Laine de verre : choix et pose pour une isolation réussie

Laine de verre : choix et pose pour une isolation réussie

Aurélia Ribeiro -

Vous faites construire votre maison ou vous rénovez votre logement actuel ? Pour une bonne isolation, la laine de verre sera un véritable allié. Quels sont les avantages de la laine de verre ? Présente dans 75% des foyers français elle est légère, performante, offre un bon rapport qualité prix pour une isolation phonique et thermique des combles, des murs, des planchers et de la toiture. Fabrication, prix, caractéristiques, épaisseur, performances, pose et avantages, vous saurez tout sur cet isolant !

Sommaire :


##ui.summary##


Un professionnel saura identifier les besoins en isolation de votre logement !


Laine de verre : fabrication et application


La laine de verre est un isolant qui fait partie de la famille des laines minérales, avec la laine de roche.

C'est un matériau fabriqué à partir de fusion de verre recyclé (environ 85% : bouteilles et pare-brise de véhicules hors d’usage) et de sable de silice (environ 15%). Les fibres issues de la fusion sont collées les unes aux autres par un liant à base végétale.

La laine de verre est conditionnée en rouleaux ou en plaques pour l'isolation des murs, de la toiture et des combles aménagés, ou en vrac pour le soufflage ou l'épandage dans les combles perdus.


Prix de la laine de verre : à partir de 3 euros le m²


Le prix va dépendre du conditionnement de la laine de verre :

Formats

Prix moyen

Panneaux

Entre 3 € et 20 € /m²


Rouleaux

Entre 3 € et 17 € /m²

Flocons

Entre 3 € et 17 € /kg

 

Le tarif de pose par un professionnel est généralement compris entre 15 et 50 € le m2, en fonction de la technique de pose et de la nécessité d'enlever ou non l'ancien isolant. 


Faites réaliser vos travaux au meilleur prix !


Les 5 caractéristiques de la laine de verre


La laine de verre est un isolant très répandu (environ 75% des logements français), qui répond aux exigences requises pour une isolation thermique RT2012 :

1. Elle conduit la chaleur

Notée lambda (λ), la conductivité thermique est l'aptitude du matériau à conduire la chaleur. Plus la conductivité est faible (donc plus le lambda est petit), plus le matériau est isolant.

Elle s'exprime en W/m.K (Watt par mètre Kelvin, un Kelvin étant égal à une variation d'un degré Celsius). Le mètre est le rapport entre épaisseur et surface.

La laine de verre présente une conductivité thermique comprise en moyenne entre 0.030W/m.k. et 0.040W/m.k, ce qui la classe en bonne position en termes de performance par rapport aux autres isolants.

 

2. Elle possède une grande résistance thermique

La résistance thermique, notée R et exprimée en m2.K/W (mètre carré Kelvin par Watt), mesure la résistance qu'une épaisseur de l'isolant oppose au passage de la chaleur et du froid. Plus la résistance thermique est élevée, plus l'isolant est performant. 

La laine de verre présente une résistance thermique de  R = 2,50 m2 K/W à R = 3,30m2K/W pour 10 cm d'épaisseur d'isolant.


😉

Inutile d'essayer de comparer les R des différents isolants : la R est indiquée pour une épaisseur donnée. Ainsi pour obtenir la même performance d'isolation, 30 cm de brique équivaut à 1 cm de laine de verre.

3. Elle est incombustible

Vous vous demandez, est-ce que la laine de verre peut prendre feu ? La réponse est non !

La résistance au feu de la laine de verre est excellente. De plus en cas d'incendie, elle ne dégage ni fumées ni gaz toxiques. Votre habitation est ainsi bien protégée.

L'isolant non surfacé est classé A1 comme produit incombustible, tandis que la laine de verre présentant un côté recouvert de papier kraft, est classée F (produit non classé ou non testé).

 

4. Elle ne craint pas l'eau

La laine de verre est naturellement hydrophobe. Si elle est mouillée accidentellement (pluie, neige), l'isolant va sécher et reprendre son épaisseur d'origine et retrouver ainsi toutes ses performances.

 

5. Elle tient dans le temps

Pour mettre en oeuvre l'isolation thermique de vos combles, il vous faut utiliser des laines de verre à tenue mécanique certifiée, semi-rigides, certifiées par l'Acermi.

Pour les plafonds et planchers des combles perdus, vous pouvez toutefois employer des laines souples. 


😉

La laine de verre peut avoir tendance à se tasser au fil du temps, en particulier pour les isolants premiers prix. Privilégiez un isolant certifié Acermi, conçu pour être efficace tout au long de la durée de vie d'un bâtiment (environ 50 ans).


La pose d'un isolant n'est pas une mince affaire...

Pour une isolation performante, confiez la tache à un spécialiste !


Quelle épaisseur de laine de verre choisir ?


La RT2012 impose des seuils de résistance thermique minimum pour garantir le confort de l’habitation été comme hiver :

Construction neuve

  • Combles aménagés : 8 m2.K/W
  • Combles perdus : 10 m2.K/W
Rénovation
  • Combles aménagés : 6 m2.K/W
  • Combles perdus : 7 m2.K/W

 

Comment calculer l'épaisseur d'isolant qu'il vous faut ?

Il faut vous baser sur la conductivité thermique du matériau. Plus le lambda est faible, plus l'isolant est performant.

👉 

Voici un exemple :

La laine de verre que vous avez choisie présente une conductivité thermique de λ=0,035 m.K. Vous souhaitez mettre cet isolant dans les combles perdus pour rénover votre maison ? Le seuil minimum à respecter est 7 m2.K/W. 

Il suffit juste de multiplier 0,035 par 7 pour obtenir l'épaisseur de l'isolant : 0,245 m donc 24,5 cm.


Quelle laine de verre pour isoler un plafond ?

Pour isoler un plafond, une épaisseur de laine de verre en rouleaux de 120 cm est préconisée si une pièce à vivre est présente au-dessus. Elle garantit une bonne isolation thermique mais aussi acoustique. Si aucune pièce n'est située au-dessus, alors une épaisseur de 32 cm est indispensable pour limiter les déperditions de la chaleur par le toit.

 

Quelles sont ses performances par rapport aux autres isolants ?


Comparé aux isolants synthétiques comme le polystyrène et le polyuréthane, l'isolant est moins performant thermiquement mais présente un bien meilleur comportement au feu.

Quant aux isolants minces, ils sont à conseiller pour un complément d'isolant à la laine de verre. En effet, leurs performances ne sont pas assez élevées pour être utilisés comme isolant principal.


Quelle différence entre laine de verre et ouate de cellulose ?

La ouate de cellulose est un isolant biosourcé, le plus souvent utilisé pour les constructions basse consommation et les constructions en bois. Elle est plus chère, mais gère mieux les échanges de vapeur d'eau et possède un meilleur déphasage thermique que la laine de verre. Le déphasage thermique est le temps de restitution de la chaleur par un isolant. Ainsi, en période d'été, l'isolant va accumuler de la chaleur vers 11-12h et va la restituer vers 16h pour la laine de verre et vers 22h seulement pour la ouate de cellulose. Or, la nuit, la température baisse et vous pouvez faire des courants d'air, tandis qu'à 16h, les températures relevées sont au maximum.

Pour votre confort d'été, l'avantage va donc à la ouate de cellulose, qui va ralentir les transferts de chaleur entre l'extérieur et l'intérieur de votre logement.


Quel est le mieux entre laine de verre et laine de roche ?

Difficile de choisir entre la laine de verre et la laine de roche. Ces deux isolants sont les plus utilisés du marché puisque leurs performances sont très proches. Notez pourtant que la laine de roche offre un meilleur confort en été, mais qu'elle est aussi plus onéreuse que la laine de verre. Vos besoins pour isoler de la chaleur en été et votre budget devraient donc vous guider pour faire votre choix.


Un professionnel saura vous conseiller sur le type de laine et l'épaisseur choisir selon les besoins de votre logement !


Des avantages et des inconvénients


Comme tout autre isolant (laine de roche, ouate de cellulose, isolant mince, polystyrène...), la laine de verre comporte des avantages et des inconvénients. Découvrons-les ensemble :


Avantages

Inconvénients
Bonne isolation thermique et phonique

Peu écologique

Bon rapport qualité prix

Pose d'un pare-vapeur requise


Peut s'installer facilement grâce à ses variantes
(panneaux, rouleaux, flocons...)

Lorsque l'isolant est recouvert d'un papier kraft, sa résistance au feu est mauvaise.

La laine de verre n'attire pas les rongeurs, comme le polystyrène par exemple

 

Comment isoler avec de la laine de verre ? 6 conseils pour la pose


Les techniques de pose varient selon la destination de l'isolant (combles, murs, planchers, toit) et les performances visées. Les techniques les plus répandues sont : l'épandage, le sarking, le soufflage, l'isolation en simple couche ou double-couche, ...

Dans tous les cas, voici quelques conseils à respecter :

1. Se protéger avec un équipement adapté

Portez un masque et des gants de protection pour manipuler la laine de verre. Celle-ci n'est pas dangereuse pour la santé mais peut provoquer des irritations de la peau,


2. Bien préparer la pièce

Prenez le temps de bien préparer votre support : pose de suspentes et de rails.


3. Manipuler l'isolant avec précaution

Faites attention à ne pas abîmer le papier kraft au moment du déballage, ce qui affecterait les performances de l'isolant,


4. Soyez prévoyant

Pour une pose entre chevrons, prévoyez 2 à 3 cm de plus en largeur,


5. Munissez-vous du bon matériel pour la découpe

Pour découper facilement la laine de verre, utilisez un couteau à laine et placez une planche rigide sous l'isolant. Aidez-vous avec une règle de maçon et le quadrillage du papier kraft pour découper droit,


6. Posez correctement la seconde couche

Pour une meilleure isolation, vous pouvez être amené à poser une seconde couche d'isolant : dans ce cas, la 2nde couche doit être placé perpendiculairement à la 1ère.


😉 Le Conseil Habitatpresto : profitez des aides de l'Etat !


Pour vous aider à financer vos travaux d'isolation dans le cadre d'une rénovation, vous pouvez bénéficier des aides de l'Etat : crédit d'impôt de 30%, MaPrimeRénov', aides de l'ANAH, etc. Alors n'attendez plus pour connaître les financements auxquels vous avez le droit !


Seul un professionnel qualifié RGE peut vous permettre de profiter des aides aux travaux !


Références : 

  1. "La laine de verre, un isolant économique", Conseils Thermiques
  2. "Laine de verre : comment la choisir et la poser", L'Internaute, màj le 30 janvier 2019
Isolation Isolation phonique

27/01/2021

Prix isolation extérieure 2021 : les bons tarifs au m² & aides

Le prix d'une isolation par l'extérieur est compris entre 100 et 200 € le m2. Tous les prix de pose de bardage, panneaux sous enduits & les aides de l...

Lire la suite

21/01/2021

Passoires thermiques : interdites à la location dès 2023

C'est officiel, le plan du Gouvernement pour éradiquer les passoires thermiques du parc locatif prendra effet au 1er janvier 2023. Détails :

Lire la suite

21/01/2021

Pacte Energie Solidarité : suis-je éligible à l’isolation à 1 € ?

Vous voulez isoler vos combles perdus pour 1 € seulement ? Découvrez vite si vous êtes éligible au Pacte Energie Solidarité pour en profiter !

Lire la suite

20/01/2021

Aides travaux : tout ce qui change en 2021 pour votre budget

Difficile d'y voir clair parmi les nombreuses aides qui sont proposées, et celles qui seront supprimées en 2021. Si vous êtes un peu perdu, nous somme...

Lire la suite

20/01/2021

Action logement : 3 aides pour financer vos travaux

Action Logement propose 3 aides pour financer vos travaux. Découvrez-les, ainsi que leurs conditions d’éligibilité !

Lire la suite

19/01/2021

Comment savoir si un professionnel est certifié RGE ? Les bons réflexes !

Avant de signer un devis pour des travaux de rénovation énergétique, pensez à vérifier sa certification RGE ! Vous éviterez ainsi les mauvaises surpri...

Lire la suite