionnel. Prix de pose au m², tarif horaire d'un carreleur..., vous allez pouvoir calculer ici le coût final de vos travaux avec notre simulateur en ligne !

    Comment calculer le coût de la pose ? Notre outil de calcul 


    Le prix de pose d’un carrelage au sol varie selon son type, ses dimensions, le nombre de m² à carreler, le type de pose ou encore l’usage (pour cuisine, pour salle de bains...). Par ailleurs, le tarif horaire d’un carreleur fluctue grandement d’un artisan à un autre. Bref, pas facile de s’y retrouver ! On vous aide à y voir (enfin) clair grâce à nos tableaux de prix.

    Quel prix au m² prévoir pour la pose d'un carrelage ?

    Pose soi-même VS faire appel à un carreleur

    Si vous décidez de poser vous-même le carrelage, le prix moyen à prévoir est compris entre 30 et 160 € le m² et tient compte de l'achat des fournitures et du matériel nécessaire. Le coût de la pose par un carreleur professionnel, fournitures comprises, s'élève en moyenne entre 60 et 190 € le m².


    Prix de pose au m² par vos soins 


    Prix de pose au m² par un carreleur



    Entre 30 et 160 € / m² 
     

     Entre 60 et 190 € / m² (fournitures comprises)

     

    pose carrelage prix

    Prix de pose au m² par un carreleur professionnel sans fournitures : 

    Entre 25 et 60 € le m²

    Le prix est dégressif : plus vous avez de m² à carreler, plus le prix baisse !

    À noter que le taux horaire d'un carreleur est difficile à évaluer puisque ces professionnels préfèrent chiffrer leurs devis selon l'ampleur des travaux.


    Réfléchissez à deux fois avant de vous lancer dans les travaux vous-même ! En effet, faire appel à un carreleur coûte cher, mais donne quelques avantages indéniables :

    • la garantie décennale sur vos travaux ;
    • une qualité de finition ;
    • une rapidité d'exécution des travaux ;
    • du carrelage de qualité.

    Seul un professionnel peut vous faire bénéficier de la garantie décennale !


    Le prix au m², selon l'état du sol à carreler

    S’il s’agit d’une rénovation, il y a fort à parier que votre sol ait besoin d’une petite cure de jouvence avant d’accueillir ce nouveau carrelage. Dans ce cas, une dépose de l'ancien carrelage et un ragréage du sol sont parfois nécessaires. Et comme dans la vie, rien n’est gratuit, voici le prix des prestations les plus fréquentes :


    Prestations

    Prix moyen

    Dépose de l'ancien carrelage

    15 à 30 € le m²

    Ragréage du sol

    10 à 30 € le m²

    Traitement hydrofuge ou anti-moisissures

    8 à 16 € le m²

    Primaire d'accrochage

    20 à 30 € le m²

    Décapage / dégraissage du sol

    8 à 14 € le m²


    Selon le matériau choisi

    Le choix d’un type de carrelage ne doit pas se faire à la légère, puisqu'il a un gros impact sur le coût de vos travaux. Le grès cérame est celui qui offre le meilleur rapport qualité-prix. Les tarifs vont grimper fortement si vous optez pour de la pierre naturelle à l’esthétique recherchée.

    Prix moyen des matériaux et de pose d'un carrelage au m², selon les différents types


    Type de carrelage choisi

    Prix moyen du carrelage au m² TTC (hors pose)
    Prix de pose seule au m² HT


    Prix moyen
    Main d'œuvre + carrelage compris


    Grès cérame ou émaillé : robuste et facile d'entretien, il peut imiter le bois, le béton ou encore la pierre naturelle

    20 à 120 € / m²
    30 à 65 € / m²
    105 €  / m²


    Faïence : d'aspect brillant, elle est dédiée à la pose murale et offre de nombreuses formes et couleurs

    20 à 160 € / m²
    20 à 30 € / m²
    135 € / m²


    Tomette : ce carreau en terre cuite est apprécié pour son authenticité et sa robustesse

    35 à 90 € / m²
    55 à 85 € / m²
    102 € / m²


    Ardoise

    45 à 80 € / m²
    40 à 85 € / m²
    115 € / m²

    Pierre naturelle (travertin...)

    35 à 70 € / m²
    40 à 85 € / m²
    120 € / m²

    Métro : ces carreaux en céramique ont une forme rectangulaire et des bords biseautés

    10 à 50 € / m²
    35 à 80 € / m²
    100 € / m2

    Imitation parquet

    20 à 70 € / m²
    25 à 45 € / m²
    85 € / m2

    Effet marbre

    55 à 120 € / m²
    40 à 85 € / m²
    115 € / m²

    Carreaux de ciment

    20 à 140 € /m²
    25 à 75 € / m²
    120 € / m²



    📌
    Pour tout savoir sur les différents types de carrelage, consultez nos articles dédiés :
    Carrelage grés céramefaïencetomettetravertinmétroimitation parqueteffet marbrecarreaux de ciment
    ...

    Selon les dimensions des carreaux

    Plus les carreaux sont grands (45 x 45 cm, voire 60 x 60 cm), plus le prix de pose de votre carrelage sera élevé. En effet, les carreaux qui sont grands vont aussi peser plus lourd et donc nécessiter un double encollage pour s’assurer qu’ils restent bien en place, surtout s’il s’agit de carrelage mural. Par ailleurs, la manipulation de ces carreaux est plus complexe et peut nécessiter la présence d’un second carrelage, ce qui gonfle le prix du devis.


    Faites poser votre futur carrelage au juste prix en comparant plusieurs devis de professionnels !


    Selon la superficie à carreler

    Plus il y aura de mètres carrés à carreler, plus le chantier va coûter cher. Pensez-y au moment du choix de votre carrelage : optez pour du carrelage moyenne gamme pour les pièces les plus grandes et réservez le carrelage plus haut-de-gamme aux petites pièces. Pour faire baisser le coût des travaux, choisissez une pose droite si vous avez une grande surface à carreler !

    Prix pose de carrelage pour 15,20 et 30 m2


    Et maintenant à vos calculettes ! Calculez votre budget en fonction du nombre de m² à carreler. Pour vous faciliter la tâche, nous avons fait le travail pour 15, 20 et 30 m² !


    Type de carrelage choisi

    Pour 15 m²
    Pour 20 m²
    Pour 30 m²

    Carrelage grès cérame ou émaillé

    1 575 €
    2 100 €
    3 150 €

    Faïence

    2 025 €
    2 700 €
    4 050 €

    Tomette

    1 530 €
    2 040 €
    3 060 €

    Ardoise

    1 725 €
    2 300 €
    3 450 €

    Pierre naturelle

    1 800 €
    2 400 €
    3 600 €

    Carrelage métro

    600 €
    800 €
    1 200 €

    Carrelage imitation parquet

    750 €
    1 000 €
    1 500 €

    Carrelage effet marbre

    975 €
    1 300 €
    1 950 €


    carrelage imitation marbre


    Carrelage imitation marbre : difficile de voir la difference avec de la pierre


    📌
    En manque d'inspiration ?
    Découvrez les tendances carrelage 2022 !

    Selon le type et la technique de pose

    Plus la pose va être complexe, plus les coûts à prévoir vont être importants. Alors, à vous de voir si vous préférez investir dans un carrelage plus cher et une pose simple ou payer plus cher pour la pose d’un carrelage moyenne gamme. Avant de vous lancer, découvrez les 3 différents types de pose de carrelage :

    1. La pose scellée

    Cette technique traditionnelle, qui nécessite un certain savoir-faire et ne concerne que le carrelage au sol, s'avère être relativement complexe à mettre en oeuvre. Elle est à privilégier dans les pièces humides et s'impose dans le cas de sols irréguliers, déformés ou très abîmés. Pour réaliser une pose dite "scellée", il faut compter généralement entre 55 et 85 € HT / m².

    2. La pose collée

    Très utilisée de nos jours, aussi bien pour les sols que pour les murs, cette technique consiste à poser des carreaux avec du mortier-colle directement sur un support existant (ancien carrelage, chape de ciment...). Pour envisager une pose collée, la surface doit être parfaitement plane et saine. Si tel n'est pas le cas, un ragréage sera nécessaire pour corriger les irrégularités du sol ou les différences de niveau. Pour ce type de pose, il faut prévoir en moyenne entre 35 et 65 € HT / m².

    3. La pose clipsée 

    Cette technique, semblable à la pose de lames de parquet flottant, est facile à mettre en place et ne nécessite ni colle, ni joints. Les careaux sont posés au sol et clipsés les uns aux autres. Ce type de carrelage est néanmoins moins résistant et moins durable qu'un carrelage classique, posé avec de la colle ou du mortier. Le coût pour une pose clipsée oscille généralement entre 20 et 35 € HT / m².

    avant après pose carrelage

    Résultats après la pose collée d'un carrelage effet carreaux de ciment dans une cuisine et une salle de bains

    Selon le sens et le motif de pose

    En parallèle d'une pose droite, dite classique, d'autres sens de pose existent. Plus ou moins simples à réaliser et onéreuses, ces différentes techniques offrent un rendu final bien distinct. Si vous optez pour une pose décalée ou en diagonale, le coût de la main d'œuvre sera plus important que pour une pose droite, puisque l'une comme l'autre demandent davantage de travail.


    Sens de pose

    Coût de la pose (hors fournitures)

    Pose droite : méthode la plus couramment utilisée et la moins chère qui consiste à aligner en angle droit et de manière rectiligne des carreaux de taille identique, de façon à ce qu'ils forment un quadrillage parallèle au mur

    25 à 40 € / m²

    Pose décalée ou "à joints contrariés" : plus onéreuse et complexe à mettre en place,  cette pose droite a la particularité de voir les différentes rangées de carreaux être décalées d'un demi-carreau ou d'un tiers de carreau, les unes par rapport aux autres

    35 à 50 € / m²

    Pose en diagonale : utile pour gommer les imperfections et donner un effet de profondeur à une pièce, cette technique consiste à poser un premier carreau à l'angle formé par l'intersection des deux diagonales, avant de positionner les suivants en "tournant", depuis le centre de la pièce

    40 à 65 € / m²

    Pose avec cabochons : le plus souvent réalisée en pose droite, cette technique nécessite savoir-faire et minutie. Des petits carreaux sont positionnés au niveau des angles de carreaux de carrelage plus grands, le plus souvent de forme octogonale

    40 à 60 € / m²

    Pose en damier : cette technique, appréciée pour son coté esthétique et décoratif, imite un plateau de jeu de dames, avec une alternance de carreaux et dalles de carrelage aux couleurs ou motifs différents

    35 à 60 € / m²

    Pose à bâtons rompus : à la manière d'un parquet, les carreaux, de forme rectangulaire et de même longueur, sont assemblés en chevron, avec une coupe droite

    40 à 65 € / m²

    Le prix de pose d'un carrelage varie considérablement d'un artisan à un autre !


    Selon le type de pièce

    Le sol doit être adapté à l’usage de la pièce. Dans une salle de bains ou sur une terrasse, il est important de choisir un carrelage antidérapant ; dans une cuisine, un carrelage facile à nettoyer ; dans une pièce de vie ou une entrée, un carrelage résistant au piétinement et au passage.

    Toutes ces spécificités ont un coût :

    • pour une salle de bains ou un  extérieur, comptez entre 10 et 45 € du m².
    • pour une cuisine, comptez entre 12 et 110 € du m² et entre 15 et 45 € du m² pour une crédence.
    • pour une pièce de vie, comptez entre 15 et 120 € du m².

    Les coûts annexes, comme les finitions

    Ils sont parfois considérées comme non prioritaires, mais ces détails et petites retouches font pourtant toute la différence. Les travaux de finition auront forcément un impact sur le coût final de la pose d'un carrelage. Avant de faire affaire avec un artisan du bâtiment, veillez donc à comparer plusieurs devis et à bien demander ce qui est inclus ou non dans la prestation. Voici une liste non exhaustive de coûts annexes et travaux de finitions à ne pas négliger, qui sont susceptibles de faire grimper votre facture :

    La dépose de l'ancien carrelage

    Dans le cadre d'une rénovation, le professionnel effectue un diagnostic du sol avant de lancer les travaux, pour vérifier que la surface est parfaitement plane et s'assurer que les anciens carreaux sont suffisamment solide pour adhérer au nouveau support. Si ces conditions ne sont pas remplies, l'artisan ne pourra pas poser votre nouveau carrelage sur les carreaux existants et devra procéder, au préalable, à la dépose de votre ancien revêtement de sol. Cette prestation engendre le plus souvent des coûts supplémentaires, généralement compris entre 15 à 30 € HT / m².

    Les découpes particulières / sur-mesure

    En fonction du sens de pose choisi, certaines découpes sont susceptibles d'occasionner des frais supplémentaires. C'est notamment le cas de la pose en diagonale qui conduit le professionnel à effectuer des découpes plus nombreuses que pour une pose droite, avec des carreaux posés en oblique le long des murs par rapport à l'axe de circulation de la pièce.

    La réalisation des joints

    Appelée aussi jointoiement, la réalisation des joints est une étape essentielle qui finalise la pose du carrelage. Les joints allient esthétique et utilité, en assurant un raccord entre chaque carreau et avec les plinthes, mais aussi et surtout l'étanchéité du carrelage.

    La pose des plinthes

    Vous souhaitez cacher les joints de dilatation de votre carrelage et protéger la base de vos murs ? La pose de plinthes sera le plus souvent facturée en supplément et comprise en moyenne entre 10 et 25 € HT / mètre linéaire, hors fournitures.

    La pose des profilés

    La pose de baguettes de finition, appelées profilés, permet de protéger et consolider votre revêtement, mais aussi de recouvrir les angles et les espaces entre deux rangées de carreaux ou deux types de revêtements de sols ou muraux.

    pose profilés carrelage effet marbre

    Une baguette de finition d'un carrelage effet marbre - Image vue sur Maison Love

    Quel est le tarif horaire d'un carreleur ?

    👉
    Focus prix :
    Le tarif horaire d’un carreleur se situe autour de 40 € en moyenne, mais on parle plus souvent d’un tarif au m². Le tarif moyen d’un carreleur est compris entre 25 et 30 € du mètre carré pour la main d'œuvre.

    Les tarifs varient selon l’expérience du carreleur. Le lieu des travaux a également son importance : à Paris, les coûts vont être plus élevés qu’en province. Enfin, la complexité du chantier peut jouer sur le montant du devis.


    La pose d'un carrelage n'est pas une mince affaire... Une pose ratée signifie tout casser et tout recommencer !


    ⚠️
    Attention :
    Vous êtes tentés de faire poser votre carrelage "au black" ? En cas de malfaçons, vous n’avez aucun recours contre l’artisan, vous devrez tout casser pour tout refaire ! Finalement, la note sera plus salée que si vous aviez choisi dès le début un professionnel sérieux et qualifié.

    Les éléments qui vont faire varier le prix

    Le prix moyen d'une pose au m² est majoré ou minoré en fonction de plusieurs éléments à prendre en compte :

    • la superficie à couvrir ;
    • l'état général du support à carreler ;
    • la reprise ou la dépose du revêtement existant ;
    • la région d'intervention ;
    • la technique de pose : pose collée, pose scellée ou pose clipsée ;
    • le type de pose : droite, en diagonale, en damier... ;
    • le type de carrelage : écologique,  classique... ;
    • le format des carreaux : plus ils sont grands et plus leur manipulation s'avère délicate, nécessitant dans certains cas la présence d'un deuxième carreleur ;
    • l'ajout de joints ;
    • les finitions.

    Comment faire baisser le prix de pose de son carrelage ?

    Voici quelques conseils et astuces pour faire des économies sur le prix de pose de votre carrelage :

    Comparer plusieurs devis

    C'est le meilleur moyen pour optimiser son budget et ne pas se faire avoir !

    Acheter soi-même le carrelage

    Si vous vous chargez de fournir les carreaux à l'artisan en charge des travaux, vous n'aurez pas à vous acquitter de la marge de 10 à 20 % en moyenne appliquée par l'entreprise sur le coût des matériaux.

    Opter pour un carrelage qui présente un bon rapport qualité-prix

    Prenez le temps de comparer les carrelages et leur niveau de qualité avant de vous décider. En plus d'être esthétique, il faut qu'il soit suffisamment solide pour durer dans le temps. 

    Pour ce faire, il peut être judicieux de se référer aux classements UPEC et PEI, qui déterminent les caractéristiques techniques du carrelage en fonction de sa vocation (utilisé en extérieur, dans un lieu avec du passage ou soumis à l'humidité...), notamment son degré de résistance aux sollicitations mécaniques, chimiques et physiques.

    Profiter des périodes de soldes et des destockages

    En faisant le tour des fabricants et des fournisseurs de carrelage, mais aussi des magasins de bricolage, c'est l'occasion de comparer les tarifs et d'acheter votre carrelage au prix le plus bas.

    Comment trouver le bon pro ? 4 conseils

    Si vous décidez de faire appel à un carreleur pour la réalisation de vos travaux, voici quelques conseils pour vous permettre de jeter votre dévolu sur le bon professionnel :

    1. Demander conseil à ses proches 

    Avant toute chose, faites fontionner le bouche-à-oreille ! En parlant de votre projet de travaux autour de vous, un professionnel de confiance peut vous être recommandé par des amis ou votre entourage.

    2. Se renseigner sur la réputation de l'entreprise

    N'hésitez pas à consulter les avis clients sur Internet et à demander à l'entreprise de vous fournir des photos de réalisations et chantiers récents.

    3. S'assurer que le carreleur dispose d'une garantie décennale

    Cette assurance décennale peut vous prémunir contre les malfaçons et sinistres liés à la pose du carrelage, jusqu'à 10 ans après la fin des travaux.

    4. Demander plusieurs devis

    Faites jouer la concurrence et examinez plusieurs devis de professionnels avant de faire votre choix. Vous pourrez ainsi comparer les prestations et les tarifs proposés par chaque artisan.

    Les aides aux travaux : en existe-t-il ?

    La pose de carrelage n'est pas éligible aux aides de l'État, mais il est possible, sous certaines conditions, de bénéficier d'une TVA à taux réduit à 10 % :

    • les travaux doivent être confiés à un professionnel qualifié ;
    • le logement doit être construit depuis plus de 2 ans ;
    • les travaux doivent être réalisés dans le cadre d'une rénovation de sols, et non d'un changement à titre décoratif.

    Une TVA réduite peut aussi s'appliquer sur les achats de matières premières. Pour espérer y prétendre, le carreleur doit obligatoirement se charger d'acheter les fournitures et de vous les refacturer par la suite.

    👉
    À noter :
    Si vous décidez d'acheter vous-même le carrelage, avant de le faire poser par un professionnel, vous serez soumis au taux de TVA habituel, fixé à 20 %.

    Poser soi-même son carrelage : est-ce une bonne idée ?

    Faire appel à un professionnel pour la pose de son carrelage représente un coût, qui vient s'ajouter au prix du carrelage en lui-même. Le faire vous-même vous permettra de faire des économies, même si les dépenses en colle et en matériel seront à votre charge.

    Néanmoins, si vous n'êtes pas bricoleur, ni équipé, il est fortement recommandé de confier les travaux à un carreleur qualifié. En effet, poser un carrelage dans les règles de l'art ne s'invente pas et nécessite un certain savoir-faire. Une pose mal maîtrisée peut engendrer un décollement des carreaux, mais aussi des remontées d'humidité. Le constat peut être sans appel : s'il est nécessaire de tout casser et de tout reprendre, vous aurez, tout compte fait, perdu du temps et de l'argent.

    Quels outils pour le poser soi-même ?

    Que vous décidiez de le poser vous-même ou de passer par un professionnel, pour vos travaux de maçonnerie, de nombreux outils sont indispensables pour mener à bien le chantier et donner une nouvelle apparence à votre pièce. Avant que les travaux ne commencent, il est important de bien retirer l'ancien revêtement, nettoyer la surface (sol ou mur) à carreler et bien veiller à ce qu'elle soit parfaitement sèche.

    Peu importe la superficie à couvrir, pour une pose réussie, il vous faudra obligatoirement :

    • un mètre ;
    • une équerre ;
    • un crayon à mine grasse pour tracer des repères sur le carreau ou sur la surface à carreler ;
    • un cordeau à tracer pour tracer de façon précise la ligne de coupe ;
    • une carrelette, un coupe-carreaux ou une scie à carrelage pour réaliser les différentes coupes (droites, obliques...), plus ou moins complexes (rives, angles...), voire une disqueuse ou une meuleuse d'angle avec disque diamant pour une découpe de carreaux en diagonale  ;
    • une ponceuse ou une grille abrasive pour poncer les bords des carreaux coupés ;
    • du mortier-colle, de l'eau, un récipient et un mélangeur (ou malaxeur) pour obtenir une pâte épaisse et homogène ;
    • une truelle pour appliquer le mortier-colle et bien fixer le carrelage au sol ou au mur ;
    • une spatule crantée pour bien étaler la colle ;
    • un maillet en caoutchouc pour tapoter les carreaux et permettre à l'enduit de bien adhérer ;
    • des croisillons pour maintenir un espace entre chaque carreau, nécessaire pour appliquer le mortier de jointoiement ;
    • un niveau à bulle pour vous assurer que chaque carreau est posé de façon bien droite, à l'horizontal, comme à la verticale ;
    • un sceau et du mortier de jointoiement (appelé aussi ciment à joint) pour faire les joints ;
    • une raclette en caoutchouc, pour les finitions ;
    • des brosses, éponges, taloches et chiffons pour bien nettoyer les carreaux, avant de passer un bon coup d'aspirateur.

    ⚠️
    Important :
    Pour protéger ses genoux et gagner en confort, il est plus que judicieux de travailler avec des genouillères.

    Exemple de devis : recarreler une salle de bains de 8 m²

    Concrètement, si vous décidez de faire appel à un professionnel, vous n'aurez qu'à additionner les différentes prestations pour définir le montant global de vos travaux, fournitures et main d'œuvre comprises. Sans oublier d'ajouter la TVA en vigueur pour la pose d'un carrelage :

    • Prix du carrelage : 20 à 160 € TTC / m²
    • Dépose de l'ancien carrelage : 15 à 30 € HT / m²
    • Ragréage du sol : 10 à 30 € HT / m²
    • Pose du carrelage : 25 à 60 € HT / m²
    • + Prix des plinthes (non obligatoire) : 5 à 30 € TTC / mètre linéaire
    • + Pose éventuelle des plinthes : 10 à 25 € HT / mètre linéaire
    • + TVA : 10 % du montant total HT

    Prestations
    Prix au m²

    Prix total


    Dépose de l'ancien carrelage

    20 €

    160 €


    Ragréage du sol (8 m²)

    25 €

    200 €

    Pose de carreaux de ciment au sol (8 m²)


    75 € le m² pour les fournitures 

    25 € le m² pour la pose

    1 875 €

    Pose de carrelage métro sur les murs (30 m²)


    25 € le m² de fournitures

    25 € le m² pour la pose

    625 €
    Total HT
     

    2 860 €

    TVA

    10 %


    286 €

    Total TTC
     

    3 146 €


    Pour bénéficier d'une garantie en cas de malfaçons ou de défauts, faites appel à un professionnel !


    😉 Le Conseil Habitatpresto : assurez vos arrières !

    Vous pouvez parfaitement faire appel à un ami, toutefois, en cas de problème, vous ne serez pas couvert par l'assurance, et refaire un carrelage peut coûter cher avec une pose scellée ou collée ! Enfin, n'oubliez pas que vous pouvez aussi changer de sol sans tout casser, avec notamment la pose d'un carrelage clipsable !


    Références : 

    Carrelage et Faïence Part Revêtement Revêtement sol
    Adrien Maridet

    Adrien Maridet

    Rédacteur web Habitatpresto

    Adrien, rédacteur web pour Habitatpresto. Fort de mon expérience de journaliste (un métier “passion” que j’ai eu la chance d’exercer pendant six ans), j’aime rechercher, recueillir, recouper et vulgariser l’information sur des sujets divers et variés. J’espère vous aider à travers mes conseils ou bons plans à trouver des réponses à vos questionnements autour de votre ou vos projets à venir.

    Comment poser du carrelage ? Notre tuto facile en 6 étapes

    Envi d'un nouveau revêtement ? Préparation, colle, découpe, joints, voici notre tuto facile en 6 étapes pour réussir la pose de votre nouveau carrelag...

    Lire la suite

    Quel sens de pose choisir pour votre carrelage au sol ?

    Pour agrandir une pièce ou pour un côté esthétique, le sens de pose de carrelage prend toute son importance ! Découvrez tous les types de pose de carr...

    Lire la suite

    Prix ragréage de sol au m² : fait soi-même ou par un pro

    Votre sol est abîmé, bosselé ou simplement en mauvais état ? Pour lui redonner un aspect lisse, faites un ragréage de sol ! Prix et types, on vous di...

    Lire la suite

    Carrelage imitation parquet : 8 bonnes raisons de l'adopter

    Vous adorez l'aspect chaleureux du parquet mais vous redoutez l'entretien qui va avec ? Alors adoptez le carrelage imitation bois ! On vous donne les...

    Lire la suite

    Comment faire un ragréage sur un ancien carrelage ?

    Votre ancien carrelage se dégrade à vue d’œil et devient irrégulier. Vous pouvez faire un ragréage de sol pour poser un nouveau revêtement. Voici les...

    Lire la suite

    Qu'est-ce qu'un carrelage rectifié & quels sont ses avantages ?

    Vous recherchez un revêtement luxueux, chic et raffiné ? Le carrelage rectifié est fait pour vous ! Découvrez ses particularités, ses avantages et son...

    Lire la suite
     

    Confidentialité