Prix d'une chape au m2 : tarifs, devis et coûts annexes

Mis à jour le 20/03/2024
Dans cet article :

    La chape est une couche de mortier qui permet de niveler et d'aplanir un sol avant la pose d'un revêtement. Elle est indispensable dans les travaux de construction ou de rénovation pour garantir une surface plane et stable. Mais combien coûte une chape au m2 ? Le prix d'une chape varie généralement entre 15 et 80 € par m², en fonction du type de chape choisi (traditionnelle, liquide, isolante) et des spécificités de votre projet. Dans cet article, nous vous aidons à estimer le coût de vos travaux en détaillant les tarifs pratiqués et les coûts annexes à prendre en compte.

    Quel est le prix d'une chape au m2 ? Les tarifs selon le type

    Type de chape
    Fourchette de prix moyenne au m² (avec pose)
    Chape traditionnelle ou classique
    25 € à 50 €
    Chape armée
    45 € à 65 €
    Chape fluide
    28 € à 60 €
    Chape sèche
    35 € à 65 €
    Chape légère (polystyrène, billes d’argile, etc.)
    30 € à 70 €
    Chape fibrée
    32 € à 62 €
    Chape autonivelante
    33 € à 63 €
    Chape de ragréage
    15 € à 30 €
    Chape naturelle
    40 € à 80 €

    Chape traditionnelle

    La chape traditionnelle, chape maigre ou encore chape classique, est composée de sable, de ciment et d'eau, mélangés sur le chantier. Elle sert de couche de finition sur une dalle béton, permettant de recevoir divers revêtements de sol. Cette chape est nécessaire lorsque l'on recherche une solution éprouvée et économique, adaptée à la plupart des environnements intérieurs. Elle est préférable pour des sols nécessitant une forte résistance mécanique.

    Chape armée

    La chape armée intègre un treillis d'acier ou de fibres pour renforcer sa structure, offrant une meilleure résistance aux fissures et aux charges lourdes. Elle est particulièrement recommandée pour des zones à trafic élevé ou là où le sol doit supporter des poids importants, comme dans les garages ou les locaux commerciaux.

    Chape fluide

    La chape fluide ou liquide, à base de ciment ou d'anhydrite, se distingue par sa capacité à s'auto-niveler. Elle offre une surface parfaitement plane et est idéale pour les sols chauffants ou rafraîchissants, car elle enrobe efficacement les tuyauteries sans laisser de vides, assurant une excellente transmission thermique.

    Chape sèche

    Composée de panneaux ou de plaques préfabriquées, la chape sèche est une solution rapide et légère. Elle ne nécessite pas de temps de séchage, ce qui accélère le chantier. C'est le choix privilégié pour la rénovation, surtout sur les planchers anciens ou là où l'ajout de poids doit être limité.

    Chape légère

    Fabriquée avec des matériaux légers comme le polystyrène ou les billes d’argile, cette chape est utilisée pour alléger la structure globale ou pour des besoins spécifiques d'isolation thermique ou acoustique. Elle est particulièrement adaptée aux étages ou aux constructions nécessitant un allègement de charge.

    Chape fibrée

    La chape fibrée contient des fibres de polypropylène ou métalliques, ajoutées pour augmenter sa résistance aux fissurations. Elle est recommandée pour les sols soumis à des contraintes mécaniques modérées, offrant une bonne durabilité sans nécessiter de treillis d'armature.

    Chape autonivelante

    Semblable à la chape fluide, la chape autonivelante est spécialement formulée pour s'étaler et se niveler par gravité, créant une surface extrêmement lisse. Elle est idéale pour préparer des sols avant la pose de revêtements délicats comme le vinyle ou le parquet fin.

    Chape de ragréage

    La chape de ragréage est une couche mince appliquée pour corriger les imperfections d'un sol existant avant la pose d'un nouveau revêtement. Elle est essentielle pour assurer une surface plane et prolonger la durée de vie du nouveau sol.

    Chape naturelle

    La chape naturelle se distingue par son utilisation de matériaux écologiques et renouvelables, offrant une alternative durable aux chapes traditionnelles. Composée de liants naturels, tels que la chaux, et parfois renforcée avec des fibres végétales ou minérales, cette chape est particulièrement appréciée pour ses propriétés respirantes et sa capacité à réguler naturellement l'humidité d'un espace.

    Laissez le choix du type de chape à un professionnel compétent. Il saura lequel conviendra le mieux en fonction de votre surface et votre besoin.

    Les différents types de chape fluide et leurs prix

    Il existe deux types principaux de chape liquide qui se distinguent notamment par leur composants.

    Type de chape fluide
    Fourchette de prix moyenne au m² (avec pose)
    Chape fluide anhydrite
    28 € - 58 €
    Chape fluide ciment
    30 € - 60 €

    Chape fluide anhydrite

    La chape fluide anhydrite, également connue sous le nom de chape à base de sulfate de calcium, est une solution coulée qui ne contient pas de ciment. Son principal avantage réside dans sa capacité à créer une surface extrêmement plane et lisse, ainsi que dans son excellente conductivité thermique, ce qui la rend idéale pour les sols chauffants. Elle ne rétrécit pas et ne se fissure pas facilement, assurant ainsi une finition de haute qualité. Toutefois, elle nécessite un traitement de surface spécifique avant la pose de revêtements imperméables et n'est pas recommandée pour les zones humides sans une imperméabilisation adéquate. La chape fluide anhydrite est préférable dans les constructions neuves ou les rénovations où l'uniformité et la performance thermique du sol sont prioritaires.

    Chape fluide ciment

    La chape fluide à base de ciment combine les avantages d'une chape traditionnelle avec la facilité d'application et le nivellement automatique des chapes fluides. Elle sèche relativement rapidement et peut être utilisée dans presque tous les types de bâtiments, y compris dans les zones humides, sans nécessiter de traitement supplémentaire pour l'imperméabilisation. Sa composition lui confère une bonne adhérence aux supports et une excellente compatibilité avec les sols chauffants. La chape fluide ciment est adaptée à une large gamme d'applications, des résidences privées aux espaces commerciaux, offrant une solution durable et polyvalente pour la préparation des sols.

    Les différents types de chape sèche et leurs prix

    Type de chape sèche
    Fourchette de prix moyenne au m² (avec pose)
    Chape sèche en panneaux
    25 € à 50 €
    Chape sèche à granulés
    30 € à 70 €

    Chape sèche en panneaux

    La chape sèche en panneaux consiste en l'installation de panneaux rigides, souvent en bois aggloméré, fibre ou copeaux de bois, gypse, ou autres matériaux composites. Elle est particulièrement adaptée pour les rénovations, permettant une installation rapide et propre sans temps de séchage. Cette méthode est idéale pour les étages ou les structures où le poids doit être minimisé et où l'accès pourrait être limité. Elle offre une surface stable pour la pose de revêtements de sol et peut intégrer des couches isolantes pour améliorer les performances thermiques et acoustiques du sol.

    Chape sèche à granulés

    La chape sèche à granulés, souvent composée de billes de polystyrène ou de granulés de liège, est une solution légère pour niveler les sols tout en apportant une isolation thermique et acoustique. Elle est déversée sur le sol puis recouverte d'un film et de panneaux de protection avant la pose du revêtement final. Cette méthode est avantageuse pour corriger les irrégularités des sols avec un impact minimal sur la hauteur globale du plancher. Elle convient aux rénovations et aux constructions neuves où l'isolation et la légèreté sont prioritaires.

    Combien coûte la main d'œuvre selon la technique de pose ?

    La main-d'œuvre pour la pose d'une chape peut varier significativement en fonction de la technique utilisée. Chaque méthode de pose a ses propres spécificités qui influencent le temps nécessaire à sa réalisation et donc son coût. Voici un aperçu des coûts de main-d'œuvre associés à chaque technique de pose :

    Technique de pose
    Prix moyen de la pose au m²
    Chape adhérente
    15 à 25 €
    Chape désolidarisée
    20 à 30 €
    Chape flottante
    20 à 30 €

    Chape adhérente

    La pose adhérente attache directement la chape au substrat sans l'utilisation de couches intermédiaires. Cette méthode est généralement choisie pour des sols nécessitant une stabilité accrue et là où l'isolation n'est pas une préoccupation principale. Cette technique peut être moins coûteuse en termes de main-d'œuvre car elle implique moins d'étapes.

    Chape désolidarisée

    La pose désolidarisée consiste à séparer la chape du support par l'intermédiaire d'une couche de séparation, comme un film polyane, pour permettre à la chape de se dilater indépendamment des autres structures. Cette technique est utilisée pour prévenir les fissures dues à la dilatation et à la contraction.

    Chape flottante

    La pose flottante implique la création d'une chape non attachée directement au substrat, mais reposant sur une couche d'isolation acoustique ou thermique. Cette méthode est souvent utilisée pour améliorer l'isolation d'un plancher et pour la pose de chapes sur des systèmes de chauffage au sol.

    Seul un artisan professionnel pourra déterminer le type de pose adéquat selon votre projet et la structure de votre logement tout en répondant à vos contraintes de budget !

    Quel prix pour une dalle béton & une chape ?

    Lors de la construction ou de la rénovation d'un sol, deux composantes principales sont souvent requises : une dalle béton pour la structure portante et une chape pour la finition, permettant de recevoir le revêtement de sol final. Le coût combiné de ces éléments est compris entre 70 et 120 euros par m².

    Les coûts annexes à prévoir

    Lors de la planification de la pose d'une chape, il est essentiel de prendre en compte non seulement le coût de la chape et de la main-d'œuvre mais aussi divers coûts annexes qui peuvent significativement affecter le budget global du projet. Ces coûts annexes peuvent inclure :

    Préparation du support

    Avant la pose de la chape, le support doit être préparé pour assurer une bonne adhérence et éviter les problèmes futurs. Cela peut inclure le nettoyage, la réparation des fissures ou des trous dans le sol existant, et l'application d'une couche de primaire d'accrochage. Les coûts de ces étapes varient selon l'état du support existant.

    Isolation

    Selon les exigences du projet, une couche d'isolation thermique ou acoustique peut être nécessaire sous la chape. Les matériaux isolants, tels que le polystyrène expansé, la laine de roche, ou les panneaux en fibre de bois, peuvent représenter un coût additionnel important.

    Étanchéité

    Dans les zones exposées à l'humidité, comme les salles de bains ou les sous-sols, une membrane d'étanchéité peut être requise sous la chape pour protéger les structures et les revêtements de sol des dommages causés par l'eau. Le choix de la membrane et son installation peuvent influencer le coût total.

    Renforcement

    Pour certaines applications, il peut être nécessaire d'ajouter un renforcement, tel qu'un treillis en fibre de verre ou métallique, pour augmenter la résistance de la chape aux fissures et aux charges lourdes. Ce renforcement est particulièrement important pour les chapes fines ou les sols soumis à un trafic intense.

    Chauffage au sol

    L'installation d'un système de chauffage au sol nécessite des travaux préparatoires spécifiques et des matériaux adaptés, tels que des tuyaux résistants à la chaleur et des fixations. Le coût du système de chauffage lui-même, ainsi que son installation, doit être intégré au budget global.

    Finitions et traitements spéciaux

    Selon le type de chape et le revêtement de sol final, des traitements de surface spécifiques peuvent être nécessaires, tels que le ponçage, l'application de durcisseurs de surface, ou de scellants. Ces finitions visent à améliorer l'aspect esthétique, la durabilité, ou les performances de la chape.

    Frais divers

    D'autres frais peuvent s'ajouter, tels que la location d'équipements spécifiques, les coûts de transport des matériaux, ou encore les frais liés à l'élimination des déchets et des matériaux excédentaires.

    Rien de tel que des devis complets qui inclus tous les coûts, pour avoir une idée précise du budget global des travaux !

    Dans quels cas faut-il rénover une chape ?

    La rénovation d'une chape peut devenir nécessaire dans plusieurs situations, souvent liées à l'usure, à des dommages structurels, ou à des changements dans l'utilisation de l'espace. Voici quelques cas où la rénovation d'une chape s'impose :

    Fissuration et détérioration

    Avec le temps, une chape peut se fissurer ou se dégrader en raison de mouvements structurels, de charges lourdes répétées, ou d'une mauvaise réalisation initiale. Des fissures importantes ou une surface fortement détériorée compromettent l'intégrité de la chape et nécessitent une rénovation.

    Problèmes d'humidité

    Si la chape présente des signes de dégradation liés à l'humidité, comme des taches, du moisissage, ou un décollement des revêtements de sol, cela indique souvent un problème d'étanchéité ou d'isolation. Il est crucial d'adresser ces problèmes pour protéger la structure contre d'autres dommages.

    Modification de l'usage de l'espace

    Le changement de l'utilisation d'un espace peut exiger une modification des caractéristiques de la chape, notamment en termes de résistance, d'isolation, ou de compatibilité avec un nouveau type de revêtement de sol.

    Installation de systèmes de chauffage au sol

    L'installation d'un système de chauffage au sol est une raison courante de rénovation de chape, nécessitant souvent le remplacement ou la modification de la chape existante pour intégrer les composants du système de chauffage.

    Mise à niveau ou nivellement

    Avec le temps ou suite à des travaux, une chape peut nécessiter une mise à niveau pour corriger des irrégularités de surface, assurant ainsi une base plane pour la pose de nouveaux revêtements de sol.

    Mise en conformité

    Les normes de construction et les exigences réglementaires évoluent. Rénover une chape peut être nécessaire pour mettre un bâtiment en conformité avec les réglementations actuelles, notamment en termes d'isolation et de sécurité.

    Amélioration de l'isolation

    La rénovation d'une chape peut être l'occasion d'améliorer l'isolation thermique ou acoustique d'un bâtiment, contribuant ainsi à augmenter le confort intérieur et à réduire les dépenses énergétiques.

    Vous vous retrouvez dans l'une de ces situations ? Vous devez alors projeter de refaire votre chape. Habitatpresto vous facilite la tache en vous mettant en relation avec des artisans qualifiés près de chez vous !

    Quel professionnel pour réaliser une chape ?

    La réalisation d'une chape de qualité, adaptée à vos besoins et aux spécificités de votre projet, nécessite l'intervention d'un professionnel compétent et expérimenté. Voici un aperçu des experts à considérer pour garantir une mise en œuvre réussie :

    Chapiste

    Le chapiste est l'expert par excellence pour la réalisation de tout type de chape, qu'elle soit fluide, traditionnelle, sèche, ou spécialisée. Grâce à sa formation spécifique et son expérience, il possède une connaissance approfondie des différentes techniques de coulage, des matériaux à utiliser, et des précautions nécessaires pour assurer la durabilité et la performance de la chape. Son expertise est particulièrement précieuse pour les chapes nécessitant un savoir-faire spécialisé, comme les chapes fluides autonivelantes ou les chapes légères à isolation intégrée.

    Maçon

    Pour les chapes traditionnelles et certaines chapes spécifiques, un maçon expérimenté peut être sollicité. Il est capable de gérer la préparation du support, le mélange des matériaux, et l'application de la chape, en veillant à respecter les niveaux et l'épaisseur requise pour une base solide sous votre revêtement de sol.

    Carreleur

    Dans les cas où la chape est destinée à accueillir du carrelage, le carreleur peut également intervenir pour réaliser ou préparer la chape. Sa compréhension des exigences d'une surface de pose pour carrelage garantit une finition adéquate et une bonne adhérence du revêtement.

    Entreprise générale du bâtiment

    Les entreprises générales du bâtiment offrent souvent une gamme complète de services, y compris la réalisation de chapes. Capables de gérer des projets de construction ou de rénovation de A à Z, elles peuvent coordonner les différents corps de métier nécessaires, y compris les chapistes, pour une mise en œuvre cohérente et intégrée de votre projet. Leur expertise globale permet une prise en charge complète des travaux, assurant la conformité de la chape avec les autres éléments de la construction.

    Pour sélectionner le professionnel le plus adapté à votre projet, prenez en compte son expérience et sa spécialisation, demandez à voir des exemples de travaux antérieurs, consultez les avis de clients précédents, et assurez-vous d'obtenir un devis détaillé. Vérifiez également les certifications et les assurances du prestataire pour une tranquillité d'esprit complète durant les travaux.

    Quels risques si je réalise la chape moi-même ?

    Réaliser une chape soi-même sans l'expertise nécessaire comporte plusieurs risques, qui peuvent affecter tant la qualité du travail fini que la durabilité de la construction. Voici quelques-uns des risques principaux :

    Mauvaise préparation du support

    Une préparation inadéquate du support peut entraîner une mauvaise adhérence de la chape, des problèmes d'humidité ou même des fissurations prématurées. Un professionnel sait comment traiter chaque type de surface pour assurer une bonne base pour la chape.

    Mélange incorrect

    Le mélange de la chape doit être précisément dosé en termes de proportions de ciment, d'eau, de sable, et éventuellement d'additifs. Un mélange incorrect peut compromettre la résistance, la durabilité, et même l'esthétique de la chape.

    Non-respect des délais de séchage

    Chaque type de chape requiert un temps de séchage spécifique avant que le revêtement de sol puisse être posé. Ignorer ou sous-estimer ces délais peut entraîner des problèmes d'adhérence, des fissures, ou des déformations.

    Fissuration et affaissement

    Une technique de pose inappropriée peut mener à des fissures dans la chape, voire à son affaissement. Ces problèmes compromettent non seulement l'esthétique du sol mais aussi sa fonctionnalité, nécessitant des réparations coûteuses.

    Manque d'uniformité et de nivellement

    Assurer une surface parfaitement plane et uniforme requiert une technique et un équipement spécifiques. Sans cela, le sol peut présenter des irrégularités qui affecteront la pose des revêtements de sol et leur apparence finale.

    Problèmes d'isolation et d'étanchéité

    Une chape mal réalisée peut ne pas offrir les performances d'isolation thermique ou acoustique nécessaires, ou peut compromettre l'étanchéité du sol, entraînant des problèmes d'humidité ou de confort thermique.

    Non-conformité aux normes

    Il existe des normes et des réglementations spécifiques régissant la construction des chapes. Ne pas les respecter peut entraîner des problèmes lors de la revente de la propriété ou des complications avec les assurances.

    Ne vous exposez pas à ces risques qui engendreraient des coûts de réparations très importants ! Confiez cette tache à un professionnel de la chape dés le départ.

    Les avantages de confier la réalisation d'une chape à un professionnel

    Confier la réalisation d'une chape à un professionnel offre de multiples avantages, garantissant non seulement la qualité du travail, mais aussi la pérennité de votre investissement. Voici quelques raisons clés :

    Expertise et précision

    Les professionnels possèdent l'expertise et l'expérience nécessaires pour préparer le mélange idéal et appliquer la chape avec précision. Ils maîtrisent les spécificités de chaque type de chape, permettant d'obtenir une surface parfaitement plane et prête à accueillir le revêtement de sol choisi.

    Conformité aux normes

    Un professionnel s'assurera que votre chape respecte toutes les normes de construction et les exigences techniques en vigueur. Cela est crucial non seulement pour la sécurité mais aussi pour la conformité de votre projet, évitant ainsi des complications lors de la revente ou de la mise en location de votre bien.

    Gain de temps

    La préparation et l'application d'une chape requièrent une organisation et une méthodologie spécifiques, sans parler du temps de séchage nécessaire avant la pose du revêtement final. En faisant appel à un pro, vous bénéficiez d'une gestion efficace du temps, avec un calendrier de travail précis et respecté.

    Économies à long terme

    Bien que l'investissement initial puisse sembler plus élevé en faisant appel à un professionnel, la qualité du travail effectué prévient les problèmes futurs, tels que les fissures ou les affaissements, qui pourraient engendrer des coûts de réparation significatifs.

    Garantie du travail

    Les professionnels proposent généralement une garantie sur leur travail, vous offrant une tranquillité d'esprit supplémentaire. En cas de problème lié à la mise en œuvre de la chape, vous aurez un recours pour faire corriger le défaut sans frais additionnels.

    Conseils personnalisés

    Un professionnel ne se contente pas de réaliser la chape ; il vous conseille également sur la meilleure solution en fonction de vos besoins spécifiques, de l'utilisation de l'espace et du type de revêtement de sol envisagé, garantissant ainsi la réussite de votre projet dans son ensemble.

    Réaliser une chape est un travail complexe bien loin du simple mélange de matière à étaler au sol. Ce type de travaux nécessite les compétences d'un professionnel pour une réalisation de qualité et durable !

    Exemple de devis : installation d'un chauffage au sol et réalisation d'une chape fluide dans une maison

    Description des travaux

    Installation d'un plancher chauffant hydraulique et réalisation d'une chape fluide ciment pour une surface de 100 m².

    Installation du chauffage au sol hydraulique

    Description
    Quantité
    Prix unitaire
    Total HT
    Fourniture et pose de tubes PER
    100 m²
    15 €/m²
    1 500 €
    Collecteur avec vanne thermostatique
    1 unité
    500 €
    500 €
    Isolation thermique sous chauffage au sol
    100 m²
    5 €/m²
    500 €
    Pompe à chaleur air/eau (installation incluse)
    1 unité
    8000 €
    8 000 €
    Main-d'œuvre pour installation


    1 200 €
    Sous-total Chauffage au Sol


    10 700 €

    Réalisation de la chape fluide

    Description
    Quantité
    Prix unitaire
    Total HT
    Chape fluide ciment (fourniture et pose)
    100 m²
    25 €/m²
    2 500 €
    Main-d'œuvre pour préparation du support


    300 €
    Sous-total Chape Fluide


    2 800 €

    Coûts annexes

    Description
    Quantité
    Prix unitaire
    Total HT
    Étude technique du sol
    1 unité
    400 €
    400 €
    Assurance et garantie décennale


    500 €
    Sous-total Coûts Annexes


    900 €

    Totaux

    • Total HT : 14 400 €
    • TVA (20%) : 2 880 €
    • Total TTC : 17 280 €
    Habitatpresto worker
    Le Conseil Habitatpresto :
    Attention à la période de cure !
    Si l'envie de précipiter les finitions est compréhensible, respecter scrupuleusement le temps de séchage de votre chape est crucial pour garantir la longévité et l'efficacité de votre sol. Une chape correctement séchée prévient une multitude de problèmes futurs, tels que les fissures, les déformations, ou les problèmes d'adhérence du revêtement de sol. En règle générale, il est conseillé d'attendre 28 jours avant de poser un revêtement de sol sur une chape mais cette estimation est variable selon le type de chape, son épaisseur et les conditions climatiques.

    Lexique

    • Arase: Endroit où la chape rencontre un autre élément de construction, comme un mur ou une cloison.
    • Chape de ragréage: Chape fine (environ 2 à 5 cm) utilisée pour niveler un sol avant la pose d'un revêtement.
    • Dalle: Élément structurel en béton qui sert de base au sol.
    • Granulats: Petites pierres concassées utilisées dans la fabrication du béton.
    • Planimétrie: Égalité de la surface de la chape.
    • Sceller: Remplir les joints entre les dalles ou les chapes avec un mortier.
    • Substrat: Matériau sur lequel la chape est posée.
    • Chape fluide: Chape liquide qui se met en place par gravité.
    • Chape sèche: Chape composée de panneaux ou de granulés qui ne nécessite pas de temps de séchage.
    • Vermiculite: Matériau expansé léger utilisé pour la fabrication des chapes sèches.
    Maçonnerie Part
    Sophie Douch

    Sophie Douch

    Rédactrice web

    Avec simplicité et pédagogie, j’ai à cœur de vous délivrer des informations claires et des conseils détaillés pour vous accompagner et vous aider dans tous vos projets de travaux et d’aménagement de votre habitat.

    Commentaires