Tableau électrique : mise aux normes NF C 15-100 + coûts

Mis à jour le 05/07/2024
Dans cet article :

    Saviez-vous que près d'un quart des incendies domestiques sont causés par des installations électriques défectueuses ? Mettre aux normes votre tableau électrique selon la norme NF C 15-100 n'est pas seulement une question de conformité légale, c'est avant tout une garantie de sécurité pour votre foyer. Dans cet article, nous vous guidons à travers les étapes essentielles, les coûts associés, et les raisons incontournables pour lesquelles une mise aux normes est indispensable.

    Pourquoi et comment mettre aux normes un tableau électrique ?

    Les 5 bonnes raisons de mettre en conformité son installation électrique

    1. Sécurité des habitants : Une installation aux normes réduit considérablement les risques d'incendie et d'électrocution.
    2. Prévention des pannes : Des équipements conformes et bien installés diminuent les pannes et les coupures de courant.
    3. Efficacité énergétique : Une installation moderne et aux normes permet une meilleure gestion de la consommation électrique, réduisant ainsi les factures.
    4. Valorisation de l'habitat : En cas de vente ou de location, un tableau électrique aux normes est un argument de poids pour les acheteurs ou locataires potentiels.
    5. Conformité légale : Respecter les normes en vigueur est une obligation légale qui vous protège en cas de sinistre ou de contrôle.
    Ne laissez pas les défauts électriques mettre votre maison en danger. Pour une installation conforme et sécurisée, faites appel à un professionnel dès maintenant.

    Est-il obligatoire de mettre l'électricité aux normes ?

    La mise aux normes de l'électricité est obligatoire dans plusieurs cas :

    📌
    Cet article peut aussi vous intéresser :
    Électricité : les bases à connaître à la maison

    Est-il obligatoire de changer son tableau électrique ?

    Changer le tableau électrique n'est pas toujours obligatoire, mais peut devenir nécessaire si :

    • Le tableau actuel est vétuste ou endommagé.
    • Il ne permet pas l'installation de protections différentielles ou disjoncteurs modernes.
    • L'installation électrique a été modifiée de manière significative. Un électricien professionnel évaluera la nécessité de changer le tableau en fonction de l'état et de la conformité de l'existant.

    Vaut-il mieux changer de tableau électrique ou le mettre aux normes ?

    La décision de changer ou de mettre aux normes un tableau électrique dépend de plusieurs facteurs :

    • État du tableau : Si le tableau est en bon état mais non conforme, une mise aux normes peut suffire.
    • Ancienneté : Pour les installations très anciennes, un remplacement complet est souvent recommandé.
    • Coût : Parfois, le coût de mise aux normes d’un vieux tableau peut être proche de celui d’un remplacement complet. Dans ce cas, opter pour un nouveau tableau peut être plus judicieux à long terme.

    Les étapes de la mise aux normes du tableau électrique

    Mettre aux normes votre tableau électrique est une tâche essentielle pour garantir la sécurité de votre domicile. Voici les étapes clés, réalisées par un électricien professionnel, pour assurer une mise aux normes conforme et sécurisée.

    1. Diagnostic initial

    Tout commence par un diagnostic complet réalisé par un électricien professionnel. Celui-ci va examiner l’état de votre tableau électrique, évaluer l’usure des composants et identifier les risques potentiels. Ce diagnostic permet de déterminer les travaux nécessaires pour se conformer à la norme NF C 15-100.

    2. Choix du matériel conforme

    Ensuite, l’électricien sélectionne les équipements appropriés et conformes aux normes en vigueur. Cela inclut des disjoncteurs, des interrupteurs différentiels, et d'autres composants du tableau électrique. Le professionnel s'assure de choisir des produits certifiés et de qualité, garantissant ainsi la sécurité et la durabilité de votre installation.

    3. Préparation du chantier

    Avant de commencer les travaux, l'électricien prépare le chantier. Il déconnecte l'alimentation électrique et sécurise la zone de travail pour éviter tout accident. 

    4. Installation et remplacement des composants

    L'électricien procède ensuite à l’installation et au remplacement des composants du tableau électrique. Cette étape comprend :

    • La dépose de l'ancien matériel non conforme.
    • L’installation des nouveaux disjoncteurs et interrupteurs différentiels.
    • La mise à la terre du tableau
    • Le raccordement des câbles en respectant les sections et les protections nécessaires.

    5. Contrôle final et vérifications

    Après l'installation, un contrôle final est effectué par l’électricien. Il vérifie chaque composant, réalise des tests de sécurité et s’assure que l’ensemble du système fonctionne correctement et est conforme à la norme NF C 15-100. Ce contrôle final garantit que votre installation électrique est sécurisée et prête à être utilisée en toute sérénité.

    👉
    À noter :
    Pour les grosses rénovations électriques, vous devez obligatoirement obtenir une attestation du Consuel, sans quoi votre fournisseur d'énergie ne remettra pas votre logement sous tension.

    Simplifiez la mise aux normes de votre tableau électrique avec l'aide d'un expert. Trouvez rapidement un électricien qualifié.

    Le coût de la mise aux normes d'un tableau électrique

    La mise en conformité d'un tableau électrique à la norme NCF 15-100 coûte en moyenne entre 300 et 1 200 € selon le nombre de circuits à modifier et leur complexité.

    Prix des matériaux et des équipements

    Les coûts des matériaux et des équipements peuvent varier en fonction de la qualité et des marques choisies. Voici quelques exemples de prix moyens :

    • Disjoncteurs : Entre 10 et 50 € par unité, selon la capacité et la marque.
    • Interrupteurs différentiels : Environ 50 à 150 € par unité.
    • Tableau électrique : Entre 50 et 200 €, selon le nombre de modules et les fonctionnalités.
    • Câblage et accessoires : Environ 100 à 300 € pour une installation moyenne.

    Tarif de la main d'œuvre

    Le coût de la main d'œuvre dépend principalement de la complexité des travaux et de la région. En général, le tarif horaire d'un électricien varie entre 30 et 50 €. Pour une mise aux normes complète, le coût total de la main d'œuvre peut se situer entre 200 et 700 €, en fonction de la durée des travaux et des interventions nécessaires.

    Éléments influençant le coût

    • État actuel de l'installation : Si votre tableau électrique est ancien ou en mauvais état, le coût de la mise aux normes sera plus élevé en raison des réparations et des remplacements nécessaires.
    • Taille de l'installation : Plus votre installation électrique est grande, plus le nombre de composants à remplacer ou à ajouter sera important, augmentant ainsi le coût global.
    • Matériel utilisé : Le choix des matériaux et des équipements impacte fortement le coût. Opter pour des produits de qualité et certifiés peut être plus cher, mais cela garantit une meilleure durabilité et sécurité.
    Le coût d'une mise aux normes d'un tableau électrique dépend de plusieurs facteurs. Il est donc important de comparez des devis et choisissez celui qui convient le mieux à vos besoins et votre budget !

    Aides et subventions possibles

    • La TVA réduite à 10 % : Pour les travaux de rénovation et de mise aux normes de l'installation électrique dans les logements de plus de deux ans, vous pouvez bénéficier d'une TVA réduite à 10 %. Cette réduction s'applique sur la main-d'œuvre et les matériaux fournis par l'entreprise réalisant les travaux. Elle permet de diminuer significativement le coût total des interventions nécessaires pour mettre votre tableau électrique aux normes.
    • Ma Prime Logement Décent : C'est une aide financière destinée à encourager les propriétaires à rénover leurs logements pour garantir des conditions de sécurité et de confort optimales. Cette prime est particulièrement utile pour financer les travaux de mise aux normes électriques, assurant ainsi la conformité de votre installation avec les normes. Pour les foyers aux revenus modestes et très modestes, l'aide peut financer 60 à 80 % du montant des travaux.

    Étude de cas et devis réels : mise aux normes NF C 15‑100 d'un tableau électrique de maison

    Contexte de la situation

    Les propriétaires d'une maison de 120 m² construite dans les années 1980 souhaitent vendre leur bien. Avant de procéder à la vente, ils doivent réaliser un diagnostic électrique et chiffrer les travaux de mise en conformité. Le diagnostic révèle plusieurs points de non-conformité, incitant les propriétaires à engager un électricien pour effectuer les travaux nécessaires et mettre l'installation aux normes NF C 15-100 pour la sécurité des futurs occupants.

    Points de non-conformité identifiés

    • Absence de protections différentielles : Le tableau électrique ne comportait pas d'interrupteurs différentiels, essentiels pour la protection contre les fuites de courant.
    • Câblage obsolète : Les câbles de certaines sections étaient usés et non conformes aux standards actuels, posant des risques de surchauffe et d'incendie.
    • Disjoncteurs inappropriés : Les disjoncteurs présents n'étaient pas adaptés à la puissance des appareils actuels, augmentant le risque de surcharge.

    Actions réalisées par l'électricien

    • Installation de protections différentielles : L'électricien a installé des interrupteurs différentiels de 30 mA pour chaque groupe de circuits afin de garantir une protection efficace contre les fuites de courant.
    • Remplacement du câblage : Les sections de câblage obsolètes ont été remplacées par des câbles conformes aux normes actuelles, notamment des câbles de 2,5 mm² pour les prises et de 1,5 mm² pour l'éclairage.
    • Mise à niveau des disjoncteurs : Les anciens disjoncteurs ont été remplacés par des modèles modernes et adaptés à la puissance des différents circuits de la maison.

    Devis complet pour la mise aux normes

    Voici le détail des coûts associés à l'intervention de l'électricien :

    Description
    Quantité
    Prix unitaire (HT)
    Total (HT)
    Diagnostic complet de l'installation
    1
    100 €
    100 €
    Interrupteurs différentiels 30 mA
    3
    80 €
    240 €
    Disjoncteurs
    10
    20 €
    200 €
    Tableau électrique (16 modules)
    1
    150 €
    150 €
    Remplacement de câblage (2,5 mm² et 1,5 mm²)
    1 forfait
    300 €
    300 €
    Main d'œuvre (6 heures à 40 €/heure)
    8
    40 €
    320 €
    Total HT


    1 310 €
    TVA (10%)


    131 €
    Total TTC


    1 529 €


    Obtenez vos propres devis pour la mise aux normes de votre tableau électrique grâce à notre réseau d'électricien répartit partout en France !

    Les éléments clés de la norme NF C 15-100 pour le tableau électrique

    Structure et composition du tableau électrique

    Le tableau électrique est le cœur de votre installation. La norme NF C 15-100 exige qu'il soit bien organisé et inclue :

    • Des disjoncteurs pour chaque circuit.
    • Des interrupteurs différentiels pour détecter les fuites de courant.
    • Une répartition claire des circuits pour une gestion et une maintenance faciles.

    Sections de câblage et disjoncteurs

    La norme précise les types de câbles à utiliser selon qu'il s'agit de prises de courant ou de l'éclairage. L'électricien choisit les disjoncteurs adaptés pour chaque type de câble afin de protéger contre les surcharges et les courts-circuits.

    Les protections différentielles et magnéto-thermiques

    Pour prévenir les électrocutions, la norme NF C 15-100 demande :

    • Des interrupteurs différentiels pour détecter les fuites de courant et couper l'alimentation pour éviter les électrocutions.
    • Des protections magnéto-thermiques qui protègent les circuits contre les surcharges et les courts-circuits, évitant ainsi les risques d'incendie.

    Zones et volumes de protection dans l'habitat

    La norme NF C 15-100 définit des zones de protection pour les équipements électriques dans les pièces d'eau, comme les salles de bain, pour assurer une sécurité maximale. Ces zones servent à :

    • Éviter les risques d’électrocution : En définissant des zones où les appareils électriques doivent être limités ou protégés, la norme réduit le risque de contact entre l'eau et l'électricité.
    • Choisir le bon équipement : Selon la zone, seuls certains types d'appareils peuvent être installés, par exemple, des appareils basse tension dans les zones proches de l'eau.
    • Assurer une installation sécurisée : En respectant ces zones, l'électricien garantit que les équipements sont installés de manière à minimiser les risques liés à l'humidité et aux projections d'eau.

    Le Conseil du Pro : effectuez régulièrement des vérifications visuelles

    Roger, 54 ans, artisan électricien dans le Gard (30) :

    Prenez l'habitude de jeter un œil à votre tableau électrique au moins une fois par an. Recherchez des signes de détérioration, comme des câbles effilochés, des traces de brûlure ou une accumulation de poussière. Si vous remarquez quelque chose d'inhabituel, faites appel à un électricien professionnel pour un contrôle approfondi. Ces inspections régulières vous permettent de détecter rapidement des problèmes potentiels et de maintenir votre installation en bon état de fonctionnement, assurant ainsi la sécurité continue de votre domicile. Un geste simple qui peut prévenir des incidents coûteux et dangereux !

    Habitatpresto worker
    Le Conseil Habitatpresto :
    Gardez une documentation complète !
    Après la mise aux normes de votre tableau électrique, demandez à votre électricien de vous fournir tous les schémas, plans et certificats de conformité. Conservez ces documents dans un endroit sûr et accessible. Cette documentation sera extrêmement utile en cas de vente de votre maison, pour de futurs travaux ou pour tout diagnostic nécessaire à l'avenir. En ayant ces informations à portée de main, vous facilitez les interventions ultérieures et assurez la traçabilité de toutes les modifications apportées à votre installation.

    Lexique

    • Calibre: Intensité maximale que peut supporter un appareil de coupure-circuit de protection. Exprimé en ampères (A).
    • Circuit électrique: Ensemble des éléments qui permettent de faire circuler le courant électrique, depuis la source jusqu'aux appareils électriques.
    • Conducteur: Fil électrique permettant de transporter le courant électrique.
    • Conducteur de protection: Conducteur jaune-vert reliant les masses des appareils électriques à la terre pour éviter les risques d'électrisation (section conforme à NF C 15-100).
      Consuel: Organisme indépendant français qui contrôle la conformité des installations électriques (attestation de conformité obligatoire).
    • Courant de défaut: Courant électrique qui ne circule pas par le circuit prévu.
    • Courant différentiel résiduel (IDR): Différence entre les courants d'entrée et de sortie d'un circuit électrique. En cas de défaut d'isolation, l'IDR déclenche l'appareil de coupure-circuit de protection.
      Coupure d'urgence: Dispositif obligatoire dans les logements depuis 2008 permettant de couper l'alimentation électrique en cas de danger (interrupteur unipolaire à percussion conforme à NF C 61-347).
    • Disjoncteur: Appareil de coupure-circuit de protection qui se déclenche en cas de surcharge ou de court-circuit et qui peut être réenclenché manuellement.
    • Fusible: Appareil de coupure-circuit de protection qui fond en cas de surcharge ou de court-circuit et qui doit être remplacé après chaque déclenchement.
    • Indice de protection (IP): Chiffre qui caractérise le niveau de protection d'un appareil contre les intrusions de poussières et d'eau.
    • Lignage: Ensemble des conducteurs qui relient le tableau électrique aux différents circuits de l'installation électrique.
    • Mise à la terre: Raccordement d'une partie conductrice d'une installation électrique à la terre afin d'évacuer les courants de défaut.

    Références : 

    • Arrêté du 3 août 2016, réglementation des installations électriques des bâtiments d'habitation, legifrance.gouv.fr
    • On vous dit tout sur la norme NF C 15-100, legrand.fr/pro
    Electricité / Ventilation Part
    Sophie Douch

    Sophie Douch

    Rédactrice web

    Avec simplicité et pédagogie, j’ai à cœur de vous délivrer des informations claires et des conseils détaillés pour vous accompagner et vous aider dans tous vos projets de travaux et d’aménagement de votre habitat.

    Commentaires

    Besoin d'aide ?
    Jean-Pierre d'Habitatpresto
    Jean-Pierre
    Disponible
    Jean-Pierre d'Habitatpresto
    Jean-Pierre d'Habitatpresto
    Bonjour, avez-vous une question concernant un projet de travaux pour votre maison ? Comment puis-je vous assister ?