Comment mettre un sol à niveau ? 4 techniques simples & efficaces

Dans cet article :

    Ah, les joies des maisons anciennes, où des murs au plafond, rien n'est droit ! Si vous souhaitez changer de revêtement de sol en installant par exemple un beau parquet flottant, vous allez devoir passer par la case remise à niveau du sol existant. Impossible de poser un nouveau revêtement sur un sol en mauvais état ou pas droit. Pas de panique, voici 4 astuces qui vous permettront de remettre à niveau votre sol !

    4 techniques pour rattraper la différence de niveau d'un sol

    Changer de sol sans tout casser c’est possible ! Dîtes au revoir aux fissures, creux et vilaines bosses de votre vieux carrelage ou de votre ancien plancher, et remettez votre sol à niveau en un rien de temps. L’occasion de repartir sur une bonne base avant la pose du nouveau revêtement. Vous évitez ainsi de passer par la case démolition de l’ancien carrelage et arrachage du vieux plancher. Ragréage, plaques de Fermacell ou d'OSB, la technique à utiliser pour rattraper le niveau d'un sol dépendra de l'état de l'état de votre ancien revêtement.


    Vous souhaitez mettre votre sol à niveau ? Confiez les travaux à un professionnel et bénéficiez de la garantie décennale !


    1. Le ragréage : le procédé le plus courant 

    Le ragréage est facile à mettre en œuvre, mais nécessitera tout de même un minimum de compétences et de connaissances en travaux d’intérieur.

    ragréage sol


    Seul un professionnel peut vous garantir une chape béton qui tient dans le temps !


    Comment savoir si un ragréage est nécessaire ?

    Si le dénivellement est supérieur à 7 mm ou si la chape est parsemée de très nombreux trous, le ragréage sera indispensable ! Il existe deux techniques de ragréage pour votre sol d’intérieur :


    Type de ragréage

    État du sol

    Ragréage 
    auto-lissant

    Idéal pour les sols aux petites irrégularités : vieille chape, carrelage ou parquet abîmé.
    Ce procédé se fait de manière classique avec du béton en utilisant un primaire d’accrochage ou d’adhérence.

    Ragréage fibré


    Pour les sols dont les irrégularités sont plus importantes ou pouvant avoir été déformés comme les parquets flottants.
    Permet de rattraper les irrégularités importantes et des différences de niveau allant jusqu’à 3 cm.


    📌
    Vous aimerez aussi cet article :

    Prix d'un ragréage de sol au m² : tout savoir


    Comment faire un ragréage ? 9 étapes à suivre

    Pour poser le nouveau revêtement de votre sol, il est important que le ragréage soit parfaitement réalisé.

    1. Appliquez de l’adhésif de masquage aux pieds des murs périphériques ;
    2. Utiliser une règle de maçon surmontée du niveau à bulle pour repérer les irrégularités ;
    3. Commencez par nettoyer le sol et humidifier les fissures, ce qui facilitera l’accrochage du mortier de réparation ;
    4. Appliquez le primaire si nécessaire avec une brosse à encoller ou un rouleau méché ;
    5. Préparez le mortier de ragréage dans un seau ;
    6. Verser lentement le mélange sur le sol en commençant par le bout de la pièce le plus éloigné de la porte ;
    7. Étalez rapidement avec une lisseuse en effectuant des mouvements de balayage à l'aide du plat de l’outil ;
      Déposez le mortier le long des fissures les plus importantes et pressez avec la truelle pour bien le faire pénétrer. Pour les plus légères, l’enduit de rebouchage suffira ;
    8. Laissez sécher le sol le temps nécessaire ;
    9. Le sol est prêt à recevoir n’importe quel type de revêtement.

    Pour éviter toute malfaçon, confiez la mise à niveau de votre sol à un professionnel !


    2. Les plaques de Fermacell

    La chape sèche est une solution rapide et peu coûteuse. Cette technique est idéale pour mettre à niveau un sol sur un ancien plancher puisque comme son nom l’indique, la chape sèche évitera la prise d’humidité de votre ancien revêtement. Cette technique est bien adaptée si votre revêtement de sol est irrégulier.

    Pour mettre le sol de votre pièce à niveau, utilisez des plaques de sol en Fermacell sur une couche de billes expansées ou de granulés végétaux (fabriqués à partir de fines particules de chanvre et de lin). Posez par-dessus le lit de billes et visez, entre-elles, les plaques de Fermacell de 20 mm. L’installation est rapide et vous vous retrouvez ainsi avec une chape sèche prête à accueillir n’importe quel revêtement !

    💡
    Astuce :
    Vous pouvez niveler les granules/billes avec un rail de Placo. Si vous utilisez cette technique sur un ancien revêtement parquet, posez un géotextile entre le parquet et les billes afin d’éviter qu’elles ne passent à travers les lames du plancher.


    3. Les plaques en OSB ou agglomérées

    Le procédé est similaire aux plaques de Fermacell. Utilisez des plaques en OSB spéciales pour le sol avec des rainures en languettes ou des plaques agglomérées. Pour ces deux techniques, utilisez un laser pour la pièce et un tasseau de bois en guise de repère marqué d’un trait pour évaluer le bon niveau de sol avec les granules/billes.


    4. La sous-couche isofeutre : pour de petits écarts de niveau 

    La sous-couche isofeutre peut être utilisée pour tous les types de revêtements de sol. Elle procure une grande isolation phonique et thermique et évite les ragréages en égalisant jusqu'à 2 mm. Elle contribue ainsi parfaitement à la préparation des sols et permet la pose immédiate d’un revêtement.

    📌
    Cet article peut aussi vous intéresser :
    Tendances sol 2022 : 8 revêtements que vous allez adorer

    isofeutre

    Pose d'une sous-couche isofeutre avant la pose d'un nouveau parquet
     

    😉 Le Conseil Habitatpresto : vérifiez l'étanchéité de votre sol !

    Un sol bosselé ou gondolé peut être dû à un problème d'humidité ou à un précédent dégâts des eaux qui a été mal traité. Profitez de la mise à niveau de votre sol pour en vérifier le bon état et notamment l'absence d'infiltrations d'eaux ou de champignons. Consultez notre dossier dédié : Humidité, comment identifier la cause pour bien la traiter.


    Part Revêtement Revêtement sol
    La Rédaction Habitatpresto

    La Rédaction Habitatpresto

    Equipe de rédaction

    La rédaction d’Habitatpresto regroupe des passionnés de travaux, de DIY et de décoration.

    Prix de la pose du parquet : les coûts à prévoir

    Le prix moyen au m2 d'un sol en parquet est compris entre 9 et 170 euros / m2. Cela varie avant tout selon le type de parquet choisi.

    Lire la suite

    Sol en béton ciré : les prix au m² et le coût de la pose

    Le prix d'un sol en béton ciré oscille en moyenne entre 60 et 180 € le m². Cela varie avant tout en fonction du type de béton choisi.

    Lire la suite

    7 astuces pour illuminer une pièce sombre

    Vous en avez assez de vivre dans des pièces trop sombres ? Rassurez-vous, nous avons 7 astuces à vous proposer pour faire entrer la lumière chez vous...

    Lire la suite

    Moquette de pierre : prix au m² et coût de la pose

    Le prix de la moquette de pierre est compris entre 38 et 82 € le m², pose incluse. Quels éléments font varier son prix ? On vous dit tout !

    Lire la suite

    Comment changer de sol sans tout casser ? 7 solutions possibles

    Votre sol est démodé et vous voulez en changer ? Découvrez nos conseils pour la rénovation de votre carrelage ou parquet sans tout casser !

    Lire la suite

    Sol époxy 3D : 5 inspirations tendance à couper le souffle

    Envie d’un nouveau sol très résistant et qui sort de l’ordinaire ? Le sol en résine époxy 3D vous offrira une déco à couper le souffle !

    Lire la suite
     

    Confidentialité