Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS
Accueil Guide travaux
Mon voisin m'accuse de faire du bruit, que faire ?

Mon voisin m'accuse de faire du bruit : comment me défendre ?

Vous estimez que marcher, regarder la télévision, faire une machine à laver chez vous est tout à fait normal ? Vous avez raison ! Si votre voisin vous fait des reproches abusifs, défendez-vous !
Le , par Aurélia
Trouble du voisinage

Au moindre mouvement, votre voisin vous reproche de faire trop de bruit. La mauvaise isolation de l’immeuble est en cause et les habitants les moins conciliants ne se gênent pas pour vous réprimander. Comment me défendre face à un voisin qui m'accuse de faire du bruit ? Proposez-lui de rassembler des preuves (s'il le peut) et faites appel à un conciliateur pour montrer votre bonne volonté. Comment se défendre et que dit la loi, vous saurez tout !


Les travaux d'isolation sont une solution !


Comment se défendre face à un voisin qui se plaint du bruit sans raison ?


Votre voisin vous mène la vie dure : coups de téléphone, courriers, coups de manche à ballet au plafond, et vous n'en pouvez plus ! Malgré vos efforts et ceux des membres de votre famille pour contrôler vos moindres faits et gestes, il continue son acharnement. Cette situation vous semble à la limite du harcèlement et vous envisagez même de déménager. Ne baissez pas les bras, tout n'est pas perdu. Voici la solution pour vous défendre et faire changer d'attitude votre cher voisin.


Obligez votre voisin à fournir des preuves tangibles

Il ne suffit pas à votre voisin, de vous accuser de faire du bruit pour que vous soyez sanctionné. Il doit aussi le prouver ! Et c'est à cet instant que vous pouvez montrer votre bonne foi et démontrer que ce dernier exagère la situation uniquement pour vous nuire. En effet, pour que la plainte de votre voisin soit valable, il doit prouver l'existence du préjudice par :

  • Constat d’huissier, 
  • Témoignages, 
  • Courrier, 
  • Etc.

Invitez-le à faire intervenir les forces de l'ordre pour que le bruit soit attesté :

  • Les forces de l’ordre doivent intervenir au moment où la soi-disant nuisance se produit,
  • Le bruit doit être constaté à l’oreille,
  • L'agent doit le considérer comme une nuisance.

Parallèlement, conservez toutes les preuves qui pourraient démontrer le comportement abusif de votre voisin envers vous. Ce dossier pourrait être très utile pour vous retourner contre lui.


Faites appel à un conciliateur de justice

Proposez à votre voisin de faire appel à un médiateur afin de trouver une solution amiable. Il s'agit de la dernière étape avant d'intenter une action en justice... Envoyez une lettre simple au greffe du tribunal compétent. Ce dernier vous convoquera tous les deux afin de trouver un accord. Il s'agit d'une démarche gratuite qui prouvera encore une fois votre volonté de trouver un arrangement.

N'oubliez pas que ce sont les preuves écrites qui font foi et non les preuves verbales, si le dossier devait être remis entre les mains de la justice.


Faites évaluer les performances acoustiques de votre appartement par un professionnel !


La réglementation sur les nuisances sonores : ce que dit la loi 


Selon l’article R. 1334-31 du code de la santé publique :

« Aucun bruit particulier ne doit, par sa durée, sa répétition ou son intensité, porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme, dans un lieu public ou privé, qu’une personne en soit elle-même à l’origine ou que ce soit par l’intermédiaire d’une personne, d’une chose dont elle a la garde ou d’un animal placé sous sa responsabilité.»

Contrairement à ce que beaucoup de personnes pensent, il n’existe donc pas d’horaires précis pour évoquer un tapage. On parle alors de trouble anormal de voisinage, que ce soit dans le cadre public ou privé, selon : 

  1. La durabilité,
  2. La répétition,
  3. L’intensité du bruit.

Avec ces bruits du quotidien votre voisin peut invoquer le tapage diurne (de jour) ou le tapage nocturne (de nuit), si des nuisances sonores sont relevées. De plus, vous vous exposez à une amende forfaitaire de 3e classe :

  • 45 € pour un paiement immédiat ou dans les 3 jours,
  • 68 € pour un paiement dans les 30 jours,
  • 180 € pour un paiement après 30 jours.

 

winkLe Conseil Habitatpresto : faites des travaux d'insonorisation si besoin


Des travaux d'insonorisation entre votre appartement et celui de votre voisin peuvent régler le problème de bruit et le conflit. L'isolation phonique des parties communes est privilégiée pour limiter l'effet "caisse de résonance" !

enlightenedVous aimerez aussi consulter notre Dossier Isolation maison : prix, aides de l'Etat et conseils pour vous guider !


Un professionnel vous fera profiter des aides de l'Etat pour des travaux d'isolation !

> Je cherche un pro maintenant

Article précédent
Article suivant
Habitatpresto

Voir les autres articles

Inscription Newsletter