Réforme de l’apprentissage : les ambitions de l’Etat pour 2020

Par Philippine Jegousse, publié le 19/03/2019


Le nombre d’apprentis en France évolue peu malgré la demande des entreprises, et en particulier celles du bâtiment. C’est pour améliorer l’attractivité de cette filière que le gouvernement met sur les rails une réforme de l’apprentissage. Les premières mesures ne verront toutefois pas le jour avant le 1er janvier 2020. Quelles sont les actions envisagées par l’Etat pour les apprentis ? Quelles conséquences pour les entreprises du bâtiment ?



L’apprentissage valorisé dès le collège

Lors des 19èmes rencontres sénatoriales de l’apprentissage, Jean-Michel Blanquer, le Ministre de l’Education nationale s'est félicité de l'augmentation de 40,5 % du nombre de premiers vœux en apprentissage à la fin du collège.

Comment expliquer cette hausse de jeunes qui souhaitent se tourner vers cette filière ?

Selon le ministre Jean-Michel Blanquer, ne plus instaurer de hiérarchie entre l’enseignement professionnel et l’enseignement général est un élément clé pour revaloriser l'apprentissage auprès des collégiens, de leurs parents et auprès des enseignants.

Ainsi, il indique avoir fait le nécessaire pour rassurer les principaux des collègues et leur expliquer que, quelque soit le nombre d’élèves qui partiraient en apprentissage, cela n’aurait aucune incidence sur la réputation de leur établissement.

Côté professionnels du BTP, redorer le blason de l’apprentissage auprès des jeunes, fait partie des revendications exprimées lors du Grand Débat National.

De nouveaux chantiers vous attendent, inscrivez-vous vite


Une loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel

Par ailleurs, la Loi Avenir du 5 septembre 2018 pour “la liberté de choisir son avenir professionnel” contribue à limiter les obstacles qui freinent le recours à l’apprentissage.

Du côté des jeunes, le statut d’apprenti devient plus attractif avec une meilleure rémunération et des avantages comparables au statut étudiant.

Du côté des entreprises du BTP, le financement d’un apprenti devient plus simple avec notamment des aides à l’embauche priorisées pour les TPE et PME.

👉  Découvrez le détail des réformes sur le site du gouvernement


Le Conseil du Pro : N’ayez pas peur de recruter !

Les artisans du bâtiment ne comptent pas toujours leurs heures. 

Apprendre à déléguer est essentiel pour assurer la transmission de vos savoir-faire

En formant un apprenti qui a de fortes chances de continuer à travailler pour vous, vous préparez l’avenir de votre entreprise et assurez sa continuité. 

💡 Vous aimerez aussi lire  : 3 étapes pour recruter rapidement dans le BTP


Inscrivez-vous et découvrez les nouveaux chantiers disponibles


Références :

  1. Etude 2017 de la DARES sur l’apprentissage en France.
  2. "Nous n'opposerons plus jamais l'enseignement professionnel et l'apprentissage", Batiactu, 15 mars 2019

Dans la même rubrique

Derniers articles publiés