Trouvez les meilleurs conseils pour vos travaux
DEVIS GRATUITS
Accueil Guide travaux
Air intérieur pollué : les bons gestes

Air intérieur pollué : les bons gestes

Pourquoi l'air intérieur de nos maisons est de plus en plus pollué et comment diminuer cette pollution intérieure ? Quels sont les pratiques à mettre en place pour protéger votre santé ?
Le , par Aude
pollution intérieure

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, la qualité de l'air intérieur est souvent bien moins bonne que la qualité de l'air extérieur. Qui ne se sent pas à l'abri chez soi, bien au chaud ? Et pourtant notre environnement contient de nombreux polluants dont nous ignorons l'existence et qui peuvent jouer sur notre santé.

Ceux-ci sont liés à plusieurs facteurs : le tabac, les acariens, les produits d'entretien mais aussi les peintures et les meubles contiennent des polluants nocifs pour la santé. Si vous souffrez d'allergies, de maux de tête ou d'irritations des voies respiratoires, il est peut être possible de limiter ces nuisances. 

Découvrez quelles sont les sources de pollution intérieure et comment diminuer celle-ci de manière efficace ! 

Qu'est-ce que la pollution intérieure ? 

Il faut savoir qu'il y a quelques années, les logements étaient bien moins bien isolés qu'aujourd'hui. L'aération et le renouvellement de l'air intérieur se faisait quasi naturellement. 

Les logements neufs sont aujourd'hui de mieux en mieux isolés, mais ne permettent plus de circulation naturelle de l'air ambiant. Il est donc nécessaire de s'équiper d'une ventilation efficace et surtout bien réglée.

La nécessité d'avoir une VMC bien réglée, performante et adaptée à la surface à ventiler est indispensable pour un air ambiant sain et renouvelé fréquemment.

peinture émission

Les composants de nos meubles et produits d'entretien sont très souvent source de pollution. Certains polluants ne sont ainsi présents que dans nos logements et ne se retrouvent pas à l'extérieur ! 

La pollution intérieure peut être due :

  • au bricolage : certains produits comme les peintures, les colles pour papier peint, les solvants, vernis, diluants, laques ou matériaux comme la laine de roche ou la laine de verre dégagent des éléments toxiques pendant leur utilisation et de nombreuses semaines après,
  • au tabac : si vous fumez à l'intérieur de votre logement, les composants nocifs du tabac restent présents même en aérant, 
  • à votre localisation géographique : certaines régions sont riches en gaz Radon l'Auvergne, le Limousin, la Corse, la Bretagne..., ce gaz d'origine naturelle, inodore et radioactif, provoque des cancers du poumon, 
  • à votre mode de chauffage, comme les appareils à combustion au gaz, bois, charbon, pétrole, qui peuvent émettre du monoxyde de carbone, gaz toxique et mortel,
  • à la moisissure, à la condensation, aux allergènes : ces trois facteurs peuvent rendre inconfortables l'air présent à l'intérieur, 
  • aux produits de nettoyage, aux parfums d'intérieur : lisez les étiquettes de vos parfums d'ambiance, désodorisants et autres bougies, vous constaterez que les expositions prolongées sont déconseillées, il en est de même pour les produits ménagers. Ils peuvent eux aussi contenir des composants chimiques toxiques ou gênants la respiration, 
  • aux meubles : certains meubles dégagent des substances chimiques jusqu'à plusieurs semaines après le montage. 

 

 

Que faut-il faire pour limiter la pollution de l'air intérieur ? 

Certains gestes sont à mettre en place pour diminuer la pollution de l'air. En premier lieu, il faut aérer correctement votre logement chaque jour. On considère que 10 minutes d'ouverture des fenêtres, été comme hiver permettent de renouveler l'air intérieur et faire baisser la pollution.  

L'aération doit être systématique si vous faites sécher votre linge à l'intérieur, prenez une douche ou un bain. Pensez à baisser le chauffage lorsque vous ouvrez les fenêtres (il existe des radiateurs possédant la fonction détection d'ouverture de fenêtre). 

Il ne faut jamais boucher les aérations des fenêtres, les entrées et sorties d'air doivent rester libres et non obstruées pour que l'air se renouvelle de manière continue tout en ayant une incidence minime sur la température intérieure. 

Faites entretenir vos appareils de chauffage ou de production d'eau chaude, si vous êtes concerné. Non seulement l'entretien est obligatoire, mais il peut mettre en évidence un mauvais fonctionnement. Les appareils de chauffage d'appoint sont fait pour être utilisés de manière ponctuelle. 

air intérieur comment lutter pollution

S'il vous est possible de fumer à l'extérieur, sur le balcon, ou au moins à la fenêtre, cela pourra diminuer la pollution. 

Pour les travaux de bricolage, demandez au professionnel intervenant  quels produits seront les moins polluants ou indiquez que vous souhaitez privilégier les produits porteurs du label éco-label. Les peintures éco-label par exemple, limitent les émissions nocives. Quoi qu'il arrive, aérez bien les pièces pendant les travaux et après. Laissez passer quelques temps avant de réinvestir la pièce, si cela vous est possible.

Il existe des peintures dépolluantes qui permettent de réduire jusqu'à 80% le taux de polluants dans l'air ambiant. Pensez-y, si vous devez refaire la peinture du salon ou d'une chambre.

Les produits ménagers peuvent être tout aussi polluants que les éléments cités ci-dessus, il est nécessaire de bien aérer après leur utilisation, respecter les doses prescrites, les modes et précautions d'emploi. Préférez les produits naturels, les "recettes de grand-mère" : bicarbonate de soude, vinaigre blanc, savon noir ...

Les moisissures doivent être traitées, recherchez ou faites appel à un professionnel pour rechercher et traiter les causes des moisissures. Pour limiter les problèmes liés aux allergènes, passez régulièrement l'aspirateur, lavez votre linge de lit mais aussi vos animaux ! Aussi mignons soient-ils, il vaut mieux les laver 1 fois par mois (avec un shampoing qui leur est dédié) et les brosser à l'extérieur. 

Plus généralement, les enfants et femmes enceintes ainsi que les personnes présentant des troubles respiratoires doivent être protégés, en stockant pour les premiers les produits dangereux hors de portée, et en limitant l'utilisation des produits au maximum. 

 

 

Le Conseil Habitatpresto !

En conclusion, aérez régulièrement votre logement, prenez vos distances avec les produits d'entretien si vous êtes enceinte ou allaitez, ne fumez pas l'intérieur, faites entretenir vos appareils de chauffage, respectez les instructions d'utilisation des produits et choisissez des produits de bricolage disposant d'une faible émission de substances toxiques. Pour aller plus loin l'Ademe (Agence De l'Environnement et de la Maitrise de l'Energie)  a publié un guide sur les produits et les éco-labels.

Article précédent
Article suivant
Habitatpresto