Comment poser du parquet flottant soi-même ? 7 étapes simples

Le parquet flottant est un revêtement de sol chaleureux, rapide à poser et peu cher. Il multiplie donc les qualités qui pourraient vous séduire. Mais attention à bien suivre les différentes étapes de pose pour que votre sol dure longtemps, ne grince pas et ne gondole pas. Dans cet article, nous décryptons pour vous les étapes de pose, les conseils de préparation et les erreurs à éviter. Bonne lecture !


Seul le recours à un artisan vous permet de bénéficier de la garantie décennale


Sommaire :

La préparation avant la pose

Avant de passer à la pose, il faut s’assurer que votre sol est sain et plan. Pour cela, il suffit de vérifier la planéité du sol avec une règle de maçon Il faut également calculer la quantité de lames nécessaires, préparer les outils et réaliser les découpes. 

Les outils nécessaires

Pour poser votre parquet vous-même, il vous faudra :

  • Une paire de gants et des lunettes de protection
  • Une règle de maçon
  • Un couteau de peintre
  • De quoi enlever la poussière
  • Un pare-vapeur
  • Une sous-couche et un ruban adhésif spécial sous-couche
  • Une équerre
  • Un crayon
  • Un mètre
  • Une scie sauteuse
  • Une perceuse avec une mèche plate
  • Une cale et un marteau
  • Un tire-lame
  • Un cutter

Comment calculer la quantité de lames de parquet nécessaire ?

Pour calculer la quantité de lames nécessaires, il suffit de 3 étapes. N’oubliez pas de prévoir au moins 10 % de parquet en plus, pour assurer les pertes et les découpes !

Commencez par déterminer la surface de parquet nécessaire : la surface d’une pièce est égale à sa longueur multipliée par sa largeur en mètres, ce qui vous donne un résultat en m². 

Ensuite, prenez connaissance de la surface des lames de parquet choisies : soit elle est indiquée sur le paquet, soit il faut la calculer. Dans ce cas, il suffit de multiplier la longueur par la largeur de la lame en mètres pour connaître sa surface en m². 

Enfin, pour calculer le nombre de lames nécessaires, divisez la surface de la pièce par la surface d’une lame, afin d’obtenir le nombre précis de lames nécessaires.

Comment réaliser les découpes ?

Pour couper à la bonne dimension, retournez la planche à découper à l’envers, placez-la contre la languette contre le mur afin de respecter le joint de dilatation. Utilisez une équerre et un crayon pour marquer le tracé de coupe. Coupez avec une scie sauteuse afin de pouvoir ensuite clipser la lame découpée avec la lame précédente. 

Pour la dernière rangée, il vous faudra certainement découper dans le sens de la longueur. Le procédé reste le même.

Pour percer autour d’un tuyau, n’oubliez pas de prendre des mesures plus larges pour prendre en compte le joint de dilatation. Une fois le tracé de coupe marqué, utilisez une mèche plate pour percer le rond. 


Vous n'avez pas envie de consacrer vos weekends au bricolage ? 


Les 7 étapes pour poser du parquet flottant 

Voici les différentes étapes pour installer un parquet flottant soi-même. La pose est assez simple, à condition de ne pas se tromper dans les mesures !

1. Nettoyer le sol

 Dépoussiérez à fond le sol. S’il y a des traces ou des tâches sur le sol que vous allez recouvrir avec le parquetgrattez avec un couteau de peintre.

2. Stocker le parquet

Une fois le sol propre, stockez les lames dans la pièce 48h avant sa pose, bien à plat, dans leur paquet. Stocker les dans en endroit sans humidité pour éviter au futur parquet de gondoler.

3. Poser le pare-vapeur et la sous-couche

Le pare-vapeur sert à protéger le parquet de l’humidité. Il se place avant la sous-couche. Il peut arriver que certains types de lames aient déjà une sous-couche intégrée, dans ce cas posez le pare-vapeur en dessous. Pour ce faire, dépliez-le et laissez dépasser 5 mm sur les bords. La sous-couche sert à isoler la pièce. Le pare-vapeur peut y être directement intégré. Dans ce cas ne posez que la sous-couche.

4. Poser les lames

Commencez par la première rangée. Les lames vont se clipser entre elles sur les petites largeurs, en appuyant fortement dessus. Vérifiez qu’il reste au moins 1/3 de la lame à combler en bout de rangée. Si ce n’est pas le cas, il faudra découper la planche.


5. Fixer des joints de dilatation

N’oubliez pas de fixer des cales à intervalles régulières entre les lames et le mur pour permettre plus tard au bois de respirer et bouger en fonction des variations de l’air ambiant

6. Fixer les rangées suivantes

Commencez la rangée suivante avec la chute obtenue après la pose du premier rang. Emboîtez la languette de la lame dans la rainure de la rangée précédente, faites coulisser jusqu’à rencontrer l’autre lame et appuyez fortement pour clipser

Terminez avec la cale et le marteau pour emboîter la rangée dans la précédente. Continuez ainsi jusqu’à ce que tout le parquet soit poséPour la dernière rangée, utilisez un tire-lame pour assurer un bon emboîtage. 

7. Finaliser la pose

Une fois toutes les lames posées, retirez les cales de dilatationCoupez le pare-vapeur qui déborde avec un cutter. 


Pour éviter les malfaçons, faites appel à un professionnel pour la pose de votre parquet


Finitions et entretien 

Une fois votre parquet posé, il faut passer aux finitions, avant de pouvoir aménager votre pièce. On vous donne également quelques conseils d’entretien, pour profiter d’un beau parquet le plus longtemps possible, et éviter au maximum qu’il ne gonfle ou ne grince

Les finitions 

Une fois que les dernières lames ont été posées, les cales retirées et le surplus du pare-vapeur découpé, il ne reste plus qu’à faire les finitions. Pour cela, il suffit de poser les plinthes et les barres de seuil de votre choix. Vous pouvez enfin le vernir pour prolonger son bon état. 

Entretien

Pour un parquet avec une belle longévité, il convient de l’entretenir. Commencez par le dépoussiérer et le laver à l’aide d’une serpillière en microfibres bien essorée et du savon de Marseille ou du savon noir (pas de produit abrasif qui agresserait votre parquet). Après le lavage, séchez votre plancher à l’aide un chiffon sec et propre.

Pour faire disparaître d’éventuelles rayures et le faire briller, vous pouvez appliquer de la cire d’abeille, un raviveur ou du polish2 fois par an, environ tous les 6 mois. 

6 erreurs à éviter lorsque vous posez du parquet flottant

1. Posez les lames dans le bon sens

Il faut toujours orienter les lames de parquet selon les sources de lumière naturelle. Elles ne doivent pas être parallèles aux fenêtres.

2. N’ayez pas peur d’en prendre trop

Prenez toujours 10% de parquet de plus que ce que vous aviez compté. Ainsi vous pourrait mieux anticiper tous les problèmes de pose ou les petits dégâts.

3. Ne posez pas du parquet flottant dans une cuisine ou une entrée

En effet, le parquet flottant résiste moins bien aux tâches chaudes, huileuses ainsi qu’à la chute d’objets ou bien encore aux talons de chaussures ou gravillons.

4. Posez le parquet flottant sur un sol sain

Si votre sol a des ondulations il faut mieux demander à un maçon de faire une mise à niveau (ragréage) car le parquet flottant manque de souplesse du fait de sa triple épaisseur. De plus, si vous avez une canalisation gênante, n’hésitez pas à faire appel à un plombier ou bien à un électricien, si vous devez rajouter une prise avant que le parquet ne soit posé.
Votre sol doit aussi être sain et non humide, sinon, le parquet risquerait de ne pas coller et de s’abimer avec le temps. 

5. Choisissez la sous-couche adaptée

La sous-couche permet de protéger votre parquet de l’humidité, mais aussi de l’isoler d’un point de vue thermique et phonique. Optez donc pour 2 sous-couches aux propriétés différentes ou une sous-couche 2 en 1.

6. Chauffage au sol : choisissez le parquet flottant adapté

Tous les parquets flottants ne sont pas compatibles avec un chauffage au sol. Il ne doit être ni trop épais, ni trop large. Pour être sûr de ne pas vous tromper en le choisissant, faites dans ce cas, appel à un professionnel de la pose de parquet.


😉 Le Conseil Habitatpresto : poser votre parquet par-dessus votre sol existant

Saviez-vous que vous pouvez changer de sol sans forcément tout casser ? En fonction du type et de l'état de votre sol actuel, vous pouvez poser par dessus un parquet flottant. On vous en dit plus dans cet article : comment changer de sol sans tout casser.

Part Revêtement Revêtement sol
La Rédaction Habitatpresto

La Rédaction Habitatpresto

Equipe de rédaction

La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

Prix pose carrelage : tarifs au m² & exemple de devis carreleur

Découvrez le prix de pose de carrelage au m² pour votre intérieur afin de bien préparer votre budget : type de carrelage, chape, fournitures, pose...

Lire la suite

Prix ragréage de sol au m² : fait soi-même ou par un pro

Votre sol est abîmé, bosselé ou simplement en mauvais état ? Pour lui redonner un aspect lisse, faites un ragréage de sol ! Prix et types, on vous di...

Lire la suite

Comment mettre un sol à niveau ? 4 techniques simples & efficaces

Découvrez à travers cet article, 4 astuces pour mettre votre sol à niveau à l'occasion d'un changement de revêtement !

Lire la suite

Parquet qui gonfle : causes & solutions pour le réparer

Horreur, votre parquet est tout gondolé et se soulève comme un chapiteau ! Pourquoi votre parquet gonfle et que faire pour le réparer ? On vous dit to...

Lire la suite

Sol en résine : prix au m² et conseils pour tout savoir

Vous souhaitez changer d'ambiance à la maison ? Optez pour un sol en résine ! Personnalisable et résistant, son prix moyen s'élève entre 40 et 450 €...

Lire la suite

Béton ciré : 10 sublimes idées de la cuisine à la salle de bains

Le béton ciré est un revêtement original, qui peut donner du cachet à votre maison ! Découvrez 10 inspirations pour ne pas faire de faute de goût !

Lire la suite
 

Confidentialité